Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯️ Me Christian NTIMBANE BOMO : « Des individus veulent empêcher Maurice Kamto de faire ce qu’il a promis, je les connais et je les dénonce. C’est ce qui les dérange »

Me Christian NTIMBANE BOMO est Avocat International et membre de la société civile Camerounaise. Il était l’invité de la matinale au micro d’Achille Assako.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

 » Beaucoup de camerounais ne comprennent pas la société civile. Elle n’est pas neutre ni apolitique. Elle peut donc appuyer des initiatives politiques ou sociales. »

 » Quand je soutiens une initiative, je ne soutiens pas des personnes, je soutiens leur combat. Je n’ai pas besoin qu’on m’aime, je n’ai pas besoin de plaire. »

 » Je ne suis pas dans le MRC, je ne suis même pas allié. J’ai soutenu son combat après la présidentielle et je continue de soutenir ses actions pour la transparence électorale. J’ai n’ai pas besoin qu’on m’aime pour le faire. Je ne suis pas en conflit avec ce parti, mais il y a des personnes qui n’apprécient pas ce que je dis. « 

Il y a des individus qui veulent empêcher Maurice Kamto de faire ce qu’il a promis, je les connais et je les dénonce, c’est ça qui les dérange… il y a des personnes qui bloquent le MRC et les personnes concernées font partie du cercle de Maurice Kamto. »

 » Kand Owalski est un «avatar» utilisé pour nuire. J’utilise AF comme avatar, je n’ai pas besoin de donner un nom, la personnes ferait mieux de se dévoiler, elle sait d’ailleurs que la connais. »

« A propos de Survie Cameroun, le parrain n’est pas forcément celui qui crée la chose mais celui qui apporte son assistance, sa caution morale au projet. J’ai été désigné parrain, j’ai demandé aux gens de contribuer, il l’ont fait. Nous voulons juste voir un peu plus clair sur la gestion des fonds, on ne peut pas encore parler de détournement mais on demande la transparence. »

 » Le RDPC n’a jamais perdu les élections parce qu’il n’y a jamais eu les élections au Cameroun. La représentation des autres partis politiques est une coloration pour faire croire qu’il y a une démocratie au Cameroun. Le code électoral a toujours été dénoncé, même au sein du RDPC. »

 » Paul Éric Kingue était mon ami, on a longuement discuté de ses accords avec le MRC même si ceux-ci n’étaient pas écrits . Il en voulait au MRC d’avoir trahi ces accords en investissant des candidats dans le Moungo. PEK n’a pas trahi, il a réagi à la provocation du MRC qui n’a pas tenu à sa promesse de ne pas se présenter aux élections dans le Moungo. Il y a des cadres du MRC qui font beaucoup de mal à ce parti. »

Propos retranscrits par Carine Hzemeu, Laila Djamilatou et Laure Manga

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 31 Juillet 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Société : 39 sacs de chanvre indien découverts dans un magasin dans l’Extrême-nord du pays.

Le gardien et le convoyeur d’un magasin ont été arrêtés à la suite de la perquisition de ce magasin à Laka à Kousseri dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord. Les éléments de la brigade de gendarmerie en collaboration avec ceux du Bataillon d’intervention rapide y ont trouvé 39 sacs de 9 kilogrammes de chanvre indien en provenance de Douala. Les deux suspects sont devant la justice et une enquête a été ouverte dans le but de démanteler ce réseau.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours à l’employeur pour introduire son travailleur à la CNPS après l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, élève administrateur du travail et de la prévoyance sociale à l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte réparation des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit à la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais après, elle va récupérer les frais à l’employeur et pousser celui-ci à s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour répondre aux problèmes des la précarité une fois à la retraite ou alors à la suite d’un accident de travail qui lui coûte sa mobilité de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur à la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salarié peut lui-même aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES