Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

🔴 SOCIÉTÉ : Un adolescent de 16 ans molesté et tué pour une somme de 7500, la population l’enterre chez son bourreau

Publié

Le

𝐇𝐨𝐫𝐫𝐞𝐮𝐫 à 𝐁𝐚𝐦𝐞𝐧𝐝𝐨𝐮 𝐈𝐥 :: 𝐬𝐨𝐮𝐩ç𝐨𝐧𝐧é 𝐞𝐭 𝐭𝐮é 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝟕𝟓𝟎𝟎𝐅, 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐨𝐩𝐮𝐥𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐥’𝐞𝐧𝐭𝐞𝐫𝐫𝐞𝐧𝐭 𝐜𝐡𝐞𝐳 𝐬𝐨𝐧 𝐛𝐨𝐮𝐫𝐫𝐞𝐚𝐮

𝐋𝐞𝐬 𝐟𝐚𝐢𝐭𝐬 𝐬𝐞 𝐩𝐚𝐬𝐬𝐞𝐧𝐭 𝐝𝐞 𝐭𝐨𝐮𝐭 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭𝐚𝐢𝐫𝐞. 𝐋𝐞 𝐫é𝐜𝐢𝐭 𝐝𝐨𝐧𝐧𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐬𝐮𝐞𝐮𝐫𝐬 𝐟𝐫𝐨𝐢𝐝𝐞𝐬. 𝐋𝐞 𝐣𝐞𝐮𝐧𝐞 𝐡𝐨𝐦𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝟏𝟔 𝐚𝐧𝐬 𝐚 𝐬𝐮𝐜𝐜𝐨𝐦𝐛é 𝐬𝐮𝐢𝐭𝐞 à 𝐮𝐧𝐞 𝐛𝐚𝐬𝐭𝐨𝐧𝐧𝐚𝐝𝐞 à 𝐥𝐮𝐢 𝐢𝐧𝐟𝐥𝐢𝐠ée 𝐩𝐚𝐫 𝐮𝐧 𝐡𝐚𝐛𝐢𝐭𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐮 𝐯𝐢𝐥𝐥𝐚𝐠𝐞 𝐪𝐮𝐢 𝐥𝐞 𝐬𝐨𝐮𝐩ç𝐨𝐧𝐧𝐚𝐢𝐭 𝐝’𝐚𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐝é𝐫𝐨𝐛é 𝐮𝐧𝐞 𝐦𝐨𝐝𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐬𝐨𝐦𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝟕𝟓𝟎𝟎𝐅𝐜𝐟𝐚. 𝐒𝐚 𝐝é𝐩𝐨𝐮𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐚 é𝐭é 𝐩𝐨𝐫𝐭é𝐞 𝐞𝐧 𝐭𝐞𝐫𝐫𝐞 𝐜𝐞 𝐝𝐢𝐦𝐚𝐧𝐜𝐡𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞 𝐝𝐨𝐦𝐢𝐜𝐢𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐬𝐨𝐧 « 𝐛𝐨𝐮𝐫𝐫𝐞𝐚𝐮 » 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐮𝐧 𝐜𝐥𝐢𝐦𝐚𝐭 𝐞𝐦𝐩𝐫𝐞𝐢𝐧𝐭𝐞 𝐝𝐞 𝐭𝐞𝐧𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐝’é𝐦𝐨𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬.

Anderson n’avait que 16 ans, pourtant il ne verra plus jamais les siens. Le jeune Tiomo Sony Anderson s’apprêtait à affronter au mois de juin prochain les épreuves du BEPC au Lycée de Bamendou où il faisait la classe de 3e Allemand. Son séjour sur la terre vient d’être écourté pour une histoire de 7500Francs qu’il aurait volé chez Sieur Olivier Tetsaguim, commerçant habitant le village Batoula, Par Bamendou II, Arrondissement de Penka-Michel, région de l’ouest Cameroun.

Les faits tels que rapportés par les populations et proches du défunt sont dignes d’un film Hollywoodien.

Tout commence le vendredi 21 Mai dernier. Alors que le garçon est seul à la maison quand il voit débarquer le Sieur olivier T qui l’accuse de lui avoir volé son argent la veille dans son domicile. Il va l’entrainer jusqu’à son domicile à quelques 3 km de celle des Anderson. Une fois chez lui, il passera à tabac le garçon l’obligeant à passer aux aveux. Par la suite selon le récit des populations que nous avons rencontrées sur place à Batoula, il passera une corde au cou du garçon avant de nouer sur sa moto. Il va par la suite le trainer sur une bonne distance.

« Une maman du quartier qui les verra a demandé à Olivier de quoi il s’agit. Elle a promis à Olivier qu’elle lui restituera un montant de 20.000F au lieu de 7500F à condition qu’il libère l’enfant », relate Florence Fomo, la mère du défunt.

« Mon frère ne pouvant plus marcher a été aidé par des passants qui l’ont transporté jusqu’à la maison », ajoute Djibril son frère ainé.

De retour du champ en fin de journée, la maman du jeune homme est inquiète de la situation de son enfant, mais est rassurée par ce dernier qui lui promet qu’il se sent de mieux en mieux. Malheureusement l’état du jeune Sony Anderson va se dégrader la nuit et il va finalement succomber aux premières heures de ce 22 Mai.

Craignant les représailles, l’auteur de la bastonnade va se réfugier à la brigade de Penka-Michel où il est détenu. Les forces de l’ordre à notre arrivée sur les lieux étaient passées pour constater les faits. Le médecin légiste parle de la fracture de la jambe gauche et autres signes de torture la victime.

Le pic des tensions a été atteint hier dimanche quand lors de l’inhumation du jeune Sony. Selon des informations qui nous sont parvenues, c’est finalement dans le domicile du présumé assassin que la dépouille de Anderson a été ensevelie, sous un climat de vives tensions et lourd d’émotions. L’enquête des forces compétentes permettra de lever le voile sur les mobiles réels de ce crime crapuleux.

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 31 Juillet 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Société : 39 sacs de chanvre indien découverts dans un magasin dans l’Extrême-nord du pays.

Le gardien et le convoyeur d’un magasin ont été arrêtés à la suite de la perquisition de ce magasin à Laka à Kousseri dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord. Les éléments de la brigade de gendarmerie en collaboration avec ceux du Bataillon d’intervention rapide y ont trouvé 39 sacs de 9 kilogrammes de chanvre indien en provenance de Douala. Les deux suspects sont devant la justice et une enquête a été ouverte dans le but de démanteler ce réseau.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours à l’employeur pour introduire son travailleur à la CNPS après l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, élève administrateur du travail et de la prévoyance sociale à l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte réparation des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit à la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais après, elle va récupérer les frais à l’employeur et pousser celui-ci à s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour répondre aux problèmes des la précarité une fois à la retraite ou alors à la suite d’un accident de travail qui lui coûte sa mobilité de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur à la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salarié peut lui-même aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES