Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đŸ”” Tribune – DieudonnĂ© Essomba: « Kamto est un objet de diversion gouvernementale »

D’aprĂšs le chroniqueur de la chaĂźne de tĂ©lĂ©vision Vision 4, « Pour masquer leur Ă©chec, divertir l’opinion publique et rafraichir leur image usĂ©e auprĂšs de leur patron, l’entourage de Biya n’a trouvĂ© mieux que de nous fabriquer un Ă©pouvantail appelĂ© Maurice Kamto »

Publié

Le

A les croire, le Pr Maurice Kamto reprĂ©senterait un danger redoutable pour lequel il faut mobiliser toutes les ressources du pays. On lui prĂȘte d’inquiĂ©tantes connexions internationales tapies Ă  l’Occident et il disposerait de groupes armĂ©s, dissĂ©minĂ©s Ă  YaoundĂ© et Douala qui n’attendraient qu’un mystĂ©rieux signal pour en dĂ©coudre avec les institutions.

Pour accroitre la crĂ©dibilitĂ© de leur thĂšse farfelue, le gouvernement a fait appel Ă  des personnalitĂ©s mĂ©diatiques cĂ©lĂšbres pour leur Ă©loquence dogmatique, comme le Ministre-avocat Momo, le vice-recteur Owona Nguini ou les activistes Banda Kani et Elimbi LobĂ© qui distillent la sinistrose Ă  coups d’informations biaisĂ©es et alarmistes, donnant du Cameroun l‘image d’un pays sous la terreur d’un redoutable rebelle.

Tout cela c’est du pipo !

Le Pr Maurice Kamto ne reprĂ©sente rien au Cameroun ! C’est un imbĂ©cile qui Ă©tĂ© formĂ© dans des cercles ultra-tribalisĂ©s issus de la pensĂ©e dĂ©voyĂ©e de l’évĂȘque Ndogmo. Il a grandi et Ă©voluĂ© avec une idĂ©e particuliĂšre de sa communautĂ© soi-disant la plus nombreuse et la plus dynamique, et dont la vocation est de prendre le pouvoir de l’État par la dĂ©mographie ou par la force.

Nonobstant l’entĂȘtement du noyau le plus extrĂ©miste de ce groupe, les plus intelligents ont pris acte qu’ils vivaient dans une pure illusion et se sont tassĂ©s.

Le Pr Maurice Kamto n’a aucun groupe armĂ© Ă  YaoundĂ©, ni Douala ni partout ailleurs ! De toutes façons, ses ouailles savent qu’au moindre geste, ils se feraient tailler en piĂšces et anĂ©antis.

Quant aux collusions avec les forces Ă©trangĂšres, c’est une pure fabrication. Les Ă©trangers sont tout de mĂȘme assez intelligents pour sĂ©lectionner l’individu sur qui s’appuyer pour dĂ©stabiliser un pays ! Ils ne choisiront pas n’importe quel tintin, notamment un imbĂ©cile qui porte les diplĂŽmes comme une antilope porte les cornes et prĂ©tend imposer les insurrections au mĂ©pris de la sociologie d’un pays !

En fait de soutien international, Le Pr Maurice Kamto ne peut compter que sur des rigolos comme lui Ă  l’instar de cet imposteur appelĂ© Amsterdam.

Le Pr Maurice Kamto a une idéologie dangereuse, mais du pont opérationnel, il ne représente aucun danger au Cameroun !

Évidemment que tout cela, le gouvernement le sait ! Ces Ministres sont beaucoup plus intelligents qu’on ne le croit, mĂȘme si leur intelligence est essentiellement tournĂ©e vers des fins malĂ©fiques.

Et comme ce gouvernement a Ă©chouĂ© partout, il a besoin d’un thĂšme de diversion, d’oĂč un scĂ©nario sophistiquĂ© fait de simagrĂ©es et de fake-news autour du Pr Maurice Kamto avec quatre objectifs :

  1. Entretenir dans l’opinion l’image du Pr Maurice Kamto comme un danger redoutable de maniĂšre Ă  empĂȘcher les Camerounais Ă  rĂ©flĂ©chir sur des problĂšmes importants comme la crise Ă©conomique, la situation des Grands Projets, l’émergence promise en 2035 et la crise anglophone
  2. Aiguillonner l’égo de Kamto et de ses partisans les plus obtus en leur faisant croire qu’ils reprĂ©sentent quelque chose, de maniĂšre Ă  les inciter Ă  davantage de provocation et d’entretenir ainsi de maniĂšre itĂ©rative la diversion
  3. Se prĂ©senter aux yeux de Biya comme de grands dĂ©fenseurs de son pouvoir dans l’espĂ©rance d’ĂȘtre appelĂ©s ou reconduits dans un poste ministĂ©riel
  4. Renforcer leurs poches Ă  travers la distraction d’une partie d’argent mobilisĂ© pour la prĂ©tendue lutte contre un dangereux ennemi.

Dieudonné ESSOMBA

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CULTURE & SOCIÉTÉ

âŻïž Jean François Bassong:  » la population doit d’abord compter sur elle mĂȘme en matiĂšre de sĂ©curité »

Jean François Bassong est spĂ©cialiste des questions de sĂ©curitĂ©. Il Ă©tait l’invitĂ© d’ABK Matin.

Publié

Le

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’interview de Jean François Bassong dans ABK Matin, cliquez sur le lien ci-dessous:

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

🔮 AndrĂ© Marie TALA: « A trois ans, je jouais dĂ©jĂ  du tambour »

Publié

Le

Par

ComparĂ© depuis ses dĂ©buts Ă  Stevie Wonder Ă  cause de leur handicap commun, la cĂ©citĂ©, AndrĂ© Marie Tala est un guitariste hors pair. Il prĂŽne les valeurs humaines de paix, de concorde et d’amour. Son album Koungne (Amour et IntĂ©gration) est un message pour la nouvelle gĂ©nĂ©ration africaine. On y trouve des sonoritĂ©s africaines teintĂ©es de pop, de funk, de rap, 
, en un mot le monde musical de AndrĂ© Marie Tala.

NĂ© le 29 octobre 1950 Ă  Bandjoun, jouant du Tchamassi (Afro Jazz) il est nĂ© de pĂšre et de mĂšre banjoun village situĂ© Ă  Ouest du Cameroun, Tala perd sa mĂšre Ă  l’ñge de quatre ans et son pĂšre douze ans plus tard. Il fabrique sa premiĂšre guitare Ă  base de fil nylon et s’applique Ă  imiter le plus fidĂšlement possible les rythmes qui berçaient son enfance. A l’ñge de dix sept ans, il succombe Ă  la dĂ©ferlante de la chanson française. C’est l’époque yĂ©yĂ© .

De tous les chanteurs, c’est Ă  Johnny Hallyday que va sa prĂ©fĂ©rence. InfluencĂ© par ces sonoritĂ©s et accords nouveaux, il fonde son premier groupe musical, les ”Rock Boys” avec lequel il interprĂšte ses premiĂšres compositions : les peines du travail, honore ton pĂšre et ta mĂšre. Le succĂšs est immĂ©diat. Suivent alors les premiers contrats et concerts Ă  travers l’Afrique. Les ”Rock Boys’’ deviennent les «Black Tigers» avec pour guitariste un jeune, Sam Fan Thomas. À vingt ans, sa rencontre avec Manu Dibango est dĂ©terminante.

Ce dernier lui conseille de se tourner vers les maisons de disques françaises. GrĂące Ă  la solidaritĂ© des membres de sa famille, il s’envole pour Paris et signe un contrat avec Decca. Tala compose alors les titres Sikati, Potaksina et surtout Namala Ă©bolo : plus de cent mille disques vendus.

Tala va dĂ©finitivement asseoir sa notoriĂ©tĂ© en 1973 avec l’album Hot Koki, succĂšs international qui va lui valoir d’ĂȘtre plagiĂ© par James Brown au sommet de son art sous le titre «The Hustle». En 1978, aprĂšs quatre annĂ©es d’ñpres combats juridiques, la justice lui donne raison et condamne James Brown Ă  lui reverser la totalitĂ© de ses droits.

Par ailleurs, en 1974, il compose la Bande originale du film Pousse-pousse du rĂ©alisateur camerounais Daniel Kamwa. ComparĂ© depuis ses dĂ©buts Ă  Stevie Wonder Ă  cause de leur handicap commun, la cĂ©citĂ©, AndrĂ© Marie Tala est un guitariste hors pair. Il prĂŽne les valeurs humaines de paix, de concorde et d’amour.

Son album Koungne (Amour et Intégration) est un message pour la nouvelle génération africaine. On y trouve des sonorités africaines teintées de pop, de funk, de rap, 


En 2012 AndrĂ© Marie Talla ouvre une Ă©cole de musique Ă  Douala avec l’aide du groupe Bocom petroleum.

Distinctions et décorations

  • Prix de la jeune chanson francophone – DĂ©cernĂ© 9 fĂ©vrier 1978 par le maire de Paris.
  • Prix Charles Humelle – DĂ©cernĂ© en 1980 par la SACEM
    Epi d’Or – FENAC (Festival National des Arts et de la Culture du Cameroun) en dĂ©cembre 1998
  • Meilleur chanteur de variĂ©tĂ©s pour l’Afrique Centrale – Koras
    2000 – Sun City (Afrique du Sud)
  • Chevalier de l’ordre de la valeur du Cameroun

Discographie

  • 1975 : Hot Koki
  • 1975 : Djamena
  • 1976 : Black Woman
  • 1978 : Arabica
  • 1978 : Super Tchamassi – Prix de la jeune chanson
  • 1979 : Special Tchamassi
  • 1980 : Notre fille – Musique de film
  • 1981 : Tala
  • 1982 : Tu m’as menti
  • 1983 : Binam
  • 1985 : Je vais Ă  YaoundĂ©
  • 1985 : Mother Africa
  • 1987 : Celle qui t’a aimĂ©
  • 1988 : Qui saurait me dire
  • 1988 : Shake Shake
  • 1993 : Ben Skin
  • 1998 : Koungne

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES