Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔮 VOEUX 2020 AU CORPS DIPLOMATIQUE : Paul BIYA appelle les pays du Bassin du Lac Tchad au secours pour Ă©radiquer BOKO HARAM.

Le PrĂ©sident de la RĂ©publique, Paul Biya a reçu ce jeudi 09 janvier 2020 au Palais de l’UnitĂ© les membres du corps diplomatique Ă  la faveur de la cĂ©rĂ©monie de prĂ©sentation des vƓux de nouvel an au Chef de l’Etat.

Publié

Le

 

 Voici le discours intĂ©gral du prĂ©sident Paul Biya prononcĂ© lors de la cĂ©rĂ©monie des vƓux de nouvel an du corps diplomatique au Chef de l’Etat.

Monsieur le Doyen du Corps diplomatique,

Je voudrais tout d’abord vous remercier pour les paroles aimables et encourageantes  que vous venez de tenir Ă  l’égard de mon pays.

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique,

La dĂ©cennie qui vient de s’achever tout comme l’annĂ©e que nous venons de vivre ont Ă©tĂ© marquĂ©es par de grandes menaces sur la paix et la sĂ©curitĂ© internationales. Face Ă  d’énormes dĂ©fis posĂ©s Ă  l’humanitĂ© tout entiĂšre, et qui ont pour nom terrorisme, changements climatiques, mouvements migratoires, montĂ©e du populisme, etc., la communautĂ© internationale a engagĂ© de multiples efforts pour trouver des solutions. Mais, hĂ©las, beaucoup reste Ă  faire.

Si la lutte contre le terrorisme connaĂźt quelque succĂšs en Syrie et en Irak, l’on peut craindre qu’en l’absence d’une solidaritĂ© vĂ©ritable et sincĂšre entre les Etats, ce flĂ©au ne s’étende, en s’intensifiant, Ă  d’autres parties du monde. Je pense notamment Ă  l’Afrique et particuliĂšrement Ă  la zone sahĂ©lienne oĂč la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad sont dĂ©jĂ  touchĂ©s.

Le Cameroun n’en est pas Ă©pargnĂ©.

C’est l’occasion pour moi de saluer les efforts des Etats du G5 Sahel qui dĂ©ploient d’énormes efforts pour neutraliser les terroristes. Je rends Ă©galement hommage Ă  la France dont les contingents participent courageusement Ă  la lutte contre les djihadistes dans le cadre de l’opĂ©ration Barkhane.

Le Cameroun, de son cÎté, conjugue ses efforts avec tous les pays voisins du bassin du lac Tchad et les partenaires internationaux de bonne volonté, pour neutraliser la capacité de nuisance de la secte Boko Haram.

Une telle solidaritĂ© est d’autant plus nĂ©cessaire que nos Etats en dĂ©veloppement ont besoin de davantage de ressources financiĂšres pour construire des infrastructures routiĂšres, ferroviaires, portuaires, Ă©nergĂ©tiques et industrielles pour leur dĂ©veloppement. Ces rĂ©alisations favorisent la crĂ©ation de nombreux emplois susceptibles de dĂ©tourner notre jeunesse de l’aventure vers d’autres continents, et de nous Ă©viter le drame qui fait de la mer MĂ©diterranĂ©e un grand cimetiĂšre hideux en ce dĂ©but du 21Ăšme siĂšcle.

Monsieur le Doyen du Corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique,

La communautĂ© internationale se doit Ă©galement d’apporter des solutions aux tensions commerciales entre grandes puissances qui, non seulement rĂ©duisent le commerce mondial, mais aussi contrarient les opportunitĂ©s de dĂ©veloppement de nos Etats.

De mĂȘme, une attention particuliĂšre doit ĂȘtre portĂ©e au risque, de plus en plus manifeste, de remise en question du multilatĂ©ralisme qui a permis, jusqu’ici, Ă  la communautĂ© humaine de ne plus connaĂźtre de conflit Ă  l’échelle mondiale.

Cette remise en question s’accompagne malheureusement de la mise en place, dans certains pays, de « gouvernements  populistes Â» qui privilĂ©gient des solutions nationales lĂ  oĂč les problĂšmes sont globaux et communs.

Il faut espĂ©rer que l’on prendra collectivement conscience que les questions d’environnement, de climat et de dĂ©veloppement, ainsi que les problĂšmes migratoires, constituent une preuve suffisante de l’interdĂ©pendance des Etats et de la nĂ©cessitĂ© d’agir solidairement afin d’y apporter des solutions idoines.

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique,

Au cours de l’annĂ©e qui vient de s’achever, le Cameroun a, pour sa part, poursuivi, en amplifiant, ses efforts pour que rĂšgnent la paix et la sĂ©curitĂ© sur toute l’étendue de son territoire.

Ainsi, dans la rĂ©gion de l’ExtrĂȘme-Nord, nos forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© ont renforcĂ© leur prĂ©sence afin de rĂ©duire, voire d’empĂȘcher les incursions des terroristes de la secte Boko Haram qui, malheureusement, continuent de causer des pertes humaines et matĂ©rielles.

C’est l’occasion pour moi de lancer un appel fraternel Ă  tous les pays du bassin du lac Tchad, affectĂ©s, afin qu’ils se remobilisent et redoublent d’efforts pour mettre dĂ©finitivement ces terroristes hors d’état de nuire.

S’agissant des problĂšmes dans nos rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, diverses mesures ont Ă©tĂ© prises afin d’envisager, objectivement et Ă  brĂšve Ă©chĂ©ance, un retour dĂ©finitif de la paix.

Le Grand Dialogue National a permis de formuler des recommandations dont certaines connaissent un dĂ©but de mise en Ɠuvre, avec les lois rĂ©cemment adoptĂ©es par le Parlement. Ainsi, nos deux rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest bĂ©nĂ©ficient, dans le cadre de notre RĂ©publique, d’un statut spĂ©cial rĂ©pondant amplement aux aspirations de nos concitoyens qui y vivent.

Je saisis cette occasion pour exprimer notre reconnaissance aux pays amis, aux organisations internationales, comme les Nations Unies, le Commonwealth, la Francophonie et l’Union Africaine, pour leur comprĂ©hension, leur accompagnement et leur soutien dans la gestion de ce dĂ©licat problĂšme.

Au plan Ă©conomique, le Cameroun entend bien poursuivre rĂ©solument sa marche vers l’émergence, malgrĂ© les difficultĂ©s et les Ă©cueils. Sa StratĂ©gie Nationale de DĂ©veloppement pour la pĂ©riode 2020-2030 est orientĂ©e en ce sens.

Notre pays se fĂ©licite aussi de l’entrĂ©e en vigueur de la Zone de Libre Echange Continentale dont il espĂšre qu’elle ouvrira de nouvelles perspectives au commerce intra-africain.

Sur le plan diplomatique, le Cameroun a  reçu, au cours de  l’annĂ©e 2019, la visite de nombreuses hautes personnalitĂ©s Ă©trangĂšres ainsi que de dirigeants d’organisations internationales. AuprĂšs de tous ces hĂŽtes, j’ai pu faire valoir le point de vue de notre pays qui a besoin de vivre en paix et en sĂ©curitĂ©, conditions d’un dĂ©veloppement durable auquel aspirent lĂ©gitimement tous nos compatriotes.

C’est le sens que je donne à ma participation au Forum pour la Paix qui s’est tenu en novembre dernier à Paris.

La ferme volontĂ© de mon pays Ă  Ă©radiquer les pandĂ©mies que constituent le sida, la tuberculose et le paludisme, m’a amenĂ© Ă  prendre part Ă  la 6Ăšme ConfĂ©rence de reconstitution des ressources du Fonds Mondial qui y est consacrĂ©.

A cette occasion, le Cameroun a fait une contribution substantielle qui tenait compte de son niveau de ressources et de développement. Je voudrais ici, une fois de plus, saluer les efforts de la France qui a mobilisé la communauté internationale pour que le Fonds Mondial de lutte contre ces pandémies puisse retrouver des ressources nécessaires à son action.

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique,

Il reste, Ă  mon avis, que la communautĂ© internationale devra rĂ©pondre Ă  la question suivante : le monde peut-il continuer Ă  Ă©voluer dans un contexte de « guerre commerciale Â», de mĂ©fiance entre les Etats, d’incomprĂ©hension entre gouvernants et gouvernĂ©s ?

Si, comme on peut le supposer, la rĂ©ponse est nĂ©gative, il me paraĂźt que seule une confĂ©rence internationale au plus haut niveau pourrait jeter les bases de « l’acte II de la mondialisation Â», selon les termes d’un Ă©minent politologue[1], c’est-Ă -dire une mondialisation qui mette l’homme et son environnement au cƓur de toute activitĂ© Ă©conomique.

Monsieur le Doyen,

Mesdames, Messieurs les Membres du Corps diplomatique,

Le moment est  maintenant venu pour moi de vous prier de transmettre aux hautes autoritĂ©s que vous reprĂ©sentez, mes vƓux les meilleurs pour l’AnnĂ©e Nouvelle.

A vous-mĂȘmes, Ă  vos familles, j’adresse mes souhaits les plus sincĂšres de bonheur, de santĂ© et de succĂšs pour  l’annĂ©e 2020.

Vive la coopĂ©ration internationale !

Vive la solidaritĂ© internationale !

Je vous remercie de votre attention.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯ Charles NFORGANG (SNJC) : « Les patrons de presse sont mĂ©chants et ils sont les pires ennemis de la libertĂ© d’expression. »

Publié

Le

Charles NFORGANG, le Secrétaire National à la Communication du Syndicat National des Journaliste du Cameroun SNJC était notre invité sur ABK Radio. Interview intégrale à suivre en cliquant sur le lien ci dessous.

 » Les patrons de presse sont méchants. Ils ne prennent pas en compte ce que font les journalistes. Les journalistes sont les parents pauvres de la presse.  »

 » Les patrons de presse au Cameroun se positionnent comme les pire ennemis de la libertĂ© d’expression aujourd’hui.  »

 » Si la convention collective est appliquĂ©e et respectĂ©e, l’aide Ă  la presse ou la presse Ă  gage ne sera plus d’actualitĂ©.  »

Lire la suite

ABK ACTU

⏯ Charly EKANGA : « NtonĂš NtonĂš piĂ©tine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

Publié

Le

Charly EKANGA, est le ChargĂ© de communication des 10 dĂ©lĂ©guĂ©s du personnel suspendus Ă  la CUD depuis 33 mois. Ils ont entamĂ© ce lundi 20 janvier 2020 devant les locaux de la communautĂ© Urbaine de Douala, un mouvement d’humeur aux fins d’ĂȘtre rĂ©tablis dans leur droit. Ils demandent que les dĂ©cisions de justice en faveur de leur rĂ©intĂ©gration soient exĂ©cutĂ©es par le DĂ©lĂ©guĂ© du gouvernement auprĂšs de la communautĂ© urbaine de Douala Fritz NTONE NTONE. Cliquez sur le lien ci-dessous pour suivre l’émission intĂ©grale.

 »M. le dĂ©lĂ©guĂ© du gouvernement auprĂšs de la communautĂ©  urbaine de Douala, NtonĂš NtonĂš piĂ©tine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

« Nous n’avons pas besoin de compassion, mais d’actions. Le procureur gĂ©nĂ©ral doit prendre ses responsabilitĂ©s. Il ne faut pas toujours attendre le prĂ©sident de la rĂ©publique. »

‘’NTONE NTONO est-il plus grand ou plus puissant que le prĂ©sident de la rĂ©publique ? Pourquoi refuse t-il d’exĂ©cuter une dĂ©cision du prĂ©sident ?

Lire la suite

Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES