Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔮 EMMANUEL MVE ELEMVA : « Une rĂ©gion veut faire main basse sur tout le Football Camerounais »

Dans un entretien accordĂ© Ă  Philippe Boney, le premier capitaine de l’Ă©quipe nationale de football du Cameroun (les lions indomptables) Emmanuel Mve Elemva se prononce sur la situation conflictuelle qui rĂšgne actuellement entre la fĂ©dĂ©ration camerounaise de football et la LFPC.

Publié

Le

L’ancien capitaine des Lions Indomptables pointe ouvertement un doigt accusateur vers Franck Happi qui selon ses dires, s’agite afin de prendre les rĂȘnes de la ligue de football professionnel.

« Je suis surpris par l’agitation organisĂ©e par monsieur Franck Happi qui pour les moins naĂŻfs, comprendront le plus rapidement possible qu’il y a un agenda cachĂ© derriĂšre cette agitation ».

“Le Canon se dĂ©solidarise totalement de la prise de position de M. Franck Happi, prĂ©sident de l’Union sportive de Douala. Nous ne partageons pas son point de vue. Le TAS a pris une dĂ©cision, le gouvernement de la RĂ©publique a pris acte et a mis en place tout un comitĂ© pour l’application de cette sentence. Le gouvernement mĂšne Ă  bien la mission qui lui a Ă©tĂ© confiĂ©e avec ce comitĂ© et nous souhaitons que la ligue et la fĂ©dĂ©ration trouvent un terrain d’entente dans le cadre de l’application de la dĂ©cision du TAS. Je suis surpris par l’agitation organisĂ©e par monsieur Franck Happi qui pour les moins naĂŻfs, comprendront le plus rapidement possible qu’il y a un agenda cachĂ© derriĂšre cette agitation. Monsieur Franck Happi prend des libertĂ©s. Vouloir saborder la ligue est tout Ă  fait incomprĂ©hensible alors que le prĂ©sident de la ligue veut sauvegarder les intĂ©rĂȘts de la ligue. Ils ne cachent par leur intention de faire partir le GĂ©nĂ©ral (Semengue Ndlr). Ceci est malsain et je pense que leur attitude nous porte Ă  croire que l’agenda cachĂ© que j’ai Ă©voquĂ© est rĂ©el.

« Le prĂ©sident de la FĂ©cafoot est de l’Ouest, le prĂ©sident de l’ ANAFOOT est de l’Ouest, le prĂ©sident des associations des arbitres est de l’Ouest, le prĂ©sident de l’association des entraĂźneurs est de l’Ouest et aujourd’hui, il est clair que monsieur Happi qui veut devenir le prĂ©sident de la ligue de football du Cameroun est de l’Ouest ».

Nous ne pouvons pas comprendre qu’une seule rĂ©gion de ce pays veut faire main basse sur le football camerounais. Le prĂ©sident de la fĂ©dĂ©ration camerounaise de football est de l’Ouest, le prĂ©sident de l’association des footballeurs est de l’Ouest, le prĂ©sident des associations des arbitres est de l’Ouest, le prĂ©sident de l’association des entraĂźneurs est de l’Ouest et aujourd’hui, il est clair que monsieur Happi veut qui veut devenir le prĂ©sident de la ligue de football du Cameroun est de l’Ouest. Je suis un ancien footballeur. Dans le football, il n’y a pas de tribalisme. Et justement je dĂ©nonce ceux qui veulent y apporter du tribalisme. Parce que vous et moi, personne ne peut comprendre ce genre d’attitude.“

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 16 Juin 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 10
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Culture : La fĂȘte de la musique rend hommage Ă  Manu Dibango

À l’occasion de la fĂȘte de la musique qui se cĂ©lĂšbre le 21 juin prochain, les activitĂ©s pour rendre hommage Ă  papa Groove le talentueux saxophoniste Camerounais dĂ©cĂ©dĂ© le 24 mars 2020 de suite de Covid19 s’ouvrent ce jour. L’artiste Manu Dibango puisque s’agit de lui sera cĂ©lĂ©brĂ© ce 16 juin jusqu’au 28 juin prochain dans les espaces culturels de la ville de Douala. Ce mercredi Ă  18h le cabaret la petite mĂ©tisse Ă  Bonandjo ouvre le bal des hommage avec du « World » et du « soul World ».

Precedent1 de 10
Utilisez ← → (les flĂšches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

âŻïž Dominique Yamb Ntimba : « Les enfants travaillent parce que c’est le seul moyen pour les parents de joindre les deux bouts »

Dominique Yamb Timba (PhD) est universitaire et consultant sur des questions d’économie et de politique? Il Ă©tait notre invitĂ© dans le cadre de la matinale d’ABK Radio au micro d’Achille Assako.

Publié

Le

Par

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Au sens de l’organisation Mondiale du Travail et de l’UNICEF, le travail des enfants c’est le travail salariĂ©, Ă©galement considĂ©rĂ© comme exploitation de l’enfant. Travail salariĂ©, c’est Ă©galement une certaine pĂ©nibilitĂ© du travail c’est ce que nous pouvons appelĂ© comme travail de l’enfant.

Un enfant est formĂ© comment c’est ça la rĂ©elle question. Chez nous c’est sur les aspects techniques qu’on forme les enfants par exemple accompagner ses parents au champ.

Chez nous, on parle plus d’apprentissage et non du travail des enfants. Mais un enfant qui fait tout Ă  la maison cela peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme l’exploitation de mĂȘme que ces enfants dans les mines et autres chantiers risquĂ©s.

Les enfants qui se livrent au commerce et autres tĂąches dans la rue pendant les vacances, c’est la faute au gouvernement. La maniĂšre dont un gouvernement traite ses enfants et ses femmes montre la gestion de ce gouvernement lĂ 

Les enfants sont dans la rue parce que c’est le seul moyen pour les parents de joindre les deux bouts. Les Camerounais travaillent beaucoup.

Chaque enfant qu’une moto renverse c’est la faute au gouvernement et il faudrait qu’on lui porte plainte.

Il faudrait que d’ici cinq ans, on ait plutĂŽt les enfants dans les parcs et ateliers pour se divertir, pour apprendre. L’Ă©tat doit prendre ses responsabilitĂ©s en main.

La question de fond c’est pas les parents, il ne faut pas accuser les parents. C’est le travail du gouvernement de veiller Ă  la sĂ©curitĂ© de tout un chacun. C’est le peuple qui travaille pour le gouvernement et la moindre des chose c’est que celui-ci prenne soin de ce peuple.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES