Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯️ Célestin Djamen: « Je parie que le MRC va tout faire pour participer aux élections en 2025 »

Célestin Djamen est homme politique qui a quitté le MRC le 14 Décembre 2020 pour dit-il lancer sa formation politique. Il était l’invité d’Achille Assako dans ABK Matin.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview de Célestin DJamen, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, quelques unes des phrases chocs entendues lors de cette interview:

 » J’avais dit, que je ne migrerai pas dans un 3ème parti. Aujourd’hui je peux vous annoncer que le dépôt de ma nouvelle fraction politique est déjà là. Il ne manque plus que la signature. »

 » Je vous avais dit que pour du point de vue idéologique, je n’avais pas de problème particulier avec le MRC; en revanche, j’avais aussi dit qu’un parti politique c’est aussi des actions politiques. Je m’étais donné donné du temps de réflexion, et comme j’attendais des réactions consciencieuses, cela ne s’est pas fait et j’ai pas pensé qu’on ne pouvait pas continuer. La seule conséquence politique valable était de rendre mon tablier. »

« Je suis un homme politique, naturellement je ne vais pas retourner dans la vie civile! »

Pour faire légaliser mon parti, je n’ai pas donné des gages de bonnes conduite. Voulez-vous dire par exemple, que le MRC avait donné des gages au gouvernement ? »

« Mon parti sera un parti comme les autres, mais un peu moins, car on entend faire la politique différemment. Le parti n’est pas l’Alpha et l’oméga, c’est juste un véhicule ».

« Le Cameroun est au dessus de tout! Le militant choisi son parti en fonction de l’idéologie et des statuts… Mon parti pour but final d’améliorer la vie des camerounais ».

« Je ne suis pas en train de stigmatiser tel ou tel autre parti. Mais il y a des camerounais qui brûlent des drapeaux, c’est inacceptable ! Je peux comprendre qu’il peut y avoir confusion; si la BAS se considère comme la société civile je trouve ça rigolo. »

« L’amour que nous avons pour notre pays n’est pas conditionnel ni conditionné par un gouvernement. »

« C’est tout a fait imbécile de boycotter les élections, c’est même stupide ! Je peux d’ailleurs vous prévenir qu’aujourd’hui le MRC prendra des dispositions pour se présenter aux prochaines élections en 2025. Je prends mon pari. Mais ils devront nous dire et nous démontrer pourquoi ils ont boycotté en 2020. »

« Aujourd’hui, on parle de tout et n’importe quoi ! On parle de transhumance politique, j’ai été au SDF 22 ans et au MRC 2 ans. Soyez juste ! Citez d’autres hommes politiques ce ne sont pas des inconnus mais des illustres; ne parlez pas que de Djamen »

Transcriptions Laila Djamilatou et Laure Manga

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 31 Juillet 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Société : 39 sacs de chanvre indien découverts dans un magasin dans l’Extrême-nord du pays.

Le gardien et le convoyeur d’un magasin ont été arrêtés à la suite de la perquisition de ce magasin à Laka à Kousseri dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord. Les éléments de la brigade de gendarmerie en collaboration avec ceux du Bataillon d’intervention rapide y ont trouvé 39 sacs de 9 kilogrammes de chanvre indien en provenance de Douala. Les deux suspects sont devant la justice et une enquête a été ouverte dans le but de démanteler ce réseau.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours à l’employeur pour introduire son travailleur à la CNPS après l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, élève administrateur du travail et de la prévoyance sociale à l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte réparation des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit à la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais après, elle va récupérer les frais à l’employeur et pousser celui-ci à s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour répondre aux problèmes des la précarité une fois à la retraite ou alors à la suite d’un accident de travail qui lui coûte sa mobilité de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur à la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salarié peut lui-même aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES