Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Dr EMAPI Honoré De Balzac: « les douleurs mammaires peuvent concerner toutes les femmes »

Publié

Le

Entretien avec le Dr EMAPI  Honoré De Balzac, Gynécologue à Douala Clinic sur le thème : les douleurs mammaires.

DOULEURS AUX SEINS FAUT-IL S’INQUIETER ?

Les douleurs mammaires sont des petites  manifestations que  les femmes  peuvent ressentir au niveau de leurs seins. Parfois ce sont les douleurs à type de brûlure, à type  de picotement à type de chaleur mais en règle générale ce sont des manifestations très désagréables qu’elles peuvent ressentir soit sur un seul sein soit sur les deux seins.

Ces douleurs peuvent concerner toutes les femmes de tous les âges mais  très généralement ce sont les femmes en activité génitale qui vont ressentir ces douleurs au sein.  On n’en ressent  de moins en moins pendant la période ménopausée sauf dans des cas particuliers.

Qu’est ce qui peut en être la cause?

Les douleurs au niveau des seins chez les jeunes filles sont dues à une perturbation au niveau de la sécrétion de deux types d’hormones qu’on retrouve généralement chez les femmes la progestérone et l’œstrogène. On va donc les appeler les mastodynies, c’est le nom qu’on réserve généralement à ces douleurs la chez les femmes en activité génitale. C’est quelque chose généralement banale mais qui va simplement perturber la vie génitale de la femme et même sa vie générale.

Il peut y avoir d’autres causes de la douleur chez la femme, c’est peut être un abcès de sein qui fait peut être très mal qui peut subvenir spontanément ou après un accouchement qui peuvent avoir des douleurs au niveau des seins mais  cela va facilement se reconnaitre simplement  parce que le sein lui va prendre du volume il y a le lait qui va s’entasser quelque part et s’infecter et ca va donner ce qu’on appelle une mastite et puis à partir de cette douleur il y a quelque chose qu’on observe au niveau du sein c’est le pus, la couleur l’aspect du sein va changer, le volume du sein va changer contrairement à la mastodinite dont je parlais tout à l’heure pour lesquels le volume du sein ne change pas, a couleur ne change pas sa morphologie ne change pas sa consistance ne change pas

A côté de l’abcès du sein qu’on peut rencontrer chez une femme qui a accouché  il y a autre chose qui peut faire très peur quand on n a mal au sein c’est le cancer du sein.Mais je tiens à préciser que quand elles se manifestent et que c’est un cancer c’est déjà  à un stade très avancé. Mais il ne faut pas avoir trop d’inquiétude généralement c’est les deux causes que je viens d’énumérer. On aura déjà eu le temps de diagnostiquer le cancer.

Dr EMAPI à l’approche des menstrues beaucoup de femmes ressentent des douleurs au sein celles la comment les caractérisent elles ?

Ce sont les syndromes prémenstruels qui vont avoir la même pathogénie que les mastodynies

Comme je l’ai dit tout à l’heure. Mais il y a les femmes qui vont avoir les problèmes avant leurs menstrues on les appelle les syndromes prémenstruels je l’ai dit tout à l’heure :ce sont des douleurs au niveau des seins, au niveau du bas ventre, ce sont les maux de tête, c’est parfois la fièvre, c’est peut être un bouton qui va apparaitre au niveau du visage. On n a une caractéristique on n a une constance c’est que cela apparait avant les règles et qui disparaissent après les règles. C’est ça l’avantage de ces types de douleur.et qui peuvent revenir lors des prochains  cycles. Mais la prise en charge est la même que celles des mastodynies mais différentes de celle d’un abcès.

Y A-T-IL DES FEMMES QUI VIVENT SANS CONNAITRE CES DOULEURS ?

Oui !la proportion des femmes qui vont avoir des mastodynies est faible. On peut estimer à 10 15% de la population générale des femmes qui vont avoir des mastodinies , et donc que la majorité des femmes qui ne vont pas présenter ces signes là est quand même beaucoup.

Dr EMAPI Y A-T-IL DES TECHNIQUES POUR SOULAGER LES SEINS DOULOUREUX ?

Non ! En technique traditionnelle non. Le traitement repose ici sur le traitement symptomatique c’est-à-dire faire disparaitre les douleurs qui consiste à rétablir l’équilibre des hormones. En ce qui concerne l’abcès du sein il y a un traitement bien spécifique, soit inciser l’abcès soit donner les antibiotiques et les antis inflammatoires lorsque c’est encore au début. Donc il y a réellement une prise en charge pour ces distorsions  ces problèmes qui perturbent la femme.

LA SUCCION DU SEIN PEUT ELLE ATTENUER CES DOULEURS ?

Je ne pense pas. On n a toujours eu ce problème avec la succion. Il y a beaucoup de gens qui disent qu’il faut sucer le sein. Nous savons que l’allaitement maternel peut prévenir le cancer du sein, mais la succion dans l’entendement de la population c’est-à-dire l’homme qui doit sucer le sein de sa femme je ne pense pas que cela règle véritablement  quelque chose parce que cela ne modifie pas le climat hormonal de la femme.

ET LES FEMMES ENCEINTES ?

Chez elle c’est passager c’est due à la grossesse. Mais il est toujours importunant d’être attentif de venir voir le médecin pour qu’il examine afin de  s’assurer qu’il n y a pas quelque chose de grave.

QUEL IMPACT SUR LA VIE DE COUPLE ?

La douleur a toujours un impact sur la vie de couple .La femme est irritable elle est très irritée donc il n y a pas beaucoup de choses qui vont lui plaire. Ce qui fait qu’elle peut avoir  même le dégoût de son mari. Et ca ça peut créer les problèmes dans la vie de couple. Mais il faut qu’on se rassure, c’est très bien pris en charge et lorsque c’est fait  ça rétablit l’harmonie du couple.  C’est aussi important que le mari comprenne que la femme n’est pas bien dans son assiette et qu’il faut bien être à ses côtés.

Pour informations: douala_clinic@yahoo.fr

Kathy Mintsa

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯LE SAVIEZ VOUS ? La mauvaise alimentation est à l’origine de plus 70% des problèmes de santé.

La malnutrition ne se traduit pas que dans le manque mais aussi dans les excès. D »après Elise Tankeu, bien se nourrir commence par un bon agencement des aliments.

Publié

Le

D »après Elise TANKEU : « Plus de 70% des problèmes de santé des camerounais sont dus à leur mauvaise alimentation » Invitée à l’émission ABK MATIN le mardi 10 décembre, la biochimiste et nutritionniste Elise TANKEU, en faisant un état de lieux déclare : « Les Camerounais sont fans de grillades, amoureux des bouillons culinaires qui créent du mauvais cholestérol ; ils sont habitués aux fritures ils  prennent tout en excès en mangeant trop salés, trop gras et trop sucré. Ce qui ne va pas sans conséquences. Tout est poison, et Il n ya de poison que de dose et  bienvenue la surcharge pondérale. On retient également que la malnutrition ne se traduit pas que dans le manque mais aussi dans les excès.. Pendant que nous mangeons, il est conseillé de commencer par bien agencer des aliments, en  commençant par les fruits et légumes avant de manger le repas. Cela réduit les ballonnements et flatulences (pets). Il est aussi conseillé de consommer 50% crus et  50% cuits.

« Quand on mange tard le soir, on doit aller au lit 02h de temps après, le temps de bien digérer, il faut aussi boire un verre d’eau pour faciliter le drainage et l’évacuation de nos déchets. « 

Vous voulez en savoir plus ? Cliquez ici et écoutez entièrement cet entretien…..

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯SANTE MENTALE: Sachez repérer une personne qui veut se suicider

M. John NTAMACK, sociologue et Dr Samuela NOUMEDEM psychologue clinicienne étaient des nôtres pour parler des facteurs qui peuvent pousser un individu à se suicider. Pour eux, il suffit d’être un peu attentif pour repérer ces personnes qui veulent mettre un terme à leur propre vie de façon brutale.

Publié

Le

Huit cent personnes mettent fin à leur vie chaque année d’après l’organisation mondiale de la santé, soit une personne toutes les 40 secondes. En Afrique, le Cameroun occupe le 5e rang parmi les pays où le taux de suicide est élevé. Selon le rapport intitulé « Suicide in the World, Global Health Estmates », publié le 9 septembre dernier, le Lesotho est champion d’Afrique des suicides, suivi de la Côte d’Ivoire. Le Cameroun occupe la 5e place derrière la Guinée Équatoriale et l’Ouganda. Le suicide est donc une réalité triste qui devient de plus en plus fréquente dans nos sociétés.

« Le regard social et le rejet dans les familles font que la société peut pousser un individu à se suicider. »

John NTAMACK, sociologue

Les adeptes de cet acte fatal font recourent soit à l’auto-empoisonnement chimique, soit la pendaison, les armes à feu, la noyade pour ne citer que ceux la. Pour parvenir à leur fin. Ce phénomène social touche toutes les catégories sociales sans distinctions de sexe ou de race .on se souvient encore de ce prêtre catholique du diocèse de douala Antoine de Padoue Chonang déclaré mort par suicide en France où il séjournait, c’était le 28 octobre dernier. Ce qui a suscité beaucoup d’émoi… un acte prémédité qui laisse le vide et les interrogations au sein des familles, des proches et même de la société. Comment prévenir le suicide?

« Soyons plus ouvert plus attentif avec les personnes qui vivent avec nous et restons à leur écoute cela permettrait de sauver des vies. »

samuella NOUMEDEM, psychologue clinicienne

Le suicide ne doit donc plus être considéré comme tabou. Le sujet du suicide doit être abordé dans nos familles et même à l’école. Si on abordait la question du suicide dans toutes ces instances de socialisation, la tendance à cet acte va drastiquement diminuer

Ecoutez l »intégralité de l »émission SANTE VOUS BIEN consacrée au suicide en cliquant sur le lien ci-dessous.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES