Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Elise TANKEU: « Le manque d’appétit et les troubles de la concentration sont des symptômes qui pourraient nous faire penser à l’anémie. »

Publié

Le

Avec 1,62 milliards de personnes touchées, l’anémie représente un problème de santé publique. Entretien avec  Mme Elise TANKEU, biochimiste, diététicienne et enseignante.

Comment peut-on définir l’anémie ?

Madame Tankeu : c’est l’appauvrissement du sang  en globules rouges. Pourquoi l’appauvrissement en globules rouges ? Pour comprendre ce phénomène d’anémie il faut savoir qu’il y a trois sortes d’anémies : on peut parler d’anémie félibrige. Dans ce cas le problème sanguin est lié à un manque de fer ou bien à une mauvaise absorption du fer. Elle est la plus répandue  on peut parler de l’anémie pernicieuse qui est liée au manque de vitamine B12, on peut encore parler de l’anémie macrocytaire. L’anémie mégaloblastique manque de folate  ou bien manque de vitamine B9.

Et si on parlait à présent des causes ?

Parmi les causes on peut citer une alimentation déséquilibrée, un manque de fer, de vitamine B9 ou bien folate et de vitamine B12. On peut avoir un problème gastro-intestinal qui fait que le corps ne tire pas bien profit de ces éléments-là dans l’alimentation, en ce moment on parle de malabsorption. Cela peut  tout simplement qu’on n’a des pratiques alimentaires qui ne sont pas adéquates , qui ne favorisent pas l’absorption de ces éléments un peu comme le manque de vitamine C  dans nos repas fait que le corps ne tire pas bien profit du fer qu’on a dans l’alimentation  ou encore quand on est malade on a des problèmes gastro-intestinale et ça crée un déséquilibre .

On peut également   être anémié quand on est atteint de cancer ou on est  hémophile la c’est sur le plan génétique .Ça  peut être également dû au fait qu’on a contracté une grossesse et que la demande en fer s’est multipliée, parce qu’il faut dire que  les quantités de fer nécessaires sont 9mg chez l’homme et 15 à 16 mg  chez la femme par jour surtout lorsqu’elle est enceinte ou en période de menstrues. On peut être anémié parce qu’on saigne beaucoup du coup on perd les vitamines B12 et B9, et le fer  dans le saignement.

On peut aussi être anémié parce qu’on est une personne âgée en ce moment on a des problèmes gastro-intestinales  et autre qui peuvent créer l’anémie.

Des personnes atteintes d’hépatite ou bien d’infection à VIH seront prédisposées  à l’anémie.

Les personnes qui font  l’hémodialyse, les personnes atteintes de  l’insuffisance rénale peuvent être sujettes à l’anémie.

 Certains enfants, cela est dû aux besoins qui augmentent de par la croissance et que l’alimentation ne suit pas peuvent être sujets à l’anémie. C’est tout cet ensemble qui fait que tout le monde peut à un moment donné de sa vie être anémié. Il faudrait seulement pouvoir reconnaître les symptômes rapidement et faire la part des choses pour ce qu’il faut.

C’est quoi les symptômes ?

 Alors les symptômes c’est quoi ? Très souvent c’est la fatigue qu’on peut ressentir, c’est la pâleur de la peau et des conjonctives. C’est-à-dire quoi ? Quand vous ouvrez l’œil ça un peu blanchit, c’est une méthode qui fonctionne. Même au niveau des mains on regarde c’est plutôt jaune clair. Ça, c’est une partie il y a d’autres aspects qu’il faut faire, comme  la numération formule sanguine où  il faut prélever le sang  pour pouvoir doser les éléments dessus pour  savoir si c’est le manque de globule rouge ou bien si c’est le sang qui est décoloré ou encore si c’est le manque de fer. Mais de façon empirique  voilà des éléments indicateurs qui peuvent alerter.

 On peut avoir parmi les symptômes les étourdissements qui reviennent fréquemment, ou bien la fréquence cardiaque irrégulière, certains vont parler de palpitation pourtant ça peut être des signes avant-coureurs d’une anémie.

 Certaines personnes à un moment donné peuvent ressentir des frissons,  de maux de tête qui reviennent tout le temps, au lieu de courir sur les paracétamols  il faut plutôt  se questionner. Il y’a également le manque d’appétit aussi, et des troubles de la concentration qui sont autant de symptômes qui pourraient nous faire penser à l’anémie.

 La bonne nouvelle est que notre alimentation permet de prendre un pas sur ce problème  sanguin et de pouvoir éviter le pire, parce que il y’a des personnes qui perdent la vie du fait de l’anémie, surtout les femmes qui sont en procréation. Celles qui ont beaucoup saignées et des personnes atteintes de dépressions et autre à causes de tous ces facteurs.  Parce que c’est le sang qui oxygène le corps et lorsque vous entendez des problèmes d’anémie c’est une  bonne partie du corps  qui reste sans oxygène et l’oxygène est vital pour nous.

On a coutume de recourir à l’automédication quand on a les premiers signes. À la maison  une fois qu’on n’a fait son diagnostic soi même  notamment on regarde la paume de la main, la peau qui est pâle  et tout de ce vous avez cité dans les manifestations de la maladie, les mamans ont l’impression d’avoir la solution c’est-à-dire il  faire des compositions, est ce qu’on peut  solutionner le problème de cette manière ?

Pas forcément. L’automédication est très dangereuse dans ce cas, pourquoi ? Un exemple des choses à éviter si jamais  on est vraiment anémié : Il faut éviter le café et le thé. Ces deux éléments ont le tannin  qui empêche l’absorption du fer et des vitamines B12. Donc si vous prenez ces compositions sans le savoir  vous aggravez  votre situation si vous avez les problèmes de manque du sang. Ça ne veut pas dire qu’on ne doit plus prendre  le thé quand on a mangé. Il faudrait savoir si on est adepte des boissons chaudes après les repas il faut boire son café ou bien son thé trente minutes au moins  après le repas ou tout simplement remplacer le café par des tisanes, des infusions, des citronnelles, le thym, la menthe et autres boissons qu’on peut avoir sur place chez nous, parce qu’ils n n’ont pas de tannins et sont digestifs.

 L’autre aspect aussi, il faut aussi éviter la consommation abusive  des boissons alcoolisées. L’alcool empêche l’absorption des vitamines B12, B9 et puis du fer. Il faut réduire vraiment au maximum. Il est recommandé de prendre juste deux verres par jour, il faudra veiller à ça. Chez la femme c’est un verre par jour parce que la femme n’as pas les mêmes apports que l’homme.

Ensuite, il y’a également la consommation des acides oxydés  c’est ce que les gens recherchent dans les légumes crus , ils ont fait des compositions avec du lait , feuilles de manioc et autre , il faut savoir que ces éléments qui ne sont pas forcément toxiques  entravent  l’utilisation du fer , de la B12 et B9 dans notre corps, encore que c’est accompagné des éléments du cyanogènes  , parce qu’on as pas au préalable un peu chauffé. Vous comprenez donc qu’il faut éviter de faire des décoctions seule à la maison, surtout  si vous ne connaissez pas le type d’anémie dont vous souffrez. Si vous êtes en manque de B12 les compositions ne vont pas vous aider, vous risquerez  de prendre un excès de fer qui est impliqué dans les  problèmes de santé plus tard vascularisations et même le cancer. Toujours se rapprocher de votre médecin ou d’un nutritionniste, diététicien  afin qu’il puisse  bien diagnostiquer, bien spécifier  le type d’anémie  dont vous souffrez  et  mieux orienter dans la prise en charge.

A quel moment parle-t-on d’anémie sévère ?

On parle d’anémie sévère lorsque le fer ou bien la quantité de fer dans le corps par exemple chez la femme16mg  mais quand on dose votre fer vous êtes par exemple  à 4mg, ça c’est sévère ! On parle d’anémie sévère  lorsque  le taux de b12 est de vous devez être dans les 400mg et quand vous êtes enceinte cela double ça va jusqu’à 800mg par jour, et  que lorsqu’on dose le sang vous êtes à 200 ou 300mg. Et ça c’est l’anémie sévère !

 On peu parler  de vitamine b9 parce que l’apport nutritionnel  conseillé se retrouve dans le seuil, 2,4 microgrammes  et quand on se retrouve 0,5 ou un microgramme, ça c’est sévère ! En ce moment il faut impérativement que le personnel de santé vous prenne en charge et parfois ça peut arriver  qu’on soit obligé de vous faire des transfusions sanguines .

Puisque vous parlez de transfusion sanguine à quel moment l’alimentation se limite-t-elle ? Juste avant la transfusion ?

Que ce soit transfusion sanguine ou pas l’alimentation sera là, parce que lorsqu’on fait une transfusion sanguine  on a besoin de l’apport alimentaire pour que ça fasse un tout, pour avoir un effet synergie de tout cela   et remonter la pente, afin de sauver  l’irrigation  surtout au niveau du cerveau. Mais seulement  il faudra savoir que lorsque c’est vraiment sévère c’est d’abord la transfusion sanguine et ensuite l’alimentation prend le relais ce n’est pas l’inverse. Mais lorsqu’on est dans les cas d’anémies qu’on peut encore gérer c’est juste quelques symptômes qui restent, puisque d’autres vont  même s’étourdir dans ce cas rapidement un changement d’alimentation pourra remédier à la situation.

Quelle alimentation pour prévenir l’anémie ?

Il y’a d’abord six grands points .En générale il faudrait augmenter la  consommation des aliments riches en fer et en  vitamine B9 et B12. Les aliments riches en fer  qui pourrait aider  l’être  humain à remonter les problèmes d’anémie sont les aliments d’origine animales, donc c’est les abats, c’est  les rognons, la viande rouge, les œufs. C’est également les produits de mer : les gambas, les crevettes, les crabes  qui vont nous aider car ils sont riches en fer, en vitamine B12, et aussi en B9. Maintenant il y’a aussi les aliments riches en fer qui sont d’origine végétale : dans les légumes verts qu’on va retrouver. Seulement  il faut toujours  se rassurer qu’on ajoute cela à une consommation de fruits et légumes  qui sont riches en vitamine qui vont optimiser l’absorption du fer parce que là, on n’est en manque et on a besoin que le corps assimile mieux et d’avantage. 

Tout ce qui est agrumes, les  pamplemousses, oranges, kiwi, mandarines, citrons vont  aider. Mais il faut savoir aussi que les papayes, l’ananas, sont riches en vitamine C , les poivrons, les persils , parce que ce ne sont pas seulement les légumes qui sont riches en vitamine c, tout ce qui est cuit ou crue ou bien semi cuit ,les aliments  semi-cuits, ça vous écarte l’hypothèse d’avoir des filâtes qui vont entraver l’absorption , et l’ hypothèse des acides oxydés qui vont entraver l’absorption ,donc  il faudrait se  rassurer qu’on augmente son alimentation en ces aliments riches en  vitamines la .

Mais il y’a aussi  les céréales complètes  comme le riz complet, les arachides, les graines de courges, les pistaches qui vont également nous aider dans ce sens là. Surtout les arachides avec  les peaux parce qu’il y a la vitamine B12 au niveau de la peau .Il y’a également les produits à base de soja qu’on doit consommer. Les œufs vont également  nous aider parce qu’il  y a la vitamine B12 dans les œufs.

 On aura besoin des produits laitiers, des légumineuses, la levure alimentaire, et aussi les pommes de terre  mais en robe de champ. C’est-à-dire cuites avec la peau, tout cela va nous aider pour éviter l’anémie.

 Il faut se rappeler qu’il faut éviter les problèmes de l’absorption de fer, parce qu’on peut avoir tout ça dans l’alimentation et être quand même anémié !! Donc à ce moment il faut prévenir le mal absorption de fer, de la B12 et autre en consommant justement la vitamine C pour optimiser utilisant beaucoup plus les produits animaux.

 Aussi il faut éviter les régimes végétaliens, les régimes végétaliens dans ce cas c’est beaucoup plus chez les jeunes filles qui sont des personnes addictes des régimes car elles veulent garder la ligne. Généralement celles-ci sucrent les produits sucrés de leur alimentation et courent de grands risques et donc les conséquences sont parfois irréversibles, si elles ne sont pas suivies par des professionnels. Egalement des personnes qui saignent abondamment devraient en période prémenstruelle privilégier ces aliments et faire le plein pour ne pas tomber dans l’anémie. Il faut modérer les consommations d’alcool et même de certains médicaments.

Tout alcool ? Même  le vin de raphia du village encore appelé  matango ?

L’alcool c’est l’alcool !!il faudra réduire cette consommation parce que non seulement  elle empêche l’absorption des éléments qui préviennent l’anémie, mais aussi il irrite la parois interne de notre gastro-intestinale, la rende poreuse, pour que les toxines  restent  dans le corps et crée le problème  d’absorption, donc il faudrait éviter cela. Pareil pour les aliments industriels .Parce qu’ils sont trop loin des aliments naturels qu’on a prit du champ, ils sont trop transformés. Il faut réduire la consommation de tout ce qui vient dans les boites de conserves, des cartons et privilégier les céréales les moins transformées possibles. Par exemple le maïs est une céréale si c’est fait sur une forme de couscous ça passe, si c’est fait sous forme de corn tchap on n’a pas vraiment transformé pour que ça devienne un produit industriel, et quand c’est transformés comme le maïs doux ,il faut pas trop en consommer . En respectant ces consignes là, même si vous êtes une personne prédisposée à être anémiée franchement il y’a moins de chance qu’on arrive à la phase de transfusion sanguine .parce qu’en ce moment-là il y’a plus de risque de se faire contaminer par d’autres pathologies qui n’avaient rien à voir avec l’anémie.

 Donc grosso modo  l’anémie est complètement  liée à la base à l’alimentation ?

Oui .C’est lié à la base à l’alimentation, à l’hygiène alimentaire  même si on a des cas liés à la génétique. Parce que les hémophiles, ces personnes qui ont des problèmes de coagulations sanguines, parce qu’ils ont souvent l’hémorragie sont sujettes à l’anémie.

 Des personnes gastriques font souvent des hémorragies gastroduodénales, c’est-à-dire que  les villosités, les petites veines au niveau des intestins  se blessent  et ça saigne à l’intérieur, et comme ça se mélange aux selles, c’est un peu sombre et c’est noir on met ça dans  l’actif que ce sont les selles. Il faut toujours les surveiller.

L’inverse de l’anémie n’est-elle  pas aussi problématique c’est-à-dire un trop plein de sang dans l’organisme?

Si un trop plein de sang dans l’organisme est aussi un problème ! Parce qu’il faut dire que la nature a besoin d’un certain équilibre. Tous les excès nuisent, tous les manques nuisent, il faut toujours viser le juste milieu en toute chose.

Quels sont les maladies que l’anémie peut entrainer par ricochet ?

L’anémie peut entrainer tout ce qui est inflammatoire par exemple les maux de tête, on peut avoir les vertiges on s’étourdi, ça peut entrainer les problèmes cardiaques, les problèmes cardiovasculaires, les retentions d’eau, les œdèmes au niveau des pieds ça enfle continuellement,  ça peut entrainer tellement de problème  et même la mort.

Est-ce qu’à un moment donné  l’eau aussi à son apport à jouer dans la contribution de l’éradication de l’anémie ? 

Bien sûr puisque notre sang est constitué d’eau c’est le liquide !  Il y’a des personnes qui ne boivent pas assez d’eau, ça fait que le volume sanguin  est assez faible. Une bonne hydratation est très importante pour régler les problèmes d’anémie, mais  lorsque c’est une anémie vraiment sévère et par exemple vous arrivez dans un centre hospitalier  souffrant d’anémie sévère et qu’on vous place une perfusion, c’est pour vous tuer. Car le  volume d’eau que vous recevez de la perfusion viendra diluer le peu de sang que vous avez, et surtout des vitamines qu’il contenait, et à ce moment la c’est le pire qui pourra arriver. Il  faut toujours se référer   à des  spécialistes avant de faire quoi que ce soit.

Mot de fin madame Tankeu

C’est toujours avec plaisir que j’échange avec vous pour partager l’information. Surveillance ! Une alimentation variée et  équilibrée  ce serait le maître mot. si vous respectez cette consigne vous n’aurez pas à sélectionner certains aliments au détriment des autres. Rassurez-vous seulement que tous les groupes d’aliments soient présents dans votre alimentation. Au courant de la semaine, rassurez vous que vous ayez parcouru plusieurs groupes d’aliments. Comme les fruits et légumes, que les groupes de céréale, tubercules, qu’on appelle complément qu’on ne mange pas la même chose. Pas forcément au cours d’une journée, mais au courant d’une semaine. Evitez de manger les mêmes choses. Un mot à dire au sujet de la betterave. Elle fait partir des fruits et légumes .Mais il faut savoir ce qu’on cherche dans la betterave. C’est vrai que la betterave contient du fer, des provitamines A, acide chlorotique  avec la bétaïne qui est à l’intérieur qui favorise l’absorption de fer. Mais il ne faut pas croire que comme c’est coloré ca va donner du sang. Un peu comme les gens disent que le foléré donne le sang. On revient encore au fait qu’il faut savoir l’origine de votre anémie, pour savoir quoi prendre ! Parce que même en cas d’anémie même le calcium,  va aider, même la banane qui est riche en calcium, potassium et  B9 vont aider par rapport à l’anémie. C’est pourquoi je résume tout cela à une alimentation variée et équilibrée.

Se rassurez que les produits laitiers ont été consommés une à deux fois par semaine et même le fromage. Surtout quand ils sont fermentés.

Se rassurer que les légumineuses ont été pris c’est-à-dire  haricot, soja, pistache et autre.

Se rassurer que le groupe de viande, poisson et œuf sont consommés  au moins trois à quatre fois la semaine. Il faut surveiller tout ceci régulièrement pour pouvoir être sûr d’éviter les problèmes d’anémie.

Cathy Mintsa

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Tout savoir sur l’épilepsie avec le Dr Hervé Nambou.

Publié

Le

Par

Au Cameroun, on estime que la grande majorité des patients ne reçoivent pas de traitement et ignorent que cette maladie est guérissable. Les moyens d’exploration son très limités et quand ils sont présents dans les grandes villes, leur coût est non seulement très élevé mais il est aussi uniquement à la charge du patient et sa famille.

Les études réalisées montrent que l’épilepsie est bien connue des populations mais est encore entourée de beaucoup de tabous et rejet à l’origine d’une exclusion sociale de ces patients.

Comment faut-il se comporter en présence d’une personne atteinte de crise épileptique ?

Le Dr Hervé Nambou répond.

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Replay. SANTE VOUS BIEN: L’épilepsie ou maladie « tombe- tombe » est guérissable.

Publié

Le

Par

L’épilepsie est une maladie dont on parle peu, pourtant elle touche plus de 50 millions de personnes à travers le monde dont 90% vivent dans les pays en développement.
Elle fait partie des maladies les plus stigmatisantes, l’appellation maladie tombe- tombe comme on le dit très souvent au Cameroun en n’est une parfaite illustration, et cela rend les chose encore plus difficile autant pour les personnes qui en souffrent que pour leurs familles qui parfois tendent à les rejeter.

Au Cameroun aucune étude sur la prévalence n’a été faite jusqu’ici, mais on y rencontre plusieurs foyers de fortes prévalence. On peut citer entre autre celui de la vallée du Mbam avec l’un des taux les plus élevés au monde soit 58/1000. deux raisons justifient ce fort taux de prévalence: Le manque d’informations sur le traitement effectif de la maladie et l’absence des soins.

Même si l’épilepsie est de plus en plus connue de la population camerounaise, plusieurs personnes sont incapables de vous dire si elle est guérissable ou non, ou même ce qui est à l’origine de cette maladie. Ce que l’on retient très souvent c’est le temps de crise généralisée qui crée de moments de panique et sème la confusion dans les esprits.

Est-ce que l’on peut mourir d’une crise d’épilepsie ?
Quel médicament pour crise d’épilepsie ?
Comment savoir si on a fait une crise d’épilepsie ?
Comment arrêter une crise d’épilepsie ?

Le neurologue Dr Hervé Nambou a répondu à toutes ces questions dans cette édition de Santé vous bien que nous vous proposons ci-dessous.

Ecoutez avec attention car ça peut sauver des vies.

Lire la suite

coup de coeur ABK

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

app officielle

Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

On AIR

Contenu Sponsorisé

Facebook

LES PLUS POPULAIRES