Nos réseaux sociaux

BLOG

🔵 Opinion – Faustin Etouke : « Il y a dans notre pays des intelligences médiocres qui se cachent dans les cercles ésotériques »

Faustin Etouke est un Diplômé du génie industriel, Président du Cercle Culturel Inter-Académique,
Enseignant honoraire de science politiqu et Théologien. Il émet qui La science est une activité qui n’a de pertinence que si elle est socialisée

Publié

Le

La science est comme un patois ou comme un jeu et en tant que telle, même si les règles de certains jeux ne peuvent pas être apprises à la va-vite en quelques jours, tout comme il n’est pas possible d’apprendre à parler un patois en quelques jours, il n’en demeure pas moins que TOUT LE MONDE peut apprendre à parler un patois ou les règles d’un jeu, et donc subséquemment que la science ne doit plus être mystifiée par des individus aux égos surdimensionnés…

À titre d’illustration pour un patois retrouvé sur le sol de notre pays, même s’il n’est pas usité par la totalité des Camerounais, le fulfudé ne serait d’aucune pertinence s’il n’était pas parlé par plusieurs personnes !

Si le patois scientifique n’est usité que par quelques individus dans une communauté, ils finiront immanquablement par devenir un cercle ésotérique, avec toutes les dérives qui vont avec, comme on peut le constater avec les Francs-maçons…

C’est donc en connaissance de cause que, soirs et matins, l’épistémologue s’efforce inlassablement de socialiser la grammaire scientifique, ET TRÈS SINCÈREMENT, cela devient bizarre et ubuesque, quand ce sont des gens regardés comme scientifiques, qui au lieu de l’imiter, rament plutôt à contre-courant de cet investissement sociétal…

Afin que nul n’en ignore, si de brillants esprits Camerounais comme Abdon Atangana ne peuvent véritablement se déployer qu’en dehors du territoire camerounais, C’EST PARCE QU’IL Y A, DANS NOTRE PAYS, DES INTELLIGENCES MÉDIOCRES QUI SE CACHENT DANS DES CERCLES ÉSOTÉRIQUES, ET QUI SURFENT SUR LE REPLI ETHNICO-TRIBAL ET LA CACOPHONIE DU RDPC, pour imposer la médiocratie en normes de régulation sociale !

DEMANDONS-NOUS AVEC FORCE RÉPUBLICAINE…

  • — Que fait Abdon Atangana en Afrique du Sud, comme si l’Université camerounaise avait des esprits mieux dotés que lui❓
  • — Que fait Achille Mbembe en Afrique du Sud, comme si l’Université camerounaise avait des esprits mieux dotés que lui❓
  • — Que fait Simon Mougnol en Allemagne, comme si l’Université camerounaise avait des esprits mieux dotés que lui❓
  • — Que gagnent exactement ces gens encartés dans des cercles ésotériques qui ont réussi à transformer un savant comme Owona Nguini en guignol médiatique❓
  • — Que gagnent exactement ces Francs-maçons tapis dans la haute administration camerounaise, et qui après avoir fait convoquer Messanga Nyamding au SED, continuent de le harceler❓
  • — Quel est même ce pays où des intelligences médiocres et serviles croient pouvoir dominer des intelligences supérieures et libres❓❓

Par quel que bout qu’on le prenne, les ténèbres n’ont jamais eu la préséance sur la lumière, et même si j’évite de citer expressément le nom du vieillard qui se croit possesseur de l’enseignement supérieur camerounais, il est grand temps que les joueurs de D2, voire même D3 pour certains, libèrent le terrain pour les joueurs de D1…

(é) L’épistémologue
+237677173160
faustinetouke@yahoo.fr

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BLOG

⏯️ Dr Aime Djeumo : « Intéresse toi à toi même pour apprendre de tes erreurs »

Dr Aime Djeumo Médecin généraliste. Promoteur de Vitaliac Santé.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Intéresse toi à toi même, il faut apprendre de ses erreurs. Comment passer le temps à critiquer, pointer les autres alors qu’on fait pareil? On est grand quand on sait maîtriser sa bouche. On doit pouvoir passer par les erreurs pour impacter les autres. On réagit trop souvent avec l’émotion ou la colère et ça nous affecte énormément.

Quelqu’un peut vous insulter mais vous répondez par une parole douce et ça impacte la personne. Ce n’est pas facile mais c’est toute une école, l’école de la vie.

Il faut pointer du doigt les autres mais agir posément, avec retenue, bonne attitude et sans crier.

En tant que bon manager, on doit mettre sur pied un bon système de management d’abord en famille. Ceci permet d’éviter le stress et d’autres maladies. Faisons tout pour garder la paix dans nos cœurs afin de rester en bonne santé.

Propos retranscrits par Carine Hzeume et Laure Manga

Lire la suite

BLOG

🔵 Opinion – Cabral Libii : « Les complots, les intrigues et l’indiscipline nous éloigneront du destin du PCRN »

Cabral Libii est Président National du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale et Député de la Nation Camerounaise. Il réagit à l’actualité sur la tentative de démission du maire PCRN d’Eseka par ses conseillers municipaux

Publié

Le

Par

13 conseillers municipaux de la commune d’Eseka ne veulent plus du maire Sylvain TJOCK du Parti camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), ils sont allés jusqu’à saisir par voie de correspondance le préfet du Nyong et Kellé, Peter TIEH NDE, conviant l’autorité administrative à une réunion prévue mardi 16 mars 2021 dont l’objet était « retrait de confiance au chef de l’exécutif communal d’Eséka » Sylvain Tjock.

De son côté, le préfet saisi a interpellé le maire. Il a souhaité être renseigné sur l’effectivité de la convocation de la réunion qui devait se tenir dans sa commune, dans le cadre d’une assemblée extraordinaire et en lui exigeant une réponse dans 24 heures. Jusqu’ici, les raisons pouvant justifier le désir des conseillers municipaux de destituer le maire Sylvain Tjock n’ont pas encore élucidées.

Le président du PRCN a fait une sortie pour s’exprimer sur la question en ces termes :

Ce genre d’évènement, la convocation d’un conseil municipal extraordinaire pour débarquer le Maire, doit être une alarme pour notre parti. Il s’agira de ne pas investir aux prochaines élections des militants qui songent à débarquer le Maire au moindre malentendu, qui votent contre le parti ou qui lui causent un préjudice irréparable, par des interventions médiatiques calamiteuses et des actes négatifs…

Vivement une formation des élus et des cadres séquencée sur cinq ans, par des gens à l’expertise avérée. Le tout dans une stratégie bien huilée, qui sera menée d’une main de fer, pour atteindre nos objectifs majeurs.

Les complots à la petite semaine, les intrigues et l’indiscipline nous éloigneront du destin du PCRN.

ON NE FAIT PAS LA POLITIQUE AVEC L’AFFECT, IL FAUT PROTÉGER L’INTÉRÊT GÉNÉRAL EN SANCTIONNANT TOUS CEUX QUI NE SE CONFORMENT PAS AUX DIRECTIVES ET AUX INTÉRÊTS DU PARTI.

LES KAMERUNAIS NOUS REGARDENT…

Soutien total à Tjock Ngock Matip Sylvain, Maire élu d’Ezeka »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES