Nos réseaux sociaux

BLOG

đŸ”” Dr Richard Makon: « A l’Ă©cole, j’Ă©tais nul, mĂ©diocre, un Ă©lĂ©ment perturbateur, un enfant nuisible »

Voici l’histoire ahurissante des anciens bulletins de notes de Richard Makon livrĂ©s Ă  ses Ă©tudiants. Richard Makon est Docteur / PhD en Droit International, Expert/Consultant en Droit des investissements et Leadership.

Publié

Le

Le commun des mortels croit dur comme fer que lorsqu’on est Docteur, a fortiori enseignant d’universitĂ©, cela signifie qu’on est intelligent, et surtout que notre titre de Docteur dans une discipline donnĂ©e sanctionne un parcours brillant.

« Nombreux d’entre les titulaires de doctorat, et moi le premier, sont de grands « forceurs »

C’est une grave mĂ©prise, car en rĂ©alitĂ© devenir Docteur est moins une question d’intelligence que de rĂ©sistance et de persĂ©vĂ©rance. Nombreux d’entre-nous, et votre humble serviteur le premier, sont de grands « forceurs » (des forçats mĂȘme peut-ĂȘtre), que la grĂące de Dieu et une faible dĂ©termination ont sauvĂ© des voies de la perdition.

TrĂšs peu sont des Docteurs et universitaires qui ont eu un parcours brillant (il y en a Ă©videmment, j’en connais quelques rares), il n’y a qu’Ă  voir l’Ă©tat de nos productions, de nos activitĂ©s, de nos institutions, de nos pays et du monde pour s’en convaincre ! Notre pays et le monde se portent mal en grande partie Ă  cause de nous. Et je prends humblement et en responsabilitĂ© toute ma part dans ce dĂ©sastre.

Mes étudiants, eux aussi, le pensaient. Il faut dire que beaucoup de mes collÚgues ne les ont pas vraiment aidé dans ce sens.

Mais mal leur en a pris, les pauvres. Il y a quelques semaines j’ai prĂ©sentĂ© quelques uns de mes bulletins de notes Ă  mes Ă©tudiants de Master. Des bulletins de 1Ăšre et Terminale, et des relevĂ©s de notes de 1Ăšre annĂ©e jusqu’Ă  l’annĂ©e de DEA. J’ai failli causer un sĂ©isme.

Voici quelques uns des constats les plus saillants qu’ils ont fait aprĂšs un examen minutieux du « prĂ©cieux sĂ©same » :

1- J’ai redoublĂ© Ă  trois (03) reprises (ce qui reste du moins une statistique honorable),

2- Je n’ai jamais eu « le malheur » d’ĂȘtre 1er de ma classe (ce qui est un exploit que beaucoup m’envient),

3- J’ai Ă©tĂ© le champion incontestĂ© des 10 et 11 de moyenne (toujours combattu par mes camarades mais jamais abattu ni dĂ©trĂŽnĂ©),

4- J’ai battu tous les records des heures d’absence, de corvĂ©es, et emportĂ© de haute lutte le prix du plus grand nombre de mise Ă  pied en un trimestre en classe de 1Ăšre (je suis certain de n’avoir pas Ă©tĂ© dĂ©trĂŽnĂ© jusqu’Ă  ce jour),

5- J’ai bĂ©nĂ©ficiĂ© du rare privilĂšge d’ĂȘtre le rat de laboratoire de toutes les expĂ©rimentations des commentaires d’enseignants sur un bulletin : « nul, mĂ©diocre, affligeant, dĂ©sespĂ©rant, Ă©lĂ©ment perturbateur, enfant nuisible, Ă©lĂšve Ă  exclure dĂ©finitivement, individu dangereux et hostile Ă  l’autorité », etc. (et j’ai gardĂ© les plus trash),

6- Je suis subitement et bizarrement devenu « intelligent » à partir du DEA (je trompe mon monde).

« il n’y a pas d’enfant irrĂ©cupĂ©rable dans une famille ou une sociĂ©tĂ©, juste de pauvres diables mal orientĂ©s, mal encadrĂ©s ou sans motivation particuliĂšre »

À la fin de cet exercice, j’ai expliquĂ© Ă  cette belle jeunesse « choquĂ©e » par ces rĂ©vĂ©lations que rien n’est figĂ© dans la vie d’un ĂȘtre humain, et que tout peut arriver, tout peut changer, Ă  tout moment, il suffit juste d’y croire :

  • d’abord parce que si l’on croit en Dieu et en soi, et si l’on travaille dur, on peut devenir Ă  tout moment une meilleure version de soi-mĂȘme,
  • ensuite parce qu’il n’y a pas d’enfant irrĂ©cupĂ©rable dans une famille ou une sociĂ©tĂ©, juste de pauvres diables mal orientĂ©s, mal encadrĂ©s ou sans motivation particuliĂšre,
  • enfin parce que l’Ă©chec est le sillon sur lequel bourgeonne le succĂšs, et les Ă©checs bien compris d’aujourd’hui nous prĂ©parent aux grandes rĂ©ussites de demain!

C’est assurĂ©ment la meilleure introduction de cours qu’il m’ait Ă©tĂ© donnĂ© de faire depuis que j’ai cette grĂące d’enseigner.

J’ai Ă©tĂ© le 1er enseignant qui n’Ă©tait pas 1er de toutes ses classes. J’ai Ă©tĂ© le tout 1er enseignant, pour ces jeunes, Ă  se fĂ©liciter de ses nombreux Ă©checs, et Ă  leur montrer qu’avec de la volontĂ©, de la foi, du travail, du courage, de la persĂ©vĂ©rance, l’aventure humaine est le champ de tous les possibles.

Richard Makon, PhD

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BLOG

đŸ”” Opinion – Faustin Etouke : « Il y a dans notre pays des intelligences mĂ©diocres qui se cachent dans les cercles Ă©sotĂ©riques »

Faustin Etouke est un DiplÎmé du génie industriel, Président du Cercle Culturel Inter-Académique,
Enseignant honoraire de science politiqu et ThĂ©ologien. Il Ă©met qui La science est une activitĂ© qui n’a de pertinence que si elle est socialisĂ©e

Publié

Le

Par

La science est comme un patois ou comme un jeu et en tant que telle, mĂȘme si les rĂšgles de certains jeux ne peuvent pas ĂȘtre apprises Ă  la va-vite en quelques jours, tout comme il n’est pas possible d’apprendre Ă  parler un patois en quelques jours, il n’en demeure pas moins que TOUT LE MONDE peut apprendre Ă  parler un patois ou les rĂšgles d’un jeu, et donc subsĂ©quemment que la science ne doit plus ĂȘtre mystifiĂ©e par des individus aux Ă©gos surdimensionnĂ©s


À titre d’illustration pour un patois retrouvĂ© sur le sol de notre pays, mĂȘme s’il n’est pas usitĂ© par la totalitĂ© des Camerounais, le fulfudĂ© ne serait d’aucune pertinence s’il n’Ă©tait pas parlĂ© par plusieurs personnes !

Si le patois scientifique n’est usitĂ© que par quelques individus dans une communautĂ©, ils finiront immanquablement par devenir un cercle Ă©sotĂ©rique, avec toutes les dĂ©rives qui vont avec, comme on peut le constater avec les Francs-maçons


C’est donc en connaissance de cause que, soirs et matins, l’Ă©pistĂ©mologue s’efforce inlassablement de socialiser la grammaire scientifique, ET TRÈS SINCÈREMENT, cela devient bizarre et ubuesque, quand ce sont des gens regardĂ©s comme scientifiques, qui au lieu de l’imiter, rament plutĂŽt Ă  contre-courant de cet investissement sociĂ©tal


Afin que nul n’en ignore, si de brillants esprits Camerounais comme Abdon Atangana ne peuvent vĂ©ritablement se dĂ©ployer qu’en dehors du territoire camerounais, C’EST PARCE QU’IL Y A, DANS NOTRE PAYS, DES INTELLIGENCES MÉDIOCRES QUI SE CACHENT DANS DES CERCLES ÉSOTÉRIQUES, ET QUI SURFENT SUR LE REPLI ETHNICO-TRIBAL ET LA CACOPHONIE DU RDPC, pour imposer la mĂ©diocratie en normes de rĂ©gulation sociale !

DEMANDONS-NOUS AVEC FORCE RÉPUBLICAINE


  • — Que fait Abdon Atangana en Afrique du Sud, comme si l’UniversitĂ© camerounaise avait des esprits mieux dotĂ©s que lui❓
  • — Que fait Achille Mbembe en Afrique du Sud, comme si l’UniversitĂ© camerounaise avait des esprits mieux dotĂ©s que lui❓
  • — Que fait Simon Mougnol en Allemagne, comme si l’UniversitĂ© camerounaise avait des esprits mieux dotĂ©s que lui❓
  • — Que gagnent exactement ces gens encartĂ©s dans des cercles Ă©sotĂ©riques qui ont rĂ©ussi Ă  transformer un savant comme Owona Nguini en guignol mĂ©diatique❓
  • — Que gagnent exactement ces Francs-maçons tapis dans la haute administration camerounaise, et qui aprĂšs avoir fait convoquer Messanga Nyamding au SED, continuent de le harceler❓
  • — Quel est mĂȘme ce pays oĂč des intelligences mĂ©diocres et serviles croient pouvoir dominer des intelligences supĂ©rieures et libres❓❓

Par quel que bout qu’on le prenne, les tĂ©nĂšbres n’ont jamais eu la prĂ©sĂ©ance sur la lumiĂšre, et mĂȘme si j’Ă©vite de citer expressĂ©ment le nom du vieillard qui se croit possesseur de l’enseignement supĂ©rieur camerounais, il est grand temps que les joueurs de D2, voire mĂȘme D3 pour certains, libĂšrent le terrain pour les joueurs de D1


(Ă©) L’Ă©pistĂ©mologue
+237677173160
faustinetouke@yahoo.fr

Lire la suite

BLOG

đŸ”” Opinion – Cabral Libii : « Les complots, les intrigues et l’indiscipline nous Ă©loigneront du destin du PCRN »

Cabral Libii est PrĂ©sident National du Parti Camerounais pour la RĂ©conciliation Nationale et DĂ©putĂ© de la Nation Camerounaise. Il rĂ©agit Ă  l’actualitĂ© sur la tentative de dĂ©mission du maire PCRN d’Eseka par ses conseillers municipaux

Publié

Le

Par

13 conseillers municipaux de la commune d’Eseka ne veulent plus du maire Sylvain TJOCK du Parti camerounais pour la RĂ©conciliation Nationale (PCRN), ils sont allĂ©s jusqu’à saisir par voie de correspondance le prĂ©fet du Nyong et KellĂ©, Peter TIEH NDE, conviant l’autoritĂ© administrative Ă  une rĂ©union prĂ©vue mardi 16 mars 2021 dont l’objet Ă©tait « retrait de confiance au chef de l’exĂ©cutif communal d’EsĂ©ka » Sylvain Tjock.

De son cĂŽtĂ©, le prĂ©fet saisi a interpellĂ© le maire. Il a souhaitĂ© ĂȘtre renseignĂ© sur l’effectivitĂ© de la convocation de la rĂ©union qui devait se tenir dans sa commune, dans le cadre d’une assemblĂ©e extraordinaire et en lui exigeant une rĂ©ponse dans 24 heures. Jusqu’ici, les raisons pouvant justifier le dĂ©sir des conseillers municipaux de destituer le maire Sylvain Tjock n’ont pas encore Ă©lucidĂ©es.

Le prĂ©sident du PRCN a fait une sortie pour s’exprimer sur la question en ces termes :

Ce genre d’Ă©vĂšnement, la convocation d’un conseil municipal extraordinaire pour dĂ©barquer le Maire, doit ĂȘtre une alarme pour notre parti. Il s’agira de ne pas investir aux prochaines Ă©lections des militants qui songent Ă  dĂ©barquer le Maire au moindre malentendu, qui votent contre le parti ou qui lui causent un prĂ©judice irrĂ©parable, par des interventions mĂ©diatiques calamiteuses et des actes nĂ©gatifs


Vivement une formation des Ă©lus et des cadres sĂ©quencĂ©e sur cinq ans, par des gens Ă  l’expertise avĂ©rĂ©e. Le tout dans une stratĂ©gie bien huilĂ©e, qui sera menĂ©e d’une main de fer, pour atteindre nos objectifs majeurs.

Les complots Ă  la petite semaine, les intrigues et l’indiscipline nous Ă©loigneront du destin du PCRN.

ON NE FAIT PAS LA POLITIQUE AVEC L’AFFECT, IL FAUT PROTÉGER L’INTÉRÊT GÉNÉRAL EN SANCTIONNANT TOUS CEUX QUI NE SE CONFORMENT PAS AUX DIRECTIVES ET AUX INTÉRÊTS DU PARTI.

LES KAMERUNAIS NOUS REGARDENT


Soutien total Ă  Tjock Ngock Matip Sylvain, Maire Ă©lu d’Ezeka »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES