Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔴 Marketing : Freddy Tchala inspire l’ACPMC

L’ancien CEO chez MTN Côte d’ivoire anime ce Jeudi les cours du soir de l’Association Camerounaise des Professionnels du Marketing et de la Communication

Publié

Le


8 octobre 2015, Abidjan, Côte d’Ivoire : en marge de la 11ème édition du forum African Telecom People, le jury des ATP Awards qui récompensent les entités et personnalités s’étant distinguées dans le secteur des télécommunications, rend sa copie. Le moment est solennel. Freddy Tchala est désigné meilleur manager du secteur pour ses réalisations à la tête de MTN Congo. Quand il apprend la nouvelle, il est depuis juin 2015 à la tête de la filiale ivoirienne de MTN, le fleuron de la multinationale en Afrique francophone. MTN est alors le deuxième opérateur de téléphonie mobile du pays (derrière Orange et devant Moov), avec 7,9 millions d’abonnés. Sous son leadership, MTN sera désigné 3 années consécutives comme meilleur opérateur Internet en Côte d’Ivoire. Le 30 Septembre 2019, Freddy a quitté MTN, clôturant ainsi 17 années au sein d’un groupe dont il maîtrise les arcanes. Un chemin qui ressemble à un parcours initiatique, plus qu’à une carrière stratégique. Comme l’abeille qui butine et construit sa ruche, goûtant les fleurs une à une, Freddy Tchala a franchi une à une les marches de son ascension.

Sous son leadership, MTN sera désigné 3 années consécutives comme meilleur opérateur Internet en Côte d’Ivoire

Sa carrière professionnelle commence en 1999 comme Brand Manager chez British American Tobacco. Pendant 3 ans et 4 mois, il servira la firme au Cameroun et en France. En septembre 2002, le groupe sud-africain MTN engage le jeune cadre. Au sein de la filiale camerounaise où il reste 6 ans, il ne va pas tarder à se démarquer. Il débute en tant que Trade Marketing Manager. 17 mois plus tard, il passe Consumer Segment Manager puis en septembre 2005, il est fait Directeur Marketing, rampe de lancement vers le poste de CEO : MTN Guinée, MTN Congo et MTN Côte d’ivoire. Le Titulaire d’un master en sciences sociales et management de l’UCAC (Université Catholique d’Afrique Centrale) a su faire sauter le plafond de verre de sa profession, mêlant avec ardeur le contenu au contenant, la compétence au talent. La superficialité n’est résolument pas sa marque de fabrique. Travailleur et dilettante, affectif et rationnel. Le feu et la glace, la réflexion et l’intuition. Pour beaucoup Voilà Freddy Tchala !.
Sa connaissance du secteur télécoms et son aisance dans les milieux institutionnels en Afrique ont assis une double légitimité. Son œil de gestionnaire aiguisé et sa curiosité artistique, entre réflexion analytique et imagination fantasque, ont bâti sa réputation de patron atypique. Son sens des responsabilités, sa capacité de travail, et son exigence ont fait le reste.
Tous ceux qui ont un jour discuté avec Freddy Tchala le reconnaissent, difficile d’avoir une conversation avec lui sans être saisi par l’ambition qui bouillonne en lui. Il a toujours des projets et des idées plein la tête

Discret par éducation, structuré par formation, perfectionniste par esthétisme…


Discret par éducation, structuré par formation, perfectionniste par esthétisme, ne vous méprenez surtout pas sur son style vestimentaire peu flamboyant et très peu coloré. Il cache merveilleusement bien un esprit lumineux.
Sa trajectoire est assurément une source d’inspiration pour plusieurs générations dans la profession. Leadership, Management, Marketing, Digital… Il partagera son vécu et ses expériences. De Dakar où il est installé avec sa famille, il est invité chez nous, chez lui dans la maison ACPMC dont il est un des pères fondateurs.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’INFO EN 89 SECONDES DU 09 JUILLET 2020

Publié

Le

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Yaoundé : Un étudiant soupçonné de viol décède en cellule

Un jeune étudiant soupçonné de viol sur mineure, est mort deux jours après son arrivée dans les cellules du Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) à Yaoundé.

Jean Calvin Ndong, 25 ans, est passé de vie à trépas le 5 juillet 2020. Et le journal Kalara qui relate l’information renseigne que cet étudiant en 2ème année à la Faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé I, avait été interpellé le vendredi 3 juillet par des gendarmes au quartier Ekoumdoum où il vivait avec son frère aîné. Son interpellation faisait suite à une plainte d’un certain M. Oba Bertrand, administrateur civil principal en service à Yaoundé. «L’étudiant était suspecté des faits de viol sur une fillette de 14 ans. La victime, fille de M. Oba, habitait avec ses parents dans un appartement qui se trouve dans le même camp que celui de son supposé bourreau». Une fois au SED, M. Ndong aurait été entendu une première fois par les enquêteurs et une seconde fois en présence des parents de la victime supposée et sera ensuite placé en garde à vue. Sa famille aurait aussitôt entamé des démarches auprès des plaignants pour un arrangement à l’amiable. Malheureusement, le dimanche matin, il aurait été retrouvé mort dans sa cellule. Sa famille sera plus tard informée que leur fils s’est suicidé, une thèse qu’elle rejette catégoriquement.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Boney Philippe: « Le ministre Ngoh Ngoh est à la tête de ceux qui veulent plomber la CAN2022 au Cameroun »

Journaliste des sports Camerounais reconnu pour sa liberté de ton, Boney Philippe était l’invité de la matinale d’ABK Matin pour commenter le récent renvoi de la Coupe d’Afrique des Nations 2021.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview de Boney Philippe à propos du renvoi de la CAN2021 en 2022, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, quelques phrases choc entendues lors de cette interview

 »La décision de la CAF ne me surprend pas. La surprise aurait été que les dates soient maintenues. »

« Même s’il n’ y avait pas report, il se serait posé le problème des infrastructures et des chantiers à terminer. Si à Douala, le stade de Japoma est achever, à Yaoundé, le stade Olembé traîne encore le pas »

 »Pour la CAN, le stade principal que tout le monde entier a envie de découvrir c’est le stade Paul Biya malheureusement, il n’est pas réalisé à 80% et le dire n’est pas être ennemi de la République. A Garoua, le stade est peut-être terminé, mais le hôtels non. Et là je ne parle que d’infrastructures. Côté santé, le coronavirus est venu montrer combien notre système est faible. Et pourtant, on avait vanté le plateaux techniques »

« Le soucis des ces autorités n’est pas que la CAN se tienne au Cameroun. Je parlerai comme le Pr. MESSANGA , il y’a comme un complot scientifique »

« A Olembé vous avez les prestataires sont tout le temps changés. Comment voulez-vous que ça marche? Quand les budgets sont énormes et injustifiés ? On en est à près de 310 milliards juste pour le stade d’Olembé, en dehors de stades annexes et les différentes pénétrantes. »

« Il ne faut pas croire en les autorités camerounaises. Le soucis des ces autorités n’est pas que la CAN se tienne au Cameroun. Je parlerai comme le Pr. MESSANGA , il y’a comme un complot scientifique »

« Ceux qui informent le président de la République sont des menteurs »

« Ceux qui veulent plomber la CAN au Cameroun ont à leur tête le ministre Ngoh Ngoh »

« Ceux qui informent le président de la République sont des menteurs, puisqu’il ne va pas sur le terrain et ça nous rappelle l’histoire du comice agropastoral d’Ebolowa »

« Oui il y’a une raison liée au Covid-19, mais il y’a aussi des arrangements entre la CAF et certaines autorités…je préfère arborer l’étiquette d’antipatrioteque que de me taire face à des scandales qu’on observe dans notre pays »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES