Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đź”´ Psycho: Les femmes mentent bien plus qu’on ne le croit sur…

Si l’on en croit une étude réalisée par Bobbie Malpass du site MyCelebrityFashion.co.uk, les femmes seraient de petites cachotières.

Publié

Le

Mais quels sont les mensonges de prédilection des femmes ? Sexe, argent et travail, mais aussi couleur de cheveux sont au rendez-vous !

Le nombre de partenaires passés
52% des femmes avouent réduire le nombre de leurs conquêtes passées afin de satisfaire l’ego de leur compagnon actuel. Un beau sens du sacrifice et de la modestie puisque les hommes ont tendance à faire tout le contraire !

Les raisons de la rupture avec son ex
38% des femmes préfèrent ne pas épiloguer sur le pourquoi du comment de la rupture avec l’ancien élu de leur cœur. Il est vrai que ce genre de sujets est souvent délicat.

Combien coûtent les vêtements achetés
33% des femmes diminuent le coût des vêtements qu’elles s’offrent afin de ne pas révéler combien elles dépensent en fringues.

Le travail
28% des femmes préfèrent enjoliver un peu la réalité de leur travail.

La situation financière
25% des femmes mentent au sujet de leurs finances et plus précisément de leurs salaires. Là encore bien souvent pour ne pas vexer monsieur dans le cas où elles gagnent plus d’argent.

L’âge
18% des femmes n’assument pas vraiment leur âge.

Le fait de tromper
16% des femmes n’avouent pas à leur compagnon qu’elles ont déjà trompé quelqu’un. On comprend facilement pourquoi.

Le poids
12% des femmes mentent au sujet de leur poids, un grand classique.

La taille des seins
9% des femmes ne donnent pas des infos tout Ă  fait exactes au sujet de leur tour de poitrine, dommage si on veut recevoir de la lingerie en cadeau !

La couleur et la texture naturelle des cheveux
5% des femmes font croire que leur couleur de cheveux et leurs cheveux sont d’origine, 100% naturels.

Marie LĂ©onny SEN

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PEOPLE

⏯️ Aveiro Djess: « J’ai vraiment eu peur de la rĂ©action de Clinton NjiĂ© après le titre eyeee »

J’Ă©tais invitĂ© en tant qu’artiste au mariage de Bassogog. Je suis arrivĂ©, Ă  ma grande surprise Clinton NjiĂ© y Ă©tais aussi, je me disais qu’il allait se vex (se fâcher), je flippais qu’il devait me faire des kankan ways … Pourtant c’est comme s’il m’attendais, la partie qui dit « j’allume mon tĂ©lĂ©phone je vois le way de Clinton Njié », il a demandĂ© au DJ de boucler dessus.

Publié

Le

Par

J’Ă©tais invitĂ© en tant qu’artiste au mariage de Bassogog. Je suis arrivĂ©, Ă  ma grande surprise Clinton NjiĂ© y Ă©tais aussi, je me disais qu’il allait se vex (se fâcher), je flippais qu’il devait me faire des kankan ways … Pourtant c’est comme s’il m’attendais, la partie qui dit « j’allume mon tĂ©lĂ©phone je vois le way de Clinton Njié », il a demandĂ© au DJ de boucler dessus.

L’intĂ©gralitĂ© de son passage Ă  l’antenne dans le lien ci dessous

🎙 Aveiro Djess, Artiste chanteur

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

đź”´ ABK STORY: LĂ©opoldine Doualla-Bell Smith, la première hĂ´tesse de l’air noire au monde.

LĂ©opoldine Emma Doualla-Bell Smith est la première hĂ´tesse de l’air noire au monde. NĂ©e en 1939 Ă  Douala au Cameroun, Ă  l’Ă©poque sous tutelle Française, Smith est une princesse de la famille royale de Douala au Cameroun petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell. Elle s’est vue offrir une opportunitĂ© rare d’emploi après l’Ă©cole dans sa ville natale, alors capitale de la colonie, pour servir d’hĂ´tesse au sol pour l’Union AĂ©romaritime de Transport (UAT), la compagnie aĂ©rienne desservant les routes africaines.

Publié

Le

Par

LĂ©opoldine Emma Doualla-Bell Smith est la première hĂ´tesse de l’air noire au monde. NĂ©e en 1939 Ă  Douala au Cameroun, Ă  l’Ă©poque sous tutelle Française, Smith est une princesse de la famille royale de Douala au Cameroun petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell. Elle s’est vue offrir une opportunitĂ© rare d’emploi après l’Ă©cole dans sa ville natale, alors capitale de la colonie, pour servir d’hĂ´tesse au sol pour l’Union AĂ©romaritime de Transport (UAT), la compagnie aĂ©rienne desservant les routes africaines.

Après avoir obtenu son diplĂ´me d’Ă©tudes secondaires en 1956 Ă  l’âge de 17 ans, Smith a Ă©tĂ© envoyĂ©e Ă  Paris par Air France pour suivre une formation d’hĂ´tesse au sol, avant de passer Ă  l’UAT pour s’entraĂ®ner en vol. En 1957, elle commence Ă  voler comme hĂ´tesse de l’air avec l’UAT qui fusionnera plus tard pour faire partie de l’Union des Transports AĂ©riens (UTA). Ă€ l’Ă©poque, elle ne savait pas qu’elle faisait l’histoire en tant que première personne noire Ă  servir comme hĂ´tesse de l’air pour une compagnie aĂ©rienne. Elle a pris l’air l’annĂ©e prĂ©cĂ©dant Ruth Carol Taylor, qui est reconnue comme la première hĂ´tesse de l’air noire aux États-Unis. Le vol initial de Taylor a eu lieu le 11 fĂ©vrier 1958, sur un vol de Mohawk Airlines d’Ithaca, New York, Ă  New York.

En 1960, LĂ©opoldine a Ă©tĂ© invitĂ©e Ă  rejoindre Air Afrique, la compagnie aĂ©rienne crĂ©Ă©e pour desservir 11 nouvelles nations francophones indĂ©pendantes qui Ă©taient d’anciennes colonies de France. Elle Ă©tait la seule Africaine qualifiĂ©e dans une aviation française, sa carte d’identitĂ© d’emploi Ă©tait No. 001. Elle a Ă©tĂ© finalement promue au rang de première chef de cabine d’Air Afrique. Pendant les annĂ©es qu’elle a passĂ© comme hĂ´tesse de l’air, elle a survolĂ© toute l’Afrique et aussi loin que l’Australie.

Ă€ cause de la couleur de sa peau, certains passagers blancs la traitaient comme un paria mais les passagers Ă  la peau sombre accueillaient souvent très bien sa prĂ©sence. Smith a Ă©tĂ© victime d’harcèlements sexuels frĂ©quents. Une fois, elle a giflĂ© un homme blanc qui l’avait touchĂ© lĂ  oĂą il ne fallait pas.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES