Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯️ Pr Pierre Alaka : « Les autorités laissent le nombre de contaminés du Covid augmenter pour gagner de l’argent »

le Pr Alaka est Conseil fiscal agréé CEMAC/Professeur d’université, expert en chef du cabinet de conseil fiscal P2A Conseils basé à Douala. Dans cet entretien mené par Luc Ngatcha, le fiscaliste s’est librement livré à un bilan sur l’impact de la crise sanitaire sur l’économie camerounaise et le monde de la fiscalité. Il a également livré ses positions sur la gestion de cette crise par les autorités …

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview du Pr Alaka Alaka, cliquez sur le lien ci-dessous:

Quelques citations fortes du Pr Alaka Alaka ci-dessous:

« Quand on a une crise, on prépare  l’après -crise. Les autres le font, pourquoi pas nous? A la fin de la crise, le monde va se redessiner et le pays gagnerait  à y penser ».

« Pourquoi l’Etat au Cameroun ne peut pas faire comme Madagascar en misant sur les produits naturels ? »

« On aurait pu avec la médecine  naturelle, fabriquer nos produits en misant dessus pour relancer notre économie et vendre à l’étranger. La plupart des États Africains sont enchaînés par les puissance internationales »

« Ce n’est pas la peau qui fait que l’homme blanc nous méprise, c’est à cause de notre mentalité. Tant que nous ne cesserons pas de comprendre que ce n’est pas le blanc qui fait notre économie, nous resterons esclaves' »

« Je n’ai jamais eu de médailles dans ce pays, même pas la médaille de citoyen Camerounais. J’ai tout de même  ma Carte Nationale  d’identité »

« Si vous ne montrez pas que vous êtes quelqu’un et le faites  savoir, ça ne peut pas aller. Pourquoi on ne fait pas ça aux noirs anglais ou américains ? C’est une question de mentalité »

« Je suis le premier Camerounais à faire une thèse  de droit fiscal, 01er à avoir vulgarisé  la loi fiscale dans notre pays et depuis lors, la fiscalité  est devenue quelque chose de bien et potable »

« Ce qui nous fait problème aujourd’hui, c’est la corruption. Les autorités laissent le nombre de contaminés augmenter pour  gagner de l’argent. »

Le Cameroun est presque en faillite à cause d’une situation barbare, celle du licenciement des personnels dont les impôts étaient comptés dans le budget de l’État ; Comment il va faire pour rattraper ça ?. Les entreprises ne peuvent pas s’en sortir si l’État ne donne pas des aides directes aux entreprises ».

« Il est grand temps que l’État comprenne qu’il faut un autre Conseil Economique et Social. Il ne reste plus que deux bonshommes là-bas sur les 150 nommés depuis 1984, pourtant il en faut au moins 150 »

« Le Cameroun est en faillite à cause d’une fiscalité barbare.« 

« Au Cameroun, c’est sur les hautes instructions du Président de la République qu’on gère le pays et pas sur les lois. Lorsqu’on projette l’émergence à l’horizon  2035, c’est  sur la base de quoi? »

« L’État doit passer  en ce moment, de l’application du droit dur à une application souple, pour qu’on examine au cas par cas les entreprises, pour réparer les mauvaises politiques fiscales mises en place « 

« Le Président du Gicam estime que les politiques fiscales sont mauvaises. Et mon idée  c’est que notre fiscalité se fixe sur le fait que l’argent doit rentrer dans les caisses de l’État et pas dans la poche des individus et ce n’est pas normal… Lorsqu’il ya des inégalités qui se créent, il peut avoir renoncement »

Transcription : Mireille CHIMI

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

☕ L’ Info en 89 secondes du 28 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Opération Bamenda Clean : Le Barreau du Cameroun dénonce les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations.

L’opération «Bamenda Clean» est en cours dans la capitale régionale du Nord-Ouest depuis le 7 septembre 2020. Une opération lancée par l’armée après une série d’assassinats de civils et des éléments des forces de défense et de sécurité par des présumés séparatistes. Mais aussi des vols, pillages, braquages de banques et magasins. Seulement, moins de deux semaines après le lancement de l’opération, des membres du Barreau du Cameroun expriment leurs inquiétudes. Dans une correspondance au procureur général près la Cour d’Appel du Nord-Ouest, Me Mbah Eric Mbah, représentant du bâtonnier de l’Ordre des avocats dans la région du Nord-Ouest, et Me Akum Michael Nche, membre du conseil de l’Ordre des avocats du Cameroun et trésorier national du Barreau, dénoncent les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations. «L’opération Bamenda clean sur le terrain est largement caractérisée par des intimidations, extorsions, agressions et tortures, arrestations illégales et détentions dans des endroits secrets, ce qui porte une atteinte grave au respect et à la protection des droits de l’homme. » disent-ils.

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’ Info en 89 secondes du 25 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Un SDF succombe à ses blessures à Douala

Le corps sans vie du nommé Aboubakar, âgé d’environ 40 ans  a été découvert  tôt ce matin au lieu dit terminus dans le 3e arrondissement de la ville de Douala. L’homme très malade était interné dans une formation hospitalière pour cause de blessures à la jambe droite. Ce sans domicile fixe a trouvé la mort dans la nuit de jeudi à vendredi et ce sont les commerçants qui ont découvert sa dépouille ce matin.

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES