Nos réseaux sociaux

ABK INSIDE

⏯ Alice Maguedjio: « …les incendies sont programmés dans nos marchés. »

Publié

Le

Qui met le feu à nos marchés? Sur cette question et à la lumière des récents incendies qui ont frappé le marché de Mboppi à Douala, Alice Maguedjio a sa petite idée. Elle évoque des mains criminelles et une mafia bien organisée qui vise à faire déguerpir les commerçants.

Alice Maguedjio est depuis 2009, la première femme présidente du Syndicat des Commerçants Détaillants du Wouri (Sycodew). En 2012 elle devient membre de la Chambre de Commerce, d’industrie, des mines et de l’artisanat (CCIMA), et fondatrice de l’Association des commerçants dynamiques du marché Mboppi, considéré comme le plus grand marché de la sous-région Afrique centrale. Cette commerçante, comptable de formation et diplômée en gestion des entreprises était ce lundi 18 Novembre ; l’invitée de ABK Radio. Au cours de cet échange, la sempiternelle question des incendies dans nos marchés de Douala a gagné les débats.  Voici les extraits de son entretien.

Qui met le feu dans nos marchés ?

 » Ce qui s’est passé au marché MBOPPI il y’a quelques jours est quelque chose de hautement programmé. Le feu arrive toujours dans nos marchés au mois de Novembre quand les commerçants font des stocks pour préparer les fêtes de fin d’année, cela laisse songeur. « 

« La complicité des agents d’Énéo avec la CUD est à l’origine des problèmes au marché. Tout ce passe comme s’il faut déguerpir les gens par le feu. J’ai dit au MINAT que les incendies sont programmés dans les 30 marchés de la ville. « .

 » Le marché Mboppi existe depuis au moins 40 ans. Le devoir régalien de la commune c’est l’éclairage public. Nous somme quasiment 2000 commerçants au marché Mboppi et on paye 4000F par personne par mois comme droit de place, alors qu’on n’a même pas une seule lampe publique, ni même une toilette publique. A chaque fois qu’on a incendie au marché, on n’a même pas un message de soutien de la part des autorités. « 

 » Les commerçants sont désormais convaincus que les feux sont lancés dans les marchés. La thèse des incendies programmés est avérée. »

« En moins de trois mois, on a eu trois incendies au marché MBOPPI. Si la CUD est le gestionnaire du marché, ENEO gère l’électricité et ne travaille pas comme il faut. Les câbles traînent partout et ENEO vient de sortir un communiqué pour dire que nous n’aurons pas d’électricité jusqu’à ce que le transformateur soit rétabli. Et ce n’est pas pour demain. »

Nous commerçants n’allons pas continuer à être des victimes désignées de ce complot ourdi entre la CUD et ENEO « 

 »

« Nous avons fait que le constat selon lequel à chaque nomination de préfet, il ya un incendie dans nos marchés et là le 01er adjoint préfectoral vient de signer un arrêté interdisant la reconstruction après les récents incendies. A cause de ces dénonciations, ma boutique a été scellée par le délégué de la Communauté Urbaine depuis janvier 2019  sans aucun motif valable.  » C’est vraiment trop.

Merci à ABK Radio pour l’invitation.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK INSIDE

🔵COUP DE COEUR: ABK Radio et ses auditeurs au secours de « Mama Marthe »

Souvenez vous de Mama Marthe, cette grand mère rejetée par sa fille ainée au motif qu’elle devait abandonner son petit fils orphelin porteur du SIDA… Son cri du coeur a été entendu par ABK et ses auditeurs.

Publié

Le

Par


« Ma fille m’a demandé d’abandonner mon petit fils séropositif pour la retrouver en France de peur que je sois contaminé par le VIH SIDA »… Ce témoignage de Mama Marthe retrace son histoire, celle dune femme de cœur dotée d’une grande humanité, qui voit sa vie basculer à cause d’un choix qui lui coûte presque la vie aujourd’hui.

Grand-mère d’un petit garçon infecté par le virus du VIH sida, le témoignage de cette maman à l’émission SANTE VOUS BIEN du 30 Novembre à la veille de la journée mondiale de lutte contre le SIDA avait ému plus d’un auditeur. Son histoire ? Elle a été reniée et abandonnée par sa fille aînée qui prenait soin d’elle pour avoir refusé d’abandonner son petit fils séropositif. En effet cette dernière sollicitait qu’elle la rejoigne en France pour s’occuper de ses enfants. Un refus qui lui a valu la perte de tout contact avec sa fille qui, malgré les messages et appels de sa maman, restera impassible.

Face à cette situation Mama Marthe avait alors lancé son cri du cœur en direction des auditeurs de ABK radio de lui venir en aide financièrement afin de renouer avec le commerce pour subvenir aux besoins de bébé Johanne qui n’a pas demandé à naître malade. Les auditeurs, les membres du club des auditeurs, invités, et personnel d’ABKRADIO n’avaient pas tardé à manifester leur générosité deux jours après son passage à ce magazine hebdomadaire de santé.

Julio Stony et Bébé Johanne

Le lundi 02 décembre une quête était ouverte au cours de la quotidienne COMME A LA MAISON. Après plusieurs jours, c’est finalement le 24 Décembre 2019 que l’enveloppe a été remise à Mama Marthe par Julio Stony ainsi qu’un bon d achat de Santa Lucia qui lui a été gracieusement offerte par une auditrice du nom d’Elisabeth. Mama Marthe accompagnée de la présentatrice de l’émission COMME A LA MAISON Cathy MINTSA s’est ensuite rendue à Santa Lucia bonamoussadi où elle recevra hors délai son lot de façon exceptionnelle des mains de M. Arnold TAMEN administrateur guichet. C’est avec un sourire et un cœur en joie que Mama Marthe remerciera tous ceux qui ont participé à cet élan du cœur qui lui servira de tremplin pour relancer son activité commerciale afin d’être indépendante et surtout de prendre soin de son petit fils bébé Johanne âgé de 2 ans huit mois séropositif contaminé par sa mère, qui malheureusement n’est plus de ce monde.

Cathy MINTSA

Lire la suite

ABK ACTU

🔴60 ANS D’INDEPENDANCE DU CAMEROUN: Le bilan se fait sur ABK RADIO

ABK Radio, en partenariat avec RFI organise ce jeudi 2 janvier de 7h à 10h, une Grande Matinale sur le thème « Qu’avons-nous fait de nos 60 ans d’indépendance ? »

Publié

Le

Alors que la France vient de déclassifier une centaine de documents portant mention « Très secrets » relatifs à la répression des maquis indépendantistes camerounais pour la période 1957-1969 comme lex président François Hollande s’y était engagé en 2015, les questions demeureunt nombreuses:

Que savons-nous de la véritable histoire de la guerre d’indépendance du Cameroun ?
Que sont nos vrais héros devenus ?
En 1957, le Haut Commissaire Pierre Messmer décide de mater la révolte sur le territoire camerounais en reproduisant les méthodes utilisées pendant la bataille d’Alger : torture, « balançoire » et gégène… Connaissez-vous des parents qui ont subi cette période ou qui ont des histoires à nous raconter ?

Ces réponses vous les aurez lors du débat panafricain Spécial Cameroun – 60 Ans dindépendance sur ABK Radio, ce Jeudi 02 Janvier 2020 à partir de 7h. Ci dessous, les coulisses de la partie débat de cette émission enregistrée et conduite par Alain Foka de RFI/France24.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES