Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

đź”´ FECAFOOT: Seidou Mbombo Njoya et la FIFA Ă  la barre

Le TAS demande Ă  SEIDOU NJOYA de justifier sa prĂ©sence Ă  TSINGA et exige de la FIFA qu’elle se dĂ©termine par rapport au chaos qui règne dans le Footbal Camerounais !

Publié

Le

Dans des courriers adressĂ©s ce jour Ă  Seidou Mbombo Njoya et Ă  la Fifa, le Tribunal arbitral du Sport vient de replacer les choses Ă  l’endroit et entend siffler très prochainement (dans une dizaine de jours), la fin du dĂ©sordre qui règne dans le football camerounais.

A Seidou Mbombo Njoya, pièces jointes Ă  l’appui, le TAS demande de justifier le fait qu’il soit encore Ă  Tsinga et qu’il signe des documents au nom de la FECAFOOT alors mĂŞme que l’entièretĂ© du processus Ă©lectoral l’ayant conduit Ă  la tĂŞte de l’instance faitière du football camerounais a Ă©tĂ© annulĂ© par une sentence rendue le 15 janvier dernier.

Il lui est Ă©galement demandĂ© de donner son avis sur l’AG extraordinaire du 2 fĂ©vrier dernier qui aboutit Ă  la dĂ©signation d’un comitĂ© provisoire de gestion (CPG) avec Ă  sa tĂŞte le SĂ©nateur Albert Mbida. Les documents dans lesquels Seidou traite les membres de l’AG de 2009 de « personnes sans qualité » ont versĂ©s au dossier et Seidou est appelĂ© Ă  s’expliquer Ă  ce sujet.

A la Fifa (Fatma Samoura), le TAS demande de se prononcer sur le dĂ©sordre Ă  la Fecafoot. Notamment le fait que malgrĂ© une sentence qui annulĂ© le processus Ă©lectoral qui a conduit Ă  l’Ă©lection de Seidou Mbombo Njoya, la SG Fifa et Gianni infantino himself ont sciemment cru bon de laisser Ă  penser que le TAS avait dĂ©cidĂ© que l’exĂ©cutif en place devait conduire la transition alors qu’il n’en a jamais Ă©tĂ© question dans la dĂ©cision.

Le point 235 querellĂ© n’Ă©tant rien d’autre que des commentaires des juges arbitres. La Fifa devra aussi, sous 10 jours, se dĂ©terminer sur l’AG extraordinaire du 2 fĂ©vrier 2021 qui a aboutit Ă  la mise sur pied d’un CPG conduit par le SĂ©nateur Albert Mbida et dire qui fait exactement quoi Ă  la Fecafoot.

Ainsi, aussi bien Seidou Njoya que la Fifa, chacun devra s’expliquer sur des faits qui, depuis la sentence du 15 janvier 2021, frisent le ridicule et contribuent juste Ă  enfoncer un peu plus le football camerounais dans la tourmente.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK ACTU

⏯️ Michel ENYEGUE : « L’ACPMC n’a vu aucun appel d’offre concernant la communication du CHAN ce qui est illĂ©gal »

L’objet de notre mission est de pouvoir assurer un marketing au Cameroun qui soit performant d’oĂą l’observance de ce qui est pratiquĂ© pour le comparer aux standards de la profession.

Publié

Le

Par

A l’ACPMC on reçoit tous ceux qui exercent dans le marketing et la communication. Aujourd’hui on a près de 500 membres et la porte reste ouverte pour ceux qui souhaitent adhĂ©rer. Pour connaĂ®tre la stature de tout un chacun on se base sur leurs informations personnelles tel que le parcours professionnel et acadĂ©mique.

Notre rĂ´le c’est de montrer ce que prĂ©voit la loi par rapport Ă  notre profession et d’un point de vue purement lĂ©gal, au cours de la communication du CHAN2020 on a pas vu d’appel d’offre et les campagnes n’ont Ă©tĂ© signĂ©es par aucune agence au Cameroun.

Les cours du soir offert par L’ACPMC permettent Ă  nos membres d’amĂ©liorer leurs connaissances. Chaque jeudi du mois Ă  19h on a des experts qui viennent aider un certain nombre de nos membres Ă  perfectionner leurs techniques.

L’intĂ©gralitĂ© de son intervention dans le lien ci-dessous

🎙 Michel ENYEGUE, Membre de l’ACPMC (Association Camerounaise des Professionnels du Marketing et de la Communication)

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Charles Rollin OMBANG : « La RĂ©gionale s’ouvre Ă  son grand public pour permettre que n’importe qui puisse ĂŞtre actionnaire »

Cela entre dans notre politique et notre vision de crĂ©ation d’une banque. Existant depuis 28 ans dĂ©jĂ  comme Ă©tablissement de microfinance de 2e catĂ©gorie, il est temps que cet institut Ă©volue en Banque Universelle

Publié

Le

Par

Cela entre dans notre politique et notre vision de crĂ©ation d’une banque. Existant depuis 28 ans dĂ©jĂ  comme Ă©tablissement de microfinance de 2e catĂ©gorie, il est temps que cet institut Ă©volue en Banque Universelle. Ceci nous permet d’implĂ©menter une de nos valeurs. Nous n’avons pas peur d’entrer en bourse. Nos rĂ©sultats devront dĂ©sormais ĂŞtre publiĂ© Ă  la presse et nous voyons en cela une occasion de rĂ©aliser une banque millĂ©naire et d’ĂŞtre plus solide.

Insérer les camerounais dans ce projet est très important ça entre dans notre esprit du partage pour que tout un chacun puisse jouir de cette opportunité. Nous voulons avoir 15 milliards de francs de capital pour le confort de notre entreprise afin de permettre aux gens de gagner en action.

🎙 RĂ©vĂ©rend Charles Rollin OMBANG EKATH, Administrateur, Directeur GĂ©nĂ©ral de la RĂ©gionale d’Ă©pargne et de crĂ©dit

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES