Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔴 INONDATIONS À DOUALA 5è: ABK Radio et le Groupe Santa Lucia réconfortent les sinistrés

Les deux structures se sont alliées pour offrir des provisions aux populations du quartier Sable, après la pluie qui a provoqué une inondation dans la zone ce 10 septembre.

Publié

Le

De vifs sourires se dessinent sur les visages des récipiendaires. La pluie a cessé, l’eau a baissé,  bien que des marres occupent  encore la voie publique. Il est 15 heures quand le véhicule de couleur rose du complexe Santa Lucia parcourt les ruelles du quartier Sable, près de Bonamoussadi. Escorté par une vingtaine de personnes parmi lesquelles les employés d’ABK Radio, les chefs de départements et les académiciens, ce véhicule contient des sacs chargés de vivres pour les habitants, victimes de l’inondation. Tous arborent des masques faciaux marqués du logo de la radio.

Les paquets contiennent les produits tels que du riz, de l’huile végétale, du pain, du sucre, du lait, des biscuits entre autres. Ils évoluent en file indienne dans les rues du quartier, pour distribuer les dons. Devant chaque ménage où les donateurs s’arrêtent, ils cherchent à rencontrer le parent ou autre responsable de la maison pour lui remettre le paquet réservé. L’initiative vient d’une collecte lancée lors de l’émission matinale. Les auditeurs ont contribué financièrement pour accompagner les initiateurs du projet dans leur action.

Les remerciements n’en finissent pas. La coalition ABK Radio – Santa Lucia reçoit des mots de bénédiction et d’encouragement de part et d’autres dans le quartier. Les populations ne manquent pas, par la même occasion de dire devant les caméras de la chaîne, ce qu’ils attendent du gouvernement, pour résoudre ce problème d’inondations qui les frappe régulièrement. Ils en souffrent depuis le 21 août dernier. Cet accompagnement témoigne de la compassion que les deux entreprises et les auditeurs de la radio présentent vis-à-vis des sinistrés. La visite du gouverneur du Littoral quelques minutes après, donne davantage d’espoirs pour un avenir meilleur aux populations de la zone.

Paul Marcel MBEMBE ( stagiaire )

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

☕ L’ Info en 89 secondes du 28 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Opération Bamenda Clean : Le Barreau du Cameroun dénonce les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations.

L’opération «Bamenda Clean» est en cours dans la capitale régionale du Nord-Ouest depuis le 7 septembre 2020. Une opération lancée par l’armée après une série d’assassinats de civils et des éléments des forces de défense et de sécurité par des présumés séparatistes. Mais aussi des vols, pillages, braquages de banques et magasins. Seulement, moins de deux semaines après le lancement de l’opération, des membres du Barreau du Cameroun expriment leurs inquiétudes. Dans une correspondance au procureur général près la Cour d’Appel du Nord-Ouest, Me Mbah Eric Mbah, représentant du bâtonnier de l’Ordre des avocats dans la région du Nord-Ouest, et Me Akum Michael Nche, membre du conseil de l’Ordre des avocats du Cameroun et trésorier national du Barreau, dénoncent les abus des Forces de Maintien de l’Ordre sur les populations. «L’opération Bamenda clean sur le terrain est largement caractérisée par des intimidations, extorsions, agressions et tortures, arrestations illégales et détentions dans des endroits secrets, ce qui porte une atteinte grave au respect et à la protection des droits de l’homme. Â» disent-ils.

Precedent1 de 13
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

L'INFO EN 89 SEC.

☕ L’ Info en 89 secondes du 25 Septembre 2020

Publié

Le

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Un SDF succombe à ses blessures à Douala

Le corps sans vie du nommé Aboubakar, âgé d’environ 40 ans  a été découvert  tôt ce matin au lieu dit terminus dans le 3e arrondissement de la ville de Douala. L’homme très malade était interné dans une formation hospitalière pour cause de blessures à la jambe droite. Ce sans domicile fixe a trouvé la mort dans la nuit de jeudi à vendredi et ce sont les commerçants qui ont découvert sa dépouille ce matin.

Precedent1 de 12
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES