Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

🏭ENTREPRISE: La fabrication du VERRE, un parcours moins transparent que ce qu’on croit.

Publié

Le

Le verre, ce matĂ©riau Ă  la fois dur et fragile est omniprĂ©sent dans notre quotidien ; Vitres de voitures et de maison, bouteilles, verres Ă  boire, objet de dĂ©coration, pots, bocaux
la liste est longue. Le temps d’un Ă©vĂšnement heureux Ă  la sociĂ©tĂ© camerounaise de verreries (SOCAVER), nous nous sommes intĂ©ressĂ©s au processus de fabrication du verre, bref Ă  son parcours.

Mireille CHIMI

L’idĂ©e est nĂ©e au cours de l’évĂšnement qui  s’est tenu au siĂšge de SOCAVER Ă  Douala-bassa le vendredi 15 Novembre 2019. En effet, l’entreprise a mobilisĂ© 06 milliards de FCFA pour rĂ©nover son four numĂ©ro 2 et construire un atelier dĂ©diĂ© Ă  la production des tubes gonflables qui servent Ă  la production des emballages en plastique appelĂ©s prĂ©formĂ©s.

Et pour en savoir plus, nous avons approchĂ© le Directeur d’exploitation de SOCAVER Alain TADIE qui nous a enrichis.

Qu’est-ce que le verre et quel processus permet d’obtenir le verre et d’en faire une forme? 

Alain TADIE : Â«  Le verre c’est essentiellement du sable .Le verre est un matĂ©riau produit Ă  partir de matiĂšres premiĂšres naturelles. Vous devez savoir que quand on parle du verre, c’est du sable qu’on a fondu tout simplement mais il se trouve que le point de fusion du sable c’est de la silice qui est contenu dans du sable c’est pratiquement 1750 degrĂ©s .Et dans la nature on ne trouve aucun matĂ©riau qui soit capable de rĂ©sister Ă   ce niveau de tempĂ©rature, d’oĂč la nĂ©cessitĂ© pour nous d’y  intĂ©grer de la soude, pour baisser un tout petit peu le point de fusionet de la chaux pour re stabiliser la matiĂšre. AprĂšs vous avez la matiĂšre premiĂšre vitrifiable qu’on passe au four on fond a pratiquement 1600 degrĂ©s et aprĂšs la fusion,  on l’affine parce qu’il faut sortir  les bulles d’air qui sont dans du verre pour avoir un verre de bonne qualitĂ© et on prĂ©pare le verre pour le moulage et le dĂ©moulage dans des marmites que nous appelons des feeder ; une fois le verre prĂ©parĂ©, la machine est prĂȘte  pour mouler et dĂ©mouler c’est ce qui nous permet d’avoir la bouteille.

La bouteille Ă©tant fabriquĂ©e, il faut tout simplement la refroidir, en Ă©liminant les contraintes thermiques internes de la bouteille. Nous le faisons via les arches de re cuisson et au bout de l’arche de re-cuisson,nous avons des machines de re choix pour pouvoir Ă©liminer les dĂ©fautscrĂ©Ă©s en fabrication. Et la bouteille est prĂȘte Ă  l’utilisation aprĂšs palettisation Ă  ĂȘtre envoyĂ©e chez le client Â»

Alain TADIE, Directeur d’exploitation de SOCAVER

Nous entendons souvent parler du verre consignĂ© qu’est-ce que c’est exactement ?

Alain TADIE : « De façon gĂ©nĂ©rale on a 2types de verres  on a ce qu’on appelle vulgairement le verre consignĂ©. Ces sont des  verres avec des poids un peu Ă©levĂ©s qui permettent Ă  un client ou Ă  une sociĂ©tĂ© brassicole d’utiliser cette bouteille plusieurs fois Ă§a voudrait dire qu’elle  va en vente. On l’utilise et la bouteille rentre encore pour un sous tirage et lĂ  on parle   du verre consignĂ©.

Mais il existe Ă©galement du verre qui n’est pas consignĂ©. C’est un type de verre qui est fait avec un poids un peu plus faible mais cette fois c’est utilisable une seule fois, c’est de l’employĂ©-jetĂ© donc dĂšs qu’il est utilisĂ©, on le casse et il ne repart plus dans les processus de tirage. Â»

Sur le  processus de recyclage du verre, comment est-ce que vous faites ?

Alain TADIE : « le recyclage du verre relĂšve d’un vaste processus. Il faut d’abord collecter le verre et aujourd’hui SOCAVER collecte le verre Ă  l’intĂ©rieur et Ă  l’extĂ©rieur du Cameroun et une fois ce verre collectĂ©, il est traitĂ© dans la station de traitement de verre sur notre site, pour un investissement de 600 A 700 Millions de FCFA, oĂč nous introduisons le verre et au bout de la chaine, nous avons du verre sans impuretĂ©, les impuretĂ©s qui sont essentiellement tout ce qui est mĂ©tal parce que ces mĂ©taux dĂ©truisent trĂšs rapidement le four. Mais parallĂšlement on enlĂšve tout ce qui  est matiĂšre organique, saletĂ©s et impuretĂ©s. Â»

Maintenant vous savez tout. Rappelons que SOCAVER est une entreprise certifiĂ©e ISO 9001/2008 et FSSC 22000. Elle a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le 28 juin 1966 Ă  Douala, c’est l’unique verrerie de la CommunautĂ© Ă©conomique et monĂ©taire de l’Afrique Centrale (CEMAC) qui dispose de deux fours qui produisent 55 000 tonnes de verre fondu. SOCAVER se situe dans la ligne de la modernisation, de l’appropriation de la technologie et d’une expertise industrielle de haut niveau. Elle commercialise environ 100 marques de produits comprenant des bouteilles dĂ©corĂ©es et non dĂ©corĂ©es, des pots, bocaux


Mireille CHIMI

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

🔮FOOT/BUSINESS: Le Rwanda devient sponsor du Paris Saint-Germain !!!

Publié

Le

Il y a un peu plus d’une annĂ©e le Rwanda avait signĂ© un accord de partenariat avec le club londonien d’Arsenal. But de l’opĂ©ration d’une valeur de 40 millions de dollars pour trois ans, le club devait aider Ă  la promotion du pays du centre de l’Afrique et de son attraction touristique. Si vous faites attention sur les manches des maillots d’Arsenal il y a « Visit Rwanda ».

C’est un partenariat du mĂȘme type qui lie dĂ©sormais les deux nouveaux partenaires Ă  travers ce nouveau modĂšle de partenariat sportif, en se basant sur trois piliers : une synergie culturelle et artistique, un engagement commun vers l’excellence et le dĂ©veloppement du football.
Dans le cadre de ce partenariat, des joueurs de l’équipe premiĂšre et des lĂ©gendes du Club partiront Ă  la dĂ©couverte du Rwanda pour vivre des expĂ©riences inoubliables qu’ils partageront avec plus de 70 millions de fans du Paris Saint-Germain sur les rĂ©seaux sociaux.

La prĂ©sence de la marque « Visit Rwanda » au Parc des Princes se verra renforcĂ©e par une exposition premium au dos des tenues d’entraĂźnement et d’avant-match de l’équipe masculine, ainsi que sur la manche des maillots de match de l’équipe fĂ©minine. Les supporters des Rouges et Bleu pourront Ă©galement savourer les meilleurs thĂ© et cafĂ© du Rwanda, servis en exclusivitĂ© au Parc des Princes Ă  partir de la saison prochaine.

Une Semaine du Rwanda Ă  Paris sera organisĂ©e afin de promouvoir le « Made in Rwanda ». De nombreuses collaborations dans la mode, l’art et le lifestyle seront lancĂ©es dans les prochains mois. De prestigieuses marques, jeunes et Ă©co-responsables, s’allieront Ă  « Visit Rwanda » et au Paris Saint-Germain Ă  travers des collaborations tripartites novatrices et dynamiques.

Le Paris Saint-Germain travaillera avec des jeunes footballeurs rwandais dans le but d’atteindre leur plein potentiel sportif grĂące Ă  des programmes de formation adaptĂ©s et transmis par des coaches entiĂšrement imprĂ©gnĂ©s de l’expertise du Club.

Source: GĂ©rard Dreyfus

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

ENTREPRISE – ROLAND KWEMAIN :  » Un manager sans courage tue son entreprise… »

Publié

Le

Par

La 10e et derniĂšre session de la saison 1 des Impactalks qui s’est tenue le mercredi 20 Novembre 2019 au Castel Hall de Douala sous le thĂšme, « Comment dĂ©velopper le courage managĂ©rial  » a donnĂ© l »occasion aux participants d »ĂȘtre Ă©difiĂ©s sur ce volet du management.

C’est par cette citation du prix Nobel de la paix en 1993 NELSON MANDELA, que le Coach Roland KWEMAIN a introduit son propos « J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacitĂ© Ă  la vaincre. » Une belle façon d’introduire la 10e et derniĂšre session de la premiĂšre saison des impactalks qui s’est tenue le mercredi 20 Novembre 2019 au Castel Hall de Douala sous le thĂšme, « Comment dĂ©velopper le courage managĂ©rial »

Les 450 participants du jour, venus de diverses entreprises ont appris que le courage est une compĂ©tence obligatoire pour tout leader qui veut affronter un cap supĂ©rieur. Dans un cet univers de crises sociopolitiques, les entreprises pour survivre doivent se rĂ©inventer et l’Homme est le meilleur outil de production dans lequel il faut investir prioritairement. Et un manager qui investi en ses collaborateurs, doit faire preuve de courage pour prendre de bonnes dĂ©cisions afin de mener Ă  bien son entreprise et obtenir les meilleurs rĂ©sultats.

« Il ya des signes qui montrent qu’un Manager manque de Courage managĂ©rial»


Pour le Coach Roland KWEMAIN, le Courage ManagĂ©rial est favorisĂ© par le Manager s’il l’incarne lui-mĂȘme. Par consĂ©quent, il ya des signes qui montrent qu’un manager manque de courage : Il Ne prend pas de positions fermes, n’aborde pas les problĂšmes de front, Ă©vite les conflits Ă  tous les coups au lieu de savoir les gĂ©rer, hĂ©site Ă  trancher vis-Ă -vis de son personnel, ne sait pas comment annoncer une dĂ©cision difficile, n’ose pas dire tout ce qui se doit d’ĂȘtre dit.


Pourtant, c’est la Franchise et le Courage managĂ©rial qui sont le socle d’une bonne entreprise. Par consĂ©quent, un vrai manager doit pouvoir dĂ©fendre ses convictions, savoir commander quand c’est nĂ©cessaire, assumer ses dĂ©cisions, bien s’entourer, ĂȘtre autonome et faire face Ă  la rĂ©alitĂ©. Des qualitĂ© qui manquent Ă  plusieurs managers: « le manager doit avoir le courage d’essayer de nouvelles choses, de faire confiance, de dire et de faire ce qui doit ĂȘtre dit et fait »

Le COACH Roland KWEMAIN et le DG de SABC et SOCAVER Emmanuel DE TAILLY

La 10e et derniĂšre session de la premiĂšre saison des impactalks qui s’est achevĂ©e a traitĂ© des sujets sur la vision, le management, la motivation et le leadership. Elle a connu la participation totale de 3500 personnels de 84 entreprises. Emmanuel DE TAILLY, le directeur gĂ©nĂ©ral de la sociĂ©tĂ© anonyme des brasseries du Cameroun SABC et de SOCAVER a pris la parole pour parler de son expĂ©rience de capitaine d’industrie. Une façon d’annoncer La saison 02 des impactalks qui adoptera un nouveau format en Ă©tant plus pratique, avec la mise en avant d’un tĂ©moignage de manager d’entreprise en plus de l’exposĂ© du coach Roland KWEMAIN. Rendez-vous en 2020



Mireille Chimi

Lire la suite

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES