Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” COACHING: Les 9 signes qui montrent que vous ĂȘtes sur la route du succĂšs

Prendre la responsabilitĂ© de changer les mauvaises choses de notre vie est l’un des plus importants indicateurs de succĂšs.
Nous ne devons pas penser que notre vie est un Ă©chec si nous n’avons pas encore accompli nos rĂȘves

Publié

Le

Par exemple, notre entreprise diminue ses effectifs et nous sommes licenciĂ©s. Chaque moment que nous dĂ©pensons Ă  nous voiler la face, retarde les bonnes choses qui nous attendent Ă  l’horizon. Nous sommes capables d’aller de l’avant lorsque nous comprenons qu’il faut explorer toutes les options et faire des plans pour changer ce que nous pouvons… Le vrai succĂšs vient de l’intĂ©rieur et il est complĂštement indĂ©pendant des choses matĂ©rielles.

Comment savoir que vous ĂȘtes sur le bon chemin? Voici en neuf points les indices pour vous guider sur la voie du succĂšs:

1 – Vous n’ĂȘtes plus le centre du monde
Nous connaissons tous des gens qui agissent comme s’ils Ă©taient le centre du monde. Le rĂ©el succĂšs n’est pas lĂ . Le succĂšs demande une capacitĂ© Ă  ĂȘtre empathique, Ă  rĂ©aliser que les sentiments et les rĂȘves des autres sont autant importants que les nĂŽtres et que nous ne pouvons pas rĂ©ussir sans eux.

2 – Vous restez positif
L’espoir et l’optimisme sont les composants essentiels d’une vie heureuse. Si nous nous attardons sur les choses qui ne vont pas, nous ne rĂ©ussirons jamais dans notre vie. Nous avons Ă©chouĂ©, ce n’est pas grave, au contraire. Le vrai succĂšs signifie toujours voir le bon cĂŽtĂ© des choses et ĂȘtre persuadĂ© que nous pouvons renverser toutes sortes de situations.

3 – Vous savez que l’échec n’est pas irrĂ©mĂ©diable.
Les seules personnes qui n’ont jamais Ă©chouĂ© sont celles qui n’ont jamais essayĂ©. Lorsque nous Ă©chouons, nous devons voir cet Ă©chec comme une opportunitĂ© d’apprendre et d’avancer. Les erreurs ouvrent la voie du succĂšs en nous alertant lorsque nous sommes sur le mauvais chemin. Les plus grandes dĂ©couvertes viennent lorsque nous sommes bloquĂ©s et que nous nous sentons frustrĂ©s. C’est cette frustration qui nous force Ă  penser diffĂ©remment, Ă  regarder plus loin et qui nous permet de trouver la solution qui nous manquait pour rĂ©ussir.

4 – Vous gardez les choses en perspective.
Parfois, de mauvaises choses arrivent, cela fait partie de la vie. Pour la plupart d’entre nous, nos pires jours peuvent sembler ĂȘtre des vacances pour ceux qui ont de rĂ©els problĂšmes, comme souffrir de la faim ou essayer de survivre Ă  une guerre civile. Verrouiller notre voiture avec les clĂ©s Ă  l’intĂ©rieur, ou ne pas obtenir de promotion n’est pas si horrible si nous apprenons Ă  dĂ©velopper des perspectives. Si nous maitrisons la capacitĂ© Ă  garder nos problĂšmes en perspective, notons que c’est un immense succĂšs.

5 – Vous demandez de l’aide quand vous en avez besoin.
Refuser de demander de l’aide, mĂȘme lorsque la situation semble ingĂ©rable, est une preuve d’immaturitĂ© Ă©motionnelle. Demander de l’aide signifie que nous ne ressentons plus le besoin de devoir prouver quelque chose. Nous n’avons plus peur que les gens dĂ©couvrent nos faiblesses, nous avons compris que personne ne rĂ©ussit tout seul.

6 – Vous rĂ©alisez que tout le monde peut rĂ©ussir
MĂȘme si quelqu’un connaĂźt le succĂšs, nous comprenons que nous pouvons le faire aussi, il n’y a pas qu’un seul gagnant dans la vie, tout le monde peut rĂ©ussir. Nous n’avons juste pas gagnĂ© cette fois-ci. Un signe de succĂšs est la capacitĂ© Ă  cĂ©lĂ©brer les victoires des autres avec un enthousiasme sincĂšre.

7 – Vous voyez la diffĂ©rence entre les Ă©motions nĂ©gatives et les Ă©motions positives
Souvenons-nous du temps oĂč les relations stables Ă©taient ennuyeuses, oĂč nous Ă©tions rapidement fatiguĂ©s de quelqu’un ? Si ce sentiment appartient au passĂ©, fĂ©licitations. Si nous prĂ©fĂ©rons dĂ©sormais la stabilitĂ© et les relations plus profondes, nous avons rĂ©ussi.

8 – Vous vous prĂ©occupez moins de ce que pensent les gens
Nous nous prĂ©occupons de ce que pensent les gens lorsque nous ressentons le besoin de prouver quelque chose. Du moment oĂč nous sommes honnĂȘtes avec nous-mĂȘme, avec nos principes et que nous sommes satisfaits de notre vie, alors leurs avis nous sont indiffĂ©rents. Leurs opinions n’ont aucun effet sur notre carriĂšre, ils ne changent pas qui nous sommes.

9 – Vous acceptez ce que vous ne pouvez pas changer et changez ce que vous pouvez
Il y a une diffĂ©rence entre pessimisme et pragmatisme. Si un ouragan se dirige vers nous, il n’y a rien Ă  faire pour l’arrĂȘter. Mais une fois que nous avons acceptĂ© le fait que l’ouragan se dirige vers nous, nous pouvons commencer Ă  essayer d’attĂ©nuer ses dĂ©gĂąts.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

âŻïž Anicet Duprix MANI : « Le RDPC n’est pas responsable du fait que le MRC soit en perpĂ©tuel conflit avec l’administration »

Anicet Duprix MANI est Communicant pour le RDPC

Publié

Le

Par

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« La section OJRDPC constitue la principale force du parti, elle est constituĂ©e principalement de jeunes Ă©lĂšves, Ă©tudiants et aussi des jeunes qui entrent dans la vie professionnelle. Et la limite d’Ăąge pour ĂȘtre membre de l’OJRDPC est 35 ans. Mais sur le terrain, ce sont les femmes qui sont beaucoup plus prĂ©sentes »

« Parlant du fait que les manifestations des partis de l’opposition soient interdites au Cameroun, le MANIDEM qui est de l’opposition comme le MRC a tenu une grande rĂ©union il y a deux semaines. Tout dĂ©pend des relations qu’il y a entre les institutions. Il est important d’avoir des rapports sains et non d’inciter les gens Ă  la haine . »

« Parlant de la manifestation du MRC qui a Ă©tĂ© interdite, le problĂšme n’est pas le maire, mais plutĂŽt le prĂ©sident de section (du MRC) qui a crĂ©Ă© des conditions invivables avec les autoritĂ©s ».

« Ce ne sont pas les marches qui font la force d’un parti politique, mais sa capacitĂ© Ă  mobiliser un grand nombre de personnes pendant les Ă©lections »

« La gestion de la crise sanitaire covid-19 s’effectue par circonscription. Le sous-prĂ©fet peut estimer qu’il y a beaucoup de cas dans sa circonscription et interdire les marches »

« Je ne suis pas contre la double nationalitĂ© mais il faut l’encadrer. Pour se lancer dans la double nationalitĂ©, il faut d’abord des accords judiciaires avec les autres pays »

« Le dialogue ne fera pas disparaĂźtre le terrorisme, la guerre dans le Nord ouest et le Sud Ouest ne s’arrĂȘtera pas du jour au lendemain. Le grand banditisme se nourrit du terrorisme. »

« La seule maniĂšre d’arrĂȘter ce terrorisme (transformĂ© en grand banditisme) c’est de neutraliser les assaillants »

« Si les assaillants se battaient pour la cause anglophone, ce serait les francophones qu’ils tueraient. Mais ce n’est pas le cas. On voit donc qu’il s’agit d’un grand banditisme et non plus un problĂšme politique »

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

âŻïž HouajiĂ© Nkouonkam : « Les spectacles et concerts sont interdits au Cameroun mais les marchĂ©s les Ă©coles et autres lieux publics sont ouverts »

HouajiĂ© Nkouonkam est Expert en ingĂ©nierie culturelle. Il Ă©tait l’invitĂ© de la matinale au micro d’Achille Assako.

Publié

Le

Par

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Les rĂ©formes concernant le spectacle vivant notamment la licence d’entrepreneur dĂ©sormais exigĂ©e sont bizarres. Comment comprendre que les spectacles et concerts sont interdits alors que les marchĂ©s les Ă©coles et autres lieux publics sont ouverts.

Entreprendre dans le secteur culturel n’est pas du tout facile de nos jours au Cameroun. L’Ă©tat essaie de rĂ©guler mais c’est pas toujours facile.

Il y a un flou artistique assez gĂȘnant ! La suspension des spectacles n’est toujours pas levĂ©e au Cameroun mais on observe les prestations dans certaines structures.

Nous avons fait des propositions telle que l’organisation des spectacles virtuels ou la levĂ©e de suspension mĂȘme si elle dĂ©pend de plusieurs ministres. Ces propositions sont en cours d’Ă©tude.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES