Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🟠 Orange talk 3: Parlons des astuces pour garder ses datas plus longtemps (#111*0#)

Orange talk est dĂ©sormais un rendez-vous sur la frĂ©quence utile et agrĂ©able ABK Radio 89.9 Fm. Dans la 3e Ă©dition ce 19 Mai, il Ă©tait question pour Orange Cameroun d’expliquer Ă  ses clients comment bien profiter des forfaits data chez Orange.

Publié

Le

Serge MBARGA, Product and service manager Ă  Orange Cameroun

Lors de cette Ă©dition, on a appris avec Serge Mbarga, Product and Service Manager Ă  Orange Cameroun, qu’il existe des astuces pour garder sa data (son volume data) plus longtemps.

  • Tout d’abord, il faudrait au prĂ©alable acheter le forfait qui correspond Ă  l’utilisation qu’on souhaite en faire. Ainsi, si on veut regarder des vidĂ©os ou faire des tĂ©lĂ©chargements (YouTube, Netflix etc), il vaudrait mieux recharger beaucoup de data. Si on veut juste surfer ou chatter (WhatsApp, Twitter etc), on peut prendre un peu moins de data.
  • DeuxiĂšmement, chercher les bons plans data chez Orange. Il y en a toujours comme « Giga data Â», «My way data Â» ou sur le menu bons plans sur le #111*0#.
Orange Talk

Bon Ă  savoir, il faut Toujours dĂ©sactiver ses donnĂ©es mobiles lorsqu’on n’a plus besoin d’ĂȘtre connectĂ©. On aura appris avec Serge Mbarga que « Tant que les donnĂ©es mobiles sont activĂ©es, la data est consommĂ©e par les diffĂ©rentes applications mobiles y compris les mises Ă  jour simples du systĂšme d’exploitation de votre mobile ».

Autre bonne nouvelle, en cette période de Covid-19, les prix des forfaits résidentiels à Orange Cameroun ont été réduits de 30% et il y en a pour toutes les bourses et pour tous les usages, ce à partir de 60 Fcfa.

Serge Mbarga Owona

«On ne peut pas ĂȘtre dĂ©bitĂ© quand on est hors connexion ou quand on a dĂ©sactivĂ© ses donnĂ©es mobiles. Et lorsque c’est avĂ©rĂ©, le client rentre toujours dans ses droits»

ORANGE TALK est un rendez-vous live hebdomadaire sur ABK RADIO 89.9 Fm, tous les mardis Ă  partir de 15h05. A travers ce programme, Orange Cameroun toujours Ă  l’écoute des prĂ©occupations de ses clients rĂ©pond Ă  leurs questions sur les produits et services Orange. C’est aussi une occasion pour Orange Cameroun de faire des annonces, d’assurer la proximitĂ© de la marque vis-Ă -vis de la communautĂ© d’abonnĂ©s Orange, et de maintenir l’information la plus exacte auprĂšs des clients et abonnĂ©s.

En cas de préoccupations, il est possible de les remonter sur les plateformes Orange Cameroun ou  via le  #OrangetalkAvecVous.

Vous pouvez rĂ©Ă©couter le programme Orange talk en podcast sur la  plateforme www.abkradio.com, mais aussi en bonus sur Orange Cameroun, en Youtube premiĂšre et sur IG TV. N’oubliez pas, c’est interactif. Une preuve qu’Orange cares about you.

Mireille CHIMI

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

LES CHRONIQUES DE TATI: 10 villages de l’ouest Cameroun et leurs significations

Publié

Le

Par

1-Bana : Ce nom veut dire en fe’efe’e, insister, harcĂšlement, poursuivre.

2-Bafang-Banka : Il signifie la lumiĂšre qui Ă©claire les gens, qui leur permet de voir.

3-BangangtĂ©  : C’est vrai que dans la pensĂ©e populaire ĂȘtre BangangtĂ© c’est abord la noblesse, la dignitĂ© et l’élĂ©gance Mais BangangtĂ© en langue maternelle, c’est Gha’ntua, ce qui veut dire « qui refuse de se soumettre Â». Ce nom viendrait du refus de cette communautĂ© de se soumettre aux Bamoun et aussi Ă  leurs rĂ©sistances contre les autres peuples qui voulaient les soumettre.

4-Bandjoun : Signifie qui achĂšte tout. Ce nom tire son origine de son fondateur qui achetait tout ce qu’il voyait pour rendre la chefferie de Bandjoun puissante. On dit qu’il achetait les vivres, les objets et esclaves.

5-Bayangam : Veut dire qui a vu les sauterelles les premiers. L’histoire raconte que les premiers habitants de Bayangam auraient Ă©tĂ© victimes des attaques de sauterelle. On dit que les insectes lĂ  on fait ça dur aux populations. De cette expĂ©rience tragique, le nom Bayangam est nĂ©.

6-Batie’ Te’ : En langue maternelle ce nom signifie bousculer, pousser. En effet, les Batie sont reconnus comme un peuple trĂšs belliqueux, et qui aime faire la guerre aux autres villages. On comprend donc pourquoi quand Sable de BatiĂ© joue un match, c’est toujours chaud.

7-Baloum : L’expression Loum signifie maux de ventre. Ne vous fiez surtout pas Ă  cette interprĂ©tation, parce que les Baloum forment une communautĂ© qui aime l’extravagance, les mimbas grave.

8-Bamendou : Il veut dire faiblesse, maigreur. En effet les Bamendou sont originaires de Bagam, seulement on aurait remarquĂ© qu’ils aiment bien passer le temps Ă  s’amuser que travailler.

9-Balessing : Lessing signifie qui fait peur, fait trembler. Un nom qui correspond au caractĂšre mĂȘme du fondateur de ce village, qui Ă©tait un chasseur et guerrier qui Ă©tait reconnu comme quelqu’un de rusĂ©. Une qualitĂ© qu’il a utilisĂ©e pour conquĂ©rir de nombreuses terres.

10-Bansoa : Qui signifie  sorcellerie, magie. Il se dit que le peuple Bansoa est rĂ©putĂ© ĂȘtre tĂȘtu, un comportement qui a toujours irritĂ© les autres.

Tatiana Septo

Lire la suite

ABK ACTU

SANTÉ: Votre cƓur, cet infatigable muscle

Publié

Le

Par

Assurer la circulation du sang dans tout l’organisme tel est le rĂŽle principal du cƓur. Cet infatigable muscle creux qui fonctionne 24heures sur 24, 7 jours sur 7 est malheureusement en proie Ă  plusieurs pathologies gĂ©nĂ©ralement appelĂ©es maladies cardiovasculaires. Celles-ci vont des accidents vasculaires cĂ©rĂ©braux en passant par l’hypertension artĂ©rielle, de l’infarctus du myocarde, jusqu’aux cardiopathies congĂ©nitales la liste est loin d’ĂȘtre exhaustive.

Des maladies dont la prise en charge se veut onĂ©reuse d’oĂč l’importance de sensibiliser la population mondiale africaine et camerounaise afin d’attirer l’attention sur ces maladies cardiovasculaires qui trĂšs souvent draine d’autres sĂ©ries de problĂšmes de santĂ© connexes.

Les chiffres communiquĂ©s par l’Organisation Mondiale de la SantĂ© nous rĂ©vĂšlent que la santĂ© cardiaque des populations en gĂ©nĂ©ral est fortement menacĂ©e. HissĂ©es au premier rang, les maladies cardio-vasculaires sont la premiĂšre cause de mortalitĂ© dans le monde. On estime Ă  17,7 millions le nombre de dĂ©cĂšs imputables aux maladies cardio-vasculaires, soit 31% de la mortalitĂ© mondiale totale. Parmi ces dĂ©cĂšs, on estime que 7,4 millions sont dus Ă  une cardiopathie coronarienne et 6,7 millions Ă  un AVC d’aprĂšs le rapport publiĂ© en 2015.

Sur l’échelle mondiale des pays Ă  revenu faible ou intermĂ©diaire enregistrent plus des trois quarts des dĂ©cĂšs liĂ©s aux maladies cardiovasculaires. Quant aux causes elles varient en fonction du type mĂȘme s’il faut relever que l’hygiĂšne de vie et les antĂ©cĂ©dents familiaux y sont pour beaucoup dans la survenue de ces maladies.

Pourtant pour Ă©viter d’ĂȘtres complice de notre propre mort il faut fortement miser sur la prĂ©vention afin d’éviter de mettre sa santĂ© cardiaque en pĂ©ril.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES