Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

OUPS !!! TOTAL A LIVRÉ DU MAUVAIS CARBURANT À UN MINISTRE. ABK VOUS DIT POURQUOI

Publié

Le

L’information est tombée. Une station service Total de Douala aurait été prise en flagrant délit de vente de carburant frelaté à… un Ministre, le ministre des Mines de l’Eau et Energie. Une boulette qui ne devrait pas rester sans conséquences pour le plus gros distributeur de carburant au Cameroun.

On peut effectivement se poser la question de savoir si Total a vraiment été prise la main dans le sac à Douala et s’il est vrai que le Ministre de l’Eau et de l’Énergie a découvert un réseau mafieux de carburant frelaté à Total Dibamba après avoir lu des articles de blogueurs sur cette actualité qui aura marqué ce Samedi. La vérité pourrait bien être ailleurs. En attendant, une association de consommateurs (RNC Réseau National des Consommateurs) s’est emparée de l’affaire et demande des comptes à la multinationale. Et les témoignages d’autres incidents apparaissent, comme celui de ce client à Yaoundé :  » J’en ai fait les frais ce matin… J’allais à Sa’a et j’ai consommé à la station Total Nlongkak… Premier constat: une forte odeur. Ensuite, à peine j’avais roulé sur trois km et le niveau de carburant avait baissé de 1/4, et à 10km il avait baissé de moitié…C’est grave!!! »

Et Selon un ex-client régulier que nous avons approché, la raison de cette déconvenue est simple :
« Leurs cuves sont régulièrement infiltrées. C’est manifeste. J’ai arrêté de prendre du carburant à la Dibamba quand je l’ai constaté… » Un problème récurrent qui serait donc spécifique à cette installation, réputée être le fleuron du réseau Total au Cameroun et située non loin du fleuve Dibamba à la sortie de la capitale économique du Cameroun, sur la Nationale N°3 qui relie Douala à la capitale Yaoundé.

Cet incident a fait sortir Total de son habituelle réserve dont voici en intégralité la version de l’affaire :
« …Ce matin, aux environs de 8h, le Ministre de l’Eau et de l’Energie du Cameroun et sa délégation en partance pour Yaoundé, après avoir passé la journée de vendredi à la SCDP, se sont arrêtés en station-service (Total Dibamba) pour s’approvisionner en carburant.

Certains de leurs véhicules n’ont pas pu redémarrer. Le Ministre m’a aussitôt appelé pour m’en informer. Nous avons tous les deux immédiatement instruit un contrôle qualité qui a révélé la présence d’eau dans 3 compartiments de gazole. Une cellule de crise a immédiatement été mise en œuvre avec le déplacement le site par le DEX et le responsable HSEQ. La priorité a été donné à faire repartir la délégation qui a pu prendre la route vers 13h et nous regrettons le retard que cela a pu causer dans l’agenda du Ministre.

Selon une première hypothèse, la livraison en produits blancs du matin, chargée à la SCDP, par un de nos transporteurs, contenait de l’eau qui aurait contaminé le gazole et serait la cause de cet incident. Les autres cuves de la station ont été vérifiées et sont parfaitement conformes

Enfin, nous sommes en droite ligne des prescriptions des autorités et des investigations vont être réalisées afin de faire toute la lumière sur cet incident.

Adrien Béchonnet
DG Total Cameroun.. »

La sortie du Directeur Général de Total Cameroun suscite plusieurs réactions dont celle de ce journaliste qui s’interroge :

«…De l’eau à la SCDP ? Cela est-il possible ? Auquel cas plusieurs stations services devraient être concernées. Sinon, il faudrait que le transporteur fournisse des explications…»

Et le champs des possibilités est vaste. Selon l’avis d’un responsable d’une autre société de distribution, « le produit n’étant pas servi directement du camion vers le réservoir de la voiture du ministre, il faut juste questionner l’étanchéité des cuves sur ce point de vente. Il y a souvent des infiltrations d’eau dans les cuves. Que cette eau se retrouve dans le réservoir suppose que l’eau était à plus de 4 cm dans les cuves gasoil sur ce point de vente. Et la station n’a pas stoppé les ventes, ainsi que recommandé en pareille circonstance… »

Cette affaire qui met sous les feux de la rampe le plus gros distributeur de carburant du Cameroun mérite des investigations auxquelles la rédaction d’ABK Radio entend souscrire. Que s’est-il réellement passé à Total Dibamba ? Y a t’il de l’eau dans les cuves de cette station Total ? Est – il possible que le carburant ait subi une contamination à l’eau depuis la SCDP? En quoi consistent les process de sécurité et de contrôle qualité de carburant ? Sont ils toujours respectés ?

Pour y repondre, RDV dans ABK Matin sur son antenne ce lundi entre 7h et 10h.

Le Ministre de l’énergie ( En boubou bleu) à la station de Dibamba au moment du constat
Prélèvement effectué immédiatement dans les cuves de la station

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 20 FEVRIER 2020

Publié

Le

Par

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Un homme tué ce matin à Bamenda dans le Nord-Ouest.

Le défunt a été atteint au pied par une balle au quartier Pinyin. Les auteurs du tir restent inconnus. Le défunt se nomme Mume NDAGHA et était conducteur de moto.

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯ Colonel Cyrille Atonfack : « C’est grâce à l’armée que la vie reprend en régions anglophones »

Le Capitaine de Frégate Cyrille Atonfack est chef de division de la communication au ministère de la défense du Cameroun. Alors qu’une polémique enfle au sujet du nombre de victimes (et leur identité) à la suite d’une opération d’agents de nos forces armées à Ngarbuh dans le Donga Mantung, Cyrille Atonfack estime que l’armée camerounaise est composée de soldats professionnels prêts au sacrifice suprême pour leur pays et que ce serait leur faire un mauvais procès que de penser qu’ils s’en prennent de façon délibérée à des populations civiles.

Publié

Le

Réécoutez en intégralité l’interview du Colonel Atonfack en cliquant sur le lien ci-dessous:

Voici quelques propos de Cyrille Atonfack Guemo, Capitaine de Fregate et Chef de division de la communication au Ministère de la Défense, au micro de Luc Ngatcha dans ABK Matin du 20 février 2020:

« L’armée camerounaise ne fait pas la guerre des chiffres avec la société civile ou avec un évêque. (Parlant des Massacres de Ngarbuh) »

« Lorsque Florence Ayafor a été violée, décapitée, écartelée, nous n’avons pas vu l’évêque de Kumbo ou tout autre homme de l’église catholique de la région monter au créneau. On peut se demander pour qui roule l’église catholique »

« C’est qui la société civile au Cameroun ? Est-ce Me AGBOR BALLA? Est-ce Alice SADIO? Est-ce que la Société Civile est celle là qui ne se prononce que lorsque de l’étranger on peut se permettre de donner des chiffres sans être passé sur le terrain? Est-ce que cette Société civile est celle qui répète comme des perroquets des chiffres fictifs qui viennent de l’étranger, sur des évènements malheureux qui se sont passés au Cameroun ? »

« On avait accusé l’armée d’avoir tiré sur un bébé à Muyuka et on avait même montré une douille de balle …Me AGBOR BALLA a reconnu qu’il s’était trompé une fois en accusant l’armée camerounaise. Gardons le recul nécessaire pour se prononcer sur une situation. Pourquoi n’a t-il pas retwitté pour dire qu’il s’était trompé ? Un peu de patriotisme quand même !!! Un peu d’humilité !!! »

« Les populations du Nord-ouest et du Sud-Ouest en ont marre!!! Elles veulent vaquer tranquillement à leurs occupations, sans avoir peur d’être décapitées, sans être obligées de respecter les ghost towns. Et l’armée qui a payé depuis le debut de cette crise un très lourd tribut est justement déployée sur le terrain pour le retour au calme. Ce n’est pas une faveur que nous faisons aux populations, c’est une obligation. »

« La loi camerounaise punit la propagation de fausses nouvelles. La plainte du Ministère de la Défense contre un certain nombre de personnes est simplement une plainte imaginaire. Le ministre a dit « qu’il se réserve le droit de poursuivre », pas qu’il va le faire, ou qu’une plainte a été déposée. »

Soldats camerounais en opération

« L’image que j’ai de l’armée camerounaise est celle des soldats, des militaires qui ont tout sacrifié, y compris leurs familles, pour sauver leur pays qui est le Cameroun. C’est grâce aux sacrifices de cette armée qu’ ABK continue d’émettre, que les transports vers et dans le Nord Ouest et le Sud Ouest se poursuivent, que l’école a repris dans le No/So, que la vie globalement y a repris »

 » L’armée camerounaise est traitée de tous les noms. C’est injuste. Pour cette armée, une vie est une vie et chaque mort est un mort de trop « 

Achille Assako

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES