Nos réseaux sociaux

ABK VOUS ECOUTE

đŸ”” Histoire de Vie: « Ma mĂšre veut me cĂ©der son ex »

Voici la confidence de Zaya

Publié

Le

Pour réécouter en intégralité cette émission ainsi que les avis des auditeurs, cliquez sur le lien ci-dessous:

« Je suis Zaya, ĂągĂ©e de 26 ans. Je n’ai jamais connu mon pĂšre, ma mĂšre m’a Ă©levĂ©e ABK toute seule. Elle travaille Ă  l’aĂ©roport d’une ville ici au pays et comme elle a le contact facile, elle connaĂźt beaucoup de monde. Je suis son unique fille et j’ai deux frĂšres cadets. À la base, ma mĂšre et moi on est trĂšs proche, elle n’arrĂȘte pas de me dire que je suis sa petite sƓur et confidente. Ma mĂšre a connu beaucoup d’hommes dans sa vie. Des papas et tontons, j’en ai vu dĂ©filer et elle a toujours ABK bon goĂ»t. Mais je ne sais pas pourquoi elle n’a jamais voulu se marier avec tous ces hommes Ă  ses pieds. Il est vrai qu’elle dit toujours que le mariage est une prison dorĂ©e alors qu’elle se revendique esprit libre.

Ma mĂšre a actuellement 3 hommes dans sa vie; un jour elle m’a posĂ© la question de savoir lequel des 3 je prĂ©fĂšre? Je lui ai rĂ©pondu que j’aime bien l’expatriĂ© parce que, qu’il soit au pays ou pas, on ressent son amour; en plus il est trĂšs sympa et avec lui, impossible de s’ennuyer. Ensuite, elle m’a demandĂ© pour les autres. Je lui ai dit que je les ABK aime bien aussi mais Georges Billard dĂ©passait de loin les autres. Je me souviens lui avoir demandĂ© si elle veut enfin officialiser l’une de ses unions, elle m’a rĂ©pondu qu’elle ne peut pas se marier tant que je ne me marie pas. On est passĂ© dessus.

« il me prĂ©fĂšre et ma mĂšre lui a promis de m’en parler »

Je vous Ă©cris parce qu’il y a deux semaines, pendant nos causeries (ma mĂšre et moi on est vraiment proche), sans emmĂ©nagement, elle m’a dit qu’elle ne voulait pas je fasse les mĂȘmes ABK erreurs qu’elle. Et aussi, qu’ elle a constatĂ© que j’apprĂ©cie beaucoup Georges et qu’il ferait un bon mari pour moi. Elle m’a avouĂ© qu’elle et lui ont rompu depuis fort longtemps et ne sont aujourd’hui que de simples amis. D’aprĂšs elle, la vĂ©ritĂ© est qu’il me prĂ©fĂšre et ma mĂšre lui a promis de m’en parler.

« elle ne m’en parle plus, le sujet continue de me trotter Ă  l’esprit ».

J’ai Ă©clatĂ© de rire, j’ai dit Ă  mĂšre que ça ne m’intĂ©resse pas et je lui ABK ai dit que ce n’est pas parce qu’elle et moi sommes proche qu’on doit tout se partager jusqu’aux hommes, elle a essayĂ© de m’en persuader, je n’ai pas arrĂȘtĂ© de rire en lui disant que c’Ă©tait une blague mal placĂ©e. Elle m’a harcelĂ© pendant plusieurs jours, ensuite elle a laissĂ© tombĂ©. Mais je ne sais pas pourquoi, depuis qu’elle ne m’en parle plus, le sujet continue de me trotter Ă  l’esprit. Je me sens de plus en plus intĂ©ressĂ©e, mais en mĂȘme temps ça sonne faux dans l’esprit, je trouve ça bizarre mais de plus en plus tentĂ©e; je ne sais pas si je ressens vraiment quelque chose pour ce tonton qui je vous l’avoue est un monsieur vraiment cool, ou alors c’est un pseudo amour. Et je ne sais pas si c’est juste parce que ma mĂšre a mis cette idĂ©e dans ma tĂȘte. Aidez-moi svp. Merci, pour vos avis Ă  l’avance. Zaya 26 ans ».

Vos avis sont attendus en direct dans La Vie Des Gens du Lundi au Vendredi 18 sur ABK Radio au 699 19 11 62 – 672 94 44 44

Lire la suite
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ABK VOUS ECOUTE

đŸ””Histoire de Vie: Il a mĂąchĂ© du jujube et l’a crachĂ©… dans mon vagin

Participez Ă  La Vie des Gens, tous les soirs, du Lundi au Vendredi 18h sur ABK Radio

Publié

Le

Par

Voici la confidence du jour:

Appelez moi Julie, j’ai 28 ans, je vis Ă  Bali, un quartier de Douala, dans le 1er arrondissement.

J’ai rencontrĂ©e Martial dans une BT (BoĂźte de Nuit) de la place. TrĂšs vite on s’est plu. Il y avait une ABK de ces attirances, son charisme Ă©tait Ă©poustouflant.

Je suis allĂ©e vers lui en dansant, il ne m’a pas repoussĂ© au contraire, il a suivi le rythme
 ensuite nous avons papotĂ© et Ă  la fin de la soirĂ©e il m’a raccompagnĂ© chez moi. En chemin, on a Ă©changĂ© nos numĂ©ros de tĂ©lĂ©phone.

Les jours sont passĂ©s, je n’ai pas eu de ses nouvelles, puis il m’a appelĂ© 7jrs aprĂšs, en m’expliquant qu’il a dĂ» se rendre au village pour une urgence.. J’ai aussitĂŽt compris et je suis passĂ©e Ă  autre chose.

Il m’a invitĂ© Ă  son appartement quelques jours aprĂšs et j’ai acceptĂ©.

Une fois arrivĂ©e chez lui, il m’a pris aussitĂŽt dans ses bras et m’ Ă  embrassĂ© longuement, ensuite il m’a entraĂźnĂ© dans la chambre (j’y suis allĂ©e sans me faire prier).

Pendant l’acte il me dit qu’il veut se nettoyer, j’ai pas trop compris pourquoi mais j’ai gardĂ© le silence. Quand il est revenu, il a fait un signe de la ABK main pour dire qu’il descend direct Ă  ma cave et moi, j’ai dit oui sans discuter.

Lorsqu’il est arrivĂ© au « pays bas » j’Ă©tais tellement en extase que je ne me suis pas rendue compte qu’il avait dĂ©jĂ  mis quelques graines de jujube dans la bouche.

À un moment, quand je veux l’embrasser, il se montre rĂ©ticent. Il l’a fait deux fois, et c’est lĂ  oĂč mon excitation a pris un coup. Quand j’ai voulu me relever, il m’a maintenue de force sur le lit et m’a dit de me calmer, qu’il avait une petite astuce qu’il voudrait partager avec moi, un peu comme les cristaux de menthe. Et c’est vraiment ce qu’il a dit, mot pour mot.

Un peu curieuse, je lui ait demandĂ© de quoi il s’agit, et il m’a rĂ©pondu « couches toi tu vas aimer ». Il a mĂąchĂ© le jujube encore ABK pendant quelques secondes, il s’est dirigĂ© vers le bas et Ă  crachĂ© ce jujube mĂąchĂ© dans… mon vagin, en prononçant des paroles en son dialecte.

AprĂšs cela, j’ai passĂ© la main dans mon sexe et j’ai goĂ»tĂ©. Je lui ai demandĂ© quelle Ă©tait la place de l’utilisation du jujube dans l’acte sexuel, et je voulais savoir ce qu’il a dit en sa langue… il m’a regardĂ©, m’a dit « c’est comme les cristaux de menthe » et il a voulu qu’on ABK continue de partager notre moment intime sauf que moi, j’ en Ă©tais un peu choquĂ©e.

Je me suis levĂ©e Ă  la hĂąte, il m’a arrĂȘtĂ© en me disant de ne pas avoir peur et qu’ en fait, en posant cet acte, il voulait se rassurer que je ne soit pas une porteuse de malchance.

j’ai dis non !!! je me suis habillĂ©e et j’ai exigĂ©e qu’il me ramĂšne chez moi, ce qu’il a fait direct. Il a passĂ© tout son temps Ă  s’excuser ABK en chemin, Ă  la fin j’Ă©tais mal Ă  l’aise alors j’ai dis qu’on se verra le lendemain, mais qu’il me laisse juste le temps de comprendre ce qu’il avait fait. Sans Ă©piloguer, il a dit « ok, sans soucis ».

Sauf qu’il y a eu un soucis. Depuis ce jour, je n’ai plus eu de ses nouvelles. Je suis allĂ©e ABK chez lui, mais le concierge m’a dit qu’il n’y a pas de Martial habitant cet immeuble.

Je suis en panique. Je fais comment? Je commence par oĂč? Qu’est qu’il a fait Ă  mon vagin?

Aidez moi svp

đŸ”»Cathy MINTSA, Julio Stony et Sophie attendent vos avis en direct dans La Vie des Gens tous les jours du Lundi au Vendredi 18h00

Lire la suite

ABK VOUS ECOUTE

đŸ”” La vie des gens : « J’ai trois enfants avec trois prĂȘtres diffĂ©rents »

Retrouvez vos confidences et avis dans La vie des gens diffusée sur ABK Radio tous les soirs du Lundi au Vendredi.

Publié

Le

Par

Pour rĂ©Ă©couter en intĂ©gralitĂ© l’Ă©mission sur cette confidence, cliquez sur le lien ci-dessous:

Ci-dessous, la confidence du jour:

Bien le bonsoir Ă  chacun de vous et je sais que beaucoup vont me demander d’aller me confesser chez un Homme de Dieu, mais je ABK prĂ©fĂšre le faire sur votre radio parce que je suis aussi une de vos Auditrices et je vous suis Ă  tout moment, mĂȘme quand je ne suis pas dans la ville de Douala.

Je vais vous parler Ă  cƓur ouvert. J’avais ABK souhaitĂ© que ce soit ma sƓur qui vous Ă©crive pour relater mon histoire mais j’ai changĂ© d’avis et je prĂ©fĂšre le faire moi mĂȘme. Appelez-moi Mady et je suis mĂšre de 3 enfants.

Je commence avec l’histoire de mon premier enfant. Quand j’Ă©tais en fac, j’Ă©tais en relation avec un de mes amis Ă©tudiants qui aspirait Ă  ĂȘtre prĂȘtre, quand il m’a dit qu’il avait commencĂ© les dĂ©marches pour intĂ©grer le petit sĂ©minaire, j’Ă©tais tellement déçue et je me suis dit qu’en prenant une grossesse, ça allait le dissuader. Malheureusement, ça n’a pas marchĂ©, il Ă©tait ABK mĂȘme déçu de moi quand je lui ai dit que j’Ă©tais enceinte; il m’a dit qu’il allait s’occuper de son enfant mais il Ă©tait vraiment mal. Il m’en voulait parce qu’il ne voulait pas faire d’enfant pour rester en phase avec le sacerdoce. Donc jusqu’aujourd’hui, il s’occupe de son enfant.

Avec le deuxiĂšme prĂȘtre c’Ă©tait diffĂ©rent, on s’Ă©tait rencontrĂ© dans un pĂšlerinage; je le trouvais vraiment mignon et jeune et j’aimais le voir Ă  l’Ɠuvre. J’ai tout ABK fait pour me rapprocher de lui et je lui ai fait du grain, vraiment j’en Ă©tais amoureuse, j’Ă©tais mordue. A un moment, je lui ai dĂ©clarĂ© mon amour. Au dĂ©part, il m’a donnĂ© des conseils, dans le but de me dissuader, mais rien n’y a fait. J’Ă©tais accro. Il a d’abord repoussĂ© mes avances mais au bout de 8 mois, il a cĂ©dĂ©. Je le trouvais tellement beau que j’ai mis en pratique ce que certaines femmes avouent souvent pratiquer. AprĂšs un de nos rapports intimes, j’ai rĂ©cupĂ©rĂ© le prĂ©servatif en lui disant que je vais mettre Ă  la poubelle, je l’ai plutĂŽt utilisĂ© pour faire mon deuxiĂšme enfant et ça a pris. Quand je lui ai dit comment j’ai fait pour ĂȘtre enceinte, il m’a aussi quittĂ©.

Par contre le 3e prĂȘtre, pĂšre de ma fille, a Ă©tĂ© jusqu’au grand sĂ©minaire. Etant le cousin d’une de mes copines, on s’Ă©tait rencontrĂ©s au baptĂȘme de l’enfant de cette copine; et avec lui c’Ă©tait le coup de foudre. Ce n’est que bien plus tard que je dĂ©couvrirai qu’il est prĂȘtre, bien que ne rĂ©sidant pas au Cameroun et avec lui c’est plus sĂ©rieux. Il veut beaucoup d’enfants et pour cela, il est prĂȘt Ă  dĂ©missionner pour ĂȘtre en paix avec sa foi et sa confiance et nous marier.

VoilĂ  donc mon dilemme, et je suis tentĂ©e de l’Ă©pouser parce que j’ai dĂ©jĂ  entendu plusieurs fois que les femmes qui entretiennent les rapports intimes avec les prĂȘtres ne se marient jamais et moi je me dis que si c’est le cas, c’est peut-ĂȘtre mieux que j’accepte sa proposition pour briser le signe indien.

Aidez-moi je vous en prie.

đŸ”»Vos avis en commentaires ou en direct sont attendus tous les soirs, du Lundi au Vendredi, au 📞 699 19 11 62 – 672 94 44 44

Lire la suite

LES PLUS POPULAIRES