Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

BON À SAVOIR: VOICI LES 22 MALADIES QUE VOUS POUVEZ SOIGNER EN AYANT DES RAPPORTS SEXUELS RÉGULIERS.

Publié

Le

Hormis le fait d’être le fun et d’apporter du plaisir, le sexe offre aussi de nombreux bénéfices sur la santé. Découvrez les avantages d’avoir des rapports sexuels de façon régulière.

faire l’amour deux fois par semaine libère un anticorps appelé immunoglobuline A ou IgA, qui aide à protéger le corps contre les infections et les maladies.

  1. Le sexe vous protège contre le cancer de la prostate
    Des recherches suggèrent que de fréquentes éjaculations (au moins cinq fois par semaine) chez l’homme réduisent le risque de développer, plus tard, un cancer de la prostate.
  2. Le sexe vous aide à maintenir la forme
    Rien de tel que de s’amuser (et de prendre du plaisir) en faisant du sport ! Faire l’amour est excellent pour votre activité cardiaque. Cela permet aussi de tonifier tous les muscles du corps. Cela semble dur à croire mais en faisant l’amour vous brûlez près de 200 calories en une demi-heure. Donc faire l’amour 3 fois par semaine vous permet de brûler au total 600 calories. Et c’est tellement mieux qu’un régime !
  3. Le sexe soulage les maux de tête
    Pendant le rapport sexuel, une hormone appelée ocytocine est libérée lors de l’orgasme; elle accroît le niveau d’endorphines qui agissent comme un antidouleur naturel. Et le corps peut se relâcher.
    De nombreuses personnes constatent ainsi que leurs maux et douleurs (maux de tête, crampes, etc.) disparaissent ou s’améliorent après un rapport sexuel.
  4. Le sexe aide à combattre la dépression
    Les femmes qui ont des orgasmes régulièrement sont généralement plus relaxes, moins déprimées, et physiquement et émotionnellement plus satisfaites.
    Le sexe aide aussi à mieux s’endormir et relâche la tension nerveuse en produisant, dans le cerveau, de la sérotonine – qui contrôle l’humeur et que l’on trouve également dans les antidépresseurs.
  5. Le sexe vous garde jeune
    Le sexe serait l’une des composantes essentielles pour paraître environ dix ans de moins! Dans son ouvrage Secrets of the Superyoung, le Dr David Weeks, psychologue au Royal Edimburgh Hospital en Écosse, a compilé les habitudes de vie d’environ 3 500 personnes, âgées de 18 à 102 ans. Les personnes interrogées avaient en effet trois relations sexuelles minimum par semaine et elles avaient toutes pour particularité de paraître plusieurs années de moins que ce qu’annonçait leur état civil. Ces effets bénéfiques ont d’ailleurs été confirmés par de nombreuses autres recherches.
  6. Le sexe protège contre l’incontinence
    Chez les femmes, les rapports sexuels réguliers favorisent la bonne santé du plancher pelvien et réduit ainsi les risques d’incontinence lié à l’âge.
  7. Le sexe soigne l’esprit
    Faire l’amour est un bonheur de la vie. Un plaisir que l’on s’offre, que l’on offre, que l’on partage. Faire l’amour est un besoin sain du corps, et de l’esprit qui nous remplit d’énergie, de tendresse et de vie. C’est une façon de communiquer avec tous ses sens, ses sentiments. Un lieu de rencontre, où s’entrecroisent créativité, ressourcement et apaisement.
  8. Le sexe rend heureux
    Les gens qui sont sexuellement actifs sont en général plus heureux (ce qui est excellent pour le système immunitaire) et moins enclins à la dépression.
  9. Le sexe protège contre l’insomnie
    Le manque de sommeil a un impact négatif sur notre quotidien. Pour combattre l’insomnie, les experts recommandent, entre autre, d’arrêter l’alcool et la caféine, de regarder moins souvent la télé et de prendre un bain avant de se coucher. Faire l’amour peut être rajouté à cette liste de conseils pour bien dormir. Les hommes s’endorment presque instantanément après, et les toxines libérées au moment de l’acte ont un effet tranquillisant sur les femmes.
  10. Le sexe protège contre les maladie de la peau
    Faire l’amour régulièrement libère donc une pléthore d’hormones dans le corps, appelées «Les hormones du bonheur». Et elles contiennent de la testostérone. Avec l’âge, le niveau de testostérone diminue. Ainsi, de nombreux rapports sexuels assurent un bon niveau de testostérone dans le corps.
    Cette hormone joue un rôle important: elle garde les os et les muscles en santé, sans oublier l’aspect jeune de la peau.
  11. Le sexe protège contre le cancer du sein
    L’orgasme préviendrait l’apparition du cancer du sein. Une étude australienne suggère que la stimulation des seins chez la femme libère une hormone appelée l’ocytocine. L’étude précise que l’ocytocine est libérée en grande quantité au moment de l’orgasme, et que l’activité sexuelle pourrait donc avoir un rôle protecteur contre ce type de cancer.
  12. Le sexe protège contre les maladies cardiovasculaires
    Une relation sexuelle est bénéfique pour votre cœur. Une étude réalisée à l’Université Queen de Belfast montre que faire l’amour trois fois par semaine réduit de moitié le risque d’attaque cardiaque ou d’AVC. Chez les femmes, le sexe augmente la production d’œstrogènes, connus pour lutter contre les maladies cardiaques. Et il y a de bonnes nouvelles pour votre homme aussi : une autre étude publiée dans le Journal d’épidémiologie et de santé communautaire affirme que le sexe deux fois ou plus par semaine réduit le risque de crise cardiaque fatale, de 50% de plus, par rapport aux hommes qui ne font l’amour qu’une fois par mois.
  13. Le sexe tonifie l’estime de soi
    C’est connu, tel l’appétit qui augmente en mangeant, plus vous avez des rapports sexuels, plus vous en aurez envie. Le corps sexuellement actif dégage une très grande quantité de phéromones, qui, tel un parfum sexuel, vous rendrait encore plus attirant(e) pour votre partenaire.
    Enfin se sentir désiré(e), nous fait sentir beau ou belle et s’avère un excellent tonique pour l’estime de soi!
  14. Le sexe augmente la maîtrise de soi
    Avoir régulièrement des rapports sexuels apaise et diminue le stress. Il procure épanouissement et confiance en soi. Une récente étude menée à Scotland a démontré que les personnes sexuellement actives sont plus aptes à garder leur sang froid et à gérer des situations de stress.
  15. Le sexe protège de la grippe et de l’asthme
    Selon des chercheurs, faire l’amour au moins une à deux fois par semaine augmente la production d’anticorps (les immunoglobulines A) qui nous protègent des infections virales comme la grippe. Le sexe est aussi un antihistaminique naturel : il combat l’asthme et le rhume des foins.
  16. Le sexe fait vivre plus longtemps
    Le sexe ne vous fait pas seulement sentir plus jeune : la recherche montre qu’il peut réellement ralentir le processus de vieillissement. Lorsque vous atteignez l’orgasme, le corps sécrète la DHEA ( déhydroépiandrostérone ou prastérone ), une hormone connue pour améliorer la santé du système immunitaire, la réparation des tissus qui aide à garder une peau jeune. La DHEA favorise également la production d’autres hormones comme les œstrogènes, qui peut prolonger la vie par l’amélioration de la santé cardiovasculaire. C’est donc prouvé, le sexe rajeunit !
    Une étude de 1981 démontrait que le taux de mortalité chez les plus de soixante-dix ans était plus faible chez les hommes ayant encore une activité sexuelle…
  17. Le sexe tonifie votre bassin
    Les exercices de Kegel, du Dr Kegel, consistent en la contraction puis la relaxation des muscles du bassin. Les experts recommandent aux femmes de les pratiquer quotidiennement pour se préparer aux contraintes de la grossesse. Cependant, le problème c’est qu’ils doivent être exercés quotidiennement pour être vraiment efficaces. Heureusement, il y a une autre façon de renforcer ces muscles, en effet, sans vous en rendre compte, en faisant l’amour vous tonifiez votre bassin. Et plus les muscles sont fermes, meilleur est le plaisir.
  18. Le sexe protège la femme contre les maladies mentales
    Selon une étude, le sperme, absorbé dans le corps humain aide la femme à réguler ses hormones et donc réduit le risque de maladie mentale.
  19. Le sexe soigne le mal de dos
    On a montré dans des études que la stimulation vaginale avait pour effet d’augmenter la tolérance à la douleur. L’auto-stimulation du clitoris exerce également un effet analgésique. Selon les chercheurs, ce genre de stimulation peut soulager la douleur causée par les crampes menstruelles, l’arthrite, le mal de dos et diverses autres affections.
  20. Le sexe protège contre les caries
    Embrasser chaque jour éloigne le dentiste. La salive nettoie et fait diminuer le niveau d’acide qui cause les caries et prévient contre la plaque dentaire.
    Un analgésique, dans la salive, baptisé opiorphine soulage les douleurs physiques et les douleurs liées à l’inflammation, selon une étude française
  21. Le sexe soulage la drépanocytose
    Pendant le rapport sexuel, le cœur bat plus vite et accroît donc le niveau d’oxygène dans le sang et la vitesse de la circulation sanguine. Deux conditions qui évitent la falciformation des hématies et de thromboses.
  22. Le sexe contribue au bonheur
    Les moments de plaisir et d’affection que nous partageons avec notre partenaire, demeurent inestimables. Et présentent de nombreux effets psychologiques bénéfiques pour notre santé mentale, comme lutter contre la dépression.

Des économistes de l’Université de Warwick se sont amusés à comparer comment la sexualité et l’argent contribuaient au bonheur. Après avoir interrogé 16 000 personnes, la constatation principale est que les personnes qui sont les plus heureuses sont aussi celles qui font d’avantage l’amour. Et l’impact semble être le plus fort chez les individus au niveau d’éducation élevé. Par ailleurs, un revenu supérieur, n’implique par forcément plus de rapports sexuels.

Le vieux dicton « L’argent n’achète pas le bonheur » trouve ici tout son sens pour les chercheurs. Pas besoin de travailler plus pour gagner plus. En faisant simplement l’amour une fois par semaine, plutôt qu’une fois par mois, le bonheur supplémentaire éprouvé devrait être équivalent à 50 000 dollars ( environ 24.000.000 FCFA) supplémentaires de vos revenus !

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯SANTE: Tout savoir sur le mal de dos avec le Dr NAMBOU.

Publié

Le

Il peut être considéré comme le mal du siècle parce qu’il peut toucher tout le monde et toutes les catégories sociales, en réalité personne n’est à l’abri du mal de dos.

Il y a quelques années le mal de dos était l’affaire des personnes âgées, qui en prenant de l’âge selon le cycle normal vieillissaient avec leurs organes ainsi que tout ce qui constitue le corps humain. Malheureusement de nos jours même les plus petits ont mal au dos d’où la nécessité et l’urgence de se pencher sur la question. Généraliste kinésithérapeute et rhumatologue sont tous unanimes que cette partie du corps qui supporte toute les charges pondérales et qui nous permet d’avoir une certaine mobilité est en danger et l’un des principaux adversaires de notre mal être dorsale n’est rien d’autre que nous même.

D’après certaines études nous inclinons notre dos en moyenne 1500 et 35% de ces inclinaisons sont nocives à notre dos, à ces inclinaisons s’ajoutent les mauvaises postures, les nouvelles technologies de l’information, et le mode de vie pour ne citer que ceux la, tous ces facteurs donnent plus ou moins du fil à retordre au dos. Comment vaincre le mal de dos c’est toute suite avec notre consultant.

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯Deuil Périnatal-DANIEL: « J’ai perdu mes deux bébés à l’hôpital. Ma femme a failli faire une dépression. »

Publié

Le

Par

Dans le cadre de l’émission ABK MATIN du 15 octobre 2019, en partie consacrée à la journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal, l’équipe de la matinale autour de Luc NGATCHA, en compagnie de la psychologue et clinicienne Samuella NOUMEDEM ont décrypté ce phénomène avec des témoignages exclusifs de victimes. Voici le témoignage émouvant de Daniel, qui a subi le deuil périnatal. Il l’a partagé avec nous dans l’émission ABK Matin ce mardi 15 Octobre sur ABK Radio.

Bonjour, je suis Daniel.

En 2015, ma femme était enceinte et on attendait des jumeaux. J’étais très content d’être enfin « Tagni », et je me suis apprêté comme tout bon père. Plus tard, quand est venu l’heure de l’accouchement, j’ai conduit ma femme à l’hôpital gynéco-obstétrique de Yassa sans publicité, et elle a mis 24 heures en travail.

24 heures plus tard, le premier enfant est sorti, et le deuxième est sorti trente minutes plus tard. J’étais très content ! Comme c’était très tôt le matin à six heures, je me suis rendu à mon lieu de service et une fois terminé là-bas, je suis reparti à l’hôpital voir mes enfants. Je suis allé les voir dans la salle de néonatalogie, j’ai trouvé que l’un des bébés ne réagissait pas très bien. Ce que j’ai remarqué après une prise de photos des deux enfants. L’une des photos était noire et l’autre enfant était clair sur l’image. J’en ai fait part à Madame et je suis rentré chez moi, pour annoncer la bonne nouvelle à tout le monde.

A minuit, mon téléphone sonne et Madame me dit que l’enfant qui m’inquiétait est décédé, et ma douleur était telle que j’ai perdu le sommeil. Le lendemain très tôt, je me suis rendu  à l’hôpital. On m’a présenté une facture de trois cents mille (300.000 FCFA) que j’ai payée.

Trois Cent Mille (300.000)… ?

Oui ! Et J’ai payé. J’ai pris le corps de mon bébé et je suis allé l’enterrer chez moi. Neuf jours après, le deuxième enfant est mort, toujours à l’hôtital. Et là, les deux factures cumulées montaient dans les neuf millions de Franc CFA, que j’ai payé. Voilà qu’en neuf jours, je rentrai chez moi avec des factures avoisinant les 9 millions de franc et sans mes deux bébés.

Ma douleur était immense et ma femme a failli faire une dépression, mais j’étais là pour lui remonter le moral. Sauf que je ne vais pas affirmer que j’étais plus fort que ma femme, vu qu’après l’enterrement de mon deuxième bébé, je me suis retrouvé assis dans mon salon à pleurer pendant cinq heures à chaudes larmes au point où ce sont ma belle-mère et ma femme qui était plus fortes que moi, qui sont venues me réconforter.  Ma femme m’a dit : « chéri ne pleures pas, les enfants sont partis ».

C’est une expérience terrible à vivre, ceux qui ne l’ont pas encore vécue ne peuvent pas comprendre. Il n’y a pas de technique miracle pour s’en sortir, seul le courage que Dieu peut vous donner peut vous permettre de vous en sortir.

Est-ce que vous avez réussi à surmonter cette épreuve aujourd’hui ? Et comment l’avez-vous fait ?

J’ai réussi  à surmonter cette étape aujourd’hui, parce que ma femme a fait un autre enfant, une petite fille qui aura bientôt deux ans. C’est par là que j’ai réussi à trouver l’équilibre dans mon foyer, parce que chaque fin du mois, quand les menstrues arrivaient chez ma femme, c’était le calvaire chez moi. Vous n’imaginez même pas, parce que ma femme, elle voulait ses enfants. Elle s’est calmée lorsqu’on a fait la fille et on attend un deuxième enfant, donc on n’a plus de problèmes.

Et qu’est-ce qui vous a réellement aidé à surmonté tout cette épreuve difficile ?

J’ai un caractère moins émotif et lorsque je fais  face à des situations qui se posent, je me rends à l’évidence, les enfants étaient partis. Ma belle-famille contrairement à certaines m’a réellement soutenu, surtout ma belle-mère.

Merci pour ce témoignage Daniel, portez-vous bien.

Merci à vous !

Interview : Luc NGATCHA

Script       : ABK Academy

Replay: Invitée ABK Matin, la psychologue et clinicienne Samuella TINGUEM.

Lire la suite

Contenu Sponsorisé

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES