Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

⏯ANDRE MANGA: « Dieu a utilisé Manu Dibango pour faire de moi le bassiste que je suis »

Avec José Vicky De Ngueng Sona, allons En Promenade Avec celui qui fait partie de ceux dont on peut affirmer que leur trajectoire était écrite, André Manga.

Publié

Le

En Promenade avec André Manga, l’émission est à réécouter en intégralité en cliquant sur le lien ci dessous

Bassiste de renommée mondiale, il a accompagné les plus grands artistes de la planète ( Michael Jackson, Paul Simon, Angelique Kidjo, Stevie Wonder, Salif Keita, Boyz 11 Men, Josh Groban, etc) sur les scènes les plus prestigieuses.

Titulaire indiscutable de l’équipe mondiale de la Bass, son parcours est digne d’un véritable conte de fées. Repéré par la légende Manu Dibango alors qu’il est encore en cullote courte, il en deviendra le chef d’orchestre à son arrivée à Paris. Entre temps, il a été le bassiste de l’Orchestre National du Cameroun à même pas 18 ans.

Installé sur la côte ouest américaine depuis un quart de siècle, ce globe-trotter musical s’adonne avec beaucoup de plaisir à une riche carrière d’arrangeur et producteur. Il n’oublie cependant pas de venir régulièrement à la Case des Arts à Yaoundé, son « home sweet home » musical pour transmettre et partager ses connaissances. C’est ce qui explique sa récente participation comme tête de gondole au projet Jazz Sessions de l’Institut Français du Cameroun.

José Vicky De Ngueng Sona

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

⏯️ Anicet Duprix MANI : « Le RDPC n’est pas responsable du fait que le MRC soit en perpétuel conflit avec l’administration »

Anicet Duprix MANI est Communicant pour le RDPC

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« La section OJRDPC constitue la principale force du parti, elle est constituée principalement de jeunes élèves, étudiants et aussi des jeunes qui entrent dans la vie professionnelle. Et la limite d’âge pour être membre de l’OJRDPC est 35 ans. Mais sur le terrain, ce sont les femmes qui sont beaucoup plus présentes »

« Parlant du fait que les manifestations des partis de l’opposition soient interdites au Cameroun, le MANIDEM qui est de l’opposition comme le MRC a tenu une grande réunion il y a deux semaines. Tout dépend des relations qu’il y a entre les institutions. Il est important d’avoir des rapports sains et non d’inciter les gens à la haine . »

« Parlant de la manifestation du MRC qui a été interdite, le problème n’est pas le maire, mais plutôt le président de section (du MRC) qui a créé des conditions invivables avec les autorités ».

« Ce ne sont pas les marches qui font la force d’un parti politique, mais sa capacité à mobiliser un grand nombre de personnes pendant les élections »

« La gestion de la crise sanitaire covid-19 s’effectue par circonscription. Le sous-préfet peut estimer qu’il y a beaucoup de cas dans sa circonscription et interdire les marches »

« Je ne suis pas contre la double nationalité mais il faut l’encadrer. Pour se lancer dans la double nationalité, il faut d’abord des accords judiciaires avec les autres pays »

« Le dialogue ne fera pas disparaître le terrorisme, la guerre dans le Nord ouest et le Sud Ouest ne s’arrêtera pas du jour au lendemain. Le grand banditisme se nourrit du terrorisme. »

« La seule manière d’arrêter ce terrorisme (transformé en grand banditisme) c’est de neutraliser les assaillants »

« Si les assaillants se battaient pour la cause anglophone, ce serait les francophones qu’ils tueraient. Mais ce n’est pas le cas. On voit donc qu’il s’agit d’un grand banditisme et non plus un problème politique »

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

⏯️ Houajié Nkouonkam : « Les spectacles et concerts sont interdits au Cameroun mais les marchés les écoles et autres lieux publics sont ouverts »

Houajié Nkouonkam est Expert en ingénierie culturelle. Il était l’invité de la matinale au micro d’Achille Assako.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Les réformes concernant le spectacle vivant notamment la licence d’entrepreneur désormais exigée sont bizarres. Comment comprendre que les spectacles et concerts sont interdits alors que les marchés les écoles et autres lieux publics sont ouverts.

Entreprendre dans le secteur culturel n’est pas du tout facile de nos jours au Cameroun. L’état essaie de réguler mais c’est pas toujours facile.

Il y a un flou artistique assez gênant ! La suspension des spectacles n’est toujours pas levée au Cameroun mais on observe les prestations dans certaines structures.

Nous avons fait des propositions telle que l’organisation des spectacles virtuels ou la levée de suspension même si elle dépend de plusieurs ministres. Ces propositions sont en cours d’étude.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES