Nos réseaux sociaux

CULTURE & SOCIÉTÉ

đź”´ Culture – BOBI WINE : Un artiste reggae qui veut devenir prĂ©sident de l’Ouganda

Jamais un artiste de reggae n’avait autant defrayé la chronique du paysage politique de son pays.
Connaissez-vous BobiWine ? C’est un reggae-man ougandais, devenu dĂ©putĂ© en 2017 et aujourd’hui en lice pour l’Ă©lection prĂ©sidentielle de son pays.

Publié

Le

C’est le14 Janvier en effet qu’ont eu lieu les Ă©lections prĂ©sidentielles en Ouganda. Après 35 ans passĂ©s au pouvoir, le leader Yoweri Museveni n’entendait pas cĂ©der sa place Ă  une jeune garde et encore moins Ă  l’opposition. Il a emportĂ© cette Ă©lection dès le premier tour Ă  une large majoritĂ©, dans un contexte de rĂ©pression de l’opposition.

Gilet pare-balles, cible de tirs et arrestations de la part des autorités et forces de sécurité officielles

La campagne prĂ©sidentielle s’est dĂ©roulĂ©e dans un climat de violence extrĂŞme, en particulier contre son opposant principal BobiWine, qui doit depuis plusieurs semaines se protĂ©ger et porter constamment un gilet pare-balle. En effet, lui et son Ă©quipe sont rĂ©gulièrement la cible de tirs et d’arrestations de la part des autoritĂ©s et forces de sĂ©curitĂ© officielles …

Alors que les résultats de la présidentielle en Ouganda se faisaient encore attendre, Bobi Wine a revendiqué la victoire. Le chanteur de reggae devenu député, Robert Kyagulanyi de son vrai nom, a tenu vendredi 15 janvier une conférence de presse lors de laquelle il a assuré avoir « largement gagné »

BobiWine paye dĂ©jĂ  un lourd tribut pour libĂ©rer son pays de ce qui n’est qu’un semblant de dĂ©mocratie… EspĂ©rons qu’il ne le paye pas plus cher encore. Force Ă  lui et ses Ă©quipes.


« Je suis très confiant, nous avons largement vaincu le dictateur. (…) Nous avons certainement remportĂ© l’Ă©lection et nous l’avons largement remportĂ©e » a t’il dĂ©clarĂ©. Cela n’a bien Ă©videmment servi Ă  rien, la dĂ©faite de l’artiste ayant Ă©tĂ© constatĂ©e.

Brigadier Masamba

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PEOPLE

⏯️ Aveiro Djess: « J’ai vraiment eu peur de la rĂ©action de Clinton NjiĂ© après le titre eyeee »

J’Ă©tais invitĂ© en tant qu’artiste au mariage de Bassogog. Je suis arrivĂ©, Ă  ma grande surprise Clinton NjiĂ© y Ă©tais aussi, je me disais qu’il allait se vex (se fâcher), je flippais qu’il devait me faire des kankan ways … Pourtant c’est comme s’il m’attendais, la partie qui dit « j’allume mon tĂ©lĂ©phone je vois le way de Clinton Njié », il a demandĂ© au DJ de boucler dessus.

Publié

Le

Par

J’Ă©tais invitĂ© en tant qu’artiste au mariage de Bassogog. Je suis arrivĂ©, Ă  ma grande surprise Clinton NjiĂ© y Ă©tais aussi, je me disais qu’il allait se vex (se fâcher), je flippais qu’il devait me faire des kankan ways … Pourtant c’est comme s’il m’attendais, la partie qui dit « j’allume mon tĂ©lĂ©phone je vois le way de Clinton Njié », il a demandĂ© au DJ de boucler dessus.

L’intĂ©gralitĂ© de son passage Ă  l’antenne dans le lien ci dessous

🎙 Aveiro Djess, Artiste chanteur

Lire la suite

CULTURE & SOCIÉTÉ

đź”´ ABK STORY: LĂ©opoldine Doualla-Bell Smith, la première hĂ´tesse de l’air noire au monde.

LĂ©opoldine Emma Doualla-Bell Smith est la première hĂ´tesse de l’air noire au monde. NĂ©e en 1939 Ă  Douala au Cameroun, Ă  l’Ă©poque sous tutelle Française, Smith est une princesse de la famille royale de Douala au Cameroun petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell. Elle s’est vue offrir une opportunitĂ© rare d’emploi après l’Ă©cole dans sa ville natale, alors capitale de la colonie, pour servir d’hĂ´tesse au sol pour l’Union AĂ©romaritime de Transport (UAT), la compagnie aĂ©rienne desservant les routes africaines.

Publié

Le

Par

LĂ©opoldine Emma Doualla-Bell Smith est la première hĂ´tesse de l’air noire au monde. NĂ©e en 1939 Ă  Douala au Cameroun, Ă  l’Ă©poque sous tutelle Française, Smith est une princesse de la famille royale de Douala au Cameroun petite-fille de Rudolph Douala Manga Bell. Elle s’est vue offrir une opportunitĂ© rare d’emploi après l’Ă©cole dans sa ville natale, alors capitale de la colonie, pour servir d’hĂ´tesse au sol pour l’Union AĂ©romaritime de Transport (UAT), la compagnie aĂ©rienne desservant les routes africaines.

Après avoir obtenu son diplĂ´me d’Ă©tudes secondaires en 1956 Ă  l’âge de 17 ans, Smith a Ă©tĂ© envoyĂ©e Ă  Paris par Air France pour suivre une formation d’hĂ´tesse au sol, avant de passer Ă  l’UAT pour s’entraĂ®ner en vol. En 1957, elle commence Ă  voler comme hĂ´tesse de l’air avec l’UAT qui fusionnera plus tard pour faire partie de l’Union des Transports AĂ©riens (UTA). Ă€ l’Ă©poque, elle ne savait pas qu’elle faisait l’histoire en tant que première personne noire Ă  servir comme hĂ´tesse de l’air pour une compagnie aĂ©rienne. Elle a pris l’air l’annĂ©e prĂ©cĂ©dant Ruth Carol Taylor, qui est reconnue comme la première hĂ´tesse de l’air noire aux États-Unis. Le vol initial de Taylor a eu lieu le 11 fĂ©vrier 1958, sur un vol de Mohawk Airlines d’Ithaca, New York, Ă  New York.

En 1960, LĂ©opoldine a Ă©tĂ© invitĂ©e Ă  rejoindre Air Afrique, la compagnie aĂ©rienne crĂ©Ă©e pour desservir 11 nouvelles nations francophones indĂ©pendantes qui Ă©taient d’anciennes colonies de France. Elle Ă©tait la seule Africaine qualifiĂ©e dans une aviation française, sa carte d’identitĂ© d’emploi Ă©tait No. 001. Elle a Ă©tĂ© finalement promue au rang de première chef de cabine d’Air Afrique. Pendant les annĂ©es qu’elle a passĂ© comme hĂ´tesse de l’air, elle a survolĂ© toute l’Afrique et aussi loin que l’Australie.

Ă€ cause de la couleur de sa peau, certains passagers blancs la traitaient comme un paria mais les passagers Ă  la peau sombre accueillaient souvent très bien sa prĂ©sence. Smith a Ă©tĂ© victime d’harcèlements sexuels frĂ©quents. Une fois, elle a giflĂ© un homme blanc qui l’avait touchĂ© lĂ  oĂą il ne fallait pas.

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES