Nos réseaux sociaux

BLOG

🔮 CHARLES FORGANG (SDF): « Nous avons perdu Ă  cause du vote tribal et de la corruption »

Charles Cacharel Forgang est journaliste, syndicaliste et enseignant de journalisme. Il s’est engagĂ© en politique dans la liste du SDF pour les Ă©lections municipales Ă  la commune de Douala 5e, liste conduite par Carlos Ngoualem. Et pour lui, les causes de leur echec sont facilement identifiables.

Publié

Le

 » Nous avons perdu, mais gagné en leçons. Le pays va encore plus mal.
Le vote a eu lieu. Les rĂ©sultats en notre possession placent le RDPC en tĂȘte, le PCRN en second et le SDF en troisiĂšme position aux municipales Ă  Douala 5. Je ne serai donc pas conseiller Municipal cette fois et c’est partie remise.

Je vous remercie pour tout le soutien et salue la percĂ©e du PCRN et de sa jeunesse. Le RDPC est restĂ© fidĂšle Ă  lui-mĂȘme, constant dans la fraude par l’achat des consciences. J’ai supervisĂ© les Ă©lections dans trois centres de vote comptant 20 bureaux. Ici, on trouvait des Ă©missaires du RDPC, qui faisaient voter des Ă©lecteurs pour quelques billets de banque.

La leçon que j’en tire est qu’au Cameroun, le vote est devenu dĂ©finitivement communautaire. Les Ă©lecteurs des bastions ou village Bassa sont sortis en masse plĂ©bisciter le PCRN. C’est dans ces zones qu’on trouve les plus forts taux de participation. Au centre de vote de l’Ecole ST Kisito NDOGBATI 2 par exemple, plus de Ÿ des inscrits sont venus voter. Il fallait mĂȘme s’aligner et se bousculer pour accomplir son devoir citoyen. Ici, le PCRN s’en sort parfois avec des avances de plus d’une centaine de voix sur les autres.

Les Anglo-bamis sont par contre ceux qui ont le plus respectĂ© le mot d’ordre du Boycott. A Makepe Missoke et dans le grand Bepanda, Ă  peine ÂŒ des inscrits sont venus voter. Le SDF s’est classĂ© en tĂȘte dans tous les bureaux, mais avec des scores Ă©triquĂ©s.

Le RDPC, dont les militants ne sont pas concernĂ©s par le boycott sont restĂ©s constants. Le parti a associĂ© Ă  leur vote, l’achat des consciences des jeunes et des femmes.

J’en retiens que dans ce pays, au-delà de tout, le RDPC a aussi des militants fidùles, qui, pour une raison ou une autre croient en ce parti.

Ces Ă©lections confortent l’enracinement des clans, du communautarisme et la prĂ©servation des privilĂšges acquis. On y comprend que les candidats ne sont pas Ă©lus pour un quelconque projet de sociĂ©tĂ©. On y apprend aussi que la famine, les difficultĂ©s de la vie, la quĂȘte de la pitance quotidienne, le culte de la personnalitĂ© des leaders politiques enivrent les Kamerunais.

On en tire la leçon, que, pour une communauté bien identifiée, une communauté adepte de la fourberie, que je refuse de nommer ici, le pays peut basculer à gauche ou à droite, sombrer, mais tant que leurs privilÚges ne sont pas menacés, cette communauté reste imperturbable.

Je reste confiant qu’un autre Kamerun est possible. Un Kamerun oĂč on pensera d’abord au pays, avant de penser Ă  soi. »


Lire la suite
Advertisement
Un commentaire

Un commentaire

  1. Ping : Le Cameroun face au Covid-19 : « il faut couper la circulation entre Douala, YaoundĂ© et Bafoussam » – Important News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BLOG

✝ PAROLE DU WEEKEND : L’ignorance, le pire ennemi de votre destinĂ©e

Publié

Le

Par

Dans tous les domaines de la vie, c’est votre niveau de connaissance ou de maĂźtrise qui dĂ©terminera la qualitĂ© de vos rĂ©sultats et l’écho de votre impact. Vous ne volerez jamais plus haut que les ailes de votre connaissance et la vie vous rendra toujours le produit de ce que vous connaissez et maitrisez. Votre niveau de savoir dĂ©terminera votre niveau de productivitĂ©. Et mĂȘme la grĂące (ce que d’aucun appelle la chance) croit et augmente avec la connaissance (Luc2 : 52). Dans la vie, le manque de connaissance ne pardonne pas. Et s’il y a une arme redoutable dont le malin se sert pour falsifier les destinĂ©es, plomber et dĂ©truire les vies, c’est bien votre ignorance quoiqu’elle ne soit pas une excuse.

Dites-vous bien que, quel que soit la sphĂšre dans laquelle vous voulez opĂ©rer ou bien celle dans laquelle vous ĂȘtes appelĂ© Ă  fonctionner, pour espĂ©rer obtenir des solutions viables et performantes vous devez nĂ©cessairement avoir une bonne connaissance et une bonne maitrise de ce domaine. La connaissance est la clĂ© pour ouvrir toutes les portes dans la vie. Aucune destinĂ©e glorieuse n’échappe Ă  la loi de la connaissance. Si vous voulez vous accomplir, faites de la connaissance votre alliĂ© sans rĂ©serve. Et si vous vous aspirez Ă  l’élĂ©vation et Ă  un impact certain dans votre gĂ©nĂ©ration, alors faites-vous le devoir d’aller aussi Ă  la rencontre des connaissances du mĂȘme ordre.

« Si tu vois un homme habile dans son ouvrage, Il se tient auprÚs des rois; Il ne se tient pas auprÚs des gens obscurs. » Proverbes 22 : 29

Un sage a dit « il n’y a pas sous le soleil de montagne (problĂšme) insurmontable, il n’y a que de connaissance insuffisante. » Et c’est totalement vrai. Car en rĂ©alitĂ©, les problĂšmes et les situations qui nous font souffrir en principe ne devraient pas. En rĂ©alitĂ©, c’est trĂšs souvent le cas simplement parce qu’au moment de leurs survenances, ils sont biens au-dessus de la connaissance que nous avons et manifestons. Or il se trouve comme par enchantement que, le dĂ©nouement de toutes les situations auxquelles nous aurons Ă  faire face durant notre existence terrestre sera toujours une fonction directe de notre niveau de connaissance.

Mais le drame c’est que nous n’avons pas toujours le bon rĂ©flexe de retourner Ă  la Parole de Dieu pour avoir la solution appropriĂ©e. D’oĂč l’indignation de notre Seigneur donnĂ©e par la bouche de Son prophĂšte OsĂ©e et qui rĂ©sonne aussi Ă  la fois comme un conseil avisĂ©: « mon peuple est dĂ©truit parce qu’il lui manque la connaissance » OsĂ©e 4 : 6a.

Si vous comprenez la chose de cette façon, je ne vous apprends donc rien en vous disant que l’ignorance est le pire ennemi de l’homme. Elle rabaisse, dĂ©truit, assujettie, avilie, prive d’honneur, rend esclave des tĂ©nĂšbres, maintien dans la captivité  En un mot l’ignorance TUE ! D’oĂč la nĂ©cessitĂ© de sortir de cet Ă©tat de chose en faisant recours Ă  la connaissance.

Cependant, permettez-moi quand mĂȘme de vous dire que, s’il est indĂ©niable que pour rĂ©ussir vous avez besoin de connaissances multiples et variĂ©es dans divers domaines de la vie, c’est encore plus important, essentiel et vital de connaitre la Parole de Dieu. Car il faut bien comprendre qu’il n’y a AUCUN domaine qui Ă©chappe Ă  Dieu, et aucun aspect de votre vie qui ne l’intĂ©resse pas et qui ne soit pas normĂ© par Sa Parole. Il est le MaĂźtre de tout l’univers (visible et invisible). Il est le Dieu de toutes sciences et de toute connaissance (OMNISCIENT). Et Sa Parole est plus qu’assez pour vous donner de rĂ©ussir dans toutes vos voies.

« Que ce livre de la loi ne s’Ă©loigne point de ta bouche; mĂ©dite-le jour et nuit, pour agir fidĂšlement selon tout ce qui y est Ă©crit; car c’est alors que tu auras du succĂšs dans tes entreprises, c’est alors que tu rĂ©ussiras. » JosuĂ© 1 : 8

ArrĂȘtons donc cette erreur rĂ©currente qui consiste Ă  faire les choses comme nous pensons, comme cela nous arrange lorsque nous avons les problĂšmes ou sommes en difficultĂ©s. Cette fĂącheuse habitude qui veut que nous nous battons pour trouver des solutions par nos propres moyens intelligibles. Et ce n’est que lorsque nous sommes complĂštement Ă©puisĂ©s et dĂ©semparĂ©s que nous nous souvenons qu’il faut se rĂ©fĂ©rer Ă  Dieu.

Vous devez abandonner cette façon de faire car c’est un piĂšge du malin pour mieux vous frustrer et vous dĂ©truire. Le rĂ©flexe que nous devons dĂ©velopper et qui doit ĂȘtre le nĂŽtre doit ĂȘtre celui de recourir systĂ©matiquement Ă  La Parole pour tous nos problĂšmes. Nous devons apprendre Ă  dĂ©velopper cette habitude qui veut que, quel que soit la situation que nous traversons, nous consultions en premier la Parole de Dieu pour saisir Son conseil et Sa pensĂ©e et avoir ainsi la connaissance requise pour opĂ©rer. Cette façon de faire permet de gagner en temps.

Ce week-end, je voudrais donc simplement vous encourager en vous disant quel que soit ce que vous vivez, qu’importe ce par quoi vous passez actuellement, quel que soit la situation que vous traversez Ă  l’instant, retourner d’abord Ă  la Parole. Recherchez la connaissance en consultant en premier Son Conseil et Sa pensĂ©e et alors, Il vous dira assurĂ©ment quoi faire car au commencement Ă©tait la Parole et rien d’autre (Jean 1 :1-3). Recherchez la connaissance et combattez de toutes vos forces l’ignorance car c’est bien elle votre pire ennemi.

Soyez béni !

Shalom Shalom Shalom !!!

Pasteur Achille WAMBO
Auditorium de la Gloire

Lire la suite

ABK ACTU

âŻïž Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours Ă  l’employeur pour introduire son travailleur Ă  la CNPS aprĂšs l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, Ă©lĂšve administrateur du travail et de la prĂ©voyance sociale Ă  l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte rĂ©paration des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit Ă  la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais aprĂšs, elle va rĂ©cupĂ©rer les frais Ă  l’employeur et pousser celui-ci Ă  s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour rĂ©pondre aux problĂšmes des la prĂ©caritĂ© une fois Ă  la retraite ou alors Ă  la suite d’un accident de travail qui lui coĂ»te sa mobilitĂ© de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur Ă  la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salariĂ© peut lui-mĂȘme aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES