Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔴TENSIONS: UN MORT SEME LE TROUBLE ET LA CONFUSION A SANGMELIMA

Publié

Le

La ville de Sangmélima a été le théâtre de violences rapidement estompées ce Mercredi en mi – journée. La rumeur d’un conflit entre allogènes et autochtones a mis en panique toute la population de cette ville, au point de susciter émoi et inquiétudes dans les réseaux sociaux. Sur place pourtant, il n’en est rien, ou presque.

Sangmélima, bourgade située à environ 200km au sud de la capitale camerounaise a connu une journée plutôt mouvementée cette mi journée. Les réseaux sociaux ont annoncé des affrontements entre autochtones de l’ethnie Bulu et des allogènes de l’ethnie Bamoun, photos de saccages de motos-taxi magasin et commerces à l’appui. Une situation alarmante dans le contexte de repli identitaire que vit le Cameroun un an après la dernière élection présidentielle.

Mais d’après les divers recoupement effectués par ABK Radio, la vérité de cette situation serait tout autre.

RUMEUR DEVASTATRICE

D’après la rumeur, tout serait parti du décès d’un moto taximan d’origine Bulu suite à une agression perpétrée par des ressortissants Bamoun. Cet assassinat aurait mis en colère les jeunes bulus qui se seraient empressés de vouloir venger le leur, en agressant à leur tour les ressortissants bamoun et en saccageant leurs boutiques et commerces.

LES FAITS

D’après le Préfet du Dja et Lobo, David Koulbout, et selon plusieurs sources dont l’avocat Me Christian Ntibane Bomo (natif de la ville), il s’agit en réalité de deux faits totalement différents mais liés par la rumeur.

Il y a bien eu mort d’un moto taximan, le nommé Benjamin Junior Assam, mais le corps de l’infortuné a été découvert sans vie et en état de putréfaction, c’était hier Mardi 08 octobre dans son village, à Nyazanga, à quelques encablures de Sangmélima. Le principal suspect (un autre jeune Bulu) de cette affaire aux relents de meurtre a pour sa part été interpellé ce Mercredi à Sangmélima, en possession du téléphone portable du défunt et des ses sandalettes.

Coup du sort, les proches du jeune Benjamin se rendront devant le poste de police du Marché de Sangmélima pour réclamer justice. Et à quelques mètres de là, un homme (identifié comme Bamoun cette fois) se fera interpeller par la police pour un cas de flagrant délit de vol de moto sur la place « An 2000 ». Suffisant pour que les riverains tentent de le lyncher, la rumeur de sa participation dans l’assassinat du jeune Benjamin Junior en compagnie d’autres Bamoun prospérant dans la population.

Dans cette confusion, des personnes non identifiées commenceront à procéder au saccage des magasins et boutiques du marché, et des barricades seront érigées un peu partout au centre-ville, et les commerçants contraints de fermer boutique.

Il faudra une intervention énergique de la police, celle des autorités locales, la tenue d’une réunion dans le milieu de l’après midi pour qu’un calme précaire revienne dans la ville. Les militaires sont d’ailleurs annoncés sur les lieux pour parer à toute éventualité et éviter tout affrontement.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

Infos en 89 secondes du 11 08 2020

Publié

Le

Precedent1 de 14
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

02 enfants décèdent à PK 10 au lieu-dit  « Foyer Haut-Nkam » dans de circonstances troubles.

Sabrina 10 ans et son frère Monty 08 ans seraient morts à la suite d’une intoxication alimentaire. Selon des proches de la famille les deux victimes auraient  perdu la vie à la suite d’une  d’intoxication alimentaire après avoir consommé un plat de riz sauté à la sardine, avec leur papa. La gendarmerie a ouvert une enquête pour déterminer les causes réelles de la mort de Sabrina et Monty.

Precedent1 de 14
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

Infos en 89 secondes du 10 08 2020

Publié

Le

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Examens Officiels 2020 Plus de 29 388 candidats du CAP Industriel toutes spécialités confondues composent sur toute l’étendue du territoire national

Après la phase écrite, qui a débuté ce 10 août 2020, les candidats seront soumis à la phase pratique. Cet examen organisé par la Direction des examens et concours du Cameroun (DEEC) du ministère des Enseignements Secondaires, comporte de nombreuses spécialités parmi lesquelles «le génie électrique, le génie mécanique, la chimie industrielle et les sciences biomédicales. Et, chacune de ses spécialités connaît d’autres embranchements. L’aide biochimiste, l’aide chimiste, l’électricité d’équipement, l’électricité mécanique, l’électronique, et la matière Froid et climatisation. On retrouve également des options telles que la carrosserie peinture automobile, la construction d’ouvrages métalliques, l’électricité automobile, entre autres» Les épreuves pratiques du CAP industriel pour l’année 2019-2020 vont se dérouler le 17 août prochain.

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES