Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯️ Elimby Lobé: « Maurice Kamto cherche déjà à renverser le régime. Ce qui est interdit dans tous les pays du monde »

Abel Elimby Lobe est un homme politique, ancien conseiller municipal à la Commune de Douala VI et promoteur du mouvement KAWTAL. Il était l’invité de la matinale d’ABK Radio. Il est revenu sur plusieurs sujets d’actualité

Publié

Le

Elimbi Lobe

Pour réécouter en intégralité l’interview de Abel Elimby Lobé sur ABK, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, quelques attitudes de Abel Elimby Lobé lors de cette interview:

« Les chefferies traditionnelles se vendent aujourd’hui et on les achète chez ceux qui ont le pouvoir de les installer. C’est cela qui gâte ces institutions ».

« La ville de Douala ayant grandi, on a l’impression que tout le monde réside dans cette ville comme tout le monde. Mais tout le monde n’est pas à Douala comme tout le monde. Il y a ceux qui sont dans leur village à Douala »

« un chef de quartier n’est pas un chef traditionnel, mais un chef administratif »

« La chefferie ne dépend pas du nombre, elle dépend de l’attachement à la terre et aux traditions »

« Le chef administratif d’un territoire c’est le sous-préfet. On veut créer un autre type de chefferie au détriment de la chefferie traditionnelle. On ne peut pas instituer des chefs administratifs autres que les chefs traditionnels »

« Je pense que c’est une énième bêtise que ce monsieur (Maurice Kamto, ndlr) fait. C’est ce qui le caractérise le plus dernièrement. Et c’est ce qui fait dire que c’est un mauvais opposant, il aurait dû rester où il était dans le régime »

« Quand il était doyen d’une faculté, c’est parce qu’il était dans le régime. Maintenant, il fait des choses qui donnent l’impression que dans ce parti personne ne réfléchit »

« Monsieur Kamto n’a aucun conseiller municipal. Il ne sera donc pas aux élections régionales. Il veut peut être qu’on lui fabrique une loi pour qu’il soit aux élections régionales »

« Kamto a été à une élection alors qu’il y’avait la guerre. Il a dit avoir gagné cette élection où les anglophones ne sont pas allés voter. Donc justifier son boycott par les motifs qu’il avance n’est pas pertinent comme argument »

« Monsieur Kamto et son parti se sont mis dans une situation où ils ne peuvent plus gagner d’élection ».

« Monsieur Kamto depuis un certain temps cherche à renverser le régime. Ce qui est interdit dans tous les pays du monde »

« Je suis pour qu’on organise l’élection régionale. L’opposition doit assumer les conséquences de son impréparation et de sa mauvaise stratégie électorale. Les conséquences du désordre doivent être l’ échec. »

« Je vais demander aux militants du SDF de ne pas céder à des mots de désobéissance. Ce n’est pas à monsieur Kamto qui était de ceux qui nous battaient et nous torturaient dans les années 90 de nous donner la conduite à tenir »

Transcription Yvan Njuplong

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

☕ L’ Info en 89 secondes du 28 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Opération Bamenda Clean : Le Barreau du Cameroun dénonce les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations.

L’opération «Bamenda Clean» est en cours dans la capitale régionale du Nord-Ouest depuis le 7 septembre 2020. Une opération lancée par l’armée après une série d’assassinats de civils et des éléments des forces de défense et de sécurité par des présumés séparatistes. Mais aussi des vols, pillages, braquages de banques et magasins. Seulement, moins de deux semaines après le lancement de l’opération, des membres du Barreau du Cameroun expriment leurs inquiétudes. Dans une correspondance au procureur général près la Cour d’Appel du Nord-Ouest, Me Mbah Eric Mbah, représentant du bâtonnier de l’Ordre des avocats dans la région du Nord-Ouest, et Me Akum Michael Nche, membre du conseil de l’Ordre des avocats du Cameroun et trésorier national du Barreau, dénoncent les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations. «L’opération Bamenda clean sur le terrain est largement caractérisée par des intimidations, extorsions, agressions et tortures, arrestations illégales et détentions dans des endroits secrets, ce qui porte une atteinte grave au respect et à la protection des droits de l’homme. » disent-ils.

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’ Info en 89 secondes du 25 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Un SDF succombe à ses blessures à Douala

Le corps sans vie du nommé Aboubakar, âgé d’environ 40 ans  a été découvert  tôt ce matin au lieu dit terminus dans le 3e arrondissement de la ville de Douala. L’homme très malade était interné dans une formation hospitalière pour cause de blessures à la jambe droite. Ce sans domicile fixe a trouvé la mort dans la nuit de jeudi à vendredi et ce sont les commerçants qui ont découvert sa dépouille ce matin.

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES