Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯ Me Alice NKOM : «Le 09 février, c’est pieds morts. Je milite pour le boycott des élections.»

Me Alice Nkom est une figure militante des droits de l’homme et des libertés, membre de la société civile internationale, politique et première femme avocate d’expression française au barreau du Cameroun en 1971. Elle a été sacrée africaine de l’année en 2012 par le New Yorker et lauréate en 2014 du Prix des Droits de l’Homme de la section allemande d’Amnesty International. Elle était notre invitée.

Publié

Le

Alice NKOM

Ecoutez en intégralité l’interview de Me Alice Nkom en cliquant sur le lien ci dessous:

« Le 09 février, je n’irai pas voter et je demande aux camerounais de ne pas aller voter. Je suis pour le boycott de cette élection. Qu’ Atanga Nji vienne m’arrêter »

 »Le parti d’Hervé NKOM a trouvé le moyen de lui retirer la nationalité camerounaise devant une juridiction incompétente et c’est inacceptable. On a réussi à le rendre apatride. Ils perdent un élément compétent, ils l’ont éliminé de la scène politique, ils ne sont pas dignes de confiance, ils sont dangereux   »

Quelques unes des

 »Comment va-t-on désormais présenter Hervé NKOM? Puisque sa famille politique l’a renié. »

 »Le MINAT est devenu pasteur dans un État laïc. Il parle en citant la Bible en long, en large et en travers. Il n’a pas à venir nous dogmatiser à la Télévision   »

‘‘Le 09 février, c’est pieds morts je milite pour le boycott de l’élection. Le peuple ne va pas continuer à subir alors que c’est nous qui avons le pouvoir souverain. »

 » Le peuple doit renvoyer la copie sans signer, il doit être capable de dire non. Moi je préfère la chaise vide que le mépris. Je ne vais pas m’asseoir sur cette chaise-là. Qu’est-ce que le pouvoir renvoie à sa jeunesse ? La violence. Cette élection a été mal préparée.  »

 »Le peuple est le bailleur et BIYA le locataire a tout reçu. Nous lui avons tout donné et il a tourné le dos aux populations, et là ça va. Je veux simplement que les choses reviennent dans l’ordre »

 »Qu’on aille aux élections ou pas, rien ne va changer parce que tout est joué d’avance. J’ai été candidate aux municipales. Le président de la République prendra le nombre de députés dont il a besoin pour continuer de règner. Ces élections c’est de la mascarade  »

 »Il n’ya pas de séparation de pouvoirs au Cameroun   »

 »Ernest Ouandié est mort en héros, il est resté dans le bon côté de l’Histoire et c’est de ce côté que je souhaite rester. »

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯ Charles NFORGANG (SNJC) : « Les patrons de presse sont méchants et ils sont les pires ennemis de la liberté d’expression. »

Publié

Le

Charles NFORGANG, le Secrétaire National à la Communication du Syndicat National des Journaliste du Cameroun SNJC était notre invité sur ABK Radio. Interview intégrale à suivre en cliquant sur le lien ci dessous.

 » Les patrons de presse sont méchants. Ils ne prennent pas en compte ce que font les journalistes. Les journalistes sont les parents pauvres de la presse.  »

 » Les patrons de presse au Cameroun se positionnent comme les pire ennemis de la liberté d’expression aujourd’hui.  »

 » Si la convention collective est appliquée et respectée, l’aide à la presse ou la presse à gage ne sera plus d’actualité.  »

Lire la suite

ABK ACTU

⏯ Charly EKANGA : « Ntonè Ntonè piétine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

Publié

Le

Charly EKANGA, est le Chargé de communication des 10 délégués du personnel suspendus à la CUD depuis 33 mois. Ils ont entamé ce lundi 20 janvier 2020 devant les locaux de la communauté Urbaine de Douala, un mouvement d’humeur aux fins d’être rétablis dans leur droit. Ils demandent que les décisions de justice en faveur de leur réintégration soient exécutées par le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala Fritz NTONE NTONE. Cliquez sur le lien ci-dessous pour suivre l’émission intégrale.

 »M. le délégué du gouvernement auprès de la communauté  urbaine de Douala, Ntonè Ntonè piétine la justice qui est rendue au nom du peuple Camerounais »

« Nous n’avons pas besoin de compassion, mais d’actions. Le procureur général doit prendre ses responsabilités. Il ne faut pas toujours attendre le président de la république. »

‘’NTONE NTONO est-il plus grand ou plus puissant que le président de la république ? Pourquoi refuse t-il d’exécuter une décision du président ?

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Podcast

On AIR

Facebook

LES PLUS POPULAIRES