Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

PASCAL SIAKAM, retour de l’enfant prodige

Publié

Le

Douala. La capitale économique  accueille son champion de la NBA. Pascal Siakam y a posé ses valises depuis le début de la semaine après une année glorieuse ponctuée par deux titres majeurs : le trophée de champion de la NBA et celui de MIP de la NBA 2019.

Il est parti sous un anonymat total il y a seulement quelques années. Il a été drafté au 27ème rang par les Toronto Raptors il y a trois ans, et vient d’emmener sa franchise à remporter son tout premier trophée de champion de l’histoire du championnat  de basketball le plus prisé du monde. Pascal Siakam n’a pas seulement participé en simple joueur d’équipe, mais il  est parmi les leaders qui ont permis cet exploit collectif pour la franchise du Canada. En plus du titre de champion, le garçon né le 4 février 1994 à Douala a remporté celui individuel, de MIP (Most Improved Player, le joueur ayant la meilleure progression de l’année dans le championnat) 2019.

Des performances stratosphériques obtenues au bout d’une année incroyable jonchée de sacrifices parmi lesquels, son absence aux obsèques de son père au cours de l’année. Le joueur Camerounais aura appris une autre partie du professionnalisme qui vous impose votre présence au sein de l’équipe pendant une période sans interruption pour le respect des sponsors. Il va se contenter des photos et autres vidéos que ses frères devront lui envoyer pendant les obsèques, mais va d’ailleurs se servir de cette force mentale pour offrir à titre posthume ce sacre à son géniteur : « Je n’ai pas pu venir aux obsèques de papa, alors que mes frères ont eu la chance d’être là ».

C’est donc  au mois de février 2019, longtemps avant les titres gagnés cette année, que le prodige demande à ses amis d’organiser sa venue au Cameroun. « Entretemps, Pascal est devenu champion de NBA et MIP, tout a changé. Plusieurs choses que nous avions calées avant devenaient compliquées à mettre en place », nous avouait Yves Lionel Ngounou, responsable de l’organisation. « Heureusement que à ce moment-là, nous aussi avions pris la responsabilité de faire ce qui était urgent comme la location de la salle dans laquelle devrait se faire le camp de basket pour 43 enfants. Leur sélection et autres. Sinon, on devrait être bloqués quelque part si on avait attendu qu’il soit champion. Les coûts et les enjeux se seraient vus plus grands », nous lançait le non moins grand ancien basketteur et ami des Siakam. Le séjour de la nouvelle star NBA au Cameroun a donc connu les articulations prévues et imprévues, mais essentielles pour célébrer les titres d’un fils prodige au sommet de sa pyramide.

Sa descente d’avion

Les fans de Pascal Siakam

Annoncé dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2019, l’arrivée de Pascal Siakam était un événement de grande classe qui devait commencer par l’aéroport de Douala, selon son fan club basé à Akwa. « Il n’est pas question que nous attendions à la maison, cette nouvelle star. Il est trop grand pour qu’il n’y ait pas des gens à l’attendre. Nous fans de basketball et de Pascal Siakam, nous allons aller à l’aéroport, même si nous n’avons pas son plan de vol, même si nous n’avons pas les autorisations nécessaires. Nous n’attendons rien de lui, en tout cas, pas de moyens pour nous déployer. Nous avons mis nos moyens comme cela se fait sous d’autres cieux. Ce sont les fans qui cotisent pour la star, et non l’inverse. Nous avons confectionné des tee-shirts noir et rouges avec en face FAN CLUB PASCAL SIAKAM ou encore TORONTO RAPTORS, et au dos, son dossard 43 », expliquait Emmanuel Bassikalak, responsable du fan club à quelques minutes du déploiement vers l’aéroport de Douala. Plusieurs voitures ont été mises à la disposition des fans et le convoi a fait environ deux kilomètres de file, dans la nuit froide de ce 1er août 2019. Après trois heures d’attente au parking de l’aéroport, les fans bien au chaud et près à danser au rythme du groupe de danse Bakassa se voient annoncer une mauvaise nouvelle : « Il y a un avion qui est arrivé avec à son bord Luc Mbah A Mouté, mais pas de Pascal Siakam ». L’autre star de la NBA était en provenance de Dakar où s’était joué le Basketball Without Borders (Basketball sans frontières) dont il est un des parrains en Afrique. « Pas grave les gars, il n’est pas là aujourd’hui, ce sera certainement demain. Nous n’allons pas nous décourager, Pascal mérite que nous passions même sept nuits ici à l’attendre. Nous reviendrons demain, et si possible tous les jours, jusqu’à ce qu’il atterrisse, puisque c’est par Douala qu’il arrivera », a lancé Emmanuel Bassikalak. La star arrivera donc le lendemain et juste le temps d’un petit câlin à l’aéroport, il devrait retrouver son hôtel pour la suite du programme chargé.

Son Passage à SOS Village d’enfants de Yassa

SOS Village d’enfants

« En ma qualité d’orphelin, je me suis senti un peu obligé de faire un tour chez mes pairs avec un espoir de les inspirer pour l’avenir ». Pascal Siakam n’a pas seulement joué au basket ces derniers mois, il a aussi fait de la recherche. Dans sa trouvaille il y a SOS Villages d’enfants, une structure qui accueille des enfants en situation vulnérable, ou en voie de le devenir. Parmi les 135 pays  au monde qui abritent cette structure d’encadrement des jeunes et qui leur offre une chance d’avoir la même éducation que les autres enfants, il y a le Cameroun qui compte deux foyers : un à Mbalmayo, et celui de Douala. Malgré les difficultés que doivent  traverser tous les habitants de Douala pour rallier le quartier Yassa où se trouve le village, Pascal a tenu à y faire un tour pour participer aux activités improvisées depuis son choix d’y arriver : « Nous avons été contactés par la star lui-même qui nous a dit qu’il venait rencontrer les enfants.  Il leur a raconté son histoire, et leur a dit que malgré leur situation, tout était encore possible. Vous devez croire en vos rêves, leur a-t-il dit », nous a relaté Jeanne Talla, une des responsables de cette structure.  La directrice nationale de cette institution, Claude Alvine Mbappe Tankoua est aux anges : « j’ai été très honorée de la visite de Pascal Siakam à notre centre de Douala. Elle témoigne de l’intérêt qu’il accorde à l’enfant en général et de l’enfant vulnérable en particulier. Pascal a donné de son temps pour échanger avec les enfants et partager son expérience. Il n’a pas hésité à leur donner des conseils, et tout ceci va dans le sens de notre travail dont un des objectifs est le plein épanouissement des enfants ». A Village d’Enfants SOS (VESOS) de Douala, parmi les  120 enfants, ceux présentant le baccalauréat ont ramené 98% de réussite  et peuvent nourrir le rêve de jouer en NBA comme leur idole.

La conférence de presse

Prévue pour commencer à 18 heures, c’est trente minutes plus tard que les quatre panélistes, dont Pascal Siakam ont pris place devant un peu plus de cent personnes parmi lesquels les journalistes sportifs de presque tous les médias de la capitale économique. Malgré les excuses présentées par Yves Lionel Ngounou d’entrée,  et celles répétées par le principal acteur de la soirée, la presse sportive n’a pas décoléré. Les questions sur son arrivée à l’aéroport et sur le retard observé pour le début de la conférence de presse sont revenues tout au long des deux heures d’échanges. La star de NBA, dans une modestie et une générosité à nulle autre pareille a essayé d’expliquer en français (langue qu’il utilise de moins en moins depuis quelques années) qu’il était venu pour une visite privée. Qu’il est un homme qui ne s’appartient plus totalement, et qu’il tenait plus à aller dans la stricte intimité à la visite de la tombe de son défunt père. « C’est ce qui était ma première préoccupation quand je suis descendu d’avion, je n’avais pas pensé à faire une grosse délégation pour m’accueillir à l’aéroport. Toutefois, j’ai demandé qu’il y ait cette conférence de presse, et je sais que la presse pourrait faire le relais de ma venue au Cameroun à travers les médias. Il est aussi prévu un camp de basket pour 43 jeunes enfants, et un match de gala avec mes anciens coéquipiers », a –t-il martelé. Le MIP 2019 et tout premier Camerounais  champion de NBA a même dit qu’il a une grande envie de jouer avec les Lions Indomptables du Basket, « mais, je ne sais pas ce qu’il faut pour le faire » Des propos qui ont plutôt été dilués dans la colère des hommes de la presse qui se sont instantanément roué  sur lui dans les réseaux sociaux, estimant qu’il a snobé la presse. Dans la foulée, le champion de NBA qui se faisait accompagner par ses trois grands frères et le Directeur Général de NBA Africa a d’ailleurs lâché : « nous allons essayer de faire mieux que des camps de basket, nous réfléchissons pour offrir dans les années à venir, une structure qui pourra emmener les enfants du Cameroun à avoir permanemment du matériel d’entrainement, une vraie structure de développement de basket ». Pour cette première visite, le champion avait déjà pris des dispositions pour un camp qui devait accueillir le lendemain, 43 enfants dont 20 filles.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

🔵RDV – MARKETING : l’ACPMC vous donne rendez-vous pour le Marketing D-Day ce Samedi 14 décembre 2019

L’Association Camerounaise des Professionnels du Marketing et de la Communication organise le MARKETING D-DAY ce samedi 14 Décembre 2019 à Douala. Ce sera l’occasion en une journée de célébrer le professionnel du marketing et de la communication Camerounais, de parler des métiers et présenter les femmes et les hommes qui tissent et étoffent l’histoire des marques au Cameroun.

Publié

Le

Pendant le « Marketing D-Day », les professionnels du marketing et de la communication réunis au sein de l’Association Camerounaise des Professionnels du Marketing et de la Communication se mettent en lumière.

A travers une série d’activités, ces hommes qui construisent au quotidien des marques et souvent dans l’ombre en tant que professionnels du marketing et de la communication feront découvrir leurs visages, leurs talents et leurs personnalités au public.

Ce samedi 14 Décembre au Collège De La Salle et à partir de 11h, devant un public que les organisateurs souhaitent très nombreux, on devrait découvrir l’habileté physique des femmes et des hommes du Marketing et de la Communication dans des domaines inattendus comme… le football , le basket-ball et le Golf …

D »ailleurs, Njoya Ajara Nchout, la Lionne Indomptable et Meilleure joueuse africaine de football en 2019 donnera le coup d’envoi du match de Football.

Rappelons à propos de l’ACPMC qu »elle a été créée en 2008, et qu »elle est une association à but non lucratif, selon la loi de 1990. Son principal objectif est d’offrir aux professionnels et étudiants issus de toutes les disciplines du marketing et assimilés (communication, vente, commerce, distribution) un lieu d’échanges et de rencontres favorisant le réseautage, la solidarité agissante et le perfectionnement de ses membres. Elle œuvre pour un marketing éthique et déontologique. L’adhésion est ouverte à tout professionnel camerounais résident au Cameroun ou étudiant dans les disciplines du marketing, de la communication ou du commercial en général. Les entreprises et institutions peuvent également adhérer à l’ACPM dont le siège est à Douala.

Contacts :
Michel ENYEGUE MBIDA : +237 699 94 9113

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

🎸RDV: DUC Z débarque sur ABK Radio ce 13 Septembre !

Si on vous dit DUC Z , quel titre vous vient tout de suite à l’esprit ? 😊
Préparez-vous à découvrir #Lisa , ce vendredi 13, en exclusivité sur ABK RADIO. En attendant , faisons un p’tit tour dans la vie du prodige du RnB !

Publié

Le

Par

DUC Z , DJOUMESSI TSAGUE ULRICH COCO de son vrai nom , fait ses premiers pas dans l’univers de la musique à l’âge de dix ans en donnant la réplique à son idole le dieu de la pop, Mickael Jackson.

Ses interprétations et ses chorégraphies très réussies le propulsent déjà sur la scène lors des évènements culturels de son collège, où il voit son destin basculer vers la musique. Il s’essaye au rap et au chant, et opte finalement pour le Rn’B dont il devient l’un des précurseurs au Cameroun.

À 14 ans, Duc- Z crée avec Franky P et Armel Weladji. Un groupe conceptuel appelé Homonyme. Ce groupe se fait remarquer par un style nouveau, une fusion de makossa et de R&B et permettra surtout au jeune prodige du R&B de se démarquer. Homonyme laissera une signature dans l’album ‘Dis Moi ‘ d’Alain Manga (chanteur Camerounais) sorti en 2003.

En 2006, il intègre le Label Big Boss Entertainment Kamer au sein duquel, il commence la préparation de son premier album.

En avril 2007, la compilation le Clash sur laquelle il pose sa voix sur 4 titres, voit le jour et fait définitivement de DUC Z un incontournable de la scène et des studios hip hop où il collabore en featuring dans plusieurs albums.

En 2009, il est sélectionné après une rude compétition pour représenter le Cameroun au prix GABAO du FESTIVAL GABAO de Libreville au Gabon. A son retour de Libreville, il entame une carrière professionnelle avec la sortie de son premier album produit par BOUDORIUM PROD, qui lui vaut le prix du meilleur Artiste RNB 2010 au MBOA HIP HOP AWARDS.

Un an plus tard, signé sous le label FAMIGLIA PRODUCTION, il met sur le marché le maxi « PRELUDE » qui a un franc succès avec son titre phare « JE NE DONNE PAS LE LAIT » qui est aujourd’hui l’hymne de toute une nation.

Il revient en 2013 avec le single AFRICAN MAMY qui le hisse au sommet des charts Africains et lui ouvre les porte du monde.

Il signe sous le label EMPIRE COMPANY de PIT BACCARDI et enchaîne plusieurs collaborations.
En 2015, il crèe son propre label « FORENA MUSIC » et se lance dans une nouvelle aventure musicale.

Faisons un bond de quatre ans et atterrissons… Décembre 2019. Duc Z vient nous présenter #Lisa , sa dernière trouvaille ! C’est une merveille , que ABK RADIO vous recommande ! Bienvenue à la maison DUC Z ! Bienvenue dans Le Monde de Didier de ce Vendredi 13, de 16h à 19h.

Didier KOUAMO

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES