Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” Histoire: Qui Ă©tait Mongo Faya, le polygame aux 80 Ă©pouses ?

Arol KETCH, le « rat des archives est allé à Endom, fief de Mongo Faya, et il nous a ramené cette histoire, celle de l homme aux 80 épouses.

Publié

Le

Voici un personnage qui a considĂ©rablement marquĂ© mon enfance. Ce soir-lĂ , ma mĂšre m’annonçait que le monsieur qui Ă©tait en train de passer Ă  la tĂ©lĂ©vision avec ses multiples danseuses Ă©taient aussi le mari de de celles-ci. Je dĂ©couvrais alors la polygamie. Je dĂ©couvrais alors qu’on peut aimer et Ă©pouser 40 femmes. C’était lĂ  le dĂ©but de ma fascination pour Mongo Faya.

Ce soir, je suis tombé sur un vieil article de presse du jeudi 4 juin 1987 annonçant le mariage de Mongo Faya à la mairie de Deido à Douala avec 6 épouses, le 6 juin 1987.

Mais qui est-donc ce personnage fantasque ?

C’est l’histoire d’un homme qui Ă  l’ñge de 35 ans avait dĂ©jĂ  36 femmes. Obama Essoma de son vrai nom, Ă©tait convaincu que la polygamie est l’une de nos valeurs ancestrales qu’il faut ressusciter et conserver jalousement. Il disait ceci : « la polygamie n’est pas un champ de bataille mais une entreprise oĂč on vit en communautĂ© dans le respect et l’entente mutuels » et il poursuivait : « Je ne fais pas de la magie, mes femmes m’aiment comme je les aime aussi ; c’est Ă  travers cet amour que me viennent la tranquillitĂ© et la paix. L’amour seul peut procurer la paix ».

Le public dĂ©couvre cet homme extravagant et fantasque dans les annĂ©es 80 lorsqu’il Ă©pouse le 11 juillet 1987 six femmes Ă  la fois dans La mairie de Deido Ă  Douala. Vers la fin de cette mĂȘme annĂ©e-lĂ , il a Ă©pousĂ© 15 autres Ă©pouses, pour le meilleur et pour le pire.

Ses Ă©pouses vivaient dans deux rĂ©sidences : au village d’Endom oĂč elles s’occupaient en permanence de ses 15 hectares de plantations et Ă  Douala oĂč il faisait ses affaires. Il avait ouvert des petits commerces et des salons de coiffure pour ses Ă©pouses. Celles-ci s’échangeaient de temps en temps non seulement les activitĂ©s mais aussi les lieux de rĂ©sidence. Les enfants de Mongo Faya ne connaissaient pas leurs mĂšres. Il avait insistĂ© pour que chaque enfant appartienne Ă  l’ensemble de ses Ă©pouses de maniĂšre Ă  ce que en grandissant, l’enfant ne connaisse pas sa propre mĂšre.

Un procĂšs lui est intentĂ© en septembre 1989 par 15 de ses 45 Ă©pouses d’alors. Elles rĂ©clamaient un vĂ©hicule supplĂ©mentaire pour leur transport.

Tout revient dans l’ordre et les Ă©pouses restent au royaume de «Kakoumba», un nom attribuĂ© Ă  ses quartiers d’Endom pour rendre hommage Ă  sa premiĂšre femme Akoumba Isabelle, dĂ©cĂ©dĂ©e en juin 1986 des suites d’un accident de la circulation.

Mongo Faya, alias Mongo Nduan, alias Dr. Juliot, Voyant, guĂ©risseur traditionnel, astrologue, herbier gynĂ©cologue, parapsychologue et musicien Camerounais. Auteur-compositeur, il Ă©tait spĂ©cialisĂ© dans le Bikutsi et s’est essayĂ© aussi Ă  plusieurs rythmes dont le Makossa. Il se produisait sur scĂšne avec ses Ă©pouses, on lui doit notamment les titres « Antasia », « belle vie au Cameroun », « mon Ade », « stop apartheid ».

Mongo Faya

Son rĂȘve Ă©tait de rĂ©aliser un grand voyage de noces aux USA avec sa quarantaines d’épouses. On lui attribuait des pouvoirs mystiques. Il n’aimait pas ĂȘtre comparĂ© Ă  l’artiste Nigerian Fela qui lui-mĂȘme avait plusieurs Ă©pouses ; il disait : « Fela c’est Fela » et « Mongo Faya c’est Mongo Faya ».

Il est dĂ©cĂ©dĂ© samedi 6 juillet 2002 Ă  l’hĂŽpital central de YaoundĂ© des suites d’une maladie.
On Ă©value le nombre de ses femmes Ă  la fin de sa vie Ă  une quatre-vingtaine.

Arol KETCH, Endom le 27.03.2020
Rat des archives

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” Sexo: « Les 9 Ă©lĂ©ments les plus importants dans une relation amoureuse sont… »

L’amour c’est beau, mais ce n’est pas tout ce qui fait durer un couple. Malheureusement, quelques facteurs extĂ©rieurs entrent en ligne de compte quant Ă  la durabilitĂ© d’un couple.

Publié

Le

Par

Avant de vous engager complĂštement, assurez-vous d’avoir bien considĂ©rĂ© ces Ă©lĂ©ments :

1- La confiance

Évidemment, pour ĂȘtre heureux dans son couple, il est primordial de faire confiance Ă  l’autre. La jalousie est parfois un sentiment qui ne se contrĂŽle pas, mais il ne faut surtout pas qu’il soit justifiĂ©. Faire confiance Ă  l’autre, c’est la base d’une relation solide.

2- Le respect

Il est possible de ne pas ĂȘtre toujours d’accord. Les chicanes font partie des relations amoureuses, encore faut-il ĂȘtre capable de communiquer et d’argumenter dans le respect. Si l’un ou l’autre des parties ne respecte pas son partenaire
 Alors cela peut rapidement dĂ©gĂ©nĂ©rer.

3- La sécurité

Si vous ne vous sentez pas en sĂ©curitĂ© dans votre relation, alors il y a un grave problĂšme. Si votre partenaire vous effraie avec ses comportements excessifs par exemple, cette relation n’est pas saine. Fuyez !

4- Le bonheur

Pour certains, ĂȘtre en couple n’est pas synonyme de bonheur. C’est normal de ne pas toujours ĂȘtre heureux dans sa vie professionnelle ou personnelle, mais pour que votre couple soit durable, il faut au moins que vous trouviez du bonheur dans votre relation.

5- Son propre bonheur

Ce n’est parce que vous ĂȘtes en couple, que vous n’ĂȘtes plus un individu. Avant d’ĂȘtre un «nous», vous Ă©tiez un «je», ne l’oubliez jamais.

6- Son indépendance

Être indĂ©pendant ne signifie pas d’arrĂȘter de rĂ©pondre aux textos de l’autre ou encore de l’ignorer. Il faut simplement trouver un Ă©quilibre entre sa vie de couple et sa vie d’individu. Si vous avez envie de passer une soirĂ©e avec vos amis, mais que votre partenaire s’y oppose fermement, alors peut-ĂȘtre qu’il/elle ne vous laisse pas assez d’espace pour grandir en tant qu’individu.

7- Sa vision de l’avenir

C’est important d’avoir des projets de vie Ă  deux. C’est normal d’avoir des envies diffĂ©rentes, mais si votre partenaire veut vivre en Australie et que vous, vous dĂ©sirez rester ici
 À un moment ou Ă  un autre, vos besoins vont avoir raison de l’amour que vous avez l’un pour l’autre.

8- Le sexe

Que vous soyez du genre Ă  faire l’amour une fois par deux semaines ou tous les jours, l’important est que votre partenaire et vous ayez les mĂȘmes envies. Si vous vous entendez bien au niveau sexuel alors tout est parfait. Sinon, c’est possible qu’il y ait quelques petits ajustements Ă  faire.

9- La communication

Tout le monde le dit: la communication est la clĂ© d’une relation saine. Il faut se parler de nos Ă©motions, dire Ă  voix haute nos peines et nos colĂšres et surtout ne pas avoir peur de se dire de jolies choses afin de raviver la flamme de temps en temps.

Marie LĂ©onny SEN

Lire la suite

ABK ACTU

🟠 Orange talk 3: Parlons des astuces pour garder ses datas plus longtemps (#111*0#)

Orange talk est dĂ©sormais un rendez-vous sur la frĂ©quence utile et agrĂ©able ABK Radio 89.9 Fm. Dans la 3e Ă©dition ce 19 Mai, il Ă©tait question pour Orange Cameroun d’expliquer Ă  ses clients comment bien profiter des forfaits data chez Orange.

Publié

Le

Serge MBARGA, Product and service manager Ă  Orange Cameroun

Lors de cette Ă©dition, on a appris avec Serge Mbarga, Product and Service Manager Ă  Orange Cameroun, qu’il existe des astuces pour garder sa data (son volume data) plus longtemps.

  • Tout d’abord, il faudrait au prĂ©alable acheter le forfait qui correspond Ă  l’utilisation qu’on souhaite en faire. Ainsi, si on veut regarder des vidĂ©os ou faire des tĂ©lĂ©chargements (YouTube, Netflix etc), il vaudrait mieux recharger beaucoup de data. Si on veut juste surfer ou chatter (WhatsApp, Twitter etc), on peut prendre un peu moins de data.
  • DeuxiĂšmement, chercher les bons plans data chez Orange. Il y en a toujours comme « Giga data Â», «My way data Â» ou sur le menu bons plans sur le #111*0#.
Orange Talk

Bon Ă  savoir, il faut Toujours dĂ©sactiver ses donnĂ©es mobiles lorsqu’on n’a plus besoin d’ĂȘtre connectĂ©. On aura appris avec Serge Mbarga que « Tant que les donnĂ©es mobiles sont activĂ©es, la data est consommĂ©e par les diffĂ©rentes applications mobiles y compris les mises Ă  jour simples du systĂšme d’exploitation de votre mobile ».

Autre bonne nouvelle, en cette période de Covid-19, les prix des forfaits résidentiels à Orange Cameroun ont été réduits de 30% et il y en a pour toutes les bourses et pour tous les usages, ce à partir de 60 Fcfa.

Serge Mbarga Owona

«On ne peut pas ĂȘtre dĂ©bitĂ© quand on est hors connexion ou quand on a dĂ©sactivĂ© ses donnĂ©es mobiles. Et lorsque c’est avĂ©rĂ©, le client rentre toujours dans ses droits»

ORANGE TALK est un rendez-vous live hebdomadaire sur ABK RADIO 89.9 Fm, tous les mardis Ă  partir de 15h05. A travers ce programme, Orange Cameroun toujours Ă  l’écoute des prĂ©occupations de ses clients rĂ©pond Ă  leurs questions sur les produits et services Orange. C’est aussi une occasion pour Orange Cameroun de faire des annonces, d’assurer la proximitĂ© de la marque vis-Ă -vis de la communautĂ© d’abonnĂ©s Orange, et de maintenir l’information la plus exacte auprĂšs des clients et abonnĂ©s.

En cas de préoccupations, il est possible de les remonter sur les plateformes Orange Cameroun ou  via le  #OrangetalkAvecVous.

Vous pouvez rĂ©Ă©couter le programme Orange talk en podcast sur la  plateforme www.abkradio.com, mais aussi en bonus sur Orange Cameroun, en Youtube premiĂšre et sur IG TV. N’oubliez pas, c’est interactif. Une preuve qu’Orange cares about you.

Mireille CHIMI

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES

Abonnez-vous Ă  la Newsletter !


Nous gardons vos donnĂ©es privĂ©es et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialitĂ©.