Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

Les trous de mémoire de la population.

Publié

Le

Bonjourrrrr ami de la voxpopulie, le pays de la liberté de ton et dans lequel la démocratie a été troquée contre la liberté de bavardage. Ouiii dans mon pays, on a tous en commun la liberté de bavardage, qu’on soit hommes ou alors crapauds des marécages de Makepe Missoke ou de Mbanga Pongo. Bon… On ne parlera pas de vos quartiers lointains, ces endroits bizarres dans lesquels nous vivons, de véritables trous perdus. Cela risquerait vous fâcher. Alors on va parler de ce que vous aimez, on va parler des trous. En vous. Rien à voir votre physique de belles et beaux négros au nez gros les amis,  on parlera des trous dans vos têtes, des trous de mémoire.

Car en réalité, l’une des maladies les plus répandues en Voxpopulie c’est les trous de mémoire, un Alzheimer collectif quoi. Il faut savoir que l’Alzheimer est une maladie évolutive qui détruit la mémoire et d’autres fonctions mentales importantes. Le malade d’Alzheimer sera généralement dans la confusion, aura du mal à se souvenir de certaines informations basiques et sera victime de désorientation. Voila ce que nous disent les médecins de Voxpopulie.

En comme nous sommes ingénieux, nous avons trouvé le moyen d’être victimes d’Alzheimer sans véritablement être malades. Nous sommes victimes de trous de mémoire, mais en vérité, nous ne sommes victimes d’Alzheimer que quand cela nous arrange. Un vox populien qui se respecte a des trous de mémoire volontaires mais très sélectifs avec pour but de nous eviter de faire ce qu’on sait qu’on doit faire. Et Vous qui n’êtes pas victime d’un trou de mémoire en ce moment même, vous vous  souvenez avoir entendu cette phrase chère à nos oreilles :  » « oorrrr c’est la malchance! »

Oui en Voxpopulie, on oublie tout tant que ça nous arrange. C’est avec nos trous de mémoire qu’on oublie qu’il ne faut pas construire notre maison près d’un drain, dans un marécage ou une zone inondable. Et le jour où l’eau en furie nous retrouve dans notre lit dont le matelas flotte à 1m du sol en compagnie des casseroles qui contenaient les restes de notre dernier repas, on s’écrie : « ooor C’est la malchance ! »

C’est aussi à cause de nos trous de mémoire qu’on oublie qu’il faut juste construire sa maison dans les limites de son terrain, sans occuper deux ou trois mètres supplémentaires chez le voisin ou sur la piste  qui se transformera en route de l’émergence en 2035. Et le jour ou débarquent les engins de la mairie pour démolir notre maison, on s’écrie : « c’est la malchance ! »

Mais les trous de mémoire sélectifs peuvent aussi se manifester à la maison ou au bureau, avec ces Voxpopuliens qui ne savent pas refermer une porte quand ils entrent dans une pièce, éteindre la lumière ou la climatisation quand ils quittent le bureau ou la pièce…Et qu’on essaye de ramener ces habitants de Voxpopulie à la raison et on va les entendre dire « je dis hein, on ferme la porte pourquoi ? On éteint la clim et la lumière pourquoi ? Toi quoi dedans? C’est toi qui payes les factures ?  »

Euh oui, j’avoue que ce n’est pas moi qui paye. Parce que certains parmi nous paient déjà cher leurs trous de mémoire. Une vraie malchance.  Ils ont oublié que les motos taxi aussi doivent respecter les feux tricolores à Douala et en grillant un feu rouge à la façon Lewis Hamilton sur une moto macat, ils ont fini leur vie sous les roues d’un camion lui même sans papiers. Les témoins de ces accidents n’évoquent pas la malchance mais le non respect des règles de circulation.

Et je n’ai également pas oublié certains Voxpopuliens victimes de trous de mémoire qui piratent l’électricité et la redistribuent et qui finissent souvent électrocutés, grillés, bz bz bz bz  par une décharge électrique au contact d’un fil dénudé. Et cela n’a rien à voir avec la malchance. Voilà cher ami de Voxpopulie la réalité de nos trous, nos trous de mémoire qui peuvent nous mener à la catastrophe si on n’y prend garde. Demain, ne sois pas victime d’un trou de mémoire, sois au rdv,  n’oublie pas, on parlera des trous de mémoire de nos dirigeants.

Achille Assako

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

FAYAM CHILD : Et si les parents prenaient du temps pour l’éveil de leurs enfants ?

Publié

Le

Cette préoccupation était au centre de la deuxième édition du séminaire sur l’épanouissement et le développement des enfants, qui s’est tenue le 03 Novembre à Douala-Bonapriso, à l’hôtel Futuris.

Le thème de cette rencontre d’éducation et de formation pratique, portait sur l’impact des activités éducatives et loisirs créatifs pour l’éveil des enfants. Ces tous petits, une cinquantaine au total, âgés de 03 à 09 ans, se sont livrés aux activités éducatives et aux jeux d’éveil d’intelligence de toutes sortes, sous le contrôle des formateurs, psychologues et éducateurs d’enfants présents. Ces moments de loisirs et d’apprentissage se sont déclinés en plusieurs ateliers pratiques, parmi lesquels : L’atelier sur le dessin, la cuisine, la customisation, la confiance en soi, le floral, le potager et sur le tableau de visualisation, pour amener ces enfants à construire leurs rêves et se fixer des objectifs à partir  d’images, de photos ou de dessins. Des exercices qui ont amené les parents à découvrir le potentiel de leurs bouts de choux. 

Pendant plusieurs heures, nutritionnistes, psychologues et éducateurs d’enfants ont démontré aux parents, à travers des exercices pratiques, l’importance pour eux de dégager du temps, pour soumettre leurs progénitures aux activités de loisirs. Cela contribue inévitablement au développement équilibré de l’enfant sur le plan cognitif, social et psychologique; car les loisirs constituent un important champ  d’investigation et de découverte pour l’enfant et même pour l’adolescent en quête de repère.

Cette colonie d’enfants  a aussi donné lieu d’apprendre à ces enfants, à vivre ensemble dans la solidarité et à cultiver un esprit de partage, loin de la violence et la tricherie qui sont légions dans notre société. Rendez-vous à l’édition trois de FAYAM CHILD qui aura lieu dans les prochaines semaines.

Luc NGATCHA

Lire la suite

ABK ACTU

DOUALA: Incendie sur le site du festival NGONDO

Publié

Le

Par

Une vingtaine de stands du Ngondo partis en fumée en ce petit matin du 11 Novembre 2019. Une partie des stands implantés sur le site de festival culturel Sawa a été détruite à la suite d’un incendie, au lieu-dit Parc des Princes à Bali, un quartier situé en plein cœur de la capitale économique camerounaise.

Les flammes se sont déclarées tôt ce matin et les pompiers venus sur les lieux, ont réussi avec beaucoup de difficultés à les maîtriser, mais les dégâts sont énormes. Selon les riverains et occupants du site, tout serait parti des installations électriques défaillantes. Les dégâts sont chiffrés à plusieurs millions de Fcfa. A suivre !

Ci dessous, quelques images du sinistre

Mireille Chimi

Lire la suite

Contenu Sponsorisé

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES