Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔮TENSIONS: UN MORT SEME LE TROUBLE ET LA CONFUSION A SANGMELIMA

Publié

Le

La ville de SangmĂ©lima a Ă©tĂ© le thĂ©Ăątre de violences rapidement estompĂ©es ce Mercredi en mi – journĂ©e. La rumeur d’un conflit entre allogĂšnes et autochtones a mis en panique toute la population de cette ville, au point de susciter Ă©moi et inquiĂ©tudes dans les rĂ©seaux sociaux. Sur place pourtant, il n’en est rien, ou presque.

SangmĂ©lima, bourgade situĂ©e Ă  environ 200km au sud de la capitale camerounaise a connu une journĂ©e plutĂŽt mouvementĂ©e cette mi journĂ©e. Les rĂ©seaux sociaux ont annoncĂ© des affrontements entre autochtones de l’ethnie Bulu et des allogĂšnes de l’ethnie Bamoun, photos de saccages de motos-taxi magasin et commerces Ă  l’appui. Une situation alarmante dans le contexte de repli identitaire que vit le Cameroun un an aprĂšs la derniĂšre Ă©lection prĂ©sidentielle.

Mais d’aprĂšs les divers recoupement effectuĂ©s par ABK Radio, la vĂ©ritĂ© de cette situation serait tout autre.

RUMEUR DEVASTATRICE

D’aprĂšs la rumeur, tout serait parti du dĂ©cĂšs d’un moto taximan d’origine Bulu suite Ă  une agression perpĂ©trĂ©e par des ressortissants Bamoun. Cet assassinat aurait mis en colĂšre les jeunes bulus qui se seraient empressĂ©s de vouloir venger le leur, en agressant Ă  leur tour les ressortissants bamoun et en saccageant leurs boutiques et commerces.

LES FAITS

D’aprĂšs le PrĂ©fet du Dja et Lobo, David Koulbout, et selon plusieurs sources dont l’avocat Me Christian Ntibane Bomo (natif de la ville), il s’agit en rĂ©alitĂ© de deux faits totalement diffĂ©rents mais liĂ©s par la rumeur.

Il y a bien eu mort d’un moto taximan, le nommĂ© Benjamin Junior Assam, mais le corps de l’infortunĂ© a Ă©tĂ© dĂ©couvert sans vie et en Ă©tat de putrĂ©faction, c’Ă©tait hier Mardi 08 octobre dans son village, Ă  Nyazanga, Ă  quelques encablures de SangmĂ©lima. Le principal suspect (un autre jeune Bulu) de cette affaire aux relents de meurtre a pour sa part Ă©tĂ© interpellĂ© ce Mercredi Ă  SangmĂ©lima, en possession du tĂ©lĂ©phone portable du dĂ©funt et des ses sandalettes.

Coup du sort, les proches du jeune Benjamin se rendront devant le poste de police du MarchĂ© de SangmĂ©lima pour rĂ©clamer justice. Et Ă  quelques mĂštres de lĂ , un homme (identifiĂ© comme Bamoun cette fois) se fera interpeller par la police pour un cas de flagrant dĂ©lit de vol de moto sur la place « An 2000 ». Suffisant pour que les riverains tentent de le lyncher, la rumeur de sa participation dans l’assassinat du jeune Benjamin Junior en compagnie d’autres Bamoun prospĂ©rant dans la population.

Dans cette confusion, des personnes non identifiées commenceront à procéder au saccage des magasins et boutiques du marché, et des barricades seront érigées un peu partout au centre-ville, et les commerçants contraints de fermer boutique.

Il faudra une intervention Ă©nergique de la police, celle des autoritĂ©s locales, la tenue d’une rĂ©union dans le milieu de l’aprĂšs midi pour qu’un calme prĂ©caire revienne dans la ville. Les militaires sont d’ailleurs annoncĂ©s sur les lieux pour parer Ă  toute Ă©ventualitĂ© et Ă©viter tout affrontement.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

🔮HOT NEWS – TRADEX S.A: la fin d’une Ă©poque. Le Roi du gaz remplace le Khalife du pĂ©trole. Perrial s’en va ! Simon vient…

Un Conseil d’Administration vient de s’achever au siĂšge de l’entreprise pĂ©troliĂšre camerounaise Ă  Bonanjo Douala. Perrial Jean Nyodog, inspirateur et Directeur GĂ©nĂ©ral de TRADEX SA depuis sa crĂ©ation en 1999 (20 ans !) est remplacĂ© Ă  ce poste par SIMON PALEY.

Publié

Le

Cadre historique, cet expert des questions pĂ©troliĂšres Ă©tait jusqu’à ce matin, Directeur Commercial Ă  la SNH SociĂ©tĂ© Nationale d’Hydrocarbures, maison mĂšre de TRADEX. Il s’est notamment distinguĂ© ces derniĂšres annĂ©es dans le dĂ©veloppement et la commercialisation des produits de l’usine flottante de liquĂ©faction de gaz naturel qu’exploite la SNH aux larges de Kribi, bien que son expertise la plus longue et significative soit en matiĂšre de commercialisation de pĂ©trole brut. Il dĂ©barque donc en terrain connu et saura vider les gaz dans les tuyaux s’il y en a.

La fabuleuse histoire de Simon:

Simon Paley est cadre Ă  la SNH depuis une vingtaine d’annĂ©es. Il devrait ĂȘtre admis Ă  la retraite depuis prĂšs de 4 ans mais sa carriĂšre y a Ă©tĂ© prorogĂ©e 2 fois pour services rendus. Dans cette entreprise, il aura surtout acquis une solide expertise en matiĂšre de commercialisation de pĂ©trole brut (Cadre commercial, Chef de Service des OpĂ©rations Commerciales, Directeur Commercial). La valorisation du gaz au Cameroun Ă©tant toute nouvelle, son expertise en la matiĂšre n’est que rĂ©cente (environ 7 ans). Aujourd’hui il va donc ĂȘtre en charge de la filiale SNH dans le secteur des produits pĂ©troliers.

Perrial Jean Nyodog, ex DG Tradex SA

Et Perrial alors?
Perrial Jean NYODOG alors DG de HYDRAC est celui qui avait remplacé le premier DG de TRADEX, M. NDONGO KELLER. HYDRAC est une autre filiale de la SNH dans le contrÎle de qualité des hydrocarbures. Et pour la petite histoire, Perrial Jean Nyodog fut nommé à TRADEX pendant que NDONGO KELLER faisait le chemin inverse pour le remplacer à Hydrac. Notons qu »Avant ce jeu de chaises musicales, les deux étaient des cadres à la Direction Commerciale de la SNH.

FondĂ©e en 1999 par la SociĂ©tĂ© Nationale des Hydrocarbures (SNH) du Cameroun et des investisseurs nationaux et Ă©trangers, Tradex s’est positionnĂ©e comme un acteur majeur dans la commercialisation des produits pĂ©troliers. Sous le leadership de M. Nyodog, cette entreprise qui est une vraie « success Story Â», revendique une prĂ©sence dans 4 pays (Cameroun, Centrafrique, Tchad et GuinĂ©e-Equatoriale).

Agents de la SNH

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

L’INFO EN 89 SECONDES DU 12 DECEMBRE 2019

Publié

Le

Precedent1 de 8
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Une session extraordinaire de l’AssemblĂ©e Nationale est convoquĂ©e demain vendredi 13 dĂ©cembre 2019 Ă  11h.

Selon nos informations, Elle sera consacrĂ©e Ă  la dĂ©centralisation. Et Ă  l’issue de cette session extraordinaire une loi sera votĂ©e sur les dĂ©lĂ©guĂ©s du gouvernement et un code de la dĂ©centralisation devrait ĂȘtre adoptĂ©.

Le mĂȘme vendredi, une session extraordinaire est convoquĂ©e au sĂ©nat Ă  16h Ă  la demande du prĂ©sident de la rĂ©publique. Une session qui intervient juste aprĂšs la fin de La session parlementaire de novembre.

Les travaux se sont achevĂ©s hier matin Ă  la chambre basse.  CAVAYE YEGUIE DJIBRIL, le chef de chambre a « mis en garde » le gouvernement contre un nouveau retrait de la CAN au Cameroun.  » Un autre glissement de date serait de trop  » a dĂ©clarĂ© le PrĂ©sident de l’AssemblĂ©e Nationale, avant de dĂ©noncer la corruption dans la passation des marchĂ©s publics dans le secteur des chantiersroutiers. Un Ă©tat de fait Ă  l’origine de l’Ă©tat dĂ©gradĂ© de nombreuses routes Ă  travers le pays selon Cavaye YeguiĂ© DJIBRIL. C’est une session  qui se referme aprĂšs adoption hier de la loi de finances 2020 qui s’élĂšve Ă  4 851 milliards 700 millions de FCFA.

Precedent1 de 8
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Lire la suite

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES