Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Dr EMAPI Honoré De Balzac: « les douleurs mammaires peuvent concerner toutes les femmes »

Publié

Le

Entretien avec le Dr EMAPI  Honoré De Balzac, Gynécologue à Douala Clinic sur le thème : les douleurs mammaires.

DOULEURS AUX SEINS FAUT-IL S’INQUIETER ?

Les douleurs mammaires sont des petites  manifestations que  les femmes  peuvent ressentir au niveau de leurs seins. Parfois ce sont les douleurs à type de brûlure, à type  de picotement à type de chaleur mais en règle générale ce sont des manifestations très désagréables qu’elles peuvent ressentir soit sur un seul sein soit sur les deux seins.

Ces douleurs peuvent concerner toutes les femmes de tous les âges mais  très généralement ce sont les femmes en activité génitale qui vont ressentir ces douleurs au sein.  On n’en ressent  de moins en moins pendant la période ménopausée sauf dans des cas particuliers.

Qu’est ce qui peut en être la cause?

Les douleurs au niveau des seins chez les jeunes filles sont dues à une perturbation au niveau de la sécrétion de deux types d’hormones qu’on retrouve généralement chez les femmes la progestérone et l’œstrogène. On va donc les appeler les mastodynies, c’est le nom qu’on réserve généralement à ces douleurs la chez les femmes en activité génitale. C’est quelque chose généralement banale mais qui va simplement perturber la vie génitale de la femme et même sa vie générale.

Il peut y avoir d’autres causes de la douleur chez la femme, c’est peut être un abcès de sein qui fait peut être très mal qui peut subvenir spontanément ou après un accouchement qui peuvent avoir des douleurs au niveau des seins mais  cela va facilement se reconnaitre simplement  parce que le sein lui va prendre du volume il y a le lait qui va s’entasser quelque part et s’infecter et ca va donner ce qu’on appelle une mastite et puis à partir de cette douleur il y a quelque chose qu’on observe au niveau du sein c’est le pus, la couleur l’aspect du sein va changer, le volume du sein va changer contrairement à la mastodinite dont je parlais tout à l’heure pour lesquels le volume du sein ne change pas, a couleur ne change pas sa morphologie ne change pas sa consistance ne change pas

A côté de l’abcès du sein qu’on peut rencontrer chez une femme qui a accouché  il y a autre chose qui peut faire très peur quand on n a mal au sein c’est le cancer du sein.Mais je tiens à préciser que quand elles se manifestent et que c’est un cancer c’est déjà  à un stade très avancé. Mais il ne faut pas avoir trop d’inquiétude généralement c’est les deux causes que je viens d’énumérer. On aura déjà eu le temps de diagnostiquer le cancer.

Dr EMAPI à l’approche des menstrues beaucoup de femmes ressentent des douleurs au sein celles la comment les caractérisent elles ?

Ce sont les syndromes prémenstruels qui vont avoir la même pathogénie que les mastodynies

Comme je l’ai dit tout à l’heure. Mais il y a les femmes qui vont avoir les problèmes avant leurs menstrues on les appelle les syndromes prémenstruels je l’ai dit tout à l’heure :ce sont des douleurs au niveau des seins, au niveau du bas ventre, ce sont les maux de tête, c’est parfois la fièvre, c’est peut être un bouton qui va apparaitre au niveau du visage. On n a une caractéristique on n a une constance c’est que cela apparait avant les règles et qui disparaissent après les règles. C’est ça l’avantage de ces types de douleur.et qui peuvent revenir lors des prochains  cycles. Mais la prise en charge est la même que celles des mastodynies mais différentes de celle d’un abcès.

Y A-T-IL DES FEMMES QUI VIVENT SANS CONNAITRE CES DOULEURS ?

Oui !la proportion des femmes qui vont avoir des mastodynies est faible. On peut estimer à 10 15% de la population générale des femmes qui vont avoir des mastodinies , et donc que la majorité des femmes qui ne vont pas présenter ces signes là est quand même beaucoup.

Dr EMAPI Y A-T-IL DES TECHNIQUES POUR SOULAGER LES SEINS DOULOUREUX ?

Non ! En technique traditionnelle non. Le traitement repose ici sur le traitement symptomatique c’est-à-dire faire disparaitre les douleurs qui consiste à rétablir l’équilibre des hormones. En ce qui concerne l’abcès du sein il y a un traitement bien spécifique, soit inciser l’abcès soit donner les antibiotiques et les antis inflammatoires lorsque c’est encore au début. Donc il y a réellement une prise en charge pour ces distorsions  ces problèmes qui perturbent la femme.

LA SUCCION DU SEIN PEUT ELLE ATTENUER CES DOULEURS ?

Je ne pense pas. On n a toujours eu ce problème avec la succion. Il y a beaucoup de gens qui disent qu’il faut sucer le sein. Nous savons que l’allaitement maternel peut prévenir le cancer du sein, mais la succion dans l’entendement de la population c’est-à-dire l’homme qui doit sucer le sein de sa femme je ne pense pas que cela règle véritablement  quelque chose parce que cela ne modifie pas le climat hormonal de la femme.

ET LES FEMMES ENCEINTES ?

Chez elle c’est passager c’est due à la grossesse. Mais il est toujours importunant d’être attentif de venir voir le médecin pour qu’il examine afin de  s’assurer qu’il n y a pas quelque chose de grave.

QUEL IMPACT SUR LA VIE DE COUPLE ?

La douleur a toujours un impact sur la vie de couple .La femme est irritable elle est très irritée donc il n y a pas beaucoup de choses qui vont lui plaire. Ce qui fait qu’elle peut avoir  même le dégoût de son mari. Et ca ça peut créer les problèmes dans la vie de couple. Mais il faut qu’on se rassure, c’est très bien pris en charge et lorsque c’est fait  ça rétablit l’harmonie du couple.  C’est aussi important que le mari comprenne que la femme n’est pas bien dans son assiette et qu’il faut bien être à ses côtés.

Pour informations: douala_clinic@yahoo.fr

Kathy Mintsa

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯️ Eléonore Mbongue Njoh : « Le don de sang devrait être comme un acte civil au Cameroun »

Eléonore Mbongue Njoh est Présidente de Mother’s Heart une association de donneurs de sang bénévoles.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Mother’s Heart est une association de donneurs de sang bénévoles. Le déclic c’est la perte d’une membre par manque de sang.

Concernant la célébration de la journée du don de sang, nous avons une cible qui est le parcours Vitaa où nous avons fait la sensibilisation par rapport au don de sang.

On ne peut pas dire que le sang est revendu dans les hôpitaux. Les gens sont réticents parce qu’il n’y a pas de bonne information. On ne vend pas le sang. La sensibilisation permet qu’on dise au gens ce qui se passe.

Depuis 2015 c’est des centaines de poches de sang( 800 à 1000) collectées par notre association.

Dans tous les centres de santé il y aura une activité de collecte de sang. Il faudrait que chacun proche d’un hôpital puisse contribuer au don de sang. Pour ceux qui ne pourront pas aujourd’hui vous pourrez le faire samedi au parcours Vitaa.

Avant le don de sang, il y’a un entretien pour déterminer si vous êtes éligible et s’il est possible de prendre votre sang

Pour la journée du don du sang, c’est calme partout, ça aurait été différent, on aurait vu des mobilisations et tapages si c’était le SIDA ou une autre cause. On a besoin que le ministère de la santé publique nous accompagne.

Propos retranscrits par Carine Hzeume, Laïla Djamilatou & Laure Manga

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯️ Louis Marie Kakdeu : « Dire que le tabac tue développe un aspect pervers et des envies de défiance auprès des consommateurs »

Louis Marie Kakdeu est Dr PhD, universitaire, enseignant et chercheur. Il intervient régulièrement en tant que consultant permanent dans notre matinale.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Au Cameroun on estime 1,1 millions de personnes qui s’adonnent au tabac, 720 mille personnes parlant de la consommation de la cigarette. Selon une étude menée sur les élèves, On découvre que 4% ont déjà goûté à la cigarette et 2% sont des fumeurs réguliers.

La consommation du tabac est faite par besoin d’appartenance, une espèce de besoin d’émancipation. C’est un signe d’accomplissement de fumer une forme de Tabac pour ces personnes.

On joue sur le spectre de la mort et ça développe un aspect un peu pervers. Ça développe des envies de défiance auprès des consommateurs de mettre en avant l’aspect mortel de la chose.

On a observé la hausse du prix de la cigarette pour lutter contre la consommation de ce produit, mais la victoire de ce combat est encore très loin voir perdue d’avance.

Aujourd’hui on trouve des vertus au Tabac et je ne m’étonnerait pas que dans un pays comme le Cameroun on en vienne à légaliser ce phénomène qui est déjà toléré dans d’autres pays du monde.

Le débat sur les morts dues au tabac sont en cours à travers le monde, le débat se limite à l’implication du tabac et ses effets néfastes sur la santé, on ne peut prouver qu’avec des personnes à comorbidité réduite.

Aujourd’hui on trouve une vertu au tabac, certains pays sont au niveau de là légalisation des consommations du cannabis et autres drogues et avec l’influence mondiale, le Cameroun pourrait un jour s’aligner dans cette mouvance.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES