Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔮VOLTE-FACE: LE MRC ANNULE SA PARTICIPATION AUX LÉGISLATIVES ET MUNICIPALES !

Publié

Le

Rien ne semblait prĂ©figurer le vĂ©ritable coup de tonnerre qui vient de retentir dans le ciel politique camerounais. A l’issue d’une banale confĂ©rence de presse tenue en son siĂšge de Odza /YaoundĂ©, le parti de Maurice Kamto a annoncĂ© son retrait de la course aux prochaines Ă©lections municipales et lĂ©gislatives de FĂ©vrier 2020. Une annonce qui surprend plus qu’elle ne déçoit.

La nouvelle se sera tout d’abord retrouvĂ©e sur les rĂ©seaux sociaux, sous forme de rumeur dĂ©mentie par plusieurs partisans et observateurs qui ne pouvaient y croire. Le MRC qui avait boudĂ© le Grand Dialogue National mais avait validĂ© sa participation aux Ă©lections couplĂ©es Municipales et lĂ©gislatives 2020 faisait volte-face, par la voix de son prĂ©sident Maurice Kamto.

A quelques heures du dĂ©lai imparti au dĂ©pĂŽt des dossiers de candidatures, le candidat arrivĂ© 2nd Ă  la prĂ©sidentielle sonne le glas des ambitions de certains de ses camarades : Le MRC n’ira pas aux Ă©lections pour 3 raisons principales :

  • la crise securitaire au Nord Ouest et au Sud Ouest
  • Le maintien d’un code Ă©lectoral querellĂ©
  • Les tracasseries administratives pour la constitution des dossiers de candidature Ă  ces Ă©lections.

Mais des indiscrĂ©tions laissent entendre que les motivations de cette dĂ©cision sont ailleurs. De sources bien introduites au sein du MRC rĂ©vĂšlent sous anonymat que le nombre de dossiers d’investiture dĂ©posĂ©s par ce parti est trĂšs largement infĂ©rieur aux attentes, d’environ une trentaine de listes pout les Ă©lections municipales et moins d’une vingtaine pout les Ă©lections lĂ©gislatives. Au delĂ  des tracasseries administratives attribuĂ©es Ă  l’indolence de certains sous prĂ©fets, le manque de moyens financiers des candidats (qui doivent disposer de fonds suffisants au titre de caution) serait la principale raison de cette dĂ©confiture. Le directoire du MRC aurait donc voulu Ă©viter une sĂ©vĂšre dĂ©faite au plan national et a pris le parti de s’exclure de ces Ă©lections couplĂ©es.

Pour certains, Maurice Kamto vient de tuer son parti avec ce boycott

Alors que les railleries se font lire sur les rĂ©seaux sociaux Ă  propos de ces candidats qui ont rejoint le MRC depuis la convocation du corps Ă©lectoral, leurs adversaires se congratulent, au point de s’interroger, comme Robert Mouthe Ambassa du RDPC qui dĂ©clare que « Quand on crĂ©e un parti, c’est pour conquĂ©rir le pouvoir. Quand on dĂ©cide de ne plus conquĂ©rir le pouvoir sous prĂ©texte des tracasseries et la crise No/So, il reste quoi Ă  faire ??? …Des meetings pourquoi ? Des marches pourquoi ? Des rĂ©unions pourquoi ? »

Le communiquant du RDPC conclut son propos en dĂ©clarant qu’avec ce boycott, (Maurice Kamto)  » le prof a tuĂ© son parti ».

Achille ASSAKO

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

L’INFO EN 89 SECONDES DU 06 DECEMBRE 2019

Publié

Le

Par

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

L’artiste Charles Lembe Mabola n’est plus, il a cassĂ© son micro ce matin.

L’artiste de renom est dĂ©cĂ©dĂ© ce vendredi en matin vers 9h Ă  l’hĂŽpital de la Garnison Militaire de Bonanjo Ă  Douala Ă  l’ñge de 80 ans. Parmi les titres qui ont marquĂ© sa longue et riche carriĂšre de 60 ans, il y a le titre « Mot’a benama », chanson culte immortalisĂ©e par Bebey Manga, qui elle aussi n’est plus de ce monde.

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯TÉMOIGNAGE : « Ma famille exige que je cesse de m’occuper de mon petit-fils de 2ans porteur de VIH »

Alors que vient de se cĂ©lĂ©brer la JournĂ©e internationale de lutte contre le Sida, notre magazine « SantĂ© Vous Bien » prĂ©sentĂ© par Cathy Mintsa est allĂ© Ă  la rencontre de Marthe, une grand mĂšre qui affronte le rejet de ses autres enfants depuis qu’elle s’occupe de son petit fils de deux ans infectĂ© par le VIH et restĂ© orphelin suite au dĂ©cĂšs de sa mĂšre des suites de cette maladie.

Publié

Le

Par

Voici le tĂ©moignage poignant d »une femme Marthe dĂ©laissĂ©e par ses enfants parce qu’elle a dĂ©cidĂ© de s’occuper de son petit fils « bĂ©bĂ© Yohan », aujourd’hui ĂągĂ© de 2 ans huit mois et infectĂ© par le VIH SIDA.

La mĂšre de bĂ©bĂ© Yohan est dĂ©cĂ©dĂ©e 6 mois aprĂšs la naissance de l’enfant des suites de cette maladie. Et depuis un an, les enfants de mama Marthe exigent qu’elle aille remettre l’enfant Ă  son pĂšre portĂ© disparu, faute de quoi ils ne subviendront plus aux besoins de cet enfant. Ils disent ne pas vouloir que leur maman soit contaminĂ©e. Ecoutons le tĂ©moignage de Marthe en cliquant sur le lien ci dessous.

Lire la suite

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES