Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

CYCLISME: Le grand prix Chantal Biya reporté

L’édition de 2020, de cette compétition qui voit le jour en 2001 est reprogrammée, en raison du Coronavirus qui continue à faire des ravages dans le monde.

Publié

Le

Logo du Grand Prix Chantal Biya

La 20e édition du grand prix Chantal Biya ne se tiendra pas en 2020. La compétition qui a lieu tous les ans ne pourra pas respecter la tradition. La fédération camerounaise de cyclisme (FCC) a annoncé par un communiqué le 22 septembre, que la course initialement prévue du 18 au 22 novembre 2020 est renvoyée à une date ultérieure.

La pandémie de la Covid19 impose encore de nombreuses restrictions, notamment celle de l’interdiction de rassemblement. Cette résolution du report de la course est prise après proposition du président de l’Union cycliste internationale (UCI). La proposition stipule que le renvoie de l’édition de 2020 n’empêche pas que celle de 2021 se tienne. Les deux pourraient donc avoir lieu la même année sans le moindre problème.

Les participants à la course à vélo viennent souvent de tous les coins de la planète. Elle est encadrée par l’UCI depuis l’année 2006 et réunit à la fois les amateurs et professionnels du cyclisme. Le dernier vainqueur du tour est l’algérien Azzedine Lagab. Parmi les différents gagnants du grand prix qui porte le nom de la première dame camerounaise, le néerlandais Peter Van Agtmaal et le camerounais Yves Ngue Ngock partagent le record de récompenses avec 2 victoires chacun.

Paul Marcel MBEMBE (Stg)

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 31 Juillet 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Société : 39 sacs de chanvre indien découverts dans un magasin dans l’Extrême-nord du pays.

Le gardien et le convoyeur d’un magasin ont été arrêtés à la suite de la perquisition de ce magasin à Laka à Kousseri dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord. Les éléments de la brigade de gendarmerie en collaboration avec ceux du Bataillon d’intervention rapide y ont trouvé 39 sacs de 9 kilogrammes de chanvre indien en provenance de Douala. Les deux suspects sont devant la justice et une enquête a été ouverte dans le but de démanteler ce réseau.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours à l’employeur pour introduire son travailleur à la CNPS après l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, élève administrateur du travail et de la prévoyance sociale à l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte réparation des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit à la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais après, elle va récupérer les frais à l’employeur et pousser celui-ci à s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour répondre aux problèmes des la précarité une fois à la retraite ou alors à la suite d’un accident de travail qui lui coûte sa mobilité de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur à la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salarié peut lui-même aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES