Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

Dr Joseph DIEUBOUE: « le rôle du médecin au sein d’une entreprise relève de la réglementation »

Publié

Le

Ce 10 Septembre, la société camerounaise de sécurité et santé au travail a tenu une conférence de presse dans la ville de Douala. A l’effet de présenter les actions menées par la société, de dévoiler le thème retenu pour leur troisième congrès et surtout d’échanger avec les journalistes afin de relayer l’information auprès du grand Public. Le président de cette association, le Dr Joseph DIEUBOUE au micro d’aABK Radio.

Quel est le but de cette conférence ?

Le but de cette conférence c’est pour parler de la sécurité, la santé dans le secteur des transports. Nous avons à travers cette conférence voulu attirer l’attention des journalistes, et à travers eux attirer l’attention des décideurs du grand public, du monde du travail sur l’importance de la prévention, afin de réduire les statistiques des décès dans les transports chez nous.

Vous avez vu aujourd’hui les chiffres que nous avons présentés. Plus de 6000 camerounais sont décédés sur la voie publique au courant de l’année 2017, et le Cameroun était classé au 11eme pays accidentogène de l’Afrique sur la voie publique voilà la raison de notre mobilisation. Cette conférence constitue le lancement des activités du troisième congrès de notre société qui aura lieu du 09 au 11 octobre prochain ici même à douala au siège du Gicam. C’est une conférence qui va regrouper au moins trois cent participants venant des pays de l’Afrique francophone, de l’ouest et du centre et de toutes les régions du Cameroun.

Quel est le rôle du médecin du travail dans la société ? Qu’est-ce qu’il apporte dans cette société ?

Le rôle du médecin au sein d’une entreprise relève de la réglementation. Le médecin du travail conformément aux dispositions prévues dans la règlementation nationale et même internationale est le conseiller de l’employeur et de l’autre côté le conseiller du travailleur sur toutes les préoccupations relatives à la sécurité et à la santé au sein de l’entreprise.

Ainsi se positionne le médecin du travail au sein d’une entreprise. Maintenant dans ce rôle de conseiller il y’a plusieurs activités qu’il doit mêler pour pouvoir améliorer les conditions de travail et la qualité de la prise en charge des travailleurs dans l’entreprise.

Ceci nous fait parler du cahier de charges des médecins du travail au sein d’une entreprise, il se regroupe minimum en cinq points :

  • Le premier point est que le médecin peut exercer sur les lieux de travail pour éviter que le travailleur ne soit victime d’un accident ou d’une maladie professionnelle, on appelle ça la surveillance des lieux de travail.
  • Le deuxième volet la surveillance de la santé du travailleur, c’est-à-dire tout ce que le médecin peut faire sur le travailleur en l’examinant , en le suivant pour qu’il ne soit pas malade ou bien pour qu’il évite la maladie, on appelle ça les visites médicales , et aussi d’embauches systématiques , d’expertise , de changement de postes et visites à la demande .
  • Le troisième volet c’est la promotion de la sécurité sur les lieux du travail. Dans ce pallié on y met toutes les informations de formation, des activités promotionnelles, qui peuvent être réalisées sur les lieux du travail pour que l’on n’en arrive pas aux accidents de travail.
  • Le quatrième volet ce sont les activités de promotion de la santé publique sur les lieux de travail. Ceci concerne la prévention des activités que l’on mène pour éviter que ces problèmes qui ne sont pas obligatoirement en relation avec le travail ne viennent plomber la capacité du travailleur. Vous verrez les maladies comme le VIH, le paludisme, les maladies cardiovasculaires, les cancers et tout ce qui n’est pas en relation directe avec le travail et qui peut impacter sur la santé du travailleur.
  • Le cinquième volet est administratif. L’activité du médecin du travail doit être encadrée par une administration de la santé au travail qui comprend tout d’abord le reporting. Il faut rapporter tout ce que l’on fait pour assurer, appuyer l’entreprise dans les déclarations et le suivie et la réparation des accidents du travail, il faut appuyer l’entreprise dans le suivie de l’absentéisme en rapport avec la maladie des travailleurs voilà un condensé des taches du médecin dans une entreprise il est censé accompagner l’employeur dans le suivie de ces employés et dans le suivie de leur relation contractuelles.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯Comment prendre en charge l’infertilité au Cameroun? « 15 à 30% des couples en Afrique ont des difficultés à procréer. »

Publié

Le

Avoir un enfant en général et pour les camerounais en particulier est indispensable. Même si on ne le cri pas sur tous les toits un enfant en Afrique est perçu comme un marqueur de virilité des adages allant dans le même sens tendent à comparer l’homme à un bon arbre qui se reconnait à ses fruits. Mais dans la conception africaine quand il y a retard de naissance c’est la femme qui en paye le plus grand prix d’où son aptitude à chercher des solutions pour résoudre les problèmes de fertilité au sein de son couple.

Seulement à la quête de cet enfant qui viendrait solidifier la vie de couple celle-ci est très souvent sous informée sur certains procédés nécessaires pour faire face à la situation. 15 à 30% des couples en Afrique ont des difficultés à procréer et les causes sont nombreuses et diverses elles peuvent être exogènes ou endogènes.

Par ailleurs même si les couples qui vivent dans l’espoir d’avoir un enfant sont de plus en plus nombreux il convient de rappeler que des avancées en ce qui concerne la question d’infertilité vont bon train le plus important aujourd’hui est d’avoir la bonne information.

Nous en parlons dans cette edition de SANTE VOUS BIEN en compagnie des DR NGWET BELL et DR TINGUEN.

Replay

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

🔵CONGRES-CONJOINT : Douala ouvre son cœur à la santé de la Femme et du Nourrisson.

Publié

Le

Le double congrès international s’ouvre ce dimanche 06 Octobre 2019. Le congrès conjoint qui va réunir les scientifiques et experts  de la Gynécologie-obstétrique en Afrique et dans le monde, va se tenir dans la capitale économique du 06 au 11 octobre 2019 à l’hôtel SAWA.  Ce rendez-vous, va associer le 7ème congrès international du GIERAF(Le Groupe Interafricain d’Etudes, de Recherche et d’Application sur la Fertilité) et le 4ème congrès franco-Camerounais de Gynécologie obstétrique. L’ambition de cette double rencontre internationale étant de mettre en lumière les nouvelles évolutions de la médecine moderne, et de promouvoir l’excellence dans l’exercice des sciences et des arts de la gynécologie-obstétrique au Cameroun, afin d’atteindre le meilleur niveau possible de la qualité des soins médicaux pour les femmes et les enfants.

Pendant 6 Jours, Douala sera la capitale mondiale de la Gynécologie.

Les Médecins et experts de la santé viendront des 10 régions du Cameroun, d’Afrique, d’Amérique, d’Europe et d’Asie pour des interventions de qualité autour des thématiques de l’heure. Les interventions vont porter notamment sur :

  • Les nouvelles techniques de prise en charge de l’infertilité en Afrique et la chirurgie endoscopique.
  • Les inséminations de la Fécondation In Vitro.
  • La Préservation de la fertilité. Comment lutter contre l’infertilité ?
  • L’endométriose.
  • Les infections en Gynécologie Obstétrique
  • La Mortalité Maternelle et Néonatale. Comment venir à bout des complications liées à l’accouchement ?
  • Les Césariennes et la Chirurgie. Pourquoi les complications post opératoires.
  • La Contraception, les Cancers de la femme.
  • Le Rôle des Sages Femmes et Personnels médicaux.
  • L’Administration de la Santé et la CSU, le Programme Sage Femmes.
Dr Ernestine GWET-BELL
Dr Ernestine GWET-BELL

Selon le Dr Ernestine GWET-BELL, la présidente d’organisation de ce double Congrès, ‘’Les spécialistes qui prendront part à ces travaux pratiques, seront outillés aux techniques chirurgicales modernes et apprendront à opérer sans ouvrir le vendre »

Rendez-vous pris. Bienvenues au congrès.

Luc NGATCHA

Lire la suite

Contenu Sponsorisé

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

app officielle

Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES