Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯Abel ELIMBY LOBE : « Nous sommes infectés par le diable qui nous a injecté le virus de la division »

Publié

Le

L’ancien conseiller municipal à la mairie de Douala 5ème, porte flambeau de la plate forme KAWTAL a finalement mobilisé les fonds nécessaires pour le  payement de la caution de ses candidats  aux législatives.  Mais sa langue est toujours aussi acerbe, contre le parti au pouvoir, mais encore plus contre l’opposition qu’il trouve désordonnée.

Par Luc Ngatcha

Je peux aller aux élections avec tous les partis de l’opposition, sauf le MRC, le parti des ethno fascistes.

Abel ELIMBY LOBE avait lancé le 17 novembre 2019 sur les  réseaux sociaux  un appel à l’aide en direction des âmes de bonne volonté et de ses amis politiques, pour payer la caution des candidats  de sa liste en difficulté aux élections législatives à WOURI-CENTRE. « J’ai besoin que vous veniez, pour que je puisse déposer ma liste le vendredi 22 novembre 2019 » avait-il déclaré. Abel ELIMBY LOBE qui critique le comportement de l’opposition lui prédit un autre échec lors des prochaines consultations électorales du 09 février 2020. Voici quelques extraits de cet entretien mené par Luc NGATCHA.

AU SUJET DES PROCHAINES ELECTIONS

« Nous sommes en train d’aller dans une situation où les mauvais vecteurs de l’opposition pourraient ne pas être à la hauteur pour passer devant le RDPC. Je suis extrêmement déçu par le comportement de l’opposition camerounaise »

« Nous sommes à quelques mois des élections et les partis politiques de l’opposition ne sont pas prêts. On a reporté les élections de 16 mois et les gens ne sont toujours pas prêts. C’est quand M. Biya convoque le corps électoral que les gens commencent à aller chercher des alliances idiotes. L’opposition camerounaise est en train de montrer une fois de plus au monde qu’elle est incapable de se mettre ensemble et de réussir. « 

  » La nouvelle mode c’est d’acheter les partis politiques qui dorment dans les sacs, pour en faire des chevaux de bataille. Les partis politiques de l’opposition échouent parce qu’ils ne savent pas comment faire pour gagner. Et quand on leur demande de s’unir, ils ne veulent pas. »

LE REVE DE L’UNION

‘’L’opposition montre encore qu’elle est incapable de se parler. La stratégie Kawtal est présentée par le peuple du changement qui dit Unissons-nous. Les partis ne s’unissent pas justement parce qu’ils ont des égos surdimensionnés. La bataille des uns et des autres, c’est une bataille de positionnement, qui n’a rien à voir avec les intérêts des électeurs. Pourtant la plate forme Kawtal avait été pensée pour une unité d’action dans la synergie d’un discours national pour renverser le RDPC; Mais les gens préfèrent les alliances conjoncturelles de dernière minute, ces alliances de façade ne permettront pas de changer les choses. Après le désordre des partis politiques, on fait face au désordre des alliances. Nous sommes encore dans une situation que personne ne peut décrire. Le peuple électeur ne se retrouve pas dans ces unions et nous risquons d’avoir une grande abstention lors de ces prochaines élections. Et je prendrai à témoin le peuple du changement à ce moment ».

On parle de quel type d’alliance ? Voilà Jean Jacques Ekindi, président du MP qui est d’une incohérence notoire dans la vie politique, lui qui avait soutenu M. Paul BIYA lors des élections présidentielles, qui court maintenant entrer en alliance avec l’UNDP pour les élections législatives et Sam MBAKA qui compte sur le PCRN, le parti de Cabral pour être député.

« Tous ces partis qui viennent faire des unions à Douala, ont-ils fait l’union dans les autres villes et régions du pays ? Pourquoi ils ne viennent faire leur union qu’à Douala ? Les listes KAWTAL devaient pourtant être les seules dans les différentes circonscriptions du pays pour permettre à l’opposition de gagner, mais par égo, cette stratégie salutaire a été bottée en touche. »

 » Nous sommes infectés par le diable qui nous a injecté le virus de la division. Or l’Union aurait été l’idéal pour gagner l’élection malheureusement chacun fait ce qu’il veut « 

 

« Au Cameroun, la honte ne tue pas. Personne n’a honte vous n’avez qu’à voir ces partis d’opposition qui sont dans les contradictions  et c’est ce que je rêvais d’éviter…c’est finalement l’électorat qui est dispersé. »

FINANCEMENT DE SA CAUTION  

 » Je n’ai pas de problème de caution, je pouvais payer cette caution, j’ai les moyens pour çà, personnellement je peux payer cette caution, mais je voulais laisser la possibilité au peuple du changement et à mes milliers d’amis sur Facebook, de participer dans cette action pour venir en aide à un candidat dans ma liste qui a quelques embarras financiers. « 

« Même Donal TRUMP le milliardaire américain a souvent organisé des campagnes de collecte de fonds, donc ce n’est pas nouveau, n’en déplaise à ceux qui me chahutent sur les réseaux sociaux. Il faut savoir que la politique se fait avec de l’argent. J’ai lancé cet appel et les contributions sont entrain d’arriver de partout. « 

« Sur mes quasiment 12 000 followers sur Facebook,  si chacun me donne seulement 100 Frs CFA, ça sera largement suffisant pour payer la caution. »   

 ‘’Je ne suis pas un homme seul, je suis un homme qui a beaucoup d’amis politiques. Et ce sont ces amis qui m’ont aidé à rassembler la caution. Nous avons déjà plus de 2 600 000 Frs entre les mains et il nous reste 400 000 Frs. Les contributions viennent de part et d’autres et la collecte se porte bien, donc finalement je vais déposer ma liste  vendredi le 22 Novembre ».

PARTI D’INVESTITURE

Je ne peux pas aller aux élections sous la bannière du RDPC. Je continue à rêver que l’opposition devienne sage un jour. Aussi, je ne peux pas être l’allié du MRC parce que le MRC est le parti des ethno fascistes. Je ne peux pas collaborer avec un parti qui casse les ambassades, qui insulte le Conseil Constitutionnel, et qui manifeste une incohérence notoire en faisant beaucoup de bruit.  Je ne peux pas avoir pour allié un parti politique ethno fasciste réduit à rien du tout à cause de la mauvaise prétention de quelques uns de ses militants.

« Je peux aller aux élections avec tous les partis de l’opposition, sauf le MRC ».

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯ Alain B. Batongué: « Après le Covid19, le Cameroun devra passer à une politique de relance »

Alain Blaise Batongué est Secrétaire Exécutif du Groupement Interpatronnal du Cameroun GICAM.

Publié

Le

Alors que les mesures du gouvernement à propos de la lutte contre la propagation du Coronavirus Covid19 mettent à mal certains pans de l’activité économique du pays, il a dressé le tableau des effets de cette pandémie sur le Cameroun, avant de livrer des projections sur les mesures gouvernementales à prendre pour une gestion optimale de la crise et de la période post crise.

Pour réécouter en intégralité l’interview d’Alain Blaise Batongué accordée à ABK RADIO, cliquez sur le lien ci-dessous :

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 27 MARS 2020

Publié

Le

Precedent1 de 8
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Manu Dibango, le saxophoniste de renom repose désormais au cimetière Père-La chaise de Paris

Il a été inhumé ce vendredi à 15h dans la stricte intimité familiale au cimetière Père-La chaise, dans le 20e arrondissement de la ville de Paris en France. L’artiste a rangé son saxophone mardi dernier le 24 Mars, des suites de Coronavirus.

On a aussi appris que le compte Facebook de Manu Dibango a été piraté.

«Comment peut-on être cruel au point de hacker le compte d’une personne décédée ? Manu Dibango officiel, la page Facebook du saxophoniste, a été piratée. Une enquête policière est en cours. », c’est ce qu’a écrit Claire Diboa, le manager de Manu Dibango, hier 26 mars sur Facebook, précisant que les communications officielles se feront désormais via le compte Twitter du défunt. En pleine propagation du COVID-19, la planète entière a marqué un temps d’arrêt pour saluer la mémoire ce celui qui, à coup sûr, fait partie des personnalités les plus marquantes des 50 dernières années. L’Université Polytechnique Hauts-de-France (Valenciennes) va d’ailleurs lui décerner le Doctorat Honoris Causa à titre posthume le 2 juin 2020.

Precedent1 de 8
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES