Nos réseaux sociaux

ABK ACTU

⏯️ Olivier BILE : « Le tribalisme politique et médiatique rythme la vie politique au Cameroun depuis 30 ans »

Dr Olivier Bile est un homme politique fondateur de l’UFP (Union pour la Fraternité et la prospérité) et concepteur du FOYISME, une nouvelle idéologie politique au Cameroun.

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

 » Lorsque l’activité politique ne se nourrit pas des valeurs et des principes hérités de la foi en Dieu ça donne lieu à tout ce que nous voyons : Covidgate, Cangate, … donc une gouvernance profondément corrompue « 

 » Quand on fait la politique avec les valeurs de Dieu et non ceux de la religion, ce sont les valeurs spirituelles qui nous guident »

 » Parlant de foiïsme, le concept a été lancé en 2011, l’année où je deviens candidat aux élections présidentielles… C’est lorsque nous gagnons les élections à Yabassi en 2013, qu’on commence à s’intéresser à notre concept. Une dizaine d’années plus tard, je dois dire que le <> a séduit plusieurs compatriotes. »

 » Parlant du Rendez-vous manqué aux élections de 2018, quand je suis candidat en 2011 la caution était de 5 millions, là je pouvais gérer. Mais 7 ans après, la caution est montée à 30 millions; cette somme demande une forte mobilisation… Je pense que Dieu ne souhaitait pas que j’aille à ces élections. »

 » Les Libérateurs, c’est un regroupement de plusieurs partis dont l’UPA, l’UFP, Le People Action Party, et un certain nombre d’acteurs de l’UPC. Ce mouvement est constitués de plusieurs personnes qui adhèrent au nationaliste et panafricanisme; et a pour but de faire face aux enjeux politiques du moment »

 » Nous avons lu quelques problèmes au Cameroun : La monnaie, L’ esclavage philosophique et le système Parti-État, etc sont à l’origine de nos malheurs »

 » Comment comprendre qu’une chaîne de télé invite dans l’une de leurs émissions phares uniquement des cadres du MRC de mon ami Maurice KAMTO et blackliste les acteurs politiques d’autres partis ? Ça prouve à quel point elle est est fermée d’esprit. Nous savons tous pour qui cette chaîne est adepte « 

 » Parlant du tribalisme politique et médiatique, depuis 30 ans la vie politique est rythmée par le mensonge …le SDF n’a pas été capable de présenter un programme idéologique national. »

 » Le MRC qui est sur le scène politique depuis 2012 est venu avec un discours de repli identitaire, le PCRN avec les bassas pour ne citer que ces formations politiques. Nos médias n’échappent pas à ce tribalisme, ils sont dans le soutien. Nous les Libérateurs nous n’entendons déconstruire tout cela »

 » Les libérateurs préparent l’après Biya c’est à dire le système néocolonialisme dans le lequel est encré le régime de Yaoundé en mettant sur pied ce qui convient d’appeler un Évangile Politique « 

 » Les manifestations à Paris ne sont pas de nature à nous sortir de l’auberge , j’appelle le peuple à poser plutôt des actions qui nous sortirons de la misère .Ne restons pas sur les choses qui sont sur le domaine de la distraction « 

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'INFO EN 89 SEC.

☕ Infos en 89 secondes du 31 Juillet 2021

Publié

Le

Par

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Société : 39 sacs de chanvre indien découverts dans un magasin dans l’Extrême-nord du pays.

Le gardien et le convoyeur d’un magasin ont été arrêtés à la suite de la perquisition de ce magasin à Laka à Kousseri dans le département du Logone et Chari, région de l’extrême nord. Les éléments de la brigade de gendarmerie en collaboration avec ceux du Bataillon d’intervention rapide y ont trouvé 39 sacs de 9 kilogrammes de chanvre indien en provenance de Douala. Les deux suspects sont devant la justice et une enquête a été ouverte dans le but de démanteler ce réseau.

Precedent1 de 5
Utilisez ← → (les flèches) pour naviguer

Lire la suite

ABK ACTU

⏯️ Paul Emmanuel AFANA TINA : « La loi donne 10 jours à l’employeur pour introduire son travailleur à la CNPS après l’embauche »

Paul Emmanuel AFANA TINA, élève administrateur du travail et de la prévoyance sociale à l’École nationale d’Administration et de la magistrature

Publié

Le

Par

Pour réécouter en intégralité l’interview, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous quelques attitudes fortes recueillies lors de cette interview:

« Selon la loi n° 77/11 du 13 juillet 1977 qui porte réparation des accidents de travail. L’article 17, on retient que lorsqu’un accident de travail survient et que l’employeur n’est pas inscrit à la CNPS, la CNPS peut prendre en charge le travailleur. Mais après, elle va récupérer les frais à l’employeur et pousser celui-ci à s’immatriculer. »

« L’immatriculation est importante pour répondre aux problèmes des la précarité une fois à la retraite ou alors à la suite d’un accident de travail qui lui coûte sa mobilité de travail »

« L’employeur, selon la loi, dispose de 10 jours pour introduire son travailleur à la Cnps. Mais si l’employeur ne le fait pas, le salarié peut lui-même aller se faire immatriculer. »

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES