Nos réseaux sociaux

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 09 JANVIER 2020

Publié

Le

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Enseignement supérieur et recrutement spécial : Les Docteurs PHD lèvent le camp et mettent fin à leur grève, après les promesses de la tutelle.

Ils ont annoncé cette décision après les promesses du Ministère de l’Enseignement Supérieur. Les titulaires de doctorats PHD non retenus au terme de la première phase du recrutement avaient entamé un mouvement d’humeur devant le ministère de l’enseignement supérieur le 14 décembre 2019 pour dénoncer le processus de recrutement entaché d’irrégularités. Ils mettent fin à leur mouvement ce jour et quitteront le lieu de grève demain matin.

Et pour calmer les grévistes, le ministre Fame Ndongo annonce le lancement imminent de la 2ème phase de recrutement

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, Jacques Fame Ndongo, a présidé ce 8 janvier 2019 à Yaoundé, une réunion du Comité technique de l’opération de Recrutement de 2000 enseignants titulaires du doctorat, du PHD ou de tout autre diplôme équivalent. A l’issue de cette réunion tenue avec les recteurs et les Vice-Chancellors des huit universités d’Etat, le ministre a publié un communiqué dans lequel il fait des clarifications relatives à la première phase de l’opération de recrutement sus évoquée. Un processus qui a abouti en décembre 2019, au recrutement de 1237 enseignants. Ce qui a provoqué la colère d’environ 150 autres, qui ont depuis initié un mouvement d’humeur, dénonçant des tripatouillages et exigeant à leur tout leur recrutement. Pour les calmer, Fame Ndongo annonce l’imminence de la deuxième phase de de recrutement (500 enseignants). Il fait aussi savoir que les recteurs des universités d’Etat pourront le cas échéant, procéder au remplacement des enseignants décédés, révoqués, démissionnaires ou ayant abandonné leurs portes par d’autres remplissant les conditions.

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’info en 89 Secondes du 1er Juin 2020

Publié

Le

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Douala: Encore un immeuble qui s’effondre

Un immeuble de quatre niveaux s’effondre sur ses occupants à Douala. C’est samedi après midi dernier que cet édifice situé C’est en face de  hôpital général de Douala s’est écroulé. Un effondrement qui n’a pas laissé saines et sauves les maisons environnantes, ainsi que certains véhicules. Plusieurs personnes se sont trouvées blessées et coincées dans les décombres avant d’en être sorties par les sapeurs pompiers. En rappel, ce meme immeuble avait déjà été victime d’un incendie il y a deux semaines et les témoins présents sur la scène de ce samedi accusent la qualité des matériaux et le fait que les responsables de la construction aient été avertis au préalable compte tenu des signes de dégradation que présentait l’édifice. j’usqu’ici aucun bilan définitif des dégâts en terme de vies humaine n’a été dressé.

Precedent1 de 7
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 26 MAI 2020

Publié

Le

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Infanticide à Kompina: Elle jette son nouveau né dans le wc

Hendreta, femme âgée d’environ trente ans a été interpellée par la gendarmerie, après avoir jeté un fœtus à Kompina dans le département du Moungo hier lundi. Après avoir accouché à la maison le jour d’avant par défaut de moyens financiers, la jeune femme avoue avoir  jeté le nouveau-né dans les toilettes traditionnelles.

Hendreta explique être  partie de Bamenda dans le Nord-Ouest pour le littoral après avoir perdu son mari samedi.

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES

Abonnez-vous à la Newsletter !


Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.