Nos réseaux sociaux

ABK INSIDE

🔮 HOTNEWS – VOICI LE 1ER VAINQUEUR DU JEU QQCM SUR ABK RADIO !

Publié

Le

Nous avons dĂ©sormais notre premier gagnant du Jeu « 89 Questions Ă  cent mille Â»- #QQCM
Il s’appelle Gilles MUSIMA et il a rĂ©ussi Ă  conserver son trĂŽne de R O I, ayant une cagnotte de 37 000 FCFA

Nous avons Ă©tĂ© heureux de le recevoir ce jour Ă  l’occasion de la remise officielle de son chĂšque.

Qui sera le prochain ?
Du lundi au Mercredi 16h-17h avec Didier

Jouez et Gagnez aussi en TĂ©lĂ©chargeant l’application « 89 Question Ă  cent mille Â» disponible sur Playstore

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK INSIDE

AndrĂ© SIAKA : « …J’ai dĂ©cidĂ© d’accompagner ABK Radio. »

Publié

Le

AndrĂ© SIAKA, magnat des affaires au Cameroun et en Afrique a visitĂ© officiellement les locaux d’ABK Radio ce mardi 12 Novembre 2019, entreprise  dont il est le prĂ©sident du Conseil d’éthique et de surveillance. Un moment exclusif au cours duquel, il nous a livrĂ© les plus grands secrets de sa rĂ©ussite dans un entretien menĂ© par Mireille CHIMI et Achille ASSAKO.

M. AndrĂ© SIAKA, bienvenue sur ABK Radio, la radio que vous avez acceptĂ© d’accompagner.

Je dois avouer que je suis agrĂ©ablement surpris de l’accueil que le personnel d’ABK Radio m’a rĂ©servĂ©.

Je ne m’attendais pas Ă  un tel dĂ©ploiement. Vraiment merci et encore et bravo pour la passion que vous dĂ©gagez, parce que rien de grand ne peut s’accomplir sans passion.

Pourquoi avez-vous acceptĂ© de prĂ©sider le conseil d’éthique et de surveillance de notre radio, vous qui siĂ©gez dans des instances internationales. 

Il est vrai que j’ai eu l’occasion de siĂ©ger dans les grandes instances internationales et le plus grand reste le conseil d’administration d’Ecobank basĂ© Ă  LomĂ©. J’ai eu l’occasion de siĂ©ger au conseil d’administration des Brasseries du Cameroun pendant 25 ans, de diriger le Gicam pendant 15 ans. Et je considĂšre que toute cette expĂ©rience accumulĂ©e me donne un rĂŽle de leader.

Aujourd’hui j’ai la responsabilitĂ© et le devoir de partager ce que j’ai reçu gratuitement de la communautĂ©.

ABK Radio me donne la possibilitĂ© de partager avec elle cette expĂ©rience et ce savoir-faire. Et pour moi c’est important. L’expĂ©rience n’est pas de l’argent qui diminue lorsqu’on le partage.

ABK Radio est dans le secteur des mĂ©dias, et vous connaissez l’importance de votre rĂŽle dans notre environnement actuel. Ce sont les mĂ©dias qui orientent l’opinion, façonne l’image de notre pays Ă  l’extĂ©rieur. C’est pourquoi ce secteur attire. Donc la radio a un rĂŽle extrĂȘmement important et  Donc si vous voulez apporter de la valeur, il vaut mieux se retrouver dans ce secteur. 

Autre chose qui vous a motivé ?

Alex SIEWE a aussi motivĂ© mon choix. C’est quelqu’un que j’ai eu l’occasion de connaĂźtre par le passĂ©, je connais son sĂ©rieux et le professionnalisme qu’il a montrĂ© partout oĂč il est passĂ©. C’est pourquoi j’ai dĂ©cidĂ© d’apporter ma contribution au dĂ©veloppement  d’ABK Radio.

Je me sens tout en phase avec moi-mĂȘme en venant dans cette radio.

Je ne suis pas un professionnel de mĂ©dias, mais un entrepreneur et chef d’entreprise et J’ai acceptĂ© le poste de prĂ©sident du ComitĂ© d’Ethique et de surveillance parce que je pense que cela va donner un levier de dĂ©veloppement Ă  ABK Radio. J’y crois et je pense que si vous restez dans ce cadre du respect du code d’éthique, vous ferez la diffĂ©rence.

Quelle est l’importance des valeurs (CrĂ©ativitĂ©-pertinence-intĂ©gritĂ©-Respect-patriotisme) pour un mĂ©dia comme ABK Radio ?

ABK Radio est une entreprise qui a une ambition. Et il est impossible d’atteindre ou d’accomplir une vision, sans se doter d’un ensemble de valeurs. Vos valeurs m’ont sincĂšrement touchĂ©, surtout celle de l’intĂ©gritĂ© qui est extrĂȘmement importante pour le traitement de l’information.

J’ai aussi aimĂ© vos valeurs de patriotisme. Cela consiste Ă  donner une bonne image de notre pays pour le sauvegarder et le devoir de patriotisme nous oblige Ă  ne pas diffuser des informations qui peuvent ĂȘtre nocives pour notre pays.  Le respect des valeurs va construire dans cette structure, une dĂ©marche qui va vous permettre de vous diffĂ©rencier.

Aussi soyez toujours passionnés par ce que vous faites et par ce que vous dites. Car rien de grand ne se construit sans passion.

Quelle importance accordez-vous aux questions d’éthique et de gouvernance dans les entreprises ?

Je pense que si la presse aujourd’hui Ă©tait soumise aux agences de  notation comme le sont les Etats, quels serait Ă  votre avis le barĂšme de notation ? Il est clair qu’on s’appuierait sur des valeurs. Toutes les Ă©tudes le confirment. Quand les entreprises ont une bonne gouvernance (du recrutement aux nominations) et se dotent d’un bon environnement Ă©thique,  elles ont des performances supĂ©rieures Ă  celle qui travaillent hasardeusement.  Et Pour ABK Radio qui a mis les questions de gouvernance au centre de son dĂ©veloppement, on peut dire que vous vous situez dans l’ùre du temps, dans le dĂ©veloppent durable. 

Quelles sont les valeurs qui ont guidĂ© vos actions et construit le parcours qu’on vous connait aujourd’hui ?

J’ai divisĂ© les valeurs en deux parties. Les valeurs chrĂ©tiennes sont les premiĂšres valeurs qui m’ont  Ă©tĂ© inculquĂ©es par  mes parents. Et ces valeurs ont guidĂ© mon parcours professionnel jusqu’ici. Il s’agit de l’amour dĂ©sintĂ©ressĂ©, le pardon, l’intĂ©gritĂ©, la justice et la vie en sociĂ©tĂ© avec les autres et le respect du prochain. Et pour moi l’amour et le pardon sont des valeurs extrĂȘmement importantes qu’elles sont pour moi les plus grandes valeurs de vie en sociĂ©tĂ©. Elles permettent une vie saine en sociĂ©tĂ©. Si vous ne respectez pas vos prochains, et traitez vos employĂ©s seulement comme des Ă©lĂ©ments de production, sans respect et sans amour et pardon, je ne vois pas comment ils se mobiliseront pour vous. Il faut qu’il y’ait cet amour dĂ©sintĂ©ressĂ© pour leur permettre de se dĂ©velopper.  Comment vont-ils vous respecter, si vous ne les respectez pas ? Un leader doit savoir pardonner les erreurs de ses collaborateurs.

Au-delĂ  de ces valeurs chrĂ©tiennes, il y’a des valeurs professionnels qui sont universelles. Et celle qui m’a le plus aidĂ© jusqu’aujourd’hui, c’est le travail. Je ne puis vous dire depuis combien d’annĂ©es je me lĂšve trĂšs tĂŽt le matin pour travailler. Je ne vais pas vous donner l’heure vraie pour Ă©viter d’effrayer   certaines personnes. Si vous pensez pouvoir obtenir quelque chose sans travailler, sachez que c’est impossible. Tout s’obtient par le travail. Que ce soit Ă  l’école, en milieu professionnel ou autres. Le travail reste la clĂ© du succĂšs et c’est la premiĂšre des valeurs Ă  mettre en Ɠuvre pour obtenir des rĂ©sultats. Il n’Ya pas de rĂ©sultats sans travail.

A cĂŽtĂ© du travail, il y’a des valeurs d’éthique comme l’IntĂ©gritĂ© ; et au-delĂ  de l’entreprise, elle s’applique aussi Ă  l’individu. Et cela a toujours Ă©tĂ© mon point fort. J’ai toujours cherchĂ© Ă  rester intĂšgre dans mon approche et Ă  rester juste et Ă©quitable dans toute ma carriĂšre. Je n’ai jamais chercher Ă  copier ou Ă  tricher le devoir de quelqu’un. MĂȘme dans mon entreprise, je n’ai jamais favorisĂ© un tel contre un autre dĂ©raisonnablement et je procĂšde selon le mĂ©rite.

Au-delĂ  de l’intĂ©gritĂ© ; il y’a l’exemplaritĂ©. Ne demandez jamais aux gens ce que vous ne pouvez pas faire. Essayez d’ĂȘtre exemplaire dans ce que vous faites. Un chef, un modĂšle ou un guide doit toujours ĂȘtre exemplaire. Vous ne pouvez pas demander aux gens d’ĂȘtre Ă  l’heure au travail alors que vous arrivez toujours Ă  10h. Vous demandez aux autres d’ĂȘtre toujours propres mais vous-mĂȘme ne l’ĂȘtes pas. Faites d’abord ce que vous attendez des autres. Le rĂŽle d’un leader c’est faire adhĂ©rer et motiver, et c’est par l’action qu’il doit convaincre.

A cĂŽtĂ© de l’exemplaritĂ© ; il y’a une vertu qui est l’humilitĂ©. Il faut toujours se dire qu’on n’a pas de mĂ©rite spĂ©cial pour ce qu’on a. Il faut reste humain malgrĂ© ses positions dans la vie. Mes amis de l’école primaire, de polytechnique et mĂȘme du sĂ©minaire sont restĂ©s mes amis, mĂȘme qu’ils n’ont pas occupĂ© des postes importants. Y’en a qui sont restĂ©s trĂšs modestes de condition, mais qui sont toujours mes amis. L’humilitĂ© est la caractĂ©ristique premiĂšre d’un vĂ©ritable leader.

Questions des auditeurs sur ABK Radio (89.9)

Je suis un jeune et j’ai en projet de crĂ©er mon entreprise, Comment vous avoir comme coach dans mon dĂ©veloppement entrepreneurial ?

Il est trĂšs facile de me rencontrer. Mes bureaux sont Ă  Routd’Af Ă  Bassa. Faites-moi une synthĂšse de votre projet, je l’étudierai et s’il est profitable Ă  l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, nous vous accompagnerons. J’accompagne des projets auxquels je crois, pas pour l’intĂ©rĂȘt Ă©conomique mais pour l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral d’abord. En ce sens, J’ai  plusieurs  jeunes que j’encadre aujourd’hui. 

Avez-vous formé les jeunes leaders pour assurer la relÚve.

Je vous raconte une histoire pour illustrer ma rĂ©ponse. Lorsque je suis arrivĂ© aux Brasseries du Cameroun oĂč j’ai passĂ© 25 ans comme Directeur GĂ©nĂ©ral, il y’avait 69 expatriĂ©s Ă  la direction, mais lorsque je repartais de lĂ  en 2014, il n’y avait plus que 12 expatriĂ©s, parce que j’avais formĂ© de nombreux dirigeants qui avait pris la relĂšve et d’autres sont devenus de nombreux dirigeants et intervenants consultants du groupe Castel en Afrique. Et dans mon entreprise que je viens de crĂ©er, il n’y a que les jeunes qui y travaillent. Je ne peux pas dire que j’ai formĂ© des leaders, mais j’ai formĂ© des jeunes, misĂ© sur eux et leur ai donnĂ© la possibilitĂ© de devenir des leaders.  Je suis prĂȘt Ă  coacher les jeunes qui Ă©voluent dans un domaine d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, comme l’agriculture, l’industrie, pour recruter les jeunes. Je suis prĂȘt Ă  cela.  Aussi, j’adore l’agriculture, Ă©tant fils de paysan, j’accompagne les jeunes entrepreneurs agricoles.

Que pensez-vous des programmes jeunes (PIASSI-PAJER-U) initiĂ©s par le gouvernement mais qui jusqu’ici ne sont pas implĂ©mentĂ©s ?

Je crois que ces programmes participent de la volontĂ© du gouvernement d’aider les jeunes Ă  se dĂ©velopper et Ă  s’auto-employer. Maintenant, entre la volontĂ© et la rĂ©alitĂ©, il y’a eu des problĂšmes, et je ne sais pas ce qui s’est passĂ© par la suite parce que je n’ai pas eu la possibilitĂ© de suivre ces programmes.

Quel est la place de l’école et des Ă©tudes dans le succĂšs professionnel ?

L’école est comme une caisse Ă  outils. Ça vous ouvre les portes, mais ne fait pas de vous, la personne finie. L’école vous aide Ă  construire votre personnalitĂ©, vous donne les outils nĂ©cessaires pour vous affirmer, mais l’expĂ©rience du travail commence aprĂšs l’école. Parce que Ă  l’école, vous ĂȘtes seuls, vous ne commandez personne, mĂȘme pas votre voisin, vous n’ĂȘtes pas un leader, mais vous suivez les autres. C’est dans la vie pratique que vous acquĂ©rez des connaissances pratiques, parvenez Ă  affronter des difficultĂ©s, Ă  rĂ©sister face aux Ă©preuves.

Pourquoi les jeunes font de grandes Ă©tudes au Cameroun, et disposent de diplĂŽmes mais ne trouvent pas du travail ? 

Pour trouver du travail et le garder, les jeunes doivent savoir qu’il y’a des attitudes qu’il faut avoir. Il y’a des valeurs Ă  prĂ©server. Si vous n’avez pas certaines valeurs importantes, vous ĂȘtes Ă  cĂŽtĂ©. Il y’a la passion et l’imagination. Les jeunes passionnĂ©s et imaginatifs sont des valeurs rares dans nos entreprises.

CollĂ©es Ă  ces valeurs, des attitudes gagnantes, notamment la ponctualitĂ©. Nous n’apprĂ©cions pas assez la valeur temps ; et c’est extrĂȘmement important. Regardez, je suis arrivĂ© Ă  l’heure pour cette visite officielle des locaux d’ABK Radio. Quand vous avez un candidat Ă  l’emploi qui arrive en retard sortant de grands prĂ©textes, il est Ă  cĂŽtĂ© de la plaque. La vie est faite d’imprĂ©visibles et notre rĂŽle de responsable est de gĂ©rer les imprĂ©vus. Si vous ne pouvez pas gĂ©rer un retard, ou si vous ĂȘtes incapables d’arriver Ă  l’heure, ce ne sont pas des difficultĂ©s que vous pourrez gĂ©rer dans la vie pratique professionnelle. Donc Il faut toujours ĂȘtre capable de prĂ©voir les plans B.

La deuxiĂšme attitude gagnante c’est d’ĂȘtre ordonnĂ© et d’ĂȘtre disciplinĂ©. Parfois vous entrez dans le bureau de quelqu’un et vous le fouillez parce qu’il est perdu dans le dĂ©sordre des dossiers Ă©parpillĂ©s sur son bureau. Comment quelqu’un peut avoir l’esprit ordonnĂ© dans tout ce dĂ©sordre ? C’est important aussi Ă  la fin de la journĂ©e, de vous rassurer que vous avez fait ce que vous Ă©tiez censĂ© faire en revisitant votre programme de la journĂ©e, pour faire le bilan.

Vous qui avez managĂ© plusieurs entreprises, quels conseils aux jeunes entrepreneurs ?

Il y’a deux types de formations, celles qui dĂ©bouchent directement sur la partie opĂ©rationnelle, il s’agit notamment de tout ce qui est nouvelle technologie. Dans les formations qui sortent des nouvelles technologies, il faut aprĂšs l’école, que le jeune aille en entreprise pour obtenir une expĂ©rience pratique de gestion d’entreprise. Pour crĂ©er votre propre entreprise, travaillez d’abord un moment pour un autre qui a la sienne, l’occasion de maitriser la gestion de l’entreprise et d’acquĂ©rir de l’expĂ©rience pratique. Si vous voulez crĂ©er votre propre commerce, aprĂšs vos Ă©tudes, travaillez d’abord avec un commerçant etc.

Qu’est-ce que vous devenez aprĂšs votre dĂ©part des Brasseries du Cameroun ?

Vous savez, la vie est un perpĂ©tuel recommencement et une spirale montante. Je ne suis jamais parti des Brasseries, j’ai simplement fait la transition entre les brasseries et d’autres activitĂ©s. Je suis d’ailleurs restĂ© PCA de plusieurs sociĂ©tĂ©s. Aujourd’hui j’ai lancĂ© une entreprise qui s’appelle Routd’Af, une entreprise qui offre des opportunitĂ©s Ă©normes, d’insertion professionnelle des jeunes. Parce que pour moi, le plus important aujourd’hui c’est d’accompagner les jeunes et d’en faire de vĂ©ritables leaders.

Ne pouvez-vous pas utiliser votre notoriĂ©tĂ© pour plaider devant le gouvernement en faveur des jeunes entrepreneurs victimes de notre systĂšme d’impĂŽt ?

Vous posez lĂ  un vrai problĂšme. Je suis tout Ă  fait d’accord avec vous qu’il s’agit lĂ  d’une prĂ©occupation majeure des jeunes qui crĂ©ent des entreprises, parque la valeur globale qu’ils apportent Ă  l’économie camerounaise est telle que le fait de ne pas payer des impĂŽts n’est pas un Ă©lĂ©ment discriminant. Si ma voix pouvait compter, croyez-moi, je la consacrerais Ă  dĂ©fendre les jeunes qui crĂ©ent des entreprises et qui s’y consacrent. Je pense que les impĂŽts devraient comprendre et soutenir ces jeunes qui ont des projets de crĂ©ation d’entreprise et se battent pour avancer.  

Quelles solutions pour les prestataires qui ont du mal Ă  se faire payer leur facture Ă  temps ? Quelles consĂ©quences ?

Le problĂšme de payement de l’état touche toutes les entreprises au Cameroun, sans exception. Et tant que l’Etat n’aura pas amĂ©liorĂ© ses finances publiques, nous ferons toujours face Ă  ce problĂšme, et je ne vois pas de solutions miracles. L’Etat doit retrouver une Ă©conomie stable, amĂ©liorer sa croissance et dĂ©velopper ses exportations pour amĂ©liorer ses finances publiques pour nous sortir de ce problĂšme, sinon on va continuer Ă  pressurer les entreprises pour collecter des impĂŽts. Nous sommes dans une crise de liquiditĂ©. Et quand vous interrogez les chefs d’entreprise, la premiĂšre plainte, c’est la dette intĂ©rieure. Ce que l’Etat doit aux entreprises, et ça touche tout le monde, malheureusement, nous sommes dans une crise de liquiditĂ©.     

Que faut-il faire Ă  ce jour, Monsieur AndrĂ© SIAKA, pour amĂ©liorer le climat des affaires au Cameroun ?

Il faut dĂ©jĂ  que les rĂ©solutions du Grand Dialogue National soient mises en application pour rassurer les camerounais qui seront appelĂ©s aux urnes. La crise anglophone a eu un impact grave sur l’Ă©conomie camerounaise. Il est urgent de prendre des rĂ©solutions ciblĂ©es pour rĂ©soudre la question de cette crise qui est un handicap Ă©norme au dĂ©veloppement et Ă  l’Ă©mergence du Cameroun.

Vous avez passĂ© 25 ans Ă  la tĂȘte des Brasseries, que pensez-vous de la longĂ©vitĂ© au poste qui est un phĂ©nomĂšne tant dĂ©criĂ© au Cameroun en ce moment ?

Je suis entrĂ© aux Brasseries trĂšs jeune, je crois Ă  25 ans dans un pays oĂč la mobilitĂ© Ă©tait relativement faible. Et il n’avait pas de problĂšmes de limitation de mandats, on ne pouvait donc pas inventer des rĂšgles qui n’existent pas Ă  un moment donnĂ©. Je suis restĂ© 15 ans au Gicam et maintenant les textes ramĂšnent les mandants Ă  10 ans. Et quand on regarde la durĂ©e Ă  la tĂȘte d’une entreprise, le plus important Ă  se poser comme question ne doit pas porter sur les annĂ©es passer au poste, mais plutĂŽt de se demander, est-ce que ces 25 ans Ă©taient des annĂ©es de stagnation ou de dĂ©veloppement de l’entreprise.  

C’est quoi Routd’Af ?

Routd’Af est une sociĂ©tĂ© en abrĂ©gĂ©e de routes d’Afrique. C’est une structure camerounaise, qui a des camerounais Ă  sa tĂȘte avec pour ambitions de traverser les frontiĂšres du pays pour s’étendre sur le continent. L’entreprise a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 2013 et nous sommes opĂ©rationnels depuis 2014, donc ça fait 5 ans d’exploitation. Notre vision c’est d’ĂȘtre dans le top des entreprises de travaux publics au Cameroun et en Afrique Centrale dans un avenir trĂšs proche (2020-2022). Nous attachons beaucoup d’importance Ă  la qualitĂ© de nos infrastructures, en essayons de respecter les normes en matiĂšre de construction. Et nous proposons les meilleurs couts sur le marchĂ©, et livrons nos chantiers dans les dĂ©lais minimums. Nous formons Ă©galement des jeunes Ă  ĂȘtre professionnels et Ă  innover. Puisque l’innovation est capitale pour ceux qui veulent se dĂ©marquer.

Et Ă  Routd’Af, nous sommes vraiment des passionnĂ©s de ce que nous faisons, les employĂ©s aiment ce qu’ils font et arbore toujours le sourire.  Nous sommes sur plusieurs chantiers actuellement. On est sur le chantier de Bafoussam pour la CAN, A Douala, nous sommes sur les chantiers du PNUD et  de la CommunautĂ© Urbaine et nous avons Ă©galement des chantiers en construction Ă  YaoundĂ©. On a Ă©tĂ© longtemps sur la route Nationale No 3, (Douala-YaoundĂ©) oĂč on a remplacĂ© des buses, avec le fait d’armes connu qui est le remplacement du dalot sur cette route dont la circulation avait Ă©tĂ© paralysĂ©e Ă  cette pĂ©riode. Nous avions rĂ©tabli cette circulation entre les deux grandes villes en 15heures grĂące Ă  notre esprit d’équipe, de jeunes passionnĂ©s et positif.

Merci Monsieur André SIAKA pour cet honneur. Merci de nous avoir accordé cette interview exclusive.

Il me revient aussi de vous dire merci. J’apprĂ©cie  vos contenus et telle que  l’ambition d’ ABK Radio est d’ĂȘtre au Top, continuez de faire des choses diffĂ©rentes et mon rĂŽle sera de vous accompagner pour que vous puissiez grandir et que ABK Radio aille jusqu’au sommet. Â»

Merci.

Script : Luc NGATCHA

Lire la suite

ABK INSIDE

⏯ AndrĂ© SIAKA Ă  ABK : « Seuls les meilleurs arrivent Ă  survivre dans ce monde. »

Publié

Le

ABK Radio a reçu ce mardi 12 novembre, l’une des tĂȘtes de file du patronat camerounais, commandeur de l’ordre national de la valeur, administrateur d’une plĂ©thore d’entreprises et organisations : CNPS-ARSEL-ORANGE-CHANAS ASSURANCE-ECOBANK. Celui qui a Ă©tĂ© Ă  la tĂȘte de la SociĂ©tĂ© Anonyme des Brasseries du Cameroun pendant une vingtaine d’ annĂ©es et qui reste prĂ©sident du Conseil d’Administration de la Socaver, PDG de Routd’Af et actuel prĂ©sident du Conseil d’Ethique et de Surveillance d’ABK Radio Ă©tait en visite officielle ce Mardi dans les locaux d’ABK Radio.

Pendant son sĂ©jour, ce magnat des affaires au Cameroun et en Afrique a renouvelĂ© son indĂ©fectible volontĂ© d’accompgner la radio, avant de se livrer Ă  moult exercices en compagnie des employĂ©s et acadĂ©miciens de la radio, et de rĂ©pondre aux questions des auditeurs, lors d’un entretien riche et exclusif conduit par Mireille CHIMI et Achile ASSAKI. Voici l’interview intĂ©grale.

« Je suis agrĂ©ablement surpris de l’accueil que le personnel d’ABK Radio m’a rĂ©servĂ©. Je ne m’attendais pas Ă  un tel dĂ©ploiement. Vraiment merci et encore bravo pour la passion que vous dĂ©gagez, parce que rien de grand ne peut s’accomplir sans passion. »*

« J’apprĂ©cie  la qualitĂ© de vos contenus pour renforcer le pouvoir de la radio. L’ambition de ABK Radio, telle qu’elle est exprimĂ©e c’est d’ĂȘtre au Top. Et pour ĂȘtre au top, il faut continuer de faire des choses diffĂ©rentes Â».

« Mon rĂŽle c’est de vous accompagner pour que vous puissiez grandir et que ABK Radio aille jusqu’au sommet. Â»

SUR LE CLIMAT DES AFFAIRES

« Il faut que les rĂ©solutions du Grand Dialogue National soient mises en application pour rassurer les camerounais qui seront appelĂ©s aux urnes Â».

« La crise anglophone a eu un impact grave sur l’Ă©conomie camerounaise. Il est urgent de prendre des rĂ©solutions ciblĂ©es pour rĂ©soudre la question de cette crise qui est un handicap Ă©norme au dĂ©veloppement et Ă  l’Ă©mergence du Cameroun Â».

CONSEIL ETHIQUE

« Il ne faut plus donner la parole aux mĂȘmes personnes dans nos mĂ©dias. Il faut diversifier les voix et visages sur nos diffĂ©rents plateaux et proposer des nouvelles offres aux camerounais Â».

« Aujourd’hui, les jeunes ont toutes les cartes en main pour crĂ©er et entreprendre et notre rĂŽle est de les accompagner. Et j’estime que c’est pour moi un devoir d’accompagner ABK Radio, de redonner avec plaisir ce que la vie m’a offert gracieusement.

LES VALEURS DE REUSSITE

« Au-delĂ  des valeurs professionnelles, les valeurs chrĂ©tiennes qui m’ont Ă©tĂ© inculquĂ©es par mes parents ont guidĂ© mon parcours jusqu’ici. Il s’agit de : l’amour dĂ©sintĂ©ressĂ©, le pardon, l’intĂ©gritĂ©, la justice et la vie en sociĂ©tĂ© avec les autres Â».

« Quand vous ĂȘtes un leader, vous devez adhĂ©rer et motiver par l’action. Ne demandez pas Ă  vos collaborateurs de faire ce que vous ne pouvez pas faire Â».

‘ Je pense que le gouvernement est dĂ©finitivement engagĂ© dans une politique d’aider les jeunes »

 » Pour trouver du travail et le garder, il y a des attitudes Ă  adopter. Le temps est extrĂȘmement important. Il faut ĂȘtre ordonnĂ© et disciplinĂ©. Ce sont des attitudes primordiales Ă  adopter. « 

Merci.

Lire la suite

Contenu Sponsorisé

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES