Nos réseaux sociaux

SANTÉ & BIEN-ÊTRE

⏯️ Louis Marie KAKDEU : « La population spécule à propos du vaccin à cause du manque d’information sur sa composition »

Louis Marie Kakdeu est Dr PhD, universitaire, enseignant et chercheur. Il intervient régulièrement en tant que consultant permanent dans notre matinale.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

Les parents s’opposent de plus en plus à la vaccination des enfants. Il s’est développé une certaine méfiance vis à vis des vaccins ces dernières années.

 » Parlant du vaccin anti-covid19, jusqu’à une époque très récente, il était normal de se faire vacciner mais de plus en plus les parents s’opposent à toute forme de vaccination. Il faut encore bien expliquer aux Africains pourquoi l’occident qui est beaucoup plus exposé se soucie de l’Afrique. »

On a un vaccin sur lequel on ne communique pas et il y a des spéculations qui se forment au sein de la population

 » Le soucis aujourd’hui c’est qu’il n’y a pas d’information sur la composition du vaccin, et vous ne pouvez pas vacciner les gens sans leur dire le contenu de ce qui leur sera administré. »

 » Le problème est que beaucoup savent que nos autorités n’ont pas le choix et qu’ils sont obligés de distribuer le vaccin et de l’administrer. »

Après 14 mois de covid-19, on n’en est pas au chaos tel qu’annoncé. Au Cameroun, on est à moins de 1000 morts selon les statistiques officielles. Les chiffres du paludisme et du diabète sont largement supérieurs.

 » L’une des choses qui nous dérange aujourd’hui c’est le mimétisme. On copie des conditions qui ne sont pas toujours les nôtres. »

 » Aujourd’hui chez nous il faut s’attaquer aux maladies qui nous concernent telles que le paludisme, le diabète, le cancer, l’hypertension, plutôt qu’aux problèmes des autres. »

Propos retranscrits par Carine Hzeume et Laure Manga

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

BLOG

⏯️ Laurence NGUEDIA : « Le viol est quelque chose chose qui tue et détruit un être humain à vie »

Laurence NGUEDIA, Fondatrice de l’ONG Femmes Fortes, Femmes Debout Malgré Tout

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

 » Le viol est quelque chose chose qui tue et détruit un être humain à vie. Quand je vois des gens banaliser les attouchements sexuels, ça nous fait du mal. »

 » S’agissant du phénomène de viol sur mineurs qui s’enracine dans notre société, tout part de l’éducation que nous donnons aux hommes dès le bas âge. Actuellement, j’ai sur la main un enfant de 2 ans violé par le petit frère de sa maman, qui refuse de dénoncer sous prétexte que c’est son frère. Naturellement on vous dira toujours nous sommes en Afrique, il y a donc ce silence complice. »

 » Il y a aussi l’impunité. Si les pouvoirs publics appliquaient des sanctions fortes, notamment castrer ces violeurs, on aurait moins d’enfants violés dans notre société. »

 » La difficulté dans ces cas de viols sur mineurs c’est d’avoir des preuves. Quand vous allez au commissariat porter plainte, on vous demande les preuves, mais vous ne les avez pas; parfois on vous dit «l’enfant ment». »

Lire la suite

BLOG

⏯️ Léonard EWANE : « La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale »

Léonard EWANE, Coordonnateur du programme élargir de vaccination pour le littoral.

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

 » Les facteurs qui expliquent la résurgence de la fièvre jaune sont : le niveau de connaissance de cette maladie par la population est très bas, la lutte anti-vectorielle n’est pas accentuée au niveau de la population, la couverture vaccinale de la fièvre jaune est basse à l’échelle du pays (elle doit être à 80%) et au niveau du la région du Littoral nous sommes en dessous de 70%, la surveillance n’est pas très performante dans les formations sanitaires privées. »

 » Il y a deux formes de la fièvre jaune: la forme légère caractérisée par la fièvre et la jaunisse qui touche 40 à 50 % des personnes et la forme grave caractérisée par la forte fièvre, les douleurs musculaires, le saignement au niveau des gencives et des selles, le taux de létalité est élevé (20 à 80 %). Ceci dit que vous pouvez facilement trouver la mort. »

 » Les mesures préventives contre la fièvre jaune sont:
– s’assurer qu’on est vacciné (vaccin amaril);
– respecter les mesures d’hygiène et salubrité;
– s’assurer que les pots de fleurs, pneus usagés contiennent de l’eau;
– le renforcement des capacités du personnel de santé dans les hôpitaux etc. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES