Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

Gaston Kelman: « Quand on n’a pas d’identité, on n’existe pas »

Publié

Le

Pour sa première de la saison, ABK MATIN a eu l’immense honneur de recevoir Gaston Kelman, l’auteur du best-seller intitulé « je suis noir et je n’aime pas le manioc ». Avec lui, Luc Ngatcha et son équipe ont évoqué les faits de société du monde en mouvement et du Cameroun, le pays natal de l’auteur qui ne laisse personne indifférent.

« Dans les livres que nous lisons dans nos écoles, la seule chose qui est écrite est que le Blanc nous dépasse. Parce qu’on utilise sa langue. Quand on n’a pas d’identité, on n’existe pas. L’aliénation a atteint un niveau tel qu’on pense qu’on ne peut faire du pain qu’avec la farine de blé des blancs »

GASTON KELMAN

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕L’INFO EN 89 SECONDES DU 13 DECEMBRE 2019

Publié

Le

Par

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Session Extraordinaire du Parlement: Cavaye Yeguié a ouvert les travaux ce matin à l’Assemblée Nationale, et ils portent sur l’adoption d’une loi relative à la décentralisation

Les députés statuent sur le projet de loi portant Code général des collectivités territoriales décentralisées. C’est un texte, a dit le président de l’instance, qui va permettre de donner un coup d’accélérateur au processus de décentralisation. Lequel processus est prévue par le Constitution adoptée en 1996. Le projet de loi qui sera déposé sur la table des députés et sénateurs, détaille le contenu du statut spécial à accorder aux régions anglophones.

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯JEAN ROBERT WAFO (à PAUL BIYA) : « Quand on n’en peut plus, on laisse. La fonction présidentielle n’est pas une punition. »

Jean Robert WAFO, Maire Adjoint Douala 2ème et Ministre de la Communication du Shadow Cabinet (SDF) était notre invité dans la matinale d’ABK Radio ce mercredi. Avec le porte-parole du Social Democratic Front, nous avons parcouru les urgences politiques du moment, la participation probable du SDF aux prochaines élections municipales et législatives du 09 février 2020, les raisons du Boycott de la session du vote du budget à l’Assemblée Nationale.

Publié

Le

Un entretien riche en révélations et contradictions. Voici quelques extraits des déclarations de Jean Robert WAFO.

 »Quand on fait la politique, c’est pour la nation. Quand vous travaillez vraiment, ça se ressent. En 3 ans de présidence, Emmanuel Macron a pratiquement vieilli, il en est de même pour l’ancien président Barack OBAMA qui en 2 mandats aux Etats Unis a les cheveux tout blancs. Vous ne constatez pas que ce n’est pas normal qu’un Chef d’Etat se déplace hors de son pays pour passer un à deux mois? On ne délègue pas la fonction présidentielle en période de crise, mais Paul BIYA l’a fait et tout le monde l’a vu et la constaté. Le Président de la République n’est pas venu au grand Dialogue National, même pas à l’ouverture, ni à la fermeture. Quand on ne peut plus on laisse, la fonction présidentielle n’est pas une punition. »

 » A Douala 2e, il y a 41 Conseillers municipaux, raison pour laquelle il y a 4 adjoints au Maire . Un conseiller municipal est quelqu’un qui doit avoir de la jugeote. Dans certaines mairies, l’adjoint au maire est juste là comme un simple membre du personnel. Moi je suis maire-adjoint, mais parfois les décisions sont prises et les populations sont mêmes au courant avant nous, les collaborateurs directs du maire. C’est pitoyable ».

« Les adjoints au maire sont parfois résolu à signer les acte de mariage et de décès dans les mairies et n’occupent des postes que de nom. Moi je suis théoriquement en charge des finances à la mairie de Douala 2ème, mais dans les faits c’est autre chose. »

« Lors de cette campagne je vais faire de grandes révélations sur le fonctionnement de la mairie de Douala 2e. Pour le moment, étant maire-adjoint, il m’est impossible de dénoncer. »

  » Le peuple camerounais est un peuple mature, et il est lent à la colère, mais … Il faut faire attention. »

« Au sujet de la participation du SDF aux prochaines élections au Cameroun, retenez que nous ne transformerons pas nos candidats en chair à canon… Il ne faut pas rêver, la solution viendra du peuple camerounais et non de ce système qui est dépassé.  »

Pour suivre l’entretien intégral cliquez sur ce lien ci dessous:

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES