Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯ SANTE: « Allô Docteur, je ne respire plus dans mon sommeil! » Comprendre les apnées du sommeil

L’ apnée du sommeil… une expression qui semble nouvelle car très peu connue. Les apnées du sommeil, ces arrêts de la respiration pendant le sommeil font partie des maladies émergentes en Afrique subsaharienne en général, et au Cameroun en particulier. Dr Tetang nous a aidé à mieux les comprendre dans Santé Vous Bien, votre magazine de santé.

Publié

Le

En effet plusieurs camerounais sont atteints de ce syndrome mais ne le savent pas. L’apnée obstructive de sommeil est un trouble du sommeil caractérisé par un arrêt de la respiration pendant que l’on dort et elle dure environ 10 secondes pour chacune de ces pauses. Ce trouble est souvent très invalidant et peut dans certains cas entraîner la mort.

Les apnées du sommeil sont dues à un relâchement de la langue et des muscles de la gorge, qui faute de tonicité bloquent le passage de l’air lors de la respiration. Ainsi, la personne tente de respirer, mais l’air ne circule pas à cause de l’obstruction des voies respiratoires. Malheureusement
L’absence de sensibilisation de cette pathologie au Cameroun concoure à décimer plusieurs personnes. Quand à l’échelle mondiale, près d’un milliard de personnes souffrent d’apnée du sommeil, d’après les estimations internationales des experts en sommeil.
Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil n’est pas une maladie qui menace le pronostic vital en soi, mais il peut entraîner des problèmes graves tels que des maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires. La meilleure alerte serait d’identifier les signes cliniques de ce trouble de sommeil à savoir les ronflements, insomnie, somnolence excessive en journée, respiration par la bouche ou respiration bruyante pour ne citer que ceux la.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

🔵 Bien être: Les poils pubiens, ces amis méconnus

Contrairement aux croyances populaires, qui accusent les poils pubiens à tort d’être malpropres et responsables de l’accumulation des bactéries, les poils pubiens jouent un grand rôle pour protéger cette zone du corps si sensible.

Publié

Le

Par

1/ Ils préviennent les irritations

S’épiler ou se raser le pubis crée une irritation et une inflammation des follicules qui causent de multiples blessures microscopiques. Invisibles à l’œil nu, ces blessures grattent et démangent. Une solution ? Conserver ses poils pubiens.

2/ Ils sont un symbole de féminité dans certains pays
La perception et le rapport aux poils pubiens ne sont pas les mêmes selon les pays et les cultures. Dans les pays occidentaux, la pression sociale et médiatique pousse les femmes à s’épiler ou se raser le pubis pour être dans la norme. À l’inverse, en Inde et dans certains pays d’Afrique, les poils pubiens ont un aspect érotique et sont considérés comme un attribut de séduction.

3/ Ils conservent les phéromones
Les poils pubiens retiennent les sécrétions génitales qui elles-mêmes contiennent des phéromones. Rappelons que les phéromones sont des substances inodores qui attisent le désir sexuel…

4/ Ils se renouvellent régulièrement
Après l’étape de croissance, les poils pubiens cessent de pousser à une certaine longueur (généralement entre 4 et 9 centimètres). Ils tombent ensuite, laissant place à une autre phase de croissance et une autre pousse de poils.

5/ Ils n’ont pas (forcément) la même couleur que les cheveux
Les poils pubiens sont automatiquement de la même couleur que les cheveux ? Intox ! Les cheveux et les poils pubiens peuvent avoir une couleur, ou encore une épaisseur, différente.

6/ Ils tempèrent le corps
La climatisation interne du corps est en partie contrôlée par les poils. Les poils (pubiens, aussi) peuvent garder la chaleur en cas de basses températures et éliminer la sueur en cas de hautes températures.

7/ Ils n’ont pas la cote auprès de la gent masculine
60% des hommes préféreraient les femmes sans poils pubiens selon un sondage réalisé en 2015. Et ce n’est pas tout : 19% d’entre eux déclareraient s’être fait enlever les poils de leur pubis.

8/ Ils empêchent la saleté et les poussières de pénétrer dans le vagin
Les poils pubiens constituent une barrière contre la saleté et les poussières pouvant pénétrer dans le vagin. Et ce ne sont pas les seuls poils du corps à le faire ! Les poils de nez et les cils au niveau des yeux jouent eux aussi ce rôle protecteur.

9/ Ils limitent les frottements et chocs
Certaines femmes préfèrent s’épiler les poils pubiens parce qu’elles ressentent plus de stimulation et de pression quand leur pubis est lisse. Toutefois, les poils pubiens protègent la vulve contre les frottements et les chocs… en ne diminuant en aucun cas la stimulation ressentie !

10/ Ils diminuent les risques de propagation des MST
Les études scientifiques le prouvent : s’épiler le pubis augmente les risques de propagation des maladies sexuellement transmissibles. Les poils pubiens protègent la vulve des diverses infections de manière générale.

Marie Léonny SEN

Lire la suite

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

🔵 Sexo: Ces aliments qui donnent envie de faire l’amour…

Il y a des aliments qui augmentent l’énergie, il y en a aussi qui boostent la mémoire ou même qui accélèrent la perte de poids. Mais il y a surtout des denrées plus coquines, qui boostent votre libido.

Publié

Le

Par


Certains aliments sont en effet plus aphrodisiaques que d’autres.

1- La pastèque

Riche en citrulline antioxydante, un acide augmentant considérablement la « quantité d’oxyde nitrique dans le sang », la pastèque favoriserait l’érection due à l’action de la citrulline sur le corps de l’homme.

2- Les huîtres

C’est l’un des aliments aphrodisiaques les plus connus : riches en zinc, les huîtres ont la réputation d’être bonnes pour la santé sexuelle ainsi que pour la fertilité. Les chercheurs ont récemment démontré que les acides aminés contenus dedans sont impliqués dans la production des hormones sexuelles. A ne pas confondre avec les « Bissonda » (palourdes) qu’on retrouve au Cameroun

3- Les piments rouges

Cette épice à la couleur rouge vif a une réputation exotique et est considéré comme un aphrodisiaque et comme un symbole de l’amour. Les piments rouges stimulent les endorphines (les hormones du bonheur), accélèrent le rythme cardiaque et font transpirer… en gros, les même symptômes que ceux de l’excitation sexuelles. Les camerounaises l’aiment particulièrement.

4- Les amandes

Ultra-riche en zinc, vitamine E et sélénium, les amandes tiennent un rôle déterminant sur la reproduction et la santé sexuelle. Le zinc booste la libido et favorise la production d’hormones sexuelles chez l’homme, d’après Topsanté.com. Le sélénium qui entre dans sa composition stimule la fertilité et prévient des maladies cardio-vasculaires.

5- L’ avocat

Outre sa forme sensuelle, son parfum riche et sa chair tendre, sa très haute teneur en vitamine E, l’avocat est l’un des fruits les mieux conçus pour que les hommes gardent leur… vigueur. A consommer sans modération donc.

6- La banane

Si sa forme s’apparente à divers gadgets sexuels, ce fruit de forme phallique, est issu de la famille des Musacées. La banane s’avère être riche en bromélaïne, une enzyme boostant la production de testostérones et de vitamine B.

7- Le chocolat

Il est certes sensuel, grâce à son goût et son arôme, mais le chocolat noir en particulier est aussi à l’origine du pic de dopamine, qui procure le sentiment de plaisir similaire à celui ressenti lors d’un rapport sexuel (à condition qu’il soit réussi, cela va sans dire).

8- Le café

La caféine contenue dans le café est un stimulant qui augmente la pression cardiaque et rend le sang plus fluide lui permettant ainsi de mieux circuler. Une étude publiée dans la revue Pharmacology, Biochemistry, and Behavior suggère que le café serait un excitant sexuel efficace pour les femmes.

9- Le gingembre

Riche en gingérol, le gingembre est sans doute l’aliment le plus reconnu, pour ses propriétés stimulantes. Sa teneur en gingérol exerce une pression stimulante et revitalisante sur le corps humain. Son champ d’action permettrait l’afflux de sang propice à l’érection.

Marie Léonny SEN

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES

Abonnez-vous à la Newsletter !


Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.