Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯ SANTE: « Allô Docteur, je ne respire plus dans mon sommeil! » Comprendre les apnées du sommeil

L’ apnée du sommeil… une expression qui semble nouvelle car très peu connue. Les apnées du sommeil, ces arrêts de la respiration pendant le sommeil font partie des maladies émergentes en Afrique subsaharienne en général, et au Cameroun en particulier. Dr Tetang nous a aidé à mieux les comprendre dans Santé Vous Bien, votre magazine de santé.

Publié

Le

En effet plusieurs camerounais sont atteints de ce syndrome mais ne le savent pas. L’apnée obstructive de sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par un arrêt de la respiration pendant que l’on dort et elle dure environ 10 secondes pour chacune de ces pauses. Ce trouble est souvent très invalidant et peut dans certains cas entraîner la mort.

Les apnées du sommeil sont dues à un relâchement de la langue et des muscles de la gorge, qui faute de tonicité bloquent le passage de l’air lors de la respiration. Ainsi, la personne tente de respirer, mais l’air ne circule pas à cause de l’obstruction des voies respiratoires. Malheureusement
L’absence de sensibilisation de cette pathologie au Cameroun concoure à décimer plusieurs personnes. Quand à l’échelle mondiale, près d’un milliard de personnes souffrent d’apnée du sommeil, d’après les estimations internationales des experts en sommeil.
Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil n’est pas une maladie qui menace le pronostic vital en soi, mais il peut entraîner des problèmes graves tels que des maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires. La meilleure alerte serait d’identifier les signes cliniques de ce trouble de sommeil à savoir les ronflements, insomnie, somnolence excessive en journée, respiration par la bouche ou respiration bruyante pour ne citer que ceux la.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯ Dr Aimé DJEUMO:  »Si l’homme est mentalement préoccupé pendant l’acte sexuel, son pénis restera mou. »

L’intervention du Dr DJEUMO sur notre antenne n’a pas fini d’alimenter les débats dans les conversations, groupes et forums sur les réseaux sociaux. Invité à l’émission ABK MATIN ce vendredi 17 janvier, le promoteur de VITALIAC SANTE, porteur du concept « un médecin pour une famille », répondait aux questions des auditeurs sur les sujets concernant la faiblesse sexuelle, l’éjaculation précoce, les problèmes qui déséquilibrent les couples

Publié

Le

Vous pouvez réécouter cette émission en cliquant sur le lien ci dessous:

Au cours des échanges, un auditeur a voulu savoir si une activité sexuelle intense peut être nocive pour la santé. Voici la réponse du Dr : « L’acte sexuel est épuisant et si vous en faites trop, vous aurez l’impression d’être dévitalisé. Il est même conseillé de ne pas entretenir des rapports sexuels le matin avant d’aller au travail, parce que c’est épuisant. L’acte sexuel en lui  même  apporte un certain plaisir, qui est relaxant, qui déstresse aussi et qui facilite le sommeil. Il ya des bénéfices de l’acte sexuel mais Comme toute chose, si vous exagérez, cela peut être nocif pour votre santé »

Voici Quelques déclarations du Dr DJEUMO ce vendredi matin sur ABK radio 89.9 FM

« Certains sages demandent de ne pas avoir des rapports sexuels le matin »

 « Si un homme est en difficulté avec sa partenaire, il peut ne pas avoir le désir, cette mésentente l’empêche d’avoir une érection, d’être tendu »

« Si mentalement vous êtes préoccupé, le pénis restera mou. Tout dépend aussi de la perception que vous avez de l’appareil génital de la femme »

« Le premier organe sexuel c’est le cerveau…la machinerie (le pénis) fonctionne bien, mais est influencé par le cerveau »

Propos retranscrits par Mireille CHIMI

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

🔵 DANGER : Halte à la fatigue

La fatigue une alerte que nous ne devons pas ignorer, car elle peut entrainer plusieurs conséquences fâcheuses,, et plus encore lorsqu’elle devient chronique.

Publié

Le

Dans la course effrénée dans la recherche du pain quotidien, on est souvent tenté de pousser le corps à ses derniers retranchements. Entre le manque de sommeil, une alimentation anarchique source de carence, l’absence d’exercice physique régulier, et la prise de certains médicaments, la consommation d’alcool, le stress… on finit par s’épuiser physiquement et même émotionnellement, rendant ainsi notre quotidien deux fois plus pénible.

En réalité la fatigue est un très mauvais voisin. Plus vous sombrez dans le déni de votre état de fatigue et moins vous êtes productif, et devenez même dangereux pour la société. En effet la fatigue contribue à affaiblir le système immunitaire, ce qui conduit à une fragilisation de l’organisme qui devenant ainsi un terrain favorable pour toute infection, vous rend sujet à des maladies de façon fréquente.

En plus, de la fatigue à la somnolence, il n’y a qu’un pas et les chiffres publiés par exemple par la sécurité routière en France démontrent à suffisance que la fatigue d’un individu peut entrainer de lourdes pertes matérielles et même en vies humaines. Non seulement le risque d’avoir un accident est multiplié par 8 pour des personnes qui somnolent au volant, mais aussi la somnolence est responsable d’un accident mortel sur 3 sur l’autoroute. Au-delà des accidents de circulation les risques de chutes et de fractures ne sont pas en reste.
Quelle qu’en soit son origine, la fatigue est un signal d’alarme et mérite qu’on y prête attention. Il est donc fortement conseillé d’aller consulter un médecin sans trop tarder afin d’éviter le pire.

Cathy Mintya

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES