Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

Replay: CLASH SUR L’INATTENDU 20H DU CHEF DE L’ETAT sur ABK Matin !!!

Publié

Le

Le discours du chef qui embrase l’Etat sur la toile. Depuis près de 24h, les spéculations se multiplient et les camerounais se versent à tous les commentaires sur les réseaux sociaux et autres plates formes médias. Les imaginations restent fertiles et les attendes grandes. Des politiques de tous bords à la société civile, c’est toute une nation qui est debout et attend, l’inattendu 20h de ce 10 Septembre. La Matinale de ABK Radio a donné la parole aux acteurs politiques pour écouter leur attente.
Les extraits de ces réactions :

Hervé Emmanuel NKOM , Militant-Cadre RDPC

« Les gens veulent savoir pourquoi le président est rare en parole, il faut savoir que nous avons un Président qui s’exprime pour des choses essentielles, il n’est pas là pour commenter les faits divers. On doit l’accepter comme çà. »
« Je ne pense pas que le Président va céder le siège donc, soutenons le dans ses tâches. Le président vient être élu et ne saurait déposer son tablier…il doit nous mettre en ordre de bataille pour le développement. Soutenons-le dans ce travail. Le président est au courant des souffrances et des attentes des Camerounais. Il n’est pas un aboyeur et sa démarche peut ne pas plaire. Son discours doit être un discours qui rassemble.

« Le Président de la République n’est pas un commentateur des faits divers. Il parle pour montrer le sens. Ce qui fait qu’il parle aujourd’hui, c’est que nous avons une situation inquiétante dans le pays. »

 » Ce soir Paul BIYA tiendra un discours fondateur. Je sais ce qu’il ne va pas dire, mais je ne sais pas ce qu’il va dire. Ce que je sais, c’est ce que le Président ne peut pas faire. Il ne prendra pas la parole pour supprimer la justice au Cameroun. Le président ne peut pas dire des choses contraires à son serment ».

« Je pense qu’un Chef n’a pas besoin de mettre un peuple derrière lui pour descendre sur le terrain afin de prouver qu’il travaille, c’est le cas de Paul BIYA qui travaille »
Hervé Emmanuel NKOM Militant-Cadre RDPC


Me Alice NKOM, avocate au barreau du Cameroun et militante des droits civils

Cette figure de la contestation qui s’oppose farouchement à la politique gouvernementale actuelle a également réagi sur ABK RADIO, non sans se livrer à l’exercice d’écriture du discours du chef de l’Etat. Cliquez ci dessous pour écouter l’intervention de Me Alice Nkom en intégralité

Voici les extraits de sa réaction.

 » S’il m’était donné d’écrire le discours du Président de ce soir, je dirais : Mon Cher Peuple Camerounais, je vous remercie pour la confiance que vous accordez. Aujourd’hui j’ai compris que vous pleurez pour diverses choses que je vous ai promises… »
 » Le président ne peut pas quitter son siège. Je suis nulle en devinettes et je crois que le président est influencé par tous ceux qu’il écoute. Toujours est-il, il va peut-être nous décevoir ou pas « 
 » Le peuple Cameroun est en salle de réanimation et jusqu’ici toutes les injections ne fonctionnaient plus, il faut tout réanimer »
« Parler à ses enfants est une règle parce qu’il y’a une relation entre le président et son peuple. C’est comme un ascenseur et il était d’ailleurs coupé. J’espère que ce sera un discours qui prévoira des actions immédiates après. Que ce discours soit discours de tous les autres, et qu’il soit porteur de médicaments à toutes les maladies des camerounais.»
« Je suis très contente que le Président parle enfin à ses compatriotes. Ne pas le faire, donne lieu à un dysfonctionnement dans le pays. J’apprécie le geste et j’attends surtout le contenu de ce discours.


Franck ESSI, le Secrétaire du CPP

Franck ESSI, le Secrétaire du CPP, n’a pas été moins prolifique sur cette question. Il a également formulé des souhaits sur ABK radio ce matin. Cliquez ci dessous pour écouter en intégralité l’intervention de Franck Essi

« Si Paul BIYA veut vraiment nous faire un cadeau, qu’il dépose son tablier. Au lieu de faire un discours, il aurait mieux fait de descendre sur le terrain et poser des actes concrets. Nous voulons des actes. »

Voici les extraits de sa réaction.

« Cette absence de la parole présidentielle a beaucoup manqué et on est curieux de savoir ce qu’il va dire…depuis la crise sociopolitique on n’a jamais eu de discours…nous souhaitons que certains prisonniers soient libérés pour décrisper l’atmosphère, ce qu’il propose pour résoudre la crise, comment va t-il faire pour améliorer les conditions de vie des camerounais »

 » Nous attendons que le Président nous dise ce qu’il compte faire de façon concrète, sur les crises que connait le pays. Je pense que dans un pays normal, le Président ne devrait pas attendre aussi longtemps pour s’exprimer quand le pays va mal »

Lire la suite
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

SAMSUNG a choisi ABK Radio

Publié

Le

Par

Pour le lancement de sa campagne Samsung Galaxy A pour Tous à Prix Doux

Au menu :

  • Présentation des produits de la gamme et des innovations par la Team Samsung
  • Présentation des nouveaux tarifs..
  • Animation
    Événement en direct sur 89.9 FM et sur www.abkradio.com
    En live Facebook sur cette page
    Date: ce lundi 16 sept à 🕙 partir de 10h

Le monde évolue, tout comme la façon dont nous utilisons nos téléphones. Dans cette nouvelle ère de spontanéité, de créativité et de contenu en direct, nous avons besoin d’appareils et de téléphones capables de suivre notre rythme. Voilà pourquoi ABK Radio a accepté de s’associer au lancement de ces téléphones de technologies mobiles innovantes.

Soyez connectés et gagnez de nombreux lots sympas.
Bonjouuuur !

Lire la suite

ABK ACTU

Replay. LE REGARD DE JULIO SCRUTE NOS LOGEMENTS

Publié

Le

Bonjour,

La vie sociale du petit Camerounais m’intéresse car se loger, manger et se vêtir font partie des éléments vitaux .Parce que nous vivions dans deux mondes, deux destins comme le disait déjà Mongo Beti, Ezaboto dans son roman « Ville cruelle ». Au Cameroun, nous avons la classe des riches communément appelés dans notre jargon les « bobos » et la classe des pauvres misérables, les « dembrés ». L’Etat, dans un souci de « logement pour tous » a pensé aux logements sociaux pour cette couche dite défavorable mais pas défavorisée.

C’est quoi un logement social alors ? Un logement social est un logement destiné, à la suite d’une initiative publique ou privée à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger et à des prix attractifs. Ici il y’a le facteur revenus modestes et prix attractif. Mais dans la pratique qu’est-ce qui cloche ?

Dans l’esprit, très bonne intention de nos dirigeants. Mais dans les faits, c’est pure chimère. Au demeurant, pour permettre à un grand nombre de Camerounais débrouillards car nous savons le degré de précarité des emplois décents dans notre pays ; disais –je pour permettre à un grand nombre de Camerounais d’acquérir un logement décente gouvernement à travers le ministère de l’habitat et du développement urbain a lancé depuis quelques années en programme de construction de 10.000 logements à Douala et Yaoundé sous le nom propagandiste de logements sociaux. Oui logements sociaux pour des couches à revenus minables. Mieux dit, ceux qui perçoivent le SMIG. Le SMIG qui est le salaire minimum interprofessionnel garantie. Au Cameroun, c’est dans l’ordre de 35000 FCFA.

Mais la grande curiosité c’est que le coût d’acquisition oscille entre 17 et 23 millions. Du coup on se rend à l’évidence que les pauvres et les classes moyennes sont exclus de ce programme .Ce qui m’arrive dans tout ça c’est le ministre BWENTCHOU qui dans une interview à la chaine nationale dit que « les Camerounais ont le gros cœur ».

A vrai dire ou à dire vrai, que de parler de logement sociaux, il était judicieux de parler plutôt de logements pour riches et nantis, car comment comprendre qu’on parle de logements sociaux et se sont les riches qui en sont tributaires pour ne pas dire bénéficiaires .Du coup le pauvre Camerounais pour se loger est abandonné à son triste sort ;ceci d’autant plus que se procurer un lopin de terre est un véritable chemin de croix parce que les prix flambent et la spéculation foncière qui rejette les pauvres dans les zones vertes et non titrés.

Et parlant justement de l’acquisition des terrains ce sont toujours les riches qui sont logés à la bonne enseigne. C’est pourquoi au quotidien nous assistons à des litiges domaniaux car obtenir un titre foncier qui est l’acte de propriété sur un terrain devient une véritable gageure. L’affairisme s’est installé dans la vente des terrains urbains et ruraux.

Reste pauvre et tais-toi. Suivez mon regard…

Lire la suite

coup de coeur ABK

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

app officielle

Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

On AIR

Contenu Sponsorisé

Facebook

LES PLUS POPULAIRES