Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

Macron appelle Biya à mettre en œuvre la réconciliation.

Publié

Le

(Source: VOA) – Le président français Emmanuel Macron a encouragé jeudi son homologue camerounais Paul Biya à mettre réellement en œuvre le dialogue politique après la libération du principal opposant Maurice Kamto qu’il a saluée.
Les deux chefs d’État ont eu une rare opportunité de s’entretenir en tête-à-tête à l’occasion de la réunion du Fonds pour la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose à Lyon (centre-est de la France).

M. Macron a qualifié de « signal fort », selon l’Élysée, la remise en liberté samedi de M. Kamto et d’une centaine de membres de son parti, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), qui avaient été arrêtés fin janvier à la suite de manifestations pacifiques organisées pour protester contre les résultats de la présidentielle.

Cette mesure est « un bon début », a estimé le président français, en appelant aussi M. Biya à « mettre réellement en œuvre » le dialogue national engagé ces dernières semaines pour tenter d’apaiser la crise dans la partie anglophone du pays.

Paul Biya l’a assuré de sa volonté d’aller en ce sens, selon la même source.

Le pouvoir a organisé ces dernières semaines un « Grand dialogue national » avec l’ambition affichée de dénouer le conflit meurtrier qui sévit dans l’ouest du pays où, depuis deux ans, des séparatistes anglophones et l’armée se livrent une guerre sans merci, prenant en tenaille la population et faisant plus de 3.000 morts, selon des ONG.

L’association Survie, qui milite contre la « Françafrique », a critiqué jeudi « l’onction de légitimité internationale » qu’apporte l’Élysée à Paul Biya, âgé de 86 ans, dont 37 au pouvoir.

« La libération de l’opposant Maurice Kamto et d’une centaine de ses soutiens quelques heures après la clôture de ce ‘Biyalogue’ ne suffit pas à rendre fréquentable un régime dont les politiques répressives ont poussé à la guerre, faisant au moins 2000 morts et un demi-million de déplacés internes et de réfugiés à l’étranger », a dénoncé Thomas Borrel, son porte-parole, dans un communiqué.

(VOA)

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕L’INFO EN 89 SECONDES DU 18 NOVEMBRE 2019

Publié

Le

Precedent1 de 9
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

La dépouille d’une jeune femme de 24 ans retrouvée à Buea dans le Sud-Ouest.

Les populations ont fait la découverte macabre hier soir au quartier Sosoliso aux environs de 19h.  La victime se nomme Geneviève AGWA.  D’après des témoins,  elle aurait été mortellement percutée par une voiture roulant à vive allure.

Precedent1 de 9
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕L’INFO EN 89 SECONDES DU 15 NOVEMBRE 2019

Publié

Le

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Le corps sans vie d’un mototaximan a été découvert à Yaoundé.

La dépouille a été retrouvée au petit matin d’hier jeudi au lieudit Borne 15 à Mbankomo en banlieue de la capitale. La présence d’une large ouverture sur le crâne de la victime laisse penser que l’homme a été assassiné et sa moto emportée. Un téléphone a été retrouvé dans la poche du défunt, et c’est à partir de cet objet personnel que la police arrivée sur place a entamé son enquête.

Precedent1 de 11
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

Contenu Sponsorisé

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES