Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

đŸ”” Incroyable: Le mendiant le plus riche du NigĂ©ria possĂšde 5 maisons, 2 entreprises et 4 Ă©pouses.

Alhaji Umar Dikko n’est pas le genre de mendiant que vous rencontrerez au bord de la route Ă  quĂ©mander vos sous. Il a rĂ©ussi Ă  se dĂ©marquer des autres mendiants au NigĂ©ria en devenant non seulement leur roi, mais aussi l’un des plus riches de la rĂ©gion d’Ajegungle. – Image d illustration

Publié

Le

Au-delĂ  de son handicap physique, Alhadji Umar a su se dĂ©marquer. Aujourd’hui, il est propriĂ©taire de 5 maisons Ă  Kano sa ville natale, sans oublier une entreprise de transport prospĂšre et une usine de fabrication de sachets d’eau. Il a Ă©pousĂ© ses 4 femmes et a d’ailleurs eu avec elles 18 enfants. 

Dans une interview, il a racontĂ© comment il est devenu mendiant. MalgrĂ© toutes les difficultĂ©s il n’a rien laissĂ© tomber. Il affirme :

« Je suis devenu infirme Ă  l’ñge de 3 ans Ă  cause de la polio. Mon pĂšre avait trois autres enfants et ne s’occupait pas beaucoup de moi. C’est ma mĂšre qui a dĂ» s’occuper de moi. À l’ñge de six ans, il est devenu Ă©vident que je devais chercher un moyen de m’occuper de moi-mĂȘme, car mes parents m’avaient pratiquement abandonnĂ©.

Un de mes frĂšres aĂźnĂ©s m’emmenait au marchĂ© pour que je puisse demander de l’aumĂŽne et nous remettions l’argent rĂ©coltĂ© Ă  notre mĂšre pour qu’elle nous achĂšte ce dont nous avions besoin pour manger. Quand j’ai eu 15 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de venir Ă  Lagos pour me dĂ©brouiller seul. Quand je suis arrivĂ© Ă  Lagos, je suis entrĂ© en contact avec des mendiants haoussas qui vivaient Ă  Agege et nous sortions le matin pour demander de l’aumĂŽne. AprĂšs ma premiĂšre maison, j’ai construit quatre autres maisons. Trois sont en location et les deux autres sont pour ma famille.

Plus tard, je me suis mariĂ© avec ma premiĂšre femme qui m’aide Ă  gĂ©rer mes affaires. Au fil des ans, j’ai dĂ©veloppĂ© mon entreprise de transport et, il y a deux ans, j’ai crĂ©Ă© mon usine de fabrication de sachet d’eau. J’ai Ă©galement participĂ© au Hadj environ trois fois. J’ai quatre Ă©pouses et 18 enfants qui se portent trĂšs bien parce que je m’occupe bien d’eux. Ils n’ont pas honte que leur pĂšre et leur mari soit un mendiant, car ils savent que c’est grĂące aux revenus de la mendicitĂ© qu’ils ne souffrent pas aujourd’hui.

J’ai Ă©tĂ© nommĂ© roi des mendiants d’Ajegungle il y a cinq ans et mon principal devoir est de servir de mĂ©diateur dans les affaires des mendiants de la rĂ©gion, de rĂ©gler les diffĂ©rends et de veiller Ă  leur bien-ĂȘtre. »

Marie LĂ©onny SEN

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

âŻïž Alice Sadio: « Les prioritĂ©s du gouvernement ont toujours Ă©tĂ© ailleurs que dans la santĂ©… »

Leader politique, Alice Sadio est ancienne prĂ©sidente de l’Alliance des Forces Progressistes (AFP). Elle a revisitĂ© l’actualitĂ© autour du Covid19 au Cameroun.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité linterview d Alice Sadio dans la cadre de la matinale dABK Radio, cliquez sur le lien ci-dessous:

Voici quelques déclarations fortes dAlice Sadio au micro de notre rédaction:

« A quoi va servir un milliard dans la prĂ©servation de la vie des Camerounais ? Alors qu’on est capable de mettre mille milliards dans les infrastructures pour les jeux
 comparativement Ă  ce que les autres pays africains qui ont le mĂȘme PIB que nous font, il y a lieu de s’inquiĂ©ter »

« L’argent de ce pays aussi riche part dans les comptes des gens. Le Coronavirus est une affaire d’argent. »

« Que les voleurs de la RĂ©publique rapatrient les fonds pour sauver la vie des Camerounais. Nous savons comment notre systĂšme sanitaire, notre plateau technique sont, le personnel a besoin d’ĂȘtre motivĂ©, et ce personnel , au mĂȘme titre que l’armĂ©e a droit aux primes. »

« Il y a des gens qui ont dans leur compte privĂ©, l’argent qui est destinĂ© aux camerounais et qui aurait pu ĂȘtre utilisĂ© pour soutenir la lutte contre ce virus. »

 » Le Coronavirus n’a pitiĂ© de personne. Il n’a de respect pour aucun galon ou grade. »

« Les prioritĂ©s de ce gouvernement ont toujours Ă©tĂ© ailleurs et aujourd’hui ça nous rattrape aujourd’hui. »

« Si ce virus atteint le pic qu’il a atteint dans les pays europĂ©ens, je crains que mĂȘme les enfants ne soient pas Ă©pargnĂ©s. »

« Croisons les doigts pour que le virus ne mette pas trop long dehors et prenons des mesures conservatoires, parce qu’il s’agit des questions civiles. »

« C’est une folie que d’adopter un confinement sans prĂ©voir une politique d’accompagnement. Quand un confinement dure une semaine ou plus, c’est plutĂŽt la famine qui va tuer les populations avant le Coronavirus. »

NADINE GUIADEM

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 03 AVRIL 2020

Publié

Le

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Douala: Incendie survenu au lieu-dit Douala-bar

Un entrepÎt situé non loin de la boulangerie Saker à Akwa est parti en fumée ce matin.

Le propriĂ©taire qui Ă©value les pertes Ă  environ 10 Millions de Fcfa fait savoir que le feu s’est dĂ©clarĂ© aux environs de 6h30 ce matin. Le magasin en question contenait entre autres du matĂ©riel didactique, du matĂ©riel de linge, des objets de brocante, et meubles.

La propagation des flammes a Ă©tĂ© maitrisĂ©e par les Sapeurs-Pompiers qui ont aussi encadrĂ© les lieux pour Ă©viter qu’ils ne soient envahis par les badauds.

Precedent1 de 6
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES