Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯ Colonel Cyrille Atonfack : « Florence Ayafor a été violée, décapitée et écartelée. L’église catholique était silencieuse »

Le Capitaine de Frégate Cyrille Atonfack est chef de division de la communication au ministère de la défense du Cameroun. Alors qu’une polémique enfle au sujet du nombre de victimes (et leur identité) à la suite d’une opération d’agents de nos forces armées à Ngarbuh dans le Donga Mantung, Cyrille Atonfack estime que l’armée camerounaise est composée de soldats professionnels prêts au sacrifice suprême pour leur pays et que ce serait leur faire un mauvais procès que de penser qu’ils s’en prennent de façon délibérée à des populations civiles.

Publié

Le

Réécoutez en intégralité l’interview du Colonel Atonfack en cliquant sur le lien ci-dessous:

Voici quelques propos de Cyrille Atonfack Guemo, Capitaine de Fregate et Chef de division de la communication au Ministère de la Défense, au micro de Luc Ngatcha dans ABK Matin du 20 février 2020:

« L’armée camerounaise ne fait pas la guerre des chiffres avec la société civile ou avec un évêque. (Parlant des Massacres de Ngarbuh) »

« Lorsque Florence Ayafor a été violée, décapitée, écartelée, nous n’avons pas vu l’évêque de Kumbo ou tout autre homme de l’église catholique de la région monter au créneau. On peut se demander pour qui roule l’église catholique »

« C’est qui la société civile au Cameroun ? Est-ce Me AGBOR BALLA? Est-ce Alice SADIO? Est-ce que la Société Civile est celle là qui ne se prononce que lorsque de l’étranger on peut se permettre de donner des chiffres sans être passé sur le terrain? Est-ce que cette Société civile est celle qui répète comme des perroquets des chiffres fictifs qui viennent de l’étranger, sur des évènements malheureux qui se sont passés au Cameroun ? »

« On avait accusé l’armée d’avoir tiré sur un bébé à Muyuka et on avait même montré une douille de balle …Me AGBOR BALLA a reconnu qu’il s’était trompé une fois en accusant l’armée camerounaise. Gardons le recul nécessaire pour se prononcer sur une situation. Pourquoi n’a t-il pas retwitté pour dire qu’il s’était trompé ? Un peu de patriotisme quand même !!! Un peu d’humilité !!! »

« Les populations du Nord-ouest et du Sud-Ouest en ont marre!!! Elles veulent vaquer tranquillement à leurs occupations, sans avoir peur d’être décapitées, sans être obligées de respecter les ghost towns. Et l’armée qui a payé depuis le debut de cette crise un très lourd tribut est justement déployée sur le terrain pour le retour au calme. Ce n’est pas une faveur que nous faisons aux populations, c’est une obligation. »

« La loi camerounaise punit la propagation de fausses nouvelles. La plainte du Ministère de la Défense contre un certain nombre de personnes est simplement une plainte imaginaire. Le ministre a dit « qu’il se réserve le droit de poursuivre », pas qu’il va le faire, ou qu’une plainte a été déposée. »

Soldats camerounais en opération

« L’image que j’ai de l’armée camerounaise est celle des soldats, des militaires qui ont tout sacrifié, y compris leurs familles, pour sauver leur pays qui est le Cameroun. C’est grâce aux sacrifices de cette armée qu’ ABK continue d’émettre, que les transports vers et dans le Nord Ouest et le Sud Ouest se poursuivent, que l’école a repris dans le No/So, que la vie globalement y a repris »

 » L’armée camerounaise est traitée de tous les noms. C’est injuste. Pour cette armée, une vie est une vie et chaque mort est un mort de trop « 

Achille Assako

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯️ Alice Sadio: « Les priorités du gouvernement ont toujours été ailleurs que dans la santé… »

Leader politique, Alice Sadio est ancienne présidente de l’Alliance des Forces Progressistes (AFP). Elle a revisité l’actualité autour du Covid19 au Cameroun.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité linterview d Alice Sadio dans la cadre de la matinale dABK Radio, cliquez sur le lien ci-dessous:

Voici quelques déclarations fortes dAlice Sadio au micro de notre rédaction:

« A quoi va servir un milliard dans la préservation de la vie des Camerounais ? Alors qu’on est capable de mettre mille milliards dans les infrastructures pour les jeux… comparativement à ce que les autres pays africains qui ont le même PIB que nous font, il y a lieu de s’inquiéter »

« L’argent de ce pays aussi riche part dans les comptes des gens. Le Coronavirus est une affaire d’argent. »

« Que les voleurs de la République rapatrient les fonds pour sauver la vie des Camerounais. Nous savons comment notre système sanitaire, notre plateau technique sont, le personnel a besoin d’être motivé, et ce personnel , au même titre que l’armée a droit aux primes. »

« Il y a des gens qui ont dans leur compte privé, l’argent qui est destiné aux camerounais et qui aurait pu être utilisé pour soutenir la lutte contre ce virus. »

 » Le Coronavirus n’a pitié de personne. Il n’a de respect pour aucun galon ou grade. »

« Les priorités de ce gouvernement ont toujours été ailleurs et aujourd’hui ça nous rattrape aujourd’hui. »

« Si ce virus atteint le pic qu’il a atteint dans les pays européens, je crains que même les enfants ne soient pas épargnés. »

« Croisons les doigts pour que le virus ne mette pas trop long dehors et prenons des mesures conservatoires, parce qu’il s’agit des questions civiles. »

« C’est une folie que d’adopter un confinement sans prévoir une politique d’accompagnement. Quand un confinement dure une semaine ou plus, c’est plutôt la famine qui va tuer les populations avant le Coronavirus. »

NADINE GUIADEM

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 03 AVRIL 2020

Publié

Le

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Douala: Incendie survenu au lieu-dit Douala-bar

Un entrepôt situé non loin de la boulangerie Saker à Akwa est parti en fumée ce matin.

Le propriétaire qui évalue les pertes à environ 10 Millions de Fcfa fait savoir que le feu s’est déclaré aux environs de 6h30 ce matin. Le magasin en question contenait entre autres du matériel didactique, du matériel de linge, des objets de brocante, et meubles.

La propagation des flammes a été maitrisée par les Sapeurs-Pompiers qui ont aussi encadré les lieux pour éviter qu’ils ne soient envahis par les badauds.

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES