Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

⏯️ Louis Marie Kakdeu: « La terre n’appartient ni aux populations, ni à l’Etat »

Louis Marie Kakdeu est universitaire, écrivain, expert en questions de droit. Il évoquait la question du classement des terres par l’Etat avec la crise dans la vallée du Ntem et le refus des populations de laisser l’état concéder 66 000 hectares de terre à l’entreprise Néo Industries.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview de Louis Marie Kakdeu, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, quelques citations fortes entendues lors de cette interview:

« Formellement la terre n’appartient pas aux populations ».

« Pour améliorer son classement à l’indice Doing Business depuis une dizaine d’années, le Cameroun veut assainir le climat des affaires et il fallait lutter contre la corruption. Il y’avait généralement arnaque entre les investisseurs et les propriétaires terriens. D’où la décision de l’Etat de classer des terres ».

« L’Etat veut constituer des réserves foncières pour éviter que les investisseurs soient arnaqués par les populations ».

Chefs traditionnels de la Vallée du Ntem

« Il n’y a pas eu une démarche participative de la part de l’Etat pour associer les populations à la gestion de la terre et c’est ce qui pose problème »

« Si là-bas dans la Vallée du Ntem, l’investisseur avait par exemple proposé aux populations d’entrer dans le capital de l’entreprise en échange de leurs terres, ça aurait été intéressant car ils en auraient profité sur des générations ».

« pour résoudre le problème c’est de reconnaître la propriété coutumière sur la terre »

« Vous ne pouvez pas savoir à qui la terre appartient. Si elle appartient à l’Etat, pourquoi indemnise t’on les populations ? Et si elle appartient aux populations, pourquoi ne peuvent ils pas entrer en sa possession ? »

« Pour moi le moyen le plus facile pour résoudre le problème c’est de reconnaître la propriété coutumière sur la terre… Cela s’est fait dans des pays comme le Rwanda ou l’Ouganda ».

« Nous ne pouvons pas continuer dans un régime foncier qui crée des crises et des conflits ».

Transcription: Yvan Njuplong

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

🔴 Musique: Lesline, …sur le chemin du succès.

C’est une pépite, une jeune louve aux dents très longues qui confirme la maxime selon laquelle : « aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre d’années »

Publié

Le

Par

Après plusieurs collaborations avec les artistes Blaise B, Ewube, Galtic dans le titre « stand for peace », Lesline a décidé de se frayer son chemin dans le monde artistique et du show bizness.

« Elle pourra s’exprimer à travers sa musique, comme une artiste à part entière. Car, on ne la connaît aujourd’hui que par les chansons qu’elle a reprises »

Au demeurant, sans être dans une demeure mais sur la voie de l’excellence, elle a convié la presse le samedi 12 septembre  2020 à l’espace « La Vie Zoe » à Douala – Makepe pour présenter son single « I DO » et le visionnage en privé du clip de ce single dont la sortie officielle est prévue pour le 29 septembre courant sur sa chaîne Youtube et toutes les plateformes de téléchargement légal.

Pour la circonstance, la diva Lesline était accompagnée de Thierry Hiol représentant sa maison de production Niki Heat Entertaitment, de son manager Dibenja toujours au four et au moulin. La musique seule est un langage universel et n’a point besoin d’être traduite. C’est que par elle, l’âme parle à l’âme. Et Lesline l’a si bien compris.

« I DO »

Lors de la communion avec les hommes de médias, on a pu revivre à l’écran son parcours à « The voice Afrique Francophone  2016 » et aussi la reprise qu’elle a faite du son « My way » de Stanley Enow. Une vidéo qui engendre une pluie d’ovations dans la salle. L’événement se poursuit à travers la diffusion d’un film de 10 minutes qui présente les coulisses du tournage du titre en promotion : « I DO ». Par la suite, Thierry Hiol dans une brève allocution précise au nom du label qu’il représente leur souhait de donner, à travers Lesline, aux mélomanes ce qu’ils recherchent. « Elle pourra s’exprimer à travers sa musique, comme une artiste à part entière. Car, on ne la connaît aujourd’hui que par les chansons qu’elle a reprises », dit-il en substance.

Le visionnage privé et exclusif du son se fait dans un contexte particulier. C’est par vagues de 10 personnes qu’elle s’effectue dans une salle au premier étage. Pendant ce même moment, un casse-croûte et une boisson sont offerts à tous les invités. Après avoir répondu à quelques questions, Lesline a proposé un « live show », pour le bonheur des invités. La séance photo marquera la fin de ce rendez-vous.

Paul Marcel MBEMBE /Elvira EWANE (stagiaires)

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

⏯️ Dr Joseph M. Eboa: « La richesse n’est pas la quantité d’argent que vous avez, mais combien d’argent vous avez mis de côté »

Doctor of Divinity de American Fellowship, et compte 17 ans d’expérience en tant que Salarié chez Orange, McCann, FCB et Accent Com, 15 ans d’expérience en tant qu’entrepreneur au Cameroun, Côte d’Ivoire, Sénégal et Burkina Faso, Life Coach certifié Udemy, Investisseur boursier sur les actions américaines et les matières premières comme le pétrole, le gaz naturel et le sucre, l’argent et l’or, auteur de plusieurs livres et Ebooks.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview du Dr Joseph Marcel Eboa, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, quelques citations et attitudes du Dr Eboa entendues lors de cette interview:

« La richesse, ce n’est pas la quantité d’argent, c’est le temps  »

« La richesse c’est pas la quantité d’argent que vous avez, mais c’est combien vous avez de côté »

« Si vous voulez être riche, le secret c’est de dépenser moins que ce que vous gagnez »

 » Il y a trois catégories de pauvreté qui définissent le comportement de certaines personnes en société. »

 » La richesse c’est le temps à court terme »

« Notons qu’il ya deux types de revenus : les revenus d’exploitation et les revenus passifs »

 » Il faut mette en place trois types de comptes pour pouvoir épargner, le compte courant et les sous comptes le premier étant le premier sous compte étant le compte de dépôt et le second le compte d’épargne »

« L’argent n’est pas fait pour manger seulement, mais pour se faire fructifier »

« La liberté financière est liée au revenu passif »

« La liberté est dans les revenus passifs »

« L’intelligence financière est là capacité à vivre des revenus passifs »

En tant que Formateur en entreprise et en trading boursier, promoteur du mouvement www.euneetmillionnaire.com, les livres de Joseph Marcel Eboa dont « les finances selon Dieu » et « Cultiver un Etat d’esprit de richesse disponible » sont en téléchargement sur www.josepheboa.com

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES