Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯HILAIRE KAMGA : « Il faut négocier avec les chefs sécessionnistes. »

Dr Hilaire Kamga, est le Mandataire de ‘‘l’Offre Orange’’, Candidat à l’élection législative dans La commune de Pete Bandjoun dans le KOUNG- KHI. Il est Expert électoral, leader de la société civile et militant des droits de l’Homme.

Publié

Le

Cliquez sur le lien ci dessous pour suive en intégralité l’interview du Dr Hilaire Kamga.

QUESTIONS

Crise Anglophone : M. Atanga Nji déclare qu’il n’y a pas de crise humanitaire au Cameroun. Des propos qui choquent et retournent la toile. Que pensent  les politiques de cette déclaration du MINAT?

Le Chef de l’État a t-il oublié les populations du NOSO ? Pourquoi n’a t-il pas évoqué ces régions lors de son adresse au corps diplomatique au palais de l’unité? Nos analystes feront jaillir les chapitres manquants du discours présidentiel ?

NOSO : la Sécurité renforcée dans les régions anglophones peut-elle garantir la sérénité du processus électoral dans cette partie du pays?

2020 – Quelles perspectives pour le Cameroun?

Extrême Nord : les victimes de Boko Haram sont-elles oubliées? Quel bilan pour quelles actions ?

Élections du 09 février : quels projets de société pour nos candidats ?

QUELQUES REACTIONS DU Dr HILAIRE KAMGA

« Crise anglophone : Il faut négocier de manière directe avec les différents protagonistes qui sont sur le terrain. Notamment les chefs sécessionnistes, Field Marshall  et Ayuk TABE, si on veut vraiment le retour de la paix. Il va falloir négocier avec eux. »

 » La crise anglophone depuis 2016 pose un problème fondamental que le gouvernement de BIYA Paul s’est montré incapable à résoudre depuis des années.  »

« Au sujet des élections, nous pensons que le principe de l’offre orange est que la légitimité revient aux citoyens.  »

 » Si les gens sont allés aux élections avec la crise dans le Noso, il n’y a pas de raison que des gens disent aujourd’hui qu’ils disent qu’ils ne vont pas aux élections locales parce qu’il y a la crise dans le Nord-ouest et le Sud-Ouest.  

 »Lorsque vous ne pouvez pas avoir la masse critique électorale nationale, vous pouvez en avoir localement.   »

‘Je suis un panafricaniste qui affirme son attachement culturel. Je me sens plus Bandjoun qu’autre chose et c’est à partir de là que je participe à développer le Cameroun. C’est en me reconnaissant comme moi même que je vais á la rencontre de l’autre.  »

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯ Charles NFORGANG (SNJC) : « Les patrons de presse sont méchants et ils sont les pires ennemis de la liberté d’expression. »

Publié

Le

Charles NFORGANG, le Secrétaire National à la Communication du Syndicat National des Journaliste du Cameroun SNJC était notre invité sur ABK Radio. Interview intégrale à suivre en cliquant sur le lien ci dessous.

 » Les patrons de presse sont méchants. Ils ne prennent pas en compte ce que font les journalistes. Les journalistes sont les parents pauvres de la presse.  »

 » Les patrons de presse au Cameroun se positionnent comme les pire ennemis de la liberté d’expression aujourd’hui.  »

 » Si la convention collective est appliquée et respectée, l’aide à la presse ou la presse à gage ne sera plus d’actualité.  »

Lire la suite

ABK ACTU

⏯ Charly EKANGA : « Ntonè Ntonè piétine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

Publié

Le

Charly EKANGA, est le Chargé de communication des 10 délégués du personnel suspendus à la CUD depuis 33 mois. Ils ont entamé ce lundi 20 janvier 2020 devant les locaux de la communauté Urbaine de Douala, un mouvement d’humeur aux fins d’être rétablis dans leur droit. Ils demandent que les décisions de justice en faveur de leur réintégration soient exécutées par le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala Fritz NTONE NTONE. Cliquez sur le lien ci-dessous pour suivre l’émission intégrale.

 »M. le délégué du gouvernement auprès de la communauté  urbaine de Douala, Ntonè Ntonè piétine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

« Nous n’avons pas besoin de compassion, mais d’actions. Le procureur général doit prendre ses responsabilités. Il ne faut pas toujours attendre le président de la république. »

‘’NTONE NTONO est-il plus grand ou plus puissant que le président de la république ? Pourquoi refuse t-il d’exécuter une décision du président ?

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES