Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” DÉCOUVERTE : Le lovers rock, cette tendance du … reggae

Apparemment, dĂšs ses dĂ©buts, le reggae Ă  tout prĂ©vu. il s’est mĂȘme crĂ©Ă© un style dĂ©rivĂ©, qui va s’appeler le lovers rock.

Publié

Le

Le Lovers rock est un style de musique reggae rĂ©putĂ© pour son style et son contenu romantiques. Alors que les chansons d’amour faisaient partie intĂ©grante du reggae depuis la fin des annĂ©es 1960, le style a reçu une plus grande attention et un nom Ă  Londres.

Musique de flirt

De plus, ces chansons douces avaient un large public fĂ©minin, plus fidĂšle mais tout aussi exigeant que les « Rockers ». On appelait Rock Steady, et bientĂŽt Rock Reggae, la façon JamaĂŻcaine d’interprĂ©ter le Rock US, puis « Lovers Rock » ces slows langoureux, un genre encore peu connu aujourd’hui.

Et, comme un miracle n’arrive jamais seul, cette musique de flirt, de rĂȘve, de slow, eut deux grands alliĂ©s : l’orgue (Hammond, Farfiza ou ce que vous voudrez) cet instrument magique, plus moelleux que le piano, ou la guitare, plus modulable et Ă©lastique
 Et une sĂ©rie de voix d’or uniques Ă  la JamaĂŻque : les Ken Boothe, Alton Ellis, Leroy Sibbles

Toute une série des garçons des ghettos possédaient cette suavité, ce timbre chaud et voilé, sans doute issu inconsciemment de Nat King Cole ou Ray Charles, vraiment des voix spéciales, faites pour chanter.

Brigadier Masamba

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” BeautĂ©: Mesdames, voici pourquoi et comment vos lĂšvres troublent ces messieurs

Si les yeux sont souvent considĂ©rĂ©s comme la fenĂȘtre de l’ñme, les lĂšvres sont plutĂŽt la serrure de notre corps. Les lĂšvres sont une arme de sĂ©duction aussi puissantes que les grosses fesses bien enroulĂ©es dans un collant.

Publié

Le

Par

Certains hommes vont jusqu’à imaginer que la forme des lĂšvres d’une demoiselle est la reprĂ©sentation exacte de la forme de ses lĂšvres vaginales. Et c’est exactement pour ça  qu’ils entrent en Ă©rection par le seul fait de regarder une femme aux lĂšvres attirantes.

L’humanitĂ© possĂšde plusieurs catĂ©gories de lĂšvres, mais nous allons juste, grĂące Ă  la lipologie mettre en valeur 5 lĂšvres qui ont ce pouvoir de troubler les hommes.

  • Les lĂšvres en forme de cƓur

La plupart des nanas qui ont des lĂšvres en forme de cƓur ont l’air trĂšs romantiques et sont trĂšs glamour. Elles sont surtout trĂšs provocatrices et  sĂ©ductrices. Rien qu’une petite phrase sortant de cette bouche trouble la plupart des hommes. C’est le genre de femmes auxquelles on ne donne pas de bananes Ă  manger en public au risque de semer un trouble Ă  l’ordre public !

  • Les lĂšvres rondes

Elles sont instables en relation et elles ont souvent une envie forte de sĂ©duire  tous les hommes. C’est des femmes qui aiment prendre des risques. Donc messieurs, prochainement quand vous rencontrez une gonzesse fille aux lĂšvres rondes, vous savez ce qui vous attend. En matiĂšre de sĂ©duction elles sont des dĂ©esses. Vous ĂȘtes prĂ©venu.

  • Les lĂšvres en boucle d’or

Ces lĂšvres ne sont ni trop fines ni trop Ă©paisses. Ils n’ont pas non plus un arc de cupidon trĂšs prononcĂ©. Les filles nĂ©es avec des lĂšvres de boucle d’or sont trĂšs sentimentales et trĂšs relationnelles. Leurs lĂšvres en disent long. Elles attirent trĂšs facilement l’attention des hommes surtout si elles dĂ©cident de mettre du rouge Ă  lĂšvres.

  • Les lĂšvres pleines

Elles sont rĂ©guliĂšrement et naturellement rebondies en haut et en bas. Les nanas qui ont ces lĂšvres sont le symbole mĂȘme de la plĂ©nitude. C’est des femmes qui aiment remuer les lĂšvres quand elles veulent vous emballer. Elles ont une trĂšs forte personnalitĂ©.  Leur non est sans recours. Et donc si ces lĂšvres vous sortent un je t’aime retenez juste que c’est pour la vie. Les femmes aux lĂšvres pleines ont un baiser en or.

  • Les lĂšvres Ă©paisses au centre

Ces lĂšvres sont plus Ă©paisses et pleines au centre, surtout sur la lĂšvre supĂ©rieure. C’est souvent des femmes qui sont trĂšs sentimentales et aiment ĂȘtre le centre de toute attention. Les lĂšvres Ă©paisses au centre sont le symbole de femmes capricieuses. Elle vous met Ă  genoux juste en vous parlant. C’est plus que de l’hypnose messieurs !

Marie LĂ©onny SEN

Lire la suite

ABK ACTU

đŸ”” Incroyable: Le mendiant le plus riche du NigĂ©ria possĂšde 5 maisons, 2 entreprises et 4 Ă©pouses.

Alhaji Umar Dikko n’est pas le genre de mendiant que vous rencontrerez au bord de la route Ă  quĂ©mander vos sous. Il a rĂ©ussi Ă  se dĂ©marquer des autres mendiants au NigĂ©ria en devenant non seulement leur roi, mais aussi l’un des plus riches de la rĂ©gion d’Ajegungle. – Image d illustration

Publié

Le

Par

Au-delĂ  de son handicap physique, Alhadji Umar a su se dĂ©marquer. Aujourd’hui, il est propriĂ©taire de 5 maisons Ă  Kano sa ville natale, sans oublier une entreprise de transport prospĂšre et une usine de fabrication de sachets d’eau. Il a Ă©pousĂ© ses 4 femmes et a d’ailleurs eu avec elles 18 enfants. 

Dans une interview, il a racontĂ© comment il est devenu mendiant. MalgrĂ© toutes les difficultĂ©s il n’a rien laissĂ© tomber. Il affirme :

« Je suis devenu infirme Ă  l’ñge de 3 ans Ă  cause de la polio. Mon pĂšre avait trois autres enfants et ne s’occupait pas beaucoup de moi. C’est ma mĂšre qui a dĂ» s’occuper de moi. À l’ñge de six ans, il est devenu Ă©vident que je devais chercher un moyen de m’occuper de moi-mĂȘme, car mes parents m’avaient pratiquement abandonnĂ©.

Un de mes frĂšres aĂźnĂ©s m’emmenait au marchĂ© pour que je puisse demander de l’aumĂŽne et nous remettions l’argent rĂ©coltĂ© Ă  notre mĂšre pour qu’elle nous achĂšte ce dont nous avions besoin pour manger. Quand j’ai eu 15 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de venir Ă  Lagos pour me dĂ©brouiller seul. Quand je suis arrivĂ© Ă  Lagos, je suis entrĂ© en contact avec des mendiants haoussas qui vivaient Ă  Agege et nous sortions le matin pour demander de l’aumĂŽne. AprĂšs ma premiĂšre maison, j’ai construit quatre autres maisons. Trois sont en location et les deux autres sont pour ma famille.

Plus tard, je me suis mariĂ© avec ma premiĂšre femme qui m’aide Ă  gĂ©rer mes affaires. Au fil des ans, j’ai dĂ©veloppĂ© mon entreprise de transport et, il y a deux ans, j’ai crĂ©Ă© mon usine de fabrication de sachet d’eau. J’ai Ă©galement participĂ© au Hadj environ trois fois. J’ai quatre Ă©pouses et 18 enfants qui se portent trĂšs bien parce que je m’occupe bien d’eux. Ils n’ont pas honte que leur pĂšre et leur mari soit un mendiant, car ils savent que c’est grĂące aux revenus de la mendicitĂ© qu’ils ne souffrent pas aujourd’hui.

J’ai Ă©tĂ© nommĂ© roi des mendiants d’Ajegungle il y a cinq ans et mon principal devoir est de servir de mĂ©diateur dans les affaires des mendiants de la rĂ©gion, de rĂ©gler les diffĂ©rends et de veiller Ă  leur bien-ĂȘtre. »

Marie LĂ©onny SEN

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES