Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

Ces métiers qu’on a tant aimé – le journalisme

Publié

Le

Une fois de plus à ma fenêtre, tenant ma tasse de café, je vois passer ces hommes et femmes de mon pays la Voxpopulie qui discutent entre eux, des informations lues, vues et entendues sur les médias… Et les discussions parfois sont houleuses, je vous le disais déjà, en Voxpopulie nous avons troqué la démocratie véritable avec la véritable liberté de bavardage. Le président VoxPopaul Premier a mis un point d’honneur dessus, il nomme des personnes qui commandent des personnes que vous avez élues et il vous laisse l’opportunité de commenter ces nominations en toute liberté, mais selon son point de vue. En langage journalistique, on dira qu’il est le rédacteur en chef de Voxpopulie.

Vous feriez bien de vous habituer au langage journalistique les amis, parce que nous sommes tous en 2019 devenus tous un peu journaliste. Oui, c’est un métier que nous avons aimé depuis le temps, depuis les temps anciens où on trouvait que le journal télévisé du soir de Voxpopuli tv dépote avec Denise, que Jean Claude était rempli d’ottou pardon, d’attouts, qu’on n’avait pas besoin d’alibi pour écouter Alain, que Charles était un véritable Pythagore du micro, avec le magnifique Ibrahim dans le rôle du chérif des ondes, pendant qu’on se délectait de la plume de Messager antisystème de Pius…oh il est loin ce temps, bien loin le temps où un habitant de Voxpopulie disait avec force à son voisin spécialiste de la rumeur, du kongossa que  « tu discutes même pourquoi mon pote? On l’a dit à la radio!  » Et on était d’accord.

 l est loin le temps où le cousin le plus informé du quartier portait le surnom d’africa numéro un, et distillait son savoir chez Mami Makala, devant un public conquis.

Oui aujourd’hui en Voxpopulie, les journalistes ne sont plus écoutés, ils sont traités de journaleux par des gueux qui ont pour seul mérite de posséder un téléphone portable connecté à internet et qui leur permet de relayer n’importe quelle rumeur ou n’importe quelle insanité. En Voxpopulie désormais, on dit tout, on montre tout, On voit tout. On montre et partage tous les documents confidentiels relatifs à la sécurité nationale sans crainte, et pour faire taire les sceptiques qui veulent avoir confirmation du bilan de 17 morts d’un accident de la circulation, on ne s’occupe pas des accidentés, on les prend en photo avec de gros plans sur les membres et les cadavres ensanglantés et on envoie à ses amis. Et on devient un véritable TGV de l’intoxication. Et on est contents.

D’autres Voxpopuliens ont tant aimé le journalisme qu’ils préfèrent pout leur part fabriquer de toute pièce des informations depuis leur chambre à coucher et jouir du spectacle des conséquences fâcheuses de leurs actes. Et ils sont contents.

D’autres encore ont tant aimé le journalisme qu’ils sont spécialisés dans les atteintes à la vie privée et en Voxpopuliens  vicieux ils n’hésitent pas à partager des photos et vidéos de leurs compatriotes dans des positions inconfortables et ils en rient… Et ils sont contents.

Non chers Voxpopuliens, le journalisme n’est pas facile comme vous pourriez le croire et il faut bien être alerté sur les dangers qu’il y a à pervertir la vérité quand on est lanceur d’alerte. C’est vrai, le journaliste professionnel de Voxpopulie commet souvent des erreurs. Il peut annoncer la mort d’un artiste encore bien vivant, il peut faire des liaisons z’hazardeuses en donnant la date du premier z’aout, il peut lors d’un commentaire de match de football vous annoncer que le ballon renvoie le poteau et tombe sur un joueur tout de vert vêtu mais avec un maillot blanc… Mais cela n’enlève rien à son mérite : réussir à informer toute la population de Voxpopulie dans le contexte définit par le rédacteur en chef, premier rédacteur, premier lecteur, premier téléspectateur, premier auditeur, le  président VoxPopaul Premier, Et la est le vrai challenge. A demain pour notre regard sur un autre métier que nous avons tant aimé.

Achille Assako

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

🔵 Sexo: « Les 9 éléments les plus importants dans une relation amoureuse sont… »

L’amour c’est beau, mais ce n’est pas tout ce qui fait durer un couple. Malheureusement, quelques facteurs extérieurs entrent en ligne de compte quant à la durabilité d’un couple.

Publié

Le

Par

Avant de vous engager complètement, assurez-vous d’avoir bien considéré ces éléments :

1- La confiance

Évidemment, pour être heureux dans son couple, il est primordial de faire confiance à l’autre. La jalousie est parfois un sentiment qui ne se contrôle pas, mais il ne faut surtout pas qu’il soit justifié. Faire confiance à l’autre, c’est la base d’une relation solide.

2- Le respect

Il est possible de ne pas être toujours d’accord. Les chicanes font partie des relations amoureuses, encore faut-il être capable de communiquer et d’argumenter dans le respect. Si l’un ou l’autre des parties ne respecte pas son partenaire… Alors cela peut rapidement dégénérer.

3- La sécurité

Si vous ne vous sentez pas en sécurité dans votre relation, alors il y a un grave problème. Si votre partenaire vous effraie avec ses comportements excessifs par exemple, cette relation n’est pas saine. Fuyez !

4- Le bonheur

Pour certains, être en couple n’est pas synonyme de bonheur. C’est normal de ne pas toujours être heureux dans sa vie professionnelle ou personnelle, mais pour que votre couple soit durable, il faut au moins que vous trouviez du bonheur dans votre relation.

5- Son propre bonheur

Ce n’est parce que vous êtes en couple, que vous n’êtes plus un individu. Avant d’être un «nous», vous étiez un «je», ne l’oubliez jamais.

6- Son indépendance

Être indépendant ne signifie pas d’arrêter de répondre aux textos de l’autre ou encore de l’ignorer. Il faut simplement trouver un équilibre entre sa vie de couple et sa vie d’individu. Si vous avez envie de passer une soirée avec vos amis, mais que votre partenaire s’y oppose fermement, alors peut-être qu’il/elle ne vous laisse pas assez d’espace pour grandir en tant qu’individu.

7- Sa vision de l’avenir

C’est important d’avoir des projets de vie à deux. C’est normal d’avoir des envies différentes, mais si votre partenaire veut vivre en Australie et que vous, vous désirez rester ici… À un moment ou à un autre, vos besoins vont avoir raison de l’amour que vous avez l’un pour l’autre.

8- Le sexe

Que vous soyez du genre à faire l’amour une fois par deux semaines ou tous les jours, l’important est que votre partenaire et vous ayez les mêmes envies. Si vous vous entendez bien au niveau sexuel alors tout est parfait. Sinon, c’est possible qu’il y ait quelques petits ajustements à faire.

9- La communication

Tout le monde le dit: la communication est la clé d’une relation saine. Il faut se parler de nos émotions, dire à voix haute nos peines et nos colères et surtout ne pas avoir peur de se dire de jolies choses afin de raviver la flamme de temps en temps.

Marie Léonny SEN

Lire la suite

ABK ACTU

🟠 Orange talk 3: Parlons des astuces pour garder ses datas plus longtemps (#111*0#)

Orange talk est désormais un rendez-vous sur la fréquence utile et agréable ABK Radio 89.9 Fm. Dans la 3e édition ce 19 Mai, il était question pour Orange Cameroun d’expliquer à ses clients comment bien profiter des forfaits data chez Orange.

Publié

Le

Serge MBARGA, Product and service manager à Orange Cameroun

Lors de cette édition, on a appris avec Serge Mbarga, Product and Service Manager à Orange Cameroun, qu’il existe des astuces pour garder sa data (son volume data) plus longtemps.

  • Tout d’abord, il faudrait au préalable acheter le forfait qui correspond à l’utilisation qu’on souhaite en faire. Ainsi, si on veut regarder des vidéos ou faire des téléchargements (YouTube, Netflix etc), il vaudrait mieux recharger beaucoup de data. Si on veut juste surfer ou chatter (WhatsApp, Twitter etc), on peut prendre un peu moins de data.
  • Deuxièmement, chercher les bons plans data chez Orange. Il y en a toujours comme « Giga data », «My way data » ou sur le menu bons plans sur le #111*0#.
Orange Talk

Bon à savoir, il faut Toujours désactiver ses données mobiles lorsqu’on n’a plus besoin d’être connecté. On aura appris avec Serge Mbarga que « Tant que les données mobiles sont activées, la data est consommée par les différentes applications mobiles y compris les mises à jour simples du système d’exploitation de votre mobile ».

Autre bonne nouvelle, en cette période de Covid-19, les prix des forfaits résidentiels à Orange Cameroun ont été réduits de 30% et il y en a pour toutes les bourses et pour tous les usages, ce à partir de 60 Fcfa.

Serge Mbarga Owona

«On ne peut pas être débité quand on est hors connexion ou quand on a désactivé ses données mobiles. Et lorsque c’est avéré, le client rentre toujours dans ses droits»

ORANGE TALK est un rendez-vous live hebdomadaire sur ABK RADIO 89.9 Fm, tous les mardis à partir de 15h05. A travers ce programme, Orange Cameroun toujours à l’écoute des préoccupations de ses clients répond à leurs questions sur les produits et services Orange. C’est aussi une occasion pour Orange Cameroun de faire des annonces, d’assurer la proximité de la marque vis-à-vis de la communauté d’abonnés Orange, et de maintenir l’information la plus exacte auprès des clients et abonnés.

En cas de préoccupations, il est possible de les remonter sur les plateformes Orange Cameroun ou  via le  #OrangetalkAvecVous.

Vous pouvez réécouter le programme Orange talk en podcast sur la  plateforme www.abkradio.com, mais aussi en bonus sur Orange Cameroun, en Youtube première et sur IG TV. N’oubliez pas, c’est interactif. Une preuve qu’Orange cares about you.

Mireille CHIMI

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES

Abonnez-vous à la Newsletter !


Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.